AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4952
    Messages : 1640

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    CAL. iloveyouwhatno - Page 2 Empty Re: CAL. iloveyouwhatno

    le Sam 13 Avr 2019 - 0:25

    Les palpitations dans le cœur d’Alexis reprirent assez vite. Le drone n’était maintenant plus qu’un élément du décor qu’elle laissa tomber bien assez vite quand elle réalisa dans quelle position elle était. Elle se trouvait à califourchon sur Cal qui la fixait comme s’il n’y avait qu’elle sur terre. Avait-elle déjà été dans une position aussi délicate avec lui ? Avait-elle déjà pu sentir son odeur aussi facilement ? Avait-elle déjà pu se perdre aussi facilement dans ses yeux ? Alexis s’humidifia les lèvres, soudainement assoiffée par toute cette… course-poursuite.

    Félicitations. Et quel est mon gage pour avoir perdu contre toi ? Cette voix, presque murmurée au creux de son oreille déclenche un frisson qui parcourt le corps d’Alexis. Alors que son cœur menace de s’arracher de sa poitrine, la fille d’Arès redécouvre avec ardeur la douce violence dans laquelle elle se jette en compagnie de Cal. Comme pour continuer dans cette doucereuse torture, Cal rapproche doucement sa main du visage pour replacer une mèche de cheveux. D’un geste léger de la tête, Alexis décale sa main. La chaleur de sa main contre sa joue lui fait oublier absolument tout, l’inondant dans les tourments de ses sentiments. Pendant quelques instants, elle ferme alors les yeux, comme si cela allait lui permettre de mettre de l’ordre dans ses idées.

    Quand elle les rouvre, elle a l’impression que Cal est encore plus proche d’elle. Elle peut sentir son souffle se mélanger au sien. Respire-t-elle seulement ou est-elle toujours en apnée ? D’un geste presque pudique, Alexis rapproche sa main droite sur la joue de Cal pendant que la gauche se saisit de celle qui était posée sur sa joue. Lentement, doucement, Alexis rapproche son visage de celui de Cal. Bientôt leurs fronts se touchent alors que leurs lèvres ne sont plus qu’à quelques centimètres. D’une voix chuchotée, comme si elle avait peur de briser cet instant, Alexis ose enfin prendre la parole :

    « Je reviendrais sur ce gage plus tard, je crois. »

    Cette phrase semble être totalement en décalage par rapport à tout qu’elle ressent. Alexis n’a pas envie de gage. Elle a envie de plonger en avant, d’embrasser Cal jusqu’à en avoir le souffle coupé. Sa main lâche la sienne, doucement. Ses doigts parcourent le poignet de Cal, puis son avant-bras, son épaule, son cou. Alexis se sent frémir sous ce contact, comme si elle découvrait sa peau pour la première fois. Un brasier ardent brûle dans son corps, la faisant trembler de désir. Doucement, en courbant légèrement son dos, elle penche sa tête sur le côté, rapprochant davantage leurs lèvres.

    À cet instant, elle devrait penser à leur amitié, à tout ce qui changerait si tout ceci n’était pas réciproque. Pourrait-elle vivre une seule seconde en évitant son regard, en ne lui parlant plus ? Plus elle repense à leur relation, plus elle se demande si elle pourrait vivre dans un univers alternatif où ils n’ont pas ce qu’ils ont actuellement. Oh oui, elle devrait se poser toutes ces questions. Cependant, elle ne pense à rien de tout ça. Alexis ne pense plus rien à vrai dire. Son cerveau semble s’être éteint, ne laissant plus que son corps et ses sentiments guider ses mouvements. Sa peau brûle de désir, son cœur bat si fort qu’elle en mal, ses pouces ne cessent de faire des petits cercles sur les joues de Cal, comme si elle pouvait s’imprégner une dernière fois de chaque parcelle de sa peau avant de faire ce qu’elle s’apprête à faire.

    Et puis finalement, Alexis tient sa promesse. Plus ou moins. Elle devait déclarer ses sentiments à Cal. Mais céder à la tentation de l’embrasser, n’est-ce pas tout aussi bien ?


    CAL. iloveyouwhatno - Page 2 Qt48
    12

    Caligula J. Williams
    Pensionnaire { 10 000

    Caligula J. Williams

    En bref

    Présentation : cela passera toujours
    Journal intime : factory
    D-C : merle s. taylor
    Parent divin : mamie: aphrodite ; papa: hephaistos
    Points de puissance : 984
    Messages : 192

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: instabilité émotionnelle

    CAL. iloveyouwhatno - Page 2 Empty Re: CAL. iloveyouwhatno

    le Lun 22 Avr 2019 - 14:56

    Elle ferme ses yeux, et tu observes ses cils, ses cils si longs, si bruns. Ton regard se baisse vers ses lèvres, si roses, si humides, si… proches. Plus proches qu’elles ne l’avaient jamais été jusque-là. Est-ce le bon moment ? Attend-elle que tu fasses le premier pas ? Alors tu te rapproches, lentement, par peur de te tromper. Elle ouvre les yeux et tu arrêtes tout mouvement, comme pris en flagrant délit. À la place, c’est elle qui se rapproche. Sa peau rejoint son souffle sur ton visage, et elle effleure ta joue, l’enflammant à son contact. Rapidement -mais en même temps, trop lentement-, vos fronts se touchent, et seules vos lèvres sont séparées. Pourtant, c’est ce que tu voudrais le plus toucher.

    Ton esprit est vide, et ton cerveau ne traite pas l’information qu’elle vient de te communiquer. Un gage ? Tout ce sur dont ton cerveau se concentre, c’est cette peau qui te caresse, ce sont ces yeux dans lesquels tu te noies, ce sont ces cheveux qui t’effleurent, et c’est cette flamme grandissante en toi. Ta main libre vient se caler au creux de ses reins, dans un geste naturel que tu contrôles à peine. Comme si ces reins étaient faits pour accueillir ta main. Mais tu voudrais explorer tellement plus que ses reins avec cette main.

    Les lèvres d’Alexis restent en suspens juste devant les tiennes. Tu pourrais franchir cette distance, ces millimètres qui te semblent pourtant aussi grands que le Pacifique. Mais tu es paralysé. On t’a toujours dit d’être un gentleman avec les femmes, comme ton père avait été avec ta mère. Tu redoutes toujours de trop en faire. Mais là, tu as l’impression que tu n’en fais pas assez. Ton corps entier te hurle qu’il voudrait tellement plus que ça.

    Et finalement, Alexis franchit cette distance entre vous. Vos lèvres se touchent, et rapidement elles ne peuvent plus se séparer, comme deux âmes sœurs s’étant enfin trouvées. Les baisers se font plus rapides et vous n’avez qu’à peine le temps de reprendre votre souffle alors que tu es désormais animé par un brasier. Ta poigne se fait un peu plus ferme, ta main au niveau de ses reins rapprochant son bassin du tien, et ton autre venant se déposer sur sa nuque, pour qu’elle ne s’éloigne pas de toi. Mais la fièvre t’envahit, et tu n’es pas sûr de ne vouloir que ça. Ta main, celle qui était sur son bassin, s’aventure sous son tee-shirt et commence à remonter doucement, profitant de sa peau douce.

    Tu écartes tes lèvres des siennes dans ce qui semble être une torture et tu plonges ton regard dans le sien.

    « Est-ce que je peux… ? »

    Tu ne termines pas ta phrase. Ton cerveau ne réussit pas à formuler une pensée logique. Tout ce qu’il veut, c’est repartir à l’exploration du corps d’Alexis. Mais ça ne dépend pas que de toi.


    CAL. iloveyouwhatno - Page 2 J5xyCAL. iloveyouwhatno - Page 2 K3sf
    CAL. iloveyouwhatno - Page 2 57gg

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4952
    Messages : 1640

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    CAL. iloveyouwhatno - Page 2 Empty Re: CAL. iloveyouwhatno

    le Mar 23 Avr 2019 - 11:31

    Un courant électrique parcourt le corps d’Alexis alors qu’elle laisse ses lèvres dévorer celles de Cal. Tous ses sens deviennent confus, son estomac se tord dans tous les sens, et une vague de chaleur la submerge. Plein rien n’a d’importance. Les sons n’existent plus. Ses yeux sont fermés. Alexis s’abandonne complètement au baiser de Cal, oubliant totalement tout ce qu’il y autour. Chacune de ses terminaisons nerveuses frémit au contact de Cal, comme si elles n’avaient attendu que ça pour s’animer réellement. Alexis peut sentir la main de Cal contre ses reins, contre sa nuque pendant que les siennes se perdent dans ses cheveux, dans son dos.

    Alexis est haletante, en demandant toujours plus. Elle veut sentir la peau de Cal encore et encore. Jamais Alexis n’a ressenti une telle passion, une telle fougue. Elle a l’impression qu’elle se redécouvre, qu’elle redécouvre Cal. Tout est électrique dans l’air alors que le corps d’Alexis se rapproche toujours plus de celui de Cal. C’est comme s’il y avait toujours trop d’espace entre eux, comme si leurs corps ne pourraient jamais être assez proches. Alexis en demande encore plus, jamais rassasiée de ce qu’elle a. Ses mains descendent lentement, passant à leur tour sous le t-shirt de Cal quand il fait de même. Elle aurait envie d’arracher tous ces tissus inutiles, barrière néfaste pour le désir qui la consume lentement.

    Au bout d’un moment, Cal s’écarte. Pendant une fraction de seconde, Alexis se sent assaillie de doute. Est-ce qu’il regrette ? Est-ce qu’elle a franchi une limite qu’elle n’aurait pas dû ? Mais quand elle rouvre les yeux pour croiser ceux de Cal, elle n’y voit que du désir. Est-ce que je peux… ? murmure-t-il dans un souffle. Alexis laisse échapper un rire dans un souffle tout en se délectant de cette chaleur qui la brûle. Un demi-sourire provocateur sur les lèvres, la fille d’Arès rapproche sa bouche de l’oreille de Cal et murmure d’une voix presque suppliante.

    « Tu peux tout ce que tu veux, par pitié. »

    Érotisme léger:
    Le brasier se rallume alors qu’Alexis embrasse le cou de Cal, laissant sa langue contre son lobe d’oreille pendant une fraction de seconde. Très vite, ses lèvres retrouvent celles de Cal alors que leurs t-shirts tombent au sol. Le désir revient à la charge avec une telle explosion que c’en est presque douloureux. Alexis soupire de plaisir en sentant la bouche de Cal parcourir son cou, ses épaules, sa poitrine. Rapidement, Alexis plaque Cal contre le lit, réclamant encore une fois cette bouche dont elle ne saurait se lasser.

    Rapidement, Alexis peut apprécier chaque centimètre carré de la peau de Cal. Il n’y a plus un seul tissu pour l’empêcher de laisser ses mains se balader librement. Elle redécouvre avec plaisir le corps de Cal alors que l’excitation aveugle complètement son environnement. Il n’y a plus que Cal. Sa bouche. Ses mains. Ses lèvres. Sa peau. Alexis frémit de plaisir à son contact, affamée de toujours plus. Haletante, ses mains ne cessent de s’activer pour satisfaire toutes ses envies alors qu’elle ne peut retenir quelques gémissements quand celles de Cal font de même.

    Soudainement, la porte du bungalow s’ouvre en grand, rappelant à Cal et Alexis qu’ils ne sont définitivement pas dans un lieu pour faire parler leurs désirs. Quelqu’un leur hurle dessus alors que Cal tire le drap sur eux. Plusieurs personnes entrent dans le bungalow et Alexis hésite entre la honte et l’éclat de rire. Elle enfonce sa tête dans la clavicule de Cal et rigole discrètement, rouge de honte. Vraiment, de tous les timings pour rentrer en groupe dans le bungalow de leur père, les Héphaïstos avaient choisi celui-là ?


    CAL. iloveyouwhatno - Page 2 Qt48
    12

    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum