AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Anonymous

    En bref

    Va te noyer, reviens après [Ft Silas] Empty Va te noyer, reviens après [Ft Silas]

    le Mer 20 Mar 2019 - 19:59

    Parfois, Sasha avaient de bonnes idées qui arrivaient vite et qui étaient très faciles à mettre en place auquel cas elle était ravie que son cerveau soit aussi coopératif lorsque cela se produisait. Néanmoins, ces cas-là étaient bien rares comparés à ceux où elle galérait pendant des jours ne serait-ce que pour trouver une réplique assassine deux semaines après qu’il aurait fallu la prononcer. Et pour cette fois-ci, ça ne faisait pas exception à la règle.

    Cela faisait maintenant quelques temps qu’elle cherchait de quoi se venger du placage au sol par l’autre alcoolique. D’accord, elle l’avait cherché, elle le savait et voulait bien admettre ses torts - seulement à elle-même, fallait pas rêver non plus - mais elle tenait tout de même à venger le reste de sa dignité, si elle en possédait encore. Et puis ça l’occupait, ça lui donnait quelque chose à faire et à réfléchir quand elle commençait à s’ennuyer et qu’elle avait la flemme de bouger ses fesses.

    Elle avait alors fini par trouver quelques idées. Elle avait eu envie de faire la classique coup du shampooing qui change la couleur des cheveux, il aurait suffi de demander un petit coup de main à un enfant d’Hécate et le tour aurait presque été joué. Ce qui l’avait empêchée de mettre ce plan à exécution, c’était tout l’aspect technique. Parce qu’il lui aurait alors fallu trouver le shampooing de ce mec, lui subtiliser sans qu’il ou ses frères et soeurs ne le remarquent, le remettre en place l’air de rien et l’attendre à la sortie des douches pour bien se foutre de lui. Autant dire qu’elle avait un peu autre chose à faire que de perdre son temps à prendre plein de précaution et à attendre un gars qui, elle en était sûre, mettait quinze plombes à prendre une douche. Alors il avait fallu trouver autre chose.

    La rouquine avait alors eu l’idée de trouver où il planquait tout son alcool afin de tout diluer avec de l’eau. Comme beaucoup, elle savait pour le second sous-sol de la cabane de Dionysos et s’était dit qu’en faisant cela, le bar aurait alors une mauvaise réputation. Certes, les gens auraient alors payé plus pour boire plus mais ils n’auraient bu qu’un pauvre sirop pétillant au lieu d’une bonne vraie bière ou tout autre alcool. Sasha, elle, s’en fichait bien, elle ne buvait pas. Mais ce n’était pas le cas de tout le monde et si pour une nuit elle aurait pu gâcher la soirée pour en faire passer une très désagréable à l’Ébouriffé, elle aurait été ravie et se serait senti vengée. Mais là encore, les préparations auraient été beaucoup trop compliquées alors elle avait abandonné.

    Elle avait donc fini par se rabattre sur une farce vue et revue mais qui, après tout, avait toujours été efficace dans l’histoire. Enfin dans l’histoire, façon de parler, elle n’était pas bien sûre que cette méthode ait été beaucoup utilisée pour refroidir les célèbres tyrans historiques. Enfin bref, elle voulait faire prendre un bain à ce vaurien incapable de faire gaffe à son environnement, incapable de garder sa veste sur ses épaules. Néanmoins, cette idée, même si elle était plus facile à mettre en oeuvre que les autres, était tout de même un peu compliquée.

    D’abord, il fallait qu’elle le trouve. La Colonie pouvait avoir l’air petite quand on la connaissait bien mais quand on a la flemme de se bouger pour chercher quelqu’un qui n’a pas vraiment d’importance, c’est tout de suite un peu plus dur. Ensuite, il fallait qu’il soit seul parce que clairement, Sasha n’était pas prête pour affronter deux personnes en même temps. En plus, si elle arrivait à le prendre par surprise et à le foutre à l’eau, il y avait de grandes chances pour que, s’il était accompagné, elle finisse elle aussi dans l’eau et ça, c’était hors de question. Autant elle savait très bien nager mais elle n’aimait pas particulièrement finir trempée alors qu’il faisait toujours un froid de canard.

    Au final et sans grand espoir, elle était allée se poser non loin du lac, le livre qu’elle avait déjà essayé de lire lorsqu’elle avait rencontré Tyler dans les mains. Mais cette fois-ci, elle ne comptait pas vraiment se concentrer sur sa lecture, preuve en est qu’elle passa un bon moment à feindre de lire, le tout en relisant sans cesse la même phrase sans jamais que son cerveau ne l’intègre. Classique.

    Au bout d’un certain moment, Tychée sembla être de son côté. Elle le vit, pas loin, qui marchait tranquillement et seul, qui plus est. Elle remercia vite fait les dieux pour ce miracle même si elle se doutait bien qu’ils ne devaient n’en avoir rien à carrer des gamineries d’une môme de seize piges. Décidant de passer à l’action, elle retroussa ses manches et s’attacha les cheveux, se sentant un peu comme les filles dans les films qui, quand il fallait passer à l’action, prenaient un air très concentré et plissaient les yeux pour faire comprendre qu’elles étaient déterminées. Autrement dit, elle se sentait un peu ridicule mais ça la faisait rire un peu.

    Il finit par la dépasser sans la remarquer et, sans perdre de temps, elle s’élança en essayant de ne pas faire trop de bruit. Il était assez proche du bord et avec son élan, elle aurait suffisamment de force pour l’expédier dans son bain, elle en était sûre. Ses mains eurent à peine le temps d’entrer en contact avec ses épaules qu’il trébuchait déjà, pour le plus grand plaisir de la rouquine qui pria pour qu’il tombe bel et bien dans le lac et pour qu’en prime les naïades s’en prennent à lui à coup de jets d’eau furieux. Cela promettait d’être amusant !

    Silas Inkios
    Gérant de la Cabane de Dionysos

    Silas Inkios

    En bref

    Présentation : Silas Inkios - L'abus d'alcool doit se faire avec modération
    Parent divin : Dyonisos
    Points de puissance : 797
    Messages : 111

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Ne prend rien au sérieux

    Si Silas ne s'entraînait pas beaucoup, il lui arrivait, par la force des choses, de passer à la casserole. C'était donc le cas aujourd'hui, à son plus grand désespoir. Quelqu'un l'avait tout simplement traîné de force jusqu'au terrain d'entraînement, et il avait passé trois bonnes heures à tenter de s'enfuir. Que ce soit pour échapper aux coups ou échapper à la personne, qui était beaucoup trop déterminé pour lui. Ce qu'il réussit enfin, une fois que l'autre fut complètement épuisé, il l'était aussi, peut-être même plus. Il s'est même surpris à remercier la bonne dizaine,et plus de Dieux qui siégeaient à l'Olympe, pour ce repos bien mérité à son avis. Tout le monde ne saluerait pas sa prestation à l'arène, bien plus proche de la fuite que de l'entraînement, au moins il avait tenu jusqu'au bout. Il avait classé le visage de son compagnon, ou plutôt tortionnaire, dans la catégorie à éviter et fuir quoi qu'il arrive. Hors de question de revivre ça.

    Complètement fatigué, occupé à trouver un moyen pour échapper aux terribles courbatures, qui selon la tradition devraient arriver le lendemain. Il n'était pas tout à faire préparer à ce qui allait suivre. Ce n'est pas parce qu'on sort d'un entraînement d'armes que l'on était particulièrement plus préparé au combat. Silas pouvait témoigner. Ce qui vient de lui arriver ce n'est pas vraiment du combat, mais ça se résumait à une attaque surprise des plus fourbe.

    Alors qu'il marchait à un rythme des plus tranquilles, qui se rapprochait sûrement de la démarche d'un stégosaure, ces grands animaux incroyablement lent, fatigué de leur propre poids sûrement. Il n'a pas remarqué la terrible menace qui se profilait derrière lui. Une sorte d'aura maléfique, une créature venue du royaume d'Hadès, qui, une fois à bonne distance, vint l'heurter violemment, entraîné par son élan. Il lâcha un cri de surprise pas spécialement masculin et, se sentant glisser, agrippa la première chose qui lui tomba dessus. A savoir un manche. Qui appartenait à son agresseur, mais ça il s'en foutait, son nouvel appui était aussi fixe qu'une fille et se fit emporter avec lui. Les deux adolescents tombèrent de concert dans le lac. L'eau n'était pas très profonde à cette distance de la rive. A vrai dire, c'est à peine s'ils étaient tombé dedans. Silas regretta presque aussitôt son geste de désespoir, car la masse qu'il avait entraîné avec lui dans sa chute, ne s'est pas gêné-même si elle ne l'a sûrement pas choisi- pour retomber sur tout  son le haut de son corps. Ce qui ne manqua pas d'enfoncer entièrement le visage du brun sous l'eau, qui grâce à la compassion de Tychée (notez l'ironie) était tombé face contre terre.  C'est donc en avalant une quantité non méprisable d'eau de lac goût terre boueuse, voir vase, peut-être algue, que Silas tenta de se relever en gigotant.

    A quatre pattes sur le bord du lac, le visage rappelant une statue d'argile qui aurait pris l'eau, l'eau au niveau des genoux, Silas chercha du regard son agresseur, comme un chien chercherait son maître. Un éclair roux brilla à travers la boue qui obstruait sa vue. Ca ne pouvait-être qu'elle. Il ne connaissait qu'une personne rousse qui devait se venger de lui. A moins que quelqu'un ait soudainement eu envie de lui faire la peau, ça ne pouvait être qu'elle.

    - Putain de rousse diabolique." Il accompagna ses paroles en re crachant un filet d'eau marron et en toussant aussi, l'eau était passé par le mauvais tuyau.

    - T'as intérêt à courir vite !"

    C'était une affirmation, il allait lui faire la peau. Il préférerait qu'elle ne court pas, et qu'elle attende sagement, son corps avait été vidé de ses forces par l'entraînement, et l'autre venait de lui subtiliser le peu d'énergie qui lui restait. Peut-être que la vengeance lui donnera des ailes.





    Sung c'est bo
    Alexis c'est bo:
    Anonymous

    En bref


    S'il y avait une chose que Sasha n'avait pas prévue dans le déroulement de son plan, c'était de finir trempé. Or, lorsqu'elle le sentit s'accrocher à sa manche, l'emportant avec lui, elle n'eut le temps de rien faire pour empêcher sa chute. Elle eut le réflexe de jurer au lieu de fermer la bouche comme une personne sensée, l'eau venant désagréablement à la rencontre de ses poumons.

    La rouquine eut le temps de voir deux silhouettes humaines et de penser qu'ils étaient dans la merde avant d’être éjectée sans douceur sur la terre ferme. Boue et cailloux en prime. Savoir que Silas aurait à subir ce genre de désagréments l’avait d'abord fait rire certes, mais en le vivant elle-même, elle ne trouvait plus cela très drôle. Elle pourrait presque envisager de s'excuser mais il ne fallait pas déconner non plus. Surtout que, actuellement, elle était plutôt occupée à cracher ses poumons pour essayer de respirer normalement.

    L’autre crétin semblait, lui aussi, essayer de retrouver un rythme cardiaque correct même si elle put très bien l’entendre la traiter de rousse diabolique et de lui conseiller de courir et vite, ce qui n’était pas une mauvaise idée. Le problème, c’est que son corps était complètement engourdi et que si elle se relevait dans la seconde, elle allait juste s’écrouler un mètre plus loin. Alors qu’elle toussait encore, elle laissa son regard vagabonder rapidement sur les alentours. Autant les entraînements, elle détestait ça, mais alors la fuite dans une situation désespérée, elle excellait. Pas sûr que ce soit très reluisant sur un cv mais c’était une compétence comme une autre et, actuellement, cela pourrait lui être très utile.

    « Bordel de merde, » souffla-t-elle en se relevant tant bien que mal. Il fallait fuir, et vite. Il n’avait pas l’air content et franchement, ça se comprenait. Mais plutôt rêver pour s’excuser, après tout, elle devait bien se venger de la dernière fois. Elle avait volé ses drachmes - tout en lui en rendant la moitié dans sa grande bonté - et lui, il l’avait plaquée au sol tel un rugbyman. Alors d’accord, elle n’avait pas spécialement été super sympathique mais quand même, elle avait un reste de fierté et de dignité à défendre. Et puis… Ils étaient de nouveau quittes non ? Elle l’avait poussé dans le lac mais cet abruti avait réussi à l’emporter avec elle alors ce n’était pas bien grave, si ?

    Dans le doute, mieux valait se trouver un endroit où se cacher vite fait histoire de ne pas confirmer les statistiques disant que la plupart des demi-dieux grecs ne vivaient pas bien vieux. Certains perdaient la vie dignement contre des monstres et puis il y avait Sasha qui ne trouvait rien de mieux que d’emmerder un camarade pour occuper ses journées. Chacun son truc.

    Aussi rapide qu’il lui était possible de l’être, Sasha rejoignit l’arbre derrière lequel elle avait patienté pour exécuter son plan de merde en espérant que Silas soit trop occupé à être en train de mourir pour faire attention à elle. Peut-être qu’elle pourrait se remettre de sa surprise tranquillement puis retourner ni vue ni connue dans son bungalow où ailleurs, quelque part où on ne ferait pas attention à elle. Et où il ne pourrait pas venir essayer de se venger. Quoique, peut-être était-il suffisamment en colère pour débouler dans le bungalow et… Faire quoi au juste, la frapper ? Heureusement qu’elle ne se débrouillait pas trop mal en esquive, si c’était le cas.

    Même si elle n’avait couru que sur cinq ou six mètres pour aller se dissimuler derrière son arbre, elle était à bout de souffle à cause de son précédent passage dans l’eau. C’est comme quand on s’étouffe avec le fond d’eau qui reste dans un verre, on a beau respirer plus ou moins correctement cinq minutes après, il y a toujours un moment où on inspire trop d’air et où, surprise, il y a encore de l’eau là où il ne devrait pas y en avoir. Et c’est ainsi que Sasha se mit à tousser comme une perdue en se maudissant pour être aussi peu discrète. Peut-être était-il assez pacifique pour ne pas venir lui écraser son poing dans la figure ou la rebalancer dans le lac ? Mieux valait l’espérer.

    Silas Inkios
    Gérant de la Cabane de Dionysos

    Silas Inkios

    En bref

    Présentation : Silas Inkios - L'abus d'alcool doit se faire avec modération
    Parent divin : Dyonisos
    Points de puissance : 797
    Messages : 111

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Ne prend rien au sérieux


    Silas entendit le flac flac des bruits de pas dans la boue. Sasha venait de se faire la mal et il n'avait pas vu où. Il grogna de mécontentement, et se releva pour rejoindre la berge. Il avait encore le gout pâteux de la vase dans la bouche et il se rinça du mieux qu'il put dans le lac, devenu marron par les remugles causés par deux abrutis qui avaient décidé de vérifier la température de l'eau. Même si au final, les deux n'étaient pas volontaires.
    Silas était trempé et ses vêtements lui collaient à la peau, il avait intérêt à vite se changer car une fois sèche la boue allait se solidifier, et là, son déguisement de statue d'argile allait être des plus parfait. Vraiment, c'était une excellente idée qu'elle avait eu là la fille d'Hébé.

    Une fois debout là où il était quelques instants plus tôt avant de se faire renverser par un bulldozer, il chercha du regard son agresseuse, elle avait disparu. Il souffla de dépit, une main dans les cheveux pour replacer les mèches qui dégoulinaient sur son front. Il pensait que la rousse avait suivit son conseil et s'était enfuit, elle devait déjà être loin. C'est pourquoi, il ne comprit pas bien d'où pouvait provenir ce toussotement alors qu'il essorait son tee-shirt. Il releva la tête, vers la source du bruit. Un grand arbre penché sur la surface du lac, à quelques mètres de là..

    Il fixa l'arbre quelques secondes, quelque chose lui disait que ça devait très sûrement être Sasha derrière cet arbre. Ou alors une nymphe qui lui préparait un autre mauvais tour. Tant pis, il avait déjà affronté le courroux de la pire nymphe de la colonie, ça ne pouvait être pire. Il s'approcha le plus discrètement possible, mais il s'arrêta avant d'atteindre l'arbre. Il venait en effet d'apercevoir des cheveux roux derrière le tronc. Elle se cache vraiment comme un éléphant se dit-il en retournant au bord du lac. Il venait d'avoir une idée, puérile et certes pas forcément intelligente, mais l'image de Sasha en train de péter un câble le visage recouvert de boue était beaucoup trop plaisant à voir pour le laisser à l'état de rêve dans sa tête. En même temps qu'il surveillait la cachette de la jeune femme du coin de l’œil il récupéra une quantité non négligeable de boue dans le creux de ses mains. Il s'approcha ensuite, le plus discrètement et rapidement possible de l'arbre. Sasha n'était pas stupide, elle savait que sa toux d'hiboux asthmatique aurait alerté le brun. Il contourna l'arbre, pour arriver dans le dos de Sasha et vint lui écraser en plein visage sa boue dégoulinante, à moitié liquide. Il n'hésita pas à l'étaler généreusement sur tout le visage de Sasha en éclatant de rire, très fier de sa blague.

    Il s'écarta de quelques pas pour contempler son oeuvre et fuir Sasha qui se débattait farouchement. Le spectacle était à mourir de rire. Il lâcha entre deux rires :

    - Sympas ton masque, mais à mon avis c'est pas comme ça que tu vas cacher ta laideur. "





    Sung c'est bo
    Alexis c'est bo:
    Anonymous

    En bref


    La rouquine savait très bien qu’il l’avait repéré. Même si elle ne l’entendait pas avancer dans sa direction parce que l’herbe était un bon élément pour dissimuler les bruits de pas, elle avait conscience de s’être grillée toute seule. Aussi, elle s’avança légèrement pour essayer de le repérer dans l’espoir de pouvoir filer en douce sans qu’il ne l’atteigne. Manque de bol, elle ne le voyait pas et n’avait pas envie de se pencher encore plus en avant au risque d’être à découvert.

    Mais elle n’eut même pas besoin de ça pour se faire piéger. Elle sentit très bien une main s’écraser contre son visage tout comme elle sentit très bien une substance visqueuse - de la boue, sans doute - s’étaler sur sa peau. Elle ferma immédiatement la bouche car il était hors de question qu’elle ingère ce truc et donna un coup de pied dans le vide, puis un coup de poing et encore un autre. Elle aurait pu lui attraper le bras, le retourner et lui faire une clé de bras mais encore fallait-il qu’elle ait assez de forces pour faire ça. Et ce n’était pas le cas. Taper par contre, elle savait faire.

    Lorsque, enfin, il s’écarta, pris dans un fou rire qui ne fit qu’enrager un peu plus la rousse, elle entreprit de se débarrasser de la boue en utilisant son t-shirt qui devint bien vite marron et collant. Elle le lui aurait bien fait bouffé tiens. Il était complètement pété de rire, il n’était pas du tout capable de se défendre elle pourrait bien essayer de lui faire manger sa boue de merde mais honnêtement, elle avait la flemme de retenter quelque chose là maintenant. Elle avait surtout envie de recouvrer l’usage de la vue et de pouvoir respirer sans sentir de la boue ou de l’eau se glisser dans son nez, ce n’était pas une sensation des plus agréables.

    « Sympa ton masque, mais à mon avis c'est pas comme ça que tu vas cacher ta laideur, » lance-t-il en riant. Tout en continuant de passer son t-shirt sur son visage pour s’assurer qu’elle n’avait plus de boue sur le visage, Sasha leva son majeur à l’intention de l’alcoolique. Il l’avait trouvé où son humour, dans un kinder surprise ? C’était du niveau primaire et encore, elle était indulgente. Insulter sur le physique, il n’avait pas mieux ? Crétin, va.

    Sans perdre de temps, elle se baissa et ramassa ce qui n’avait pas tenu sur sa face pour le balancer à la tronche de Silas histoire de sauver sa dignité. Elle n’avait pas réussi à faire grand chose mais c’était déjà ça, elle ne voulait pas être la seule à perdre la face de la sorte. Et puis si elle pouvait avoir ne serait-ce que la satisfaction de voir sa tête se déformer en une expression dégoûtée, cela lui suffisait amplement. Elle ne demandait rien de plus.

    « C’est bon, on est quittes ? On arrête de se faire chier et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? J’ai la flemme de trouver autre chose pour t’emmerder, » dit-elle quelques secondes plus tard d’un ton conciliant. Elle ne savait pas encore si elle pensait réellement ces mots-là, elle verrait en fonction de sa réaction et de ce qu’il lui répondrait, pas avant.

    Elle ne garantirait rien de toute façon, même s’il était d’accord avec elle. Après tout, elle s’ennuyait facilement et il allait bien falloir qu’elle se trouve une occupation alors quoi de mieux que de le faire chier dans ces moments-là ? Sinon ils pourraient s’allier pour emmerder d’autres gens mais ça, ce n’était pas près d’arriver, ah non. Après ces deux rencontres qui furent un fiasco total autant pour elle que pour lui, elle ne pouvait pas lui faire confiance pour une paix, quand bien même elle était la première à le proposer. Mais bon, mieux valait passer pour la plus conciliante de l’histoire, ce serait encore plus inattendu - et plus drôle - si elle lui refaisait un coup par derrière.

    Silas Inkios
    Gérant de la Cabane de Dionysos

    Silas Inkios

    En bref

    Présentation : Silas Inkios - L'abus d'alcool doit se faire avec modération
    Parent divin : Dyonisos
    Points de puissance : 797
    Messages : 111

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Ne prend rien au sérieux


    Le visage plus que dégoûté de Sasha était un pure plaisir, son tee-shirt avait pris une teinte marron des plus charmante. Mais elle ne perdit pas pour autant son mordant et se baissa à nouveau pour récupérer les restes de boue et les balancer au visage du brun. Qui resta immobile quelques secondes, puis, sembla enfin comprendre
    que sa blague s’était retourné contre lui et fit mine d’être dégouté.
    On pouvait vraiment se demander comment ils en étaient arrivés là, à se balancer de la boue. 17 ans vous dites ? A croire que côtoyer une troupe de gosses de 10 à 14 ans pouvait influencer les caractères. Non, ces deux-là étaient juste des gros gamins. Heureusement qu’ils étaient destinés à mourir jeune. Le personnel de la maison de retraite “Les Boutons d’Or” se passerait bien de deux sexagénaire en pleine bataille de boue.

    Silas se racla le visage avec la paume de ses mains en gémissant, et dire qu’il était encore trempé. De loin, la scène devait être franchement inédite, deux clochards en train de se balancer de la boue au visage, complètement trempés. Il y avait vraiment mieux niveau réputation. Et dire qu’il allait devoir traverser tout le camp jusqu’au bungalow pour se changer et devoir prendre une douche glacé. Certes, Silas avait finit par s’habituer un minimum à l’eau froide et avait su faire son deuil pour les eaux chaudes, ça restait embêtant. Et hors de question de dormir avec de la boue qui traîne dans les cheveux et les sourcils.

    « C’est bon, on est quittes ? On arrête de se faire chier et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ? J’ai la flemme de trouver autre chose pour t’emmerder, » Silas fronça les sourcils, elle pouvait se montrer incroyablement fourbe la rouquine. Mais elle avait l’air plutôt sincère, et puis de toute façon il n’avait plus d’idée. La rebalancer dans le lac ? Non, même s’il était déjà trempé, ça faisait déjà-vu, puis les naïdes devaient déjà être sur le qui-vive après le boucan d’il y a un instant.  Puis la boue, il commençait à en avoir ras le bol. Il était clairement à court d’idées.

    Le fils de Dionysos finit donc par sourire, en s’essuyant lui aussi le visage avec son tee-shirt, au moins la boue, ça se nettoie à l’eau. Et puis le tee-shirt orange de la colonie était dans les mêmes tons, on était pas à ça près. Il avisa du coin de l’oeil un morceau d’arbre couché, qui allait lui servir de banc. Pas qu’il était particulièrement épuisé par cette noyade improvisé, mais être assis avait toujours quelque chose de plus confortable, que rester les bras ballant, à dégouliner d’eau et de boue.

    -J’avoue, je suis aussi à cour d’idée. La prochaine fois tu préviens steuplait, que je puisse réfléchir à quelques contre-attaques. La boue c’était clairement pas une bonne idée et encore moins le lac. Plus jamais je m’approche de toi et d’un point d’eau.

    Ca y est le voilà traumatisé, à partir de maintenant il ne serait plus serein en présence de ce lac tant qu’il n’aurait pas Sasha sous les yeux.





    Sung c'est bo
    Alexis c'est bo:

    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum