Revenir en haut
Aller en bas


» Être un demi-dieu, c'est mortel.

So what now?

Séraphina Gwynt
avatar
Deuxième cohorte
Présentation : Ici
D-C : Elliot Wainford
Parent divin : Eole
Points de puissance : 261
Messages : 21

Sujet: So what now?
Mar 28 Aoû - 21:56
Sera était lessivée. Il y a de ça quelques jours, elle avait fait une rencontre certes intéressante, mais qui avait beaucoup trop changé sa vie à son gout. En effet, elle qui recherchait l’adoration des autres et leur amour par tous les moyens, ne s’était pas rendu compte que son comportement pouvait être problématique, et lui apporter l’opposé complet de ce qu’elle désirait le plus profondément. Alors, plusieurs jours durant, elle n’avait rien fait, si ce n’est se lever, et marcher dans la forêt pour réfléchir, réfléchir à ce qu’elle avait fait, à ce qu’elle devait faire, et sa conclusion fut assez simple; elle se devait d’essayer d’aider des gens.

Il y a quelques années, lorsqu’elle avait découvert son pouvoir, Sera n’avait pour seul but que d’être une héroïne, et il était temps pour elle d’essayer tant bien que mal de revenir à ses origines. De redevenir la gamine de douze ans qui ne se souciait que d’aider son prochain. Alors encore une fois, elle marcha, mais cette fois-ci, ce fut dans le camp. Il n’y avait pas grand-chose à faire pour une super-héroïne dans cet endroit ; tout le monde était doté de pouvoirs, alors personne n’avait un besoin flagrant d’aide. Alors elle se contenta de choses futiles, telles que soulever avec l’air l’épée d’une jeune fille qui l’avait faite tomber, pour la lui déposer dans ses mains alors qu’elles étaient séparées de plusieurs mètres, ou aider un garçon à monter le mur d’escalade un peu plus vite, afin d’empêcher sa jambe de finir grillée par un jet de lave.

Pour elle, ce n’était que des futilités, rien de très utiles et surtout les personnes qu’elle aidait ne se rendaient souvent pas compte d’où venait ce vent miraculeux, mais c’était justement là le but. De faire des bonnes actions, sans se faire remarquer. Essayer de rester humble, d’aller à l’encontre de sa nature profonde qui lui criait de se venter haut et fort de toutes ces bonnes actions qu’elle faisait. C’était éreintant, épuisant, et au bout de quelques heures seulement à se forcer, à rester discrète mais utile, elle décida qu’elle en avait assez fait pour aujourd'hui, et s’écroula à l’ombre d’un bungalow, légèrement en retrait pour ne pas être dérangée, fixant le ciel.

Au bout de quelques minutes, malheureusement, des bruits de pas vinrent la déranger dans sa contemplation, et alors que ses yeux étaient éblouis par le soleil, elle ne put voir de qui il s’agissait, mais tenta le tout pour le tout, en forçant un sourire qu’elle ne pensait pas, et en se voulant aussi aimable et joyeuse que possible

Bonjour ! Je peux t’aider pour quelque chose ?

Elle était tellement concentrée sur le fait de ne pas paraître imbue d’elle-même et égoïste comme on le lui avait reproché qu’elle en oublia de vérifier seulement si elle connaissait cette personne, et de se présenter dans le cas contraire. De toutes façons, elle pouvait déjà à peine distinguer sa silhouette avec ses yeux abîmés, il lui faudrait plusieurs minutes pour s’acclimater et pouvoir détail un peu la personne qui osait la déranger dans sa phase de repos.


Alexander Pines
avatar
Conseiller de bungalow
Présentation : www
Journal intime : www
D-C : ///
Parent divin : Poseidon
Points de puissance : 453
Messages : 56


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
Défaut Fatal: Loyauté
Sujet: Re: So what now?
Mer 29 Aoû - 22:24


So What Now

Bienvenue au Bungalow 3!



FEAT. Seraphina

Tu étais ravi. Quelque jours plus tôt, tu avais rencontré Alexis, une fille d'Arès au comportement bien trempé, littéralement. Elle était tombée dans le lac et tu lui avais, ou t'avait-elle?, tenu compagnie jusqu'à ce que le temps de souper arrive. Tu pouvais dire avec fierté que ton équipe avais aussi gagné la partie de Capture de l'étendard! Tu avais fait une alliance avec les Hermès, les Demeter, les Apollons et les Aphrodites. Ça avait été juste, mais ton équipe et toi étiez ressortie gagnant, donc tu étais de bonne humeur aujourd'hui grâce à un Hermès qui était passé inaperçu, grâce sûrement à son père, et avait piqué le drapeau ennemis. Tu avais ralenti l'autre équipe grâce à la rivière et laisser l'Hermès passer. Ça t'avait remonté le moral. Ta petite phase dépressive de l'autre jour était passée et tu bravais la journée avec un sourire au lèvre maintenant.

Tu venais de passer au douche après finir ton entrainement au combat à l'épée. Tu avais donner un coup de main au nouveau qui avait quelque difficulté à apprendre les techniques plus ardus à maitriser. Tu n'étais pas le professeur, mais tu aimais bien aider les novices dans la matière où tu étais le plus doué. Tu te rappelais encore du visage enragé de cette nymphe... Tu en faisais encore des cauchemars horribles la nuit.

Tu n'avais pas pris la peine de rétracter ton épée, préférant te rendre à l'ombre et boire un peu avant de faire autre chose avant que tu ne te déshydrate pour de bon. Un des malus à être un fils du dieux de l'eau, de la mer et autres, c'était que tu te déshydratait super rapidement. Il fallait que tu boives presqu'aux heures. Tu n'allais quand-même pas boire dans la douche, donc tu te rendis à ton bungalow pour te changer et boire un coup.

En arrivant à ton bungalow, tu remarquas une fille accoté sur le mur de ton bungalow, l'air essoufflée et fatiguée. Tu ne pouvais pas vraiment la voir puisqu'elle était à l'ombre et ta vue commençait à devenir flou sous le manque d'eau. Elle fixait le ciel des yeux, l'air de l'observer. Tu t'en voulais un peu de la déranger dans sa contemplation, mais c'était ton bungalow et soit tu la dérangeais, soit tu ne rentrerais pas dans ton bungalow tant qu'elle ne serait pas parti et tu devais vraiment t'hydrater avant que tu ne tombes dans les pommes.
- Bonjour ! Je peux t’aider pour quelque chose ?
Les paroles de la fille te sorti de ta transe et tu lui répondis, un sourire coquin étalé sur le visage.
- Non, mais je pense que toi tu en aurais grand besoin, je me trompe?


CODAGE BY AILY SUR EPICODE


Séraphina Gwynt
avatar
Deuxième cohorte
Présentation : Ici
D-C : Elliot Wainford
Parent divin : Eole
Points de puissance : 261
Messages : 21

Sujet: Re: So what now?
Dim 9 Sep - 18:42
Sera avait décidé que fermer les yeux serait la meilleure option pour plusieurs raisons. Premièrement, cela lui permettrait de les reposer un peu, et peut-être qu’après elle pourrait enfin savoir à qui elle s’adressait. Ensuite, ça lui permit de se retenir de dire quelque chose qu’elle ne devrait pas. Elle prit une grande inspiration, tout en réfléchissant à la meilleure manière d’aborder son léger problème. Elle se retrouvait maintenant en position de faiblesse visible face à une personne dont elle ignorait tout, et si elle se laissait faire, il pourrait bien dire à tout le monde que la romaine était assise contre un bungalow, plus pathétique que n’importe qui d’autre.

Il devrait être inconcevable pour elle d’accepter d’être aidée par un inconnu dont elle ne connait pas la valeur. Et pourtant, des mots raisonnèrent dans sa tête, qu’elle essayait de chasser encore et encore “ton plus gros défaut, c’est ton arrogance”. Pourquoi la voix de cette fille ne voulait pas s’en aller, et pourquoi Sera avait envie de l’écouter, alors que ça allait contre tous ses principes ? Elle prit une nouvelle inspiration, et après seulement quelques secondes, se décida à répondre à l’inconnu.

Tout dépend de toi. Tu t’y connais à quel point en altruisme ? Parce qu’à ce qu’il parait, j’ai de grosses lacunes dans ce domaine, et j’essaie d’y remédier.”

C’était extrêmement rare de voir Séraphina s’ouvrir à qui que ce soit, se montrer aussi faible. Elle ouvrit finalement les yeux et détailla le peu qu’elle pouvait distinguer de son interlocuteur. Il n’était pas bien grand, certainement pas plus qu’elle, et ne semblait pas particulièrement malin, mais elle garda bien cela pour elle-même. Il lui fallait éviter d’être désagréable avec les gens, surtout lorsqu’elle venait d’avouer avoir des problèmes de comportement. Et pourtant, elle ne put s’empêcher un mensonge, qui sortit comme un réflexe défensif, comme une vaine tentative pour protéger son anonymat.

Tu peux m’appeler Angel !

Elle dit cela en se levant d’un bond, aidée par un léger courant d’air qui assouplit sa remontée. Finalement debout, elle toisa le jeune homme qui était effectivement un peu plus petit qu’elle, et lui tendit une main accompagnée d’un sourire amical. Mentir était certainement un mauvais début pour débuter une quelconque relation, mais elle ne pouvait pas se résoudre à se mettre à nue entièrement, et se devait de garder une part d’anonymat. De plus, ce n’était pas entièrement un mensonge, puisqu’il s’agissait d’une déformation de son nom, si ?


Alexander Pines
avatar
Conseiller de bungalow
Présentation : www
Journal intime : www
D-C : ///
Parent divin : Poseidon
Points de puissance : 453
Messages : 56


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
Défaut Fatal: Loyauté
Sujet: Re: So what now?
Dim 9 Sep - 21:27


So What Now

Bienvenue au Bungalow 3!



FEAT. Seraphina


- Tu peux m’appeler Angel !
Tu la regarda sceptique. À moins que ce sois un diminutif ou un surnom, Angel était rarement un nom qu’on donnait, mais que pouvais-tu dire? Tu n’étais pas là quand ses parents avaient choisi son nom, mais elle avait répondu un peu trop vite à ton goût pour être là vérité. Il se pouvait bien que ton nom soit réellement Angel et que tu était juste parano. Et par son regard te regardant avec un peu de méfiance, tu devinais qu'elle était une demi-déesse romaine. Ces romains étaient entrainé comme dans l'armée. Tu n'étais pas assez fort, alors tu ne passais pas. Ils leur apprenaient à être des vrais machines de guerre. Tu ne pouvais pas dire que tu approuvais de leur méthode, mais tu ne pouvais pas questionner l'organisation des romains. Leur empire en entier était basé sur ça et ce n'est pas comme si toi, un simple demi-dieu, n'importe ton parent divin, pouvait faire une différence contre une armée de demi-dieux entrainaient comme dans l'armée armée jusqu'au dent. Non pas que tu voulais déclarer une guerre entre les deux camps, les dieux seuls savaient ce que cela avait donné.
- Alors, "Angel" ravis de te rencontrer. Je m'appelle Alexander, mais je préfère Alex, c'est plus court.
Tu lui dis en lui tendant ta main pour serrer celle de cette Angel. En la regardant de plus près, elle était plutôt musclée, dans le genre, je m'entraine tous les jours et même si je ne le faisais pas, je serais capable de te battre à la boxe. Tu fis une note dans le derrière de ta tête de ne pas lui donné de défi entourant la boxe, le bras de fer et autre truc auquel les muscles sont nécessaire si tu ne voulais pas être humilié. Ses cheveux étaient étonnement parfaitement coiffés, et en la regardant, tu n'avais pas eu l'air qu'elle passait une heure chaque jour devant le miroir à s'observer pour voir si un seul cheveux sortaient de sa coiffure. Elle était plus grande que toi, ce que tu ne pensais pas très difficile à battre.
- Je pense que ça, pourrait t'aider.
Dis-tu en lui tendant ta gourde après votre poignée de main. Ce n'est pas comme si tu ne pouvais pas boire, mais l'eau dans une gourde ne faisais jamais le même effet que l'eau de mer salée ou, étonnement, l'eau du lac qui n'était apparemment pas salée du tout. Tu préférais boire de l'eau de ton bungalow qui était légèrement salée, oui, tu pouvais boire de l'eau salée. Bien sûr, elle était potable, tu préférais juste qu'elle soit un peu salée, ce n'était pas tant extraordinaire que ça. Tu pouvais respirer sous l'eau, si c'était pas assez. La plupart du temps tu préférais juste t'aspergé de l'eau, mais là tu aurais pu prendre une douche, te jeter dans le lac du camp et aller au fond de la mer et tu ne serais pas assoiffé comme tu l'étais. Bon okay, tu exagérais peut-être un peu, mais tu te sentais comme ça. Sûrement un malu d'être un enfant du dieu de la mer.
- Donc, euh.... Tu veux rentrer ou tu préférerais rester dehors...
Dis-tu en pointant ton bungalow du pouce.


CODAGE BY AILY SUR EPICODE


Séraphina Gwynt
avatar
Deuxième cohorte
Présentation : Ici
D-C : Elliot Wainford
Parent divin : Eole
Points de puissance : 261
Messages : 21

Sujet: Re: So what now?
Jeu 13 Sep - 14:20
Enfin, l’inconnu avait un nom, Alexander, et en plus de cela, les rétines brûlées de Sera étaient presque entièrement comme neuves, ce qui lui permettait de détailler avec plus encore d’aisance le jeune homme. Comme elle le pensait, il n’avait pas l’air spécialement menaçant, sa carrure étant assez banale et certainement pas celle d’un grand guerrier, et pourtant il y avait quelque chose qui clochait, comme si sous ses airs d’enfant de chœur, un potentiel certain se cachait. Bien entendu, ce n’était ni le moment, ni l’endroit pour commencer à le défier pour changer de cela, et Sera ne fit donc pas de remarque sur ce point.

Finalement, le jeune homme lui tendit une gourde, qui devait certainement contenir de l’eau. Toujours un peu méfiante, elle s’en saisit avec un sourire de politesse, et après avoir débouché la flasque, la porta à son nez. Il ne semblait pas y avoir d’odeur particulière, et, décidant qu’Alexander n’avait pas grand intérêt à l’empoisonner pour l’instant, elle finit par boire une lampée ou deux. En sentant le liquide frais couler le long de sa gorge, elle se rendit alors compte qu’elle en avait en effet besoin, et qu’elle n’avait rien avalé depuis le début de la matinée, lorsqu’elle avait commencé à faire le tour du Camp pour faire son devoir de justicière.

Elle rendit la gourde à son propriétaire en le remerciant, lorsqu’il lui demanda si elle désirait dans le bungalow. Sera haussa un sourcil. Alors comme ça c’était chez lui? Ça expliquait déjà la présence du jeune homme. Elle se décala d’un pas en laissant passer Alexandre, tout en faisant une moue plus ou moins approbatrice. Ce n’était pas comme si elle était particulièrement motivée à retourner aider des gens de toutes façons, alors pourquoi pas se reposer dans un endroit un peu plus confortable que le sol.

En le suivant à l’intérieur, elle fut peu surprise de ce qu’elle y trouva. Au vu de l’extérieur, elle pouvait aisément deviner qu’il s’agissait de lieu de vie d’enfants d’une divinité marine, et l’intérieur renvoyait exactement la même impression. Il y avait quelques lits, dont certains qui avaient l’air de ne pas avoir été utilisés depuis un bout de temps. Par endroits, des points d’eau, et même une fontaine tout au fond, avec une statue d’un homme portant un trident. Le lien se fit assez vite dans la tête de Séra, qui comprit qu’il ne s’agissait pas de n’importe quelle divinité marine, mais de Poséidon. Elle s’assit alors sur un lit qui avait l’air inutilisé et prit la parole.

C’est assez impressionnant de voir cet endroit en aussi bon état. Au Camp Jupiter, le temple de Triton, notre Dieu de la mer, est pratiquement à l’abandon. Je suppose que toi et tes frères et sœurs devez prendre grand soin de cet endroit.

Elle se laissa tomber un peu plus sur le lit pour y finir allongée, songeant au Camp Jupiter. D’un côté, c’était elle qui avait voulu venir ici, mais d’un autre, tout était si différent, c’est comme si elle était dans un univers parallèle.

Ca n’est pas un peu bizarre d’être tout le temps séparés selon vos parents divins? Je veux dire, ça doit pas spécialement favoriser l’unité, la bonne entente et tout ça, de toujours vivre seulement avec ses frères et sœurs, si ?

En disant cela, elle regardait le plafond. Au Camp Jupiter, elle vivait principalement avec sa cohorte, il y avait des hauts et des bas, mais globalement, tout le monde était si différent, avec leurs pouvoirs et leurs spécificités, on ne s’ennuyait jamais vraiment. Alors qu’ici, au mieux, ils pouvaient faire une super bataille d’eau ? Sera esquissa un léger sourire en pensant à cela ; elle serait bien incapable de vivre avec d’autres enfants d’Éole, ils sont tous si imbus d’eux-mêmes, c’en était irritant.


Alexander Pines
avatar
Conseiller de bungalow
Présentation : www
Journal intime : www
D-C : ///
Parent divin : Poseidon
Points de puissance : 453
Messages : 56


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
Défaut Fatal: Loyauté
Sujet: Re: So what now?
Sam 15 Sep - 4:21


So What Now

Bienvenue au Bungalow 3!



FEAT. Seraphina

Angel prit ta gourde. Elle te regardait comme si tu allais sauter sur elle à tout moment. Tu avais des manières respectables, tu n'allais pas tuer quelqu'un. Tu te limitais à tuer des monstres, les demi-dieux ne faisaient pas parti de tes cibles. Mais tu pouvais comprendre. Elle était une "Filia Romana" entouré de "Graeci". Oui, tu savais quelques mots en latin. C'était le plus qui venait avec côtoyer des romains qui parlaient latin aussi facilement que vous, les sang-mêlées grecs parlaient grec. C'était dans leur sang... Littéralement. Tu ne savais pas pourquoi la langue des Romains ne s'appelait le romain, comme le grec. Tu n'allais pas questionner un évènement où tu n'avais même pas assister. C'était pas comme si tu avais pu y assister et être encore en vie étant à demi mortel, mais bref. Tu préférais être mortel que de voir tous tes amis vieillir sans toi et que tu restes comme tu l'étais, incapable de faire quoique ce soit. Tu ne voulais pas devenir comme ton côté divin de la famille, n'avoir même pas le cran de venir voir ses amis.

Après t'avoir redonner la gourde, tu lui posas la question qui te trottait dans la tête depuis un bon moment. Angel eu l'air un peu surprise, elle ne devait pas s'attendre à que ce bungalow où elle s'était adossée au hasard allait être le tien. En même temps, son regard eu une étincelle de compréhension. En y pensant, ça faisait du sens. Tu vivais là, alors tu avais une raison de t'attarder à lui parlé, si tu avais été d'un autre bungalow, peut-être que tu aurais passé ton chemin. Elle te répondit d'un signe de la tête signifiant qu'elle acceptait ton offre.

Tu poussas la porte de ton chez-soi. Tu observas Angel quand elle observa ton bungalow. Tu ne pouvais pas vraiment lire les expressions, mais tu pouvais savoir qu'elle était un peu surprise. Elle ne devait pas s'attendre à que tu sois un enfant d'un divinité marine. Tu allais sûrement adorer sa réaction quand elle allait réaliser que tu étais l'unique fils de Poseidon des deux camps en entier. Tu étais un, hum... Spécimen unique. On pouvait dire ça comme ça. Elle observa un peu ton bungalow, constatant sûrement les nombreux points d'eau et les encore plus innombrables lits libres et non utilisé depuis... Hrm... Bah... Très longtemps. Elle scruta enfin la fameuse statue de ton père, le fameux Poseidon, dieu des mers et des tremblements de terre, père de chevaux. Tu avais toujours trouvé ça un peu drôle la dernière partie. Si on suivait la logique, tous les chevaux étaient donc tes cousins, neveux, frères et soeurs. C'était un peu bizarre maintenant que tu y pensais. Tu fus sorti de tes pensées par Angel, qui entre temps c'était assis sur un lit réservé pour tes futurs et sûrement impossible demi-frères et soeurs.
- C’est assez impressionnant de voir cet endroit en aussi bon état. Au Camp Jupiter, le temple de Triton, notre Dieu de la mer, est pratiquement à l’abandon. Je suppose que toi et tes frères et sœurs devez prendre grand soin de cet endroit.
Tu ris d'un rire sec. Tu étais tout seul, donc tu n'avais pas vraiment grand chose à prendre soin autres que la plante marine que t'avais donné ton père à la fête de tes treize ans. Celle-ci reposait sur le rebord de ta fenêtre et ressemblait drôlement à une pieuvre qui aurait la tête planté dans le sol façon autruche avec des tentacules légèrement transparents avec une teinte turquoise bleue.
- Ça n’est pas un peu bizarre d’être tout le temps séparés selon vos parents divins? Je veux dire, ça doit pas spécialement favoriser l’unité, la bonne entente et tout ça, de toujours vivre seulement avec ses frères et sœurs, si ?
Tu regardas Angel tandis que celle-ci regardait le plafond. Tu ne pouvais pas ne pas te demander comment ressemblait le Camp Jupiter. Oui, tu y étais aller, mais tu n'y étais jamais resté longtemps. Simple échange entre camp où tu te devais d'être là en tant que seul fils de Poseidon et conseiller du bungalow 3. Ça devait être tellement différent vivre avec, premio, d'autres personnes et deuxio, avec des personnes qui n'étaient pas des demi-frères. Ça devait faire diversifié.

Tu pris un verre d'eau et en bu avant de parler.
- Disons que dans mon cas, ça favorise beaucoup l'unité.
Dis-tu, plein de sous entendu, en pointant les autres lits avec ton petit doigt en tenant ton verre d'eau dans la même main.


CODAGE BY AILY SUR EPICODE


Séraphina Gwynt
avatar
Deuxième cohorte
Présentation : Ici
D-C : Elliot Wainford
Parent divin : Eole
Points de puissance : 261
Messages : 21

Sujet: Re: So what now?
Sam 15 Sep - 10:51
Quelque chose dans le ton de la phrase d’Alexander fit tiquer Séraphina, sa manière de parler d’unité tout spécialement. Elle se demanda d’abord s’il ne s’entendait pas bien avec Tracey, la fille de Poséidon qui s’occupait de superviser les Romains dans cette colonie, avant de se rappeler une conversation qu’elle avait eu avec celle-ci, dans laquelle elle racontait qu’elle ne résidait plus dans son bungalow, mais à la Grande Maison, pour des raisons pratiques. Ils ne vivaient donc plus ensemble, mais en tant que frères et sœur, ils devaient bien se parler un peu, tout de même. Cela dit, l’absence de la jeune fille dans ce bungalow devait peser sur les autres résidents.

En répondant à Sera, Alexander avait pointé du doigt les autres lits, dont celui sur lequel elle se trouvait actuellement allongée. Il était vrai que la plupart étaient faits, et presque poussiéreux, et à vue de nez, elle se dit qu’il ne devait y avoir qu’un, peut-être deux, au grand maximum, autres enfants de Poséidon résidant dans ce lieu.  On n’était donc pas très loin du nombre vivant au Camp Jupiter, Triton étant un dieu moins important, ses enfants sont aussi peu nombreux, une petite poignée disséminée entre les différentes cohortes.

Excuse moi, j’avais oublié que ta sœur résidait à la Grande Maison. Maintenant que j’y pense, je crois qu’elle m’a parlé de toi et d’un autre de tes frères, Erwin je crois ? C’est lequel de vous deux déjà qui adore dessiner ?

Elle dit cela en se levant et en regardant de plus près certains des dessins accrochés aux murs au-dessus d’un lit. Elle reconnaissait bien certains endroits du camp qu’elle avait déjà vu; l’arène, le lac, et d’autres qu’elle ne connaissait pas le moins du monde, mais qui semblaient tout aussi magnifiques. Si c’était Alexander l’auteur de ces merveilles, elle était heureuse de l’avoir rencontré, et si c’était l’autre, eh bien... Il lui faudrait aller le voir. Il devait en connaître un paquet sur les endroits les plus beaux de la colonie.

En tout cas, c’est un travail de pro. On a quelqu’un comme ça aussi dans notre cohorte, qui dessine tout le temps, une fille d’Apollon, qui passe plus de temps à dessiner qu’à se battre, à mon grand regret. Mais ça a aussi ses utilités.

Un sourire se dessina sur son visage quand elle y repensa. Ces artistes étaient fascinants, très souvent dans leur monde, mais ce qu’ils en tiraient était incroyable, bien que trop souvent inutile au combat. C’était toutefois un excellent moyen de se faire remarquer et apprécier. Peut-être qu’elle devrait se mettre au dessin un de ces jours, ça pourrait l’aider à travailler son image, qui sait?


Alexander Pines
avatar
Conseiller de bungalow
Présentation : www
Journal intime : www
D-C : ///
Parent divin : Poseidon
Points de puissance : 453
Messages : 56


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
Défaut Fatal: Loyauté
Sujet: Re: So what now?
Sam 15 Sep - 20:42
HRP:
 


So What Now

Bienvenue au Bungalow 3!



FEAT. Seraphina


- En tout cas, c’est un travail de pro. On a quelqu’un comme ça aussi dans notre cohorte, qui dessine tout le temps, une fille d’Apollon, qui passe plus de temps à dessiner qu’à se battre, à mon grand regret. Mais ça a aussi ses utilités.
Tu souris. Oui, tu avais un frère, Erwin, mais avant de finir ses études, il ne restait que pendant les vacances, c'est pourquoi tu n'avais pas vraiment pu le connaitre. En plus, tu étais complètement occuper par tes obligations en tant que Conseiller que des fois tu ne faisais que le voir la nuit quand tu rentrais tard. Il était plus vieux que toi de 4 ans, mais tu étais là à temps plein, donc Chiron avait préféré choisir quelqu'un qui serait toujours disponible pour diriger la cabine du dieu de la mer.
- Je dois te décevoir, mais c'est Erwin qui dessine pour un fils d'Apollon. Je suis plus doué avec mon épée et au combat par-contre.
Tu attiras quelque goute d'eau vers toi avec ton pouvoir et tu les fis rouler sur tes phalanges grâce à un mouvement continu de tes doigts.
- Je dirais aussi avec mes pouvoirs, mais je souhaite rester modeste.
Dis-tu en taquinant ton frère qui était absent. Il n'était pas là, alors tu allais pouvoir le taquiner un peu. C'était un peu bizarre des fois, puisque tu étais plus jeunes que lui, mais tu étais son supérieur. Mais c'était les moments les plus amusants de tout ton séjour au Camp, donc de toute ta vie, quasiment. Erwin avait un humour spécial qui lui était propre, ça te remontait toujours le moral quand il te disait un blague. Quand il passait la nuit dans le bungalow, vous passiez la plupart du temps à vous échanger des blagues.


CODAGE BY AILY SUR EPICODE


Erwin Stamber
avatar
Pensionnaire
Présentation : clic
Journal intime : [url=]www[/url]
Parent divin : Poseidon
Points de puissance : 146
Messages : 16


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): une dague qui se transforme en crayon
Défaut Fatal: Insouciance
Sujet: Re: So what now?
Mar 18 Sep - 16:53
HRP:
 

Erwin s'était encore réveillé tard. Après avoir passé une soirée de plus à la Cabane de Dionysos, il avait passé une longue et lourde nuit. A son réveil, Alexander n'était évidemment pas là. Erwin était impressionné par le sérieux que pouvait avoir son frère. Il s'estimait d'ailleurs bien heureux de ne pas avoir été choisi, lui, pour assumer les responsabilités de Conseiller. Alex s'en chargeait très bien. Et, prenant son rôle très à coeur, le cadet passait même la majeure partie de son temps en-dehors du bungalow, ce qui laissait à l'aîné tout l'espace qu'il voulait, non pour lui déplaire.

Sortant péniblement des draps, le fils de Poseidon enfila deux vieilles pantoufles sans aucune allure et traîna des pieds jusqu'à un évier. Il se pencha au-dessus de la vasque blanche imitant la forme d'un coquillage et tourna la vanne. L'eau se mit à couler. Erwin ferma les yeux et de petites gouttelettes se mirent à voleter jusqu'à son visage. Les gouttes se succédèrent, formant un filet aquatique dans l'air. Erwin s'aspergea ainsi les joues afin de se réveiller. Il se regarda un instant dans le miroir face à lui, la peau ruisselante et les yeux fatigués. Il fit mine de se coiffer, mais abandonna vite l'idée : il se contenta de passer rapidement sa main entre ses mèches brunes.

Dehors, il faisait clair, probablement depuis longtemps. Il faisait chaud, surtout, et la chaleur se ressentait dans la pièce malgré les fenêtres ouvertes et l'ombre du toit. Erwin se dit qu'il avait le temps d'aller prendre une bonne douche froide. Il n'avait rien de prévu pour la journée. Il prit son essuie, un tissu plié avec négligence à côté de celui, propre et parfaitement rangé, d'Alexander. Les deux frères avaient des essuies identiques, mais Erwin était certain qu'ils ne risquaient pas de se tromper en prenant chacun le leur... Il attrapa également un petit savon au passage et s'en alla vers les douches.

L'eau jaillit de la poire de douche sans même qu'Erwin appuie sur le bouton. Il avait juste tenté d'attirer l'eau vers lui, une fois de plus. Il avait déjà détérioré les canalisations en faisant ça : la vanne des douches n'était pas faite pour laisser passer de l'eau sans être ouverte. Pourtant, il n'avait pas retenu la leçon. Profitant du liquide froid sur son corps, le demi-dieu se sentait plus dégourdi, tous ses muscles se réveillaient. Il ne manquait qu'une pointe d'iode dans le bâtiment des douches pour lui rappeler les vagues de la mer. En attendant, il pouvait toujours imaginer la pluie...

Comme il n'y avait personne dans les douches à cette heure, Erwin sortit à peine vêtu de son essuie. Il traîna devant les portes, faisant des allers-retours juste pour voir combien de temps il mettrait à sécher. 12 minutes et 23 secondes. Voilà le temps qu'il mit à être parfaitement sec. Il alla donc chercher un boxer et son pantalon, qu'il avait laissés près de la porte de sa douche. Il les enfila et se rendit compte qu'il avait oublié de prendre un t-shirt. Il laissa échapper un soupir et sortit du bâtiment, l'essuie posé sur la nuque.

Lorsqu'Erwin rentra dans son bungalow, il fut surpris d'y trouver son frère, mais le fut davantage d'y trouver également une fille. Ne se posant aucune question, le demi-dieu alla donner une tape amicale sur l'épaule de son cadet.

"-Salut Alex ! Déjà rentré ?"

Sans attendre de réponse particulière, Erwin se dirigea vers le coin de la pièce, là où se trouvaient son lit et la plupart de ses affaires. En passant devant la fille, il lui lança un petit regard furtif et la salua d'un signe de la main et d'un joli sourire. Sans plus faire attention à elle, il lança son essuie en direction de l'évier -lancer qui se termina par terre, à quelques centimètres de la cible- et fouilla dans son désordre ordonné pour finir par mettre la main sur un t-shirt pas trop froissé qu'il enfila. Il ôta ses vieilles pantoufles et s'assit sur son lit, le regard passant d'Alexander à la fille inconnue. Les deux s'étaient tus lorsqu'il était rentré, il avait l'impression de les avoir dérangés.

"-Hum, je tombe peut-être pas au bon moment ?" lança-t-il à l'adresse de son frère, un léger rire dans la voix.


Séraphina Gwynt
avatar
Deuxième cohorte
Présentation : Ici
D-C : Elliot Wainford
Parent divin : Eole
Points de puissance : 261
Messages : 21

Sujet: Re: So what now?
Mer 19 Sep - 16:13
HRP:
 


Erwin était donc le dessinateur, et Alexander le combattant. C’était très bon à savoir, d’autant qu’à l’entendre, le jeune garçon était plutôt doué, ou en tous cas, savait très bien vendre sa puissance. Elle regarda les gouttelettes rouler sur ses doigts et ne put s’empêcher que son aisance à la maîtriser semblait similaire à celle qu’elle avait elle-même à jouer avec les courants aériens, ce qui était devenu comme une seconde nature pour elle. S’il s’avait utiliser son don aussi bien au combat que pour crâner, alors il devait être quelqu’un d’intéressant à affronter.

Oh tu es loin de me décevoir, j’ai beau trouver ses dessins très beaux, j’ai toujours dit que l’épée était plus forte que la plume. Un peu d’art, c’est toujours plaisant, mais c’est sur un champ de bataille que se sont faits connaître les plus grands demi-dieux.

A peine Sera eut-elle fini de parler qu’elle ressentit les courants d’air changer au niveau de la porte du bungalow, au moment où un homme passa le seuil. Elle devina vite qu’il devait s’agir d’Erwin, au vu de son aisance dans ces locaux et avec Alexander. Lorsqu’il lui passa devant, il fit un geste de la main en souriant, ce que Sera ignora dans sa globalité. Elle était plutôt occupée à regarder le reste de son corps. En effet, à voir le haut de son corps, ce n’était pas un guerrier, ou en tous cas pas un grand habitué. Il n’en restait pas moins très agréable à regarder.  

Elle le suivait du regard tandis qu’il s’affairait à trouver un haut à mettre, et pouffa légèrement en le voyant rater lamentablement son lancer de serviette, qui termina sa course au sol. Il finit enfin par s’assoir et enfin prêter attention à la situation.

Au contraire, je dirais que tu es arrivé juste à temps, nous discutions justement de la supériorité de ton frère et de tes talents artistiques.

En répondant, elle ne se rendit pas tout de suite compte que ce qu’elle avait dit pouvait paraître méprisant encore une fois. “ton plus gros défaut, c’est ton arrogance” Encore, cette fichue voix qui ne voulait pas sortir de sa tête. Après avoir constaté le blanc gênant qu’elle avait imposé dans la pièce, elle se sentie comme obligée de se rattraper.

Quand je dis supériorité, je parle bien entendu juste des combats, je suis sûr que tu es très doué pour beaucoup d’autres choses...

Un léger rire nerveux s’échappa de sa bouche sans qu’elle ne l’y autorise. Cela faisait des années qu’elle n’avait pas été nerveuse pour quelque raison que ce soit. Elle se maudit mentalement de se montrer si faible face à ces quelques mots qui restent gravés dans son cerveau, de se laisser faire, de devenir faible. Il y avait une différence entre ne plus être arrogante, et devenir faible, et elle allait devoir trouver cette limite pour ne jamais la franchir.


Alexander Pines
avatar
Conseiller de bungalow
Présentation : www
Journal intime : www
D-C : ///
Parent divin : Poseidon
Points de puissance : 453
Messages : 56


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
Défaut Fatal: Loyauté
Sujet: Re: So what now?
Ven 21 Sep - 1:30


So What Now

Bienvenue au Bungalow 3!



FEAT. Seraphina


Tu souris un peu à la réplique d'Angels. Ça t'amusait un peu, de voir que les romains prêtaient plus attentions aux arts de la guerre qu'aux arts art. Erwin aurait probablement été en désaccord avec toi, mais tu n'avais pas vraiment d'avis sur la question. Étant toi même un peu dégueulasse avec les trucs utilisant tes supposés talents artistiques très très présent. Tu n'étais pas du tout sarcastique, pas du tout. Bon peut-être un tout petite peu, mais ça n'importait pas vraiment.

Tu entendis le grincement habituel que faisait la porte de ton bungalow quand elle s'ouvra et tu observa d'un seul oeil Erwin entrer comme un roi rentrant dans son palais avec un chandail manquant et sa serviette autour du cou comme un nageur olympique qui revenait d'une session ou d'une compétition. Certain comparait des fois le bungalow d'Hermès au vôtre. C'était une compétition sur lequel était le joueur de blague les plus énerv-hrm- expérimenté. C'était bien sûr le bungalow d'Hermès qui gagnait toujours, sans grande discussion, mais pour que quelque choisisse de vous comparer, ça parlait déjà pour lui même.
- Erw, ste plaît, arrête de montrer tes magnifiques abdos très musclé à cause de tes nombreuses batailles à nôtre chèèère invitée, elle est trop éblouis.
Dis-tu en souriant comme un idiot, le sarcasme évident dans ta voix et en lançant les gouttes qui étaient sur tes doigts sur le dos de ton frérot.
-Quand je dis supériorité, je parle bien entendu juste des combats, je suis sûr que tu es très doué pour beaucoup d’autres choses...
Tu éclatas de rire en recrachant la gorgée que tu venais de boire en regardant le visage gêné d'Angels. Tu essayas de t'arrêter en mettant une main sur ta bouche, mais c'était trop hilarant. Comment elle avait essayé de se reprendre. Tu ne riais pas d'elle, mais plutôt de la situation. Tu regardas ton frère avant de rajouter.
- Oh! Erw, est-ce que t'aurais entendu du gars du camp qui aurait fait une blague à Chiron? Tu sais, les disques de musiques?
Tu voulais voir la réaction de ton frère avant de dire quelque chose.


CODAGE BY AILY SUR EPICODE


Erwin Stamber
avatar
Pensionnaire
Présentation : clic
Journal intime : [url=]www[/url]
Parent divin : Poseidon
Points de puissance : 146
Messages : 16


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): une dague qui se transforme en crayon
Défaut Fatal: Insouciance
Sujet: Re: So what now?
Ven 21 Sep - 20:01

Juste avant d'enfiler son t-shirt, Erwin reçu quelques gouttes dans le dos, qui formèrent de petites traces rondes et humide sur le tissu les recouvrant. Il ne douta pas un instant que cette eau était un cadeau de son frère. La blague aurait pu lui tirer un sourire et une riposte sévère si l'invitée d'Alexander n'avait pas décidé de laisser échapper quelques mots de sa bouche :

"-Au contraire, je dirais que tu es arrivé juste à temps, nous discutions justement de la supériorité de ton frère et de tes talents artistiques."

Ce n'était pas tant la phrase en elle-même que le ton employé qui effaça le sourire d'Erwin. Il ne se sentait pas réellement rabaissé, il connaissait Alex et ne doutait pas une seule seconde que celui-ci ait profité de son absence pour craner un peu devant cette jeune fille. Mais l'expression hautaine affichée sur le visage de l'inconnue égalait toutes les critiques qu'on aurait pu dire. La mention de "talents artistiques" ne s'ancra même pas dans l'esprit d'Erwin. La jeune fille dut le comprendre, malheureusement trop tard.

"-Quand je dis supériorité, je parle bien entendu juste des combats, je suis sûr que tu es très doué pour beaucoup d’autres choses..."

On ne pouvait pas dire que cette précision rattrapait réellement la phrase précédente... Erwin était certes moins assidu que son frère, mais il se débrouillait très bien avec sa dague, en dépit de la longueur limitée de la lame. Il était également doué au corps-à-corps, mais n'aimait juste pas les entraînements continus. Tandis que son regard dévisageait la fille, l'air étonné, le demi-dieu entendit son frère rire. Il se tourna vers lui, les yeux reflétant son incompréhension. Sans doute Alexander devina-t-il le malaise de son grand frère, car il tenta un changement de sujet :

"-Oh! Erw, est-ce que t'aurais entendu parler du gars du camp qui aurait fait une blague à Chiron? Tu sais, les disques de musique ?"

Erwin se secoua légèrement et s'autorisa un petit rire à l'idée que quelqu'un ait fait une telle chose. Il se laissa tomber sur son lit tout en regardant son frère et croisa les bras derrière la tête.

"-Ahah, quelqu'un a fait un truc pareil ? J'en avais pas entendu parler, non. Mais je comprends mieux pourquoi j'ai vu Chiron aussi énervé quand je suis sorti des douches..."

Fermant les yeux pour s'imaginer la scène, Erwin ne prêta plus attention à la fille qui était là, à quelques pas de son lit.


Contenu sponsorisé

Sujet: Re: So what now?

So what now?


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers :