AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    ElvireChasseresse


    Athénaïs Horas
    Centurion de la 1re cohorte

    Athénaïs Horas

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Aleksa la rouquine timbrée
    Parent divin : Fille de Vénus et arrière petite-fille de Mars
    Points de puissance : 167
    Messages : 19

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux épées jumelles en or impérial, qui deviennent des bracelets quand elle n'en a plus besoin
    Défaut fatal: Son arrogance
    La guerre nourrit la guerreLe secret de la self-défense réside en une question de placement dans l’espace au moment présent..@Athénaïs Horas et @Alexander Pines La guerre, c'est mon truc. J'aime ça. J'ai toujours aimé ça. Je crois que je tiens plus de mon arrière grand-père, Mars, que de ma mère, Vénus. Je suis actuellement au terrain d'entraînement, en train de réviser mes gammes aux épées jumelles. Les autres légionnaires restent loin de moi, ils ont appris, à force de me côtoyer, que s'ils ne voulaient pas se retrouver embrochés sur une de mes épées, ils avaient tout intérêt à ne pas me déranger. Je m'entraîne pendant au moins une heure avant que Margot, la deuxième centurion de la 1ère Cohorte et mon amie, ne vienne m'interrompre :

    - Athénaïs ! Y'a un grec qui attend un adversaire au champ de Mars, pour un combat de Gladiateur. Ça te tente ?

    Quoi ? Evidemment, que ça me tente !  Le Romains ne voulaient pas me défier au Combat de Gladiateur, j'avais la réputation d'être violente, alors forcément, quand un fou lançait un défi, je m'empressais d'y répondre !

    - Tu rigole ? Bien sûr, que ça me tente !

    Je rétractais mes épées jumelles et passait les bracelets qu'elles étaient devenues à mes poignets, puis récupérais ma veste et courus à la suite de Margot en direction du Champ de Mars. Arrivée là-bas, je me frayais un chemin à travers la foule qui s'était réunie pour voir le combat du grec, ou devrais-je dire le massacre du grec, et me plantais devant lui. Je le détaillais du regard. A première vue, il n'avait pas une carrure de guerrier, du moins pas suffisamment pour m'inquiéter, mais je suis une guerrière trop aguerrie pour me faire avoir par l'apparence de l'ennemi. Je lance au grec :

    - Alors, c'est toi qui veux faire un Combat de Gladiateur ? Je me porte volontaire.

    J'entends vaguement les spectateurs ricaner derrière moi, mais je n'y prête aucune attention. Pour moi, le combat a déjà commencé. Je jauge mon adversaire du regard, regardant comment il se tient, comment il me regarde. Je ne vois pas de peur dans son regard, juste de la détermination. J'aime ça. Ce combat va être intéressant.  
    Je jette ma veste à Margot, qui la récupère au vol, et retire mes bracelets qui reprennent leur forme initiale. Mes épées jumelles en or impérial dans les mains, bien campée sur mes deux jambes, je fais face à mon ennemi du jour.
    Que le combat commence.
    ©️ DABEILLE

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 401
    Messages : 197

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    La Guerre Nourrit La Guerre


    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'


    Tu n'avais jamais vraiment connu les jumeaux Streed. Tu les avais déjà vu dans le camp quand tu marchais, mais brièvement. Elles étaient des filles d'Athéna qui semblaient avoir un lien avec l'animal de leur mère. Tu n'avais jamais vraiment pris la peine de les connaitre. Tu t'en voulais maintenant. Si seulement!... Non. Tu n'avais pas pu prévoir qu'un monstre allait attaquer. Toutefois, tu ne pouvais pas t'empêcher de t'en vouloir. Tu étais supposé mieux savoir, être meilleur. Tu avais laissé ton excitation prendre le dessus, tu avais été trop imprudent. Ton esprit aventureux avait dépassé les bornes. C'était pour ces raisons que tu pensais que c'était ta faute. Ça t'enrageait que tu n'eusses rien pu faire. Tu l'avais vu se faire attaquer par le monstre, et tu n'avais rien pu faire d'autre. Juste la regardait tomber. Tu ne le connaissais pas, mais c'était une pensionnaire du camp, non, de la famille. Tu sentais que tu l'avais comme trahis.

    Une chance que la Romaine était là. Tu n'avais jamais pensé dire ça un jour, mais oui, tu remerciais, bien que dans ta tête, une romaine. Tu n'avais rien contre eux, mais tu devais avouer que tu n'étais pas le plus confortable en présence du Romain. Tu trouvais leurs règles trop strictes, si c'était le mot pour. Tu étais plutôt pour ta liberté, garder des règles de base très basique. Tu n'aimais pas avoir un horaire, tu préférais faire les choses dans un désordre. Tu détestais être contrôlé et recevoir des ordres d'autres personnes. Ça t'irritait.

    Toute cette colère, elle était nouvelle. Tu ne t'étais jamais vraiment mis en colère auparavant, pas aussi violemment. Tu ne pensais pas pouvoir te retenir de créer un tremblement de terre, ou autres connerie que seul toi pouvait faire. Tu t'étais donc retiré dans ce que les Romains semblaient appeler le Champ de Mars. Tu avais sorti ton épée, et avais saccagé les objets présents. C'était toujours ta façon de dépresser, enlever la pression, de te calmer. Pendant que ton frère dessinait, ou faisait d'autre chose d'artistique, tu faisais la seule chose où tu excellais: la maitrise de l'épée.

    Après quelques minutes, tu en avais marre de te battre contre rien, que tu interpellas un Romain qui passait par là.
    - Hey! Ramène un romain qui sait se battre, j'en ai marre de me battre dans le vide. Merci!
    Dis-tu en regardant le Romain s'éloigner. Tu voulais un peu voir de quoi étaient faits ces fameux Romains. Tu apprendrais quelque chose dans tous les cas. Même si tu perdais, les fesses à terre.

    Après quelque temps, tu aperçus finalement une fille qui se dirigeait vers toi. Elle semblait plutôt musclée, mais pas plus que ça. Tous les demi-dieux(à part Erwin) avaient un minimum de muscles. Il fallait bien en avoir, avec tout l'entrainement que vous fassiez. Tu te tenais un peu comme un homme bien élevé que tu n'étais pas, l'épée au milieu, les mains dessus, et ton corps qui s'accotaient dessus. Tel un gentleman sur une canne. Il ne manquait que le chapeau, et tu aurais pu être le demi-dieu Grec le plus chic au monde, en excluant les fils d'Aphrodite. Eux c'était de la triche.
    - Alors, c'est toi qui veux faire un Combat de Gladiateur ? Je me porte volontaire.
    Haussant un sourcil, tu te relevas. Tu entendis des ricanements derrière toi. Une foule s'était formée autour de toi. Ils semblaient vraiment prendre ce petit entrainement comme un combat de gladiateurs. Enfin, tu devais admettre que c'était dans leur sang, les spectacles sanglants comme ça. Vous savez, les gladiateurs? Les combats à mort? Yup, c'était eux.
    - Yep, c'est bien moi. Heureux d'avoir un compagnon... D'entrainement?
    Tu te mis en position. Elle semblait t'analyser. S'en était presque malaisant.

    Sans crier gare, tu t'élanças vers elle, l'épée à la main. Coup après coup, tu ne réussissais jamais vraiment à l'avoir. Tu bloquas quelque attaque, avant de t'écarter. Tu lui crias,
    - Est-ce que les pouvoirs sont admis, ou on en reste au combat à l'épée?

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs 1555013698-srn7

    Athénaïs Horas
    Centurion de la 1re cohorte

    Athénaïs Horas

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Aleksa la rouquine timbrée
    Parent divin : Fille de Vénus et arrière petite-fille de Mars
    Points de puissance : 167
    Messages : 19

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux épées jumelles en or impérial, qui deviennent des bracelets quand elle n'en a plus besoin
    Défaut fatal: Son arrogance
    La Guerre nourrit la guerre Le secret de la self-défense réside en une question de placement dans l’espace au moment présent..@Athénaïs Horas et @Alexander PinesLe Grec est amusant. Déjà, il croit vraiment qu'un combat de gladiateur est un entraînement ? S'il voulait s'entraîner, il aurait dû venir au terrain d'entraînement. Ici, on combat en situation réelle. La seule chose qui change d'un vrai combat, c'est qu'à a fin on n'en meurt pas. Enfin, la plupart du temps. Mais c'est tout. Je me sens obligée de le lui faire remarquer :

    - Ici, ce n'est pas un entraînement, c'est un vrai combat. La seule et unique chose que l'on n'a pas le droit de faire, c'est tuer.  

    Je manquais d'éclater de rire quand il m'attaqua. J'évitais ses attaques avec souplesse et facilité. Mais c'est quoi ça ? Il s'est cru où, le grec, dans un combat de souris ? Ses attaques sont tout sauf subtiles. Serait-il le fils du Minotaure ?
    Je lance à mon tour quelques attaques, juste pour le tester. Heureusement pour lui, il les bloque, puis me demande si il peut utiliser ses pouvoirs. Je secoue la tête, sans baisser ma garde, et réponds :

    - Par tradition, on n'a pas le droit d'utiliser les pouvoirs. Les combats de Gladiateurs sont des un-contre-un, sans rien d'autre que des armes. Pas d'aide extérieure, pas de pouvoirs. Tu as peur de perdre, sans tes pouvoirs ?  Ajoutais-je en souriant d'un air ironique.

    Cette tradition m'arrange bien, d'ailleurs. Si les pouvoirs avaient été acceptés, j'aurais eu bien plus de mal à battre certaines personnes. Je les aurais battues, bien évidement, mais après plus de difficultés. Je plisse les yeux, continuant d'esquiver ses attaques lourdes et tout sauf subtiles, puis décide de passer à la vitesse supérieure. Ce n'est pas que je m'ennuie, mais un peu, quand même.
    Bougeant comme un serpent, j'attaque soudainement, et touche. Et hop ! Le demi-dieux grec a du sang qui coule de sa cuisse. Il ne semble pas s'attendre à ça. J'ai choisit la cuisse, alors que j'aurais pu touche n'importe quel autre point autrement plus douloureux, parce que je veux voir jusqu'où il peut aller. Est-ce qu'il va s’énerver ? La colère est une très mauvaise conseillère en combat. S'il s’énerve, je suis sûre de gagner.
    Tout en continuant à le titiller de la pointe de mes épées, je le regarde attentivement, tentant de prédire sa réaction.
    ©️ DABEILLE




    Athénaïs Andréa Horas
    Souffle d'une lame dans la nuit
    Danger qui rôde
    Comme une onde de plaisir

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 401
    Messages : 197

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    La Guerre Nourrit La Guerre


    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    - Par tradition, on n'a pas le droit d'utiliser les pouvoirs. Les combats de Gladiateurs sont des un-contre-un, sans rien d'autre que des armes. Pas d'aide extérieure, pas de pouvoirs. Tu as peur de perdre, sans tes pouvoirs ?
    Ah bon? Personnellement, au camp Sang-mêlé, on vous entrainait avec et sans. Enfin, tu savais que certain demi-dieu avait des pouvoirs qui ne les aidaient pas vraiment en combat. C'était compréhensible. L'égalité des choses le demandait. Cependant, ceci te mettait dans une situation quelque peu désavantageuse. Tu te battais contre une fille qui avait appris à combattre sans ses pouvoirs toute sa vie. Non seulement, mais tu ne te doutais pas par ses mouvements contrôlés qu'elle avait grandis ici, et avait donc appris depuis son plus jeune âge. Tu avais de l'expérience, mais tu faisais plus souvent confiance en tes instincts. Tu avais survécu jusqu'à maintenant comme ça, grimpant dans les rangs du camp Grec et avais reçu une réputation ainsi. Tu devais avouer qu'apprendre des choses et techniques ne t'intéressaient pas vraiment.
    - Mea culpa.
    Tu fis une pause, avant de rajouter une pensée à voix haute.
    - C'est bien comme ça qu'on le dit, non?
    Tu sortis de tes pensées en esquivant un autre coup. Les mouvements de la Romaine étaient calculés, rapides, précis. Elle savait ce qu'elle faisait. Cependant, quelqu'un qui se fixait sur seulement la technique oubliait un autre atout que l'on pouvait utiliser en combat: la ruse et la surprise. Les Grecs des temps antiques avaient appris cela, et tu allais utiliser cette technique qui coulait dans ton sang.

    En parlant de sang, ta cuisse saignait, elle. Tu ne la sentais pas, tu avais bloqué la douleur, mais tu ne pouvais pas ignorer le fait qu'elle avait réussi à t'avoir. Jurant en Grec, tu la regardas. Elle attaque tel un serpent, attendant le bon moment. Tu allais profiter de cela. Faisant semblant de faire une jambette, tu profitas qu'elle regarde à terre, pour esquiver ton attaque, pour la toucher au niveau des cotes. Faisant un bond en arrière, tu observas la blessure que tu avais infligée à la Romaine. Ah! Un point pour les Grecs et leur tactique.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs 1555013698-srn7

    Athénaïs Horas
    Centurion de la 1re cohorte

    Athénaïs Horas

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Aleksa la rouquine timbrée
    Parent divin : Fille de Vénus et arrière petite-fille de Mars
    Points de puissance : 167
    Messages : 19

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux épées jumelles en or impérial, qui deviennent des bracelets quand elle n'en a plus besoin
    Défaut fatal: Son arrogance
    La Guerre nourrit la guerre Le secret de la self-défense réside en une question de placement dans l’espace au moment présent..@Athénaïs Horas et @Alexander PinesBon, pas de colère. Je suis déçue. Le Grec se défend pas mal, quand même. Après qu'il m'ait demandé si il pouvait utiliser ses pouvoirs, il s'excusa en latin :

    - Mea Culpa.  C'est bien comme ça qu'on le dit, non ?

    Je souris en acquiesçant. En effet, c'est bien comme ça qu'on le dit. Sans me laisser déconcentrer, j'attaquais, et touchais. Un point pour Rome ! Je laissais un léger sourire victorieux se dessiner sur mes lèvres. Ma technique est parfaite, et le Grec va vite le comprendre. Et regretter d'avoir lancé ce défi. Repérant un mouvement de sa jambe, je baissais les yeux. Erreur. Il profita de cette diversion pour attaquer, et me toucher au niveau des côtes. Un point partout, balle au centre.  Aussitôt, je me redressais, ne laissant pas la douleur, minime comparée à celle de mon égo, tordre mes traits. Je penchais la tête sur le côté, réajustant ma garde, et lançais :

    - Pas mal, pour un Grec.

    J'espérais le déstabiliser, même quelques secondes, pendant que je lançais une autre attaque. Autour de nous, mes compatriotes étaient surexcités, je les entendais hurler derrière les parois de la bulle que je me forgeais à chaque fois que je devais combattre. Les combats de Gladiateurs n'étaient pas si fréquents que ça, les résidents du Camp Jupiter finissaient par tous se connaître, à force de vivre ensemble. Il n'y avait que les nouveaux, pressés de montrer ce qu'ils valaient, qui en lançaient, ou alors les duels servaient à régler des différents. Aussi, le moindre duel était un événement, suivit par la majorité du camp. Surtout quand il opposait un Grec à une Centurion de la 1ère Cohorte. Mais bon, je digresse. Revenons-en à nos épées. Le Grec m'avait touchée. Je me devais de me venger.
    Je laissais soudainement tomber ma garde, baissant les bras, comme si j'étais épuisée. C'était faux, bien évidement, mais c'était censé tromper le Grec. Et ça marche. Je me lance soudainement en avant, et pose mon épée presque délicatement sur son biceps. La lame ripe et du sang coule. Touché !
    Je me recule tout aussi soudainement, et lui lance :

    - Tu vois, il n'y a pas que les Grecs qui savent utiliser la ruse !

    La blessure que j'ai reçue aux côtes me gêne, aussi je fais tourner une de mes épées dans ma main pour tenter de réajuster mon T-Shirt noir qui colle à ma peau. Je regarde à nouveau le Grec, une lueur de défi dans le regard. Ma technique est bien meilleure que la sienne, et si je n'avais pas déjà un entraînement dans les jambes, je n'aurais fait qu'une bouchée de ce Grec. Cela dit, je devais reconnaître qu'il savait se battre.
     
    ©️ DABEILLE




    Athénaïs Andréa Horas
    Souffle d'une lame dans la nuit
    Danger qui rôde
    Comme une onde de plaisir

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 401
    Messages : 197

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    HRP:
    Cette technique de désarmement est réelle, et est utilisée en escrime. #LearnSwordsmanshipWithAlex La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs 1554933990-ezgif-com-resize-22
    La Guerre Nourrit La Guerre


    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    - Pas mal, pour un Grec.  
    Tu l'observais. Non, tu n'allais pas laisser cette petite flatterie te déconcentrer. Tu savais que tu les flatteries étaient souvent une ruse pour distraire l'adversaire. Cependant, la fatigue qui suivit de la part de la fille semblait tellement sincère. Elle en profita pour s'élancer vers toi, et bien que tu essayasses de bloquer, elle te toucha sur le biceps. Tu fronças les sourcils. Ta foutue gentillesse. Tu étais trop gentil, tu t'en rendais compte. Tu hésitais, tu ne voulais pas la blesser. Toutefois, tu voyais que la romaine ne blaguait pas. Peut-être par honneur? C'était une "centurion", si tu savais ce que cela voulait dire. Tu devinais que c'était comme conseiller de cabine, mais en plus sérieux. Vraiment, VRAIMENT, plus sérieux.
    - Tu vois, il n'y a pas que les Grecs qui savent utiliser la ruse !
    Tu observas ton adversaire pour voir une ouverture dans sa défense. Tu aperçus alors que la blessure que tu avais infligée à la Romaine semblait la déranger. C'était vrai que tu avais visé un endroit plutôt désagréable pour une blessure. C'était justement le but. Tu devais avouer que tu n'avais pas été clément en la touchant là. Enfin, elle l'avait cherché aussi, hein! Ah... Nan? C'était toi...
    - Utile à savoir!
    Tu t'élanças sur elle. Celle-ci bloqua ton coup. Tu vis au dernier moment le coup d'épée que tu esquivas. Tu bloquas une autre attaque, en observant l'épée qui ne touchait pas la tienne. C'était un peu de la triche là! Suivant des yeux ses deux épées, tu préparas ton coup.  Alors qu'une de ces épées était prise l'une sur l'autre, tu désarmas rapidement cette main. Tu n'eus qu'à approcher rapidement la poignée de ton épée, la dégageant. Tu enfermas la lame de ton adversaire en rapprochant ton coude de tes hanches. Tu pressas alors ton épée sur son poignet en te retirant. Cela lui donna alors une seule option, lâcher son arme. Une épée en moins, maintenant vers l'autre!

    Tu ramassas rapidement son arme en reculant. Cependant, tu reçus un coup sur le bras en échange de la part de la centurion. Ignorant royalement la douleur que tu ressentais à cet endroit, tu pris tes distances pour examiner l'arme de la Romaine.
    - Belle épée! Or impérial en plus!
    Tu la lanças en dehors de porté, puis te remis en position. Tu n'allais pas te battre avec l'arme de quelqu'un d'autre. Un, ce n'était pas juste, deux, tu n'étais pas habitué avec cette arme et trois, tu ne volais pas les armes des autres. Tu n'étais pas un tricheur.
    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs 1555013698-srn7

    Athénaïs Horas
    Centurion de la 1re cohorte

    Athénaïs Horas

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Aleksa la rouquine timbrée
    Parent divin : Fille de Vénus et arrière petite-fille de Mars
    Points de puissance : 167
    Messages : 19

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux épées jumelles en or impérial, qui deviennent des bracelets quand elle n'en a plus besoin
    Défaut fatal: Son arrogance
    La Guerre nourrit la guerre Le secret de la self-défense réside en une question de placement dans l’espace au moment présent..@Athénaïs Horas et @Alexander PinesMon. Épée. Cette saleté de Grec m'a fait perdre mon épée. Il s'est élancé, après que je l'ai touché, et nous nous sommes engagés dans une joute légèrement plus violente que celles qui ont précédées. Nous enchaînions les coups, moi avec mes épées jumelles et lui, avec la sienne, quand il s'est soudainement rapproché de moi, emmêlant son épée entre les miennes. Au bout d'un moment, je n'ai plus eut le choix : je devais lâcher une de mes lames. Ma main s'est ouverte, et mon épée est tombée. C'est le Grec qui l'a récupérée. Je n'ai rien put faire, si ce n'est frapper. Je lui ai infligé une nouvelle blessure sur le bras, comme pour le punir d'avoir pris ma précieuse épée.
    Il examina mon arme un moment, la commentant ("belle épée ! Or impérial en plus ! "), puis la jeta sur le côté, hors de ma portée. Bon, d'accord. Nous sommes à armes égales à présent. Mon visage ruisselait de sueur mais, en digne fille de Vénus, je savais que ma beauté n'en était pas amoindrie. J'hésitais à tenter une ruse, du genre le déconcentrer en changeant de couleur de cheveux, mais la tradition voulait qu'absolument aucun pouvoir ne soit utilisé, même ceux qui ne servent à rien. Alors, j'écartais une mèche de cheveux de mon visage avec ma main désormais libre et réajustais ma garde. N'avoir plus qu'une seule épée n'était pas un problème, je maîtrisais toutes les armes, qu'elles soient seules ou deux.
    Je regardais le Grec. Il avait l'air plus frais que moi. Mais j'étais quand même meilleure que lui. Je fis à nouveau tourner ma lame, profitant du léger moment de pause pour me détendre et changer de main, puis me remit en garde. A présent, je jouerais sur la défensive, pour voir s'il n'allait pas prendre la confiance, et ainsi faire une erreur qui me permettrait de le descendre.
     
    ©️ DABEILLE




    Athénaïs Andréa Horas
    Souffle d'une lame dans la nuit
    Danger qui rôde
    Comme une onde de plaisir

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 401
    Messages : 197

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    La Guerre Nourrit La Guerre


    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    Tu avais enragé la tigresse? Bien. C'était idiot de faire ça. Mais tu espérais, non, priais, que cela puisse un minimum baissé sa garde. C'était une idée que tu savais idiote. C'était une combattante avec beaucoup d'expérience, elle n'allait pas se faire avoir par une petite ruse aussi facile que celle-ci, quand même! Enfin, cela ne te coûtait rien de plus qu'un bras à essayer.

    Tu l'observas se remettre en position. Elle semblait savoir se battre avec une seule épée également. Adieux tes chances de gagner facilement. Tu soupiras. Vérifiant l'état de tes blessures, tu ne t'en souciais pas trop. Un petit coup aux fameuses thermes, et tu serais comme neuf. Une douche au minimum. Tu avais hâte de voir cette fameuse eau courante. Une des raisons idiotes que tu avais voulu venir au camp des Romains, c'était pour leur eau. Oui, leur eau. C'était sympa le camp Sang-Mêlé et tout, mais ils devraient refaire leur tuyauterie. Ce n'était pas tout ça, mais prendre une douche et avoir de l'eau chaude une fois sur cinq, ce n'était pas top. Tu allais prendre un bon plongeon après ce petit combat. Tu ne savais pas trop, mais tu étais sûr que tu allais en avoir grand besoin.

    Elle semblait... Se mettre sur la défensive? Hm... Pourquoi? Elle semblait quelque temps plus tôt se baser sur l'offensive, t'attaquer comme un prédateur... Qu'avait-elle en tête. Une guerrière aguerrie telle qu'elle ne changerait pas de style de combat aussi rapidement seulement car ça leur tentait. Non, il devait avoir un  autre motif, quelque chose derrière la tête pour agir de cette manière. Tu n'étais pas intelligent, enfin, tu n'étais pas un génie, mais tu savais voir quand quelqu'un avait quelque chose derrière la tête, surtout pendant un combat. Surtout pendant les combats. Peut-être que tu n'y prêtais seulement pas attention en temps normal, mais toute ta concentration était sur un combat quand tu y participais. C'était un peu drôle comment ton attention ne se concentrait que très peu sur des tâches qui requéraient beaucoup de concentration, comme l'écriture et autres, même si tu n'étais presque pas capable de lire l'anglais.

    Tu suivis des yeux les mouvements de du centurion. Elle était vraiment en défense. Très bien. Tu l'attaquas. Alors que votre épée était prise ensemble, tu donnas un coup qui l'obligea à reculer. Tu en profitas pour frapper à nouveau, la coupant sur sa jambe. Esquivant un autre qui t'était destiné, tu la fixas.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs 1555013698-srn7

    Athénaïs Horas
    Centurion de la 1re cohorte

    Athénaïs Horas

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Aleksa la rouquine timbrée
    Parent divin : Fille de Vénus et arrière petite-fille de Mars
    Points de puissance : 167
    Messages : 19

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux épées jumelles en or impérial, qui deviennent des bracelets quand elle n'en a plus besoin
    Défaut fatal: Son arrogance
    La Guerre nourrit la guerre Le secret de la self-défense réside en une question de placement dans l’espace au moment présent..@Athénaïs Horas et @Alexander PinesVoilà pourquoi je déteste être en défense. Parce que je ne peux pas réagir, et je me fais toujours avoir. Toujours. Mais bon, comme on dit, la meilleure défense, c'est l'attaque, donc aussitôt après que ce ***** de Grec m'ai coupée à la cuisse, je riposte. Et il évite. Grrrrrr !
    Il se recule en m'observant, et je décide de réactiver le mode attaque. Aussitôt dit, aussitôt fait. Je m'élance en avant, , bloque son épée avec la mienne et frappe du plat de la main sur sa mâchoire. Le Grec est projeté en arrière, et tombe sur le sable de l'arène. Je le regarde, debout devant lui, l'air satisfait. Bah quoi, je n'ai jamais dit que les coups bas étaient interdits ! Je lui lance un petit sourire et lui tourne le dos en lançant :

    - Je te laisse te relever, je n'attaque pas les hommes à terre.

    Je sais que tourner le dos à un adversaire à terre est une très mauvaise idée, parce que le-dit adversaire peut se relever et attaquer, mais je veux lui montrer que je n'ai pas peur de lui. Parce que je n'ai pas peur de lui. Cela dit, je dois avouer qu'il se bat bien. Très bien, même, même si sa technique souffre de quelques lacunes. Je ferme les yeux et écoute. Je tiens mon épée prête, tout comme mon corps, tendu au possible. Je l'entends se relever. Il ne fait pas d'effort pour se montrer discret, au contraire. Je me retourne avec nonchalance, l'air de rien, comme si j'étais sur une plage à bronzer au lieu d'être sur le Champs de Mars en plein milieu d'un combat de Gladiateurs.
    Je me retourne complètement vers lui et me remets en garde, attaquant plus vite qu'un serpent. Je me glisse devant sa lame, tout contre lui. Ici, il ne pourra rien me faire, par contre, moi ... Je lui lance un nouveau sourire enjôleur comme je sais les faire - ma mère n'est pas Vénus pour rien - et glisse la main dans ses cheveux. Et je tire. Un coup sec, violent, et le revoilà à terre.

    - Et bien, on ne tiens plus sur ses jambes, le Grec ?
     
    Ça, c'était gratuit, je l'avoue, mais la coupure qui orne ma cuisse montre qu'il l'a bien cherché. Et puis, après tout, tous les coups sont permis dans les combats de Gladiateurs...

    ©️ DABEILLE

    HJ:
    T'a une idée pour arrêter le combat sans qu'il y ait de gagnant ? A part une intervention extérieure, je n'en ai pas, et je voulais savoir si ça t'irait




    Athénaïs Andréa Horas
    Souffle d'une lame dans la nuit
    Danger qui rôde
    Comme une onde de plaisir

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 401
    Messages : 197

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    La Guerre Nourrit La Guerre


    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    Dès que tu fus hors de porter de la Romaine, elle sembla de nouveau passer à l'offensive. Tu suivis des yeux ses mouvements, cependant, tu ne t'attendais pas à recevoir une épée en plein sur la mâchoire. Elle t'avait bien eu. Tu retombas à terre, sur le sable du champ de mars. Crachant du sang à terre, tu fixas le sol beige, essayant de te recentrer. Tout tournait autour de toi, et tu avais un mal de tête. La folle! Une petite coupure sur la cuisse valait pas la peine de te déboiter la mâchoire. Non mais elle n'allait pas bien dans sa tête!? Tu fermas un des yeux, utilisant toute ton énergie pour te centrer. Soufflant, tu n'entendis pas, ou plutôt, n'apportas aucun effort à écouter quand la fille te parla.
    - Je te laisse te relever, je n'attaque pas les hommes à terre.
    Tu rias sous ton souffle. Cette situation était humiliante, tout simplement humiliante. Enfin, ton honneur avait sauté par la fenêtre dès que tu avais proposé ce duel. Tu savais avec quoi tu jouais. Des Romains. Ils entrainaient leur enfant depuis leur plus jeune âge. Il était normal que tu ne gagnes pas aussi facilement qu'au camp avec les nouveaux. Ce n'était pas des nouveaux. Tu te réconfortais en te disant que tu avais su tenir aussi longtemps.

    Tu te relevas avec difficulté, aidant ton bras armé avec ta main. Tu ne réagis pas assez rapidement pour voir le coup venir. Avant que tu n'eus pu faire quelque chose, elle était proche de toi, très très proche, TROP proche. Ton coeur accéléra quand elle te lança un sourire. Ton visage devint rouge. Elle était si proche! Tu sentais même son souffle sur toi. Avant même que tu comprennes ce qui arrivait, elle t'avait agrippé par les cheveux et tirait. Une douleur fulgurante te stria la tête. Tu retombas alors à terre.

    Cependant, tu ne faisais plus grande attention à la douleur, car ton visage était encore rouge. Une fille ne s'était jamais autant rapprochée de toi!
    - Et bien, on ne tiens plus sur ses jambes, le Grec ?
    Ces paroles te sortit de ta transe. Grognant, tu levas les yeux vers la Romaine qui riait de toi. Elle était proche, assez proche pour faire ça! Rapidement, tu relevas la tête, frappant la guerrière en plein dans la face avec le dos de ta tête. Celle-ci reculant, se tenant le nez qui saignait. AH! Tu te relevas en t'aidant de tes cuisses. Essuyant la sueur de ton front, tu te remis en position. Si ça continuait, tu allais perdre, et tu le savais clairement.
    - Stop!
    Tu levas la tête en direction de la voix. Elle te disait quelque chose, mais tu ne savais pas où tu l'avais entendu. Peut-être au camp, peut-être a l'accueil de votre groupe? Tu l'avais déjà entendu, mais tu avais entendu beaucoup de personnes dans ta courte vie de mortel. Dans tous les cas, il t'avait sauvé la mise.
    - Je pense que c'est assez. Le grec à compris.
    Romain, définitivement Romain.
    - Il ne vaut pas la peine.
    Ce dernier s'approcha de toi pour t'aider. Tu acceptas volontiers. T'accotant sur ton épée, tu observas le reste de la scène en reprenant ton souffle. Ce n'est pas tout ça, mais ils sont fous ces Romains.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    La guerre nourrit la guerre ~ Alexander & Athénaïs 1555013698-srn7

    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum