AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    ElvireChasseresse


    Solan Hamilton
    Légionnaire de la 5e cohorte

    Solan Hamilton

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Andrew, Samael
    Parent divin : Metus
    Points de puissance : 363
    Messages : 65

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Un fouet hérissé de piques en or impérial et une hache double en bronze céleste
    Défaut fatal: Curiosité
    Son unique espoir reposait sur la présence des geysers, disposés aléatoirement sur le terrain d’affrontement, et des sables mouvants qui pouvaient les engloutir à tout instant. Autrement dit, son unique espoir était un coup de pouce des dieux – mieux valait ne pas trop compter dessus, ainsi que sur Typhon qui, s’il était assez rapide, pouvait réapprovisionner Elvire en flèche, ce qui lui ferait peut-être gagner quelques années de plus. Il se mit alors en position d'attaque et activa le mécanisme qui déplia les pointes d'or impérial le long de son fouet, donnant le feu vert à Typhon. Il allait falloir qu'il fasse vite, très vite.

    Les loups ne semblaient pas l’avoir remarqué, du moins pas directement. Solan se tenait derrière eux, le fouet prêt à l’emploi. Les loups lui tournaient le dos, et celui qu’il supposait être Lycaon, à peu près deux fois plus gros que ses sbires restait immobile, envoyant ses trois compagnons vers Elvire. Puis un geyser explosa, les loups reculèrent et la Chasseresse au même moment, lançait une vague de boue brûlante à la gueule d'un loup, le blessant au passage au niveau des pattes avant, et il s’effondra sur une flaque bouillante. Elle récupéra des flèches grâce à l’arrivée rapide de Typhon; ça leur donnait au moins un avantage certain. Il entraperçut Elvire s’agenouiller et décocher une flèche, qui se ficha dans l’œil d’un des trois gardes du corps de Lycaon. Il ne saisit pas ce qu’elle dit à Typhon, mais celui-ci disparut à nouveau dans l’ombre, avant de réapparaître à un autre endroit, armé de deux flèches d’argent.

    Un loup de blessé, deux autres intacts et lycaon lui même restaient à abattre. Typhon disparaissait et réapparaissait, plus lentement, avec plus de difficultés qu'avant, autour du loup blessé. Viendrait bientôt l'instant fatidique où il ne pourrait plus user de ses capacités divines. Solan contourna discrètement les loups et lorsqu’il fut assez proche, il lança sous fouet qui s’enroula autour du cou d'une autre bête et tira de manière à lui couper la respiration. Les muscles saillant sous l’effort, il dégaina sa hache à double tranchant et la lui balança à la gueule, dont la joue s'était ouverte. Mais le loup résistait, aussi le fils de Metus tira plus fort sur son fouet, les pointes d’or impérial s’incrustant dans la peau de la bête. Le sang commençait à couler et il donna un deuxième coup de hache qui lui entailla l'épaule, puis, se déplaçant en crabe pour se retrouver de côté, il en donna un troisième du plat des lames au visage, qui eu pour effet de le sonner l'espace d'un quart de seconde, suffisant pour laisser à Solan une ouverture de choix.

    Il se jeta sur son adversaire blessé et enfonça sa flèche dans l’œil, déclenchant un hurlement déchirant, et de sa deuxième flèche, il lui transperça la gorge avant de la retirer dans un bruit de succion. Ce dernier s’effondra dans un bruit sourd, la gueule sur un geyser fumant. Il actionna le mécanisme de son fouet, repliant les pointes acérées, arrachant au passage quelques morceaux de chair. Mais tenace comme il l'était, il se releva en grognant. Solan n'avait plus d'idées pour en venir à bout. Il jeta un coup d’œil derrière son adversaire, à la recherche de n'importe quoi qui puisse lui être utile, puis aperçut sa planche de salut. Alors le jeune homme actionna son fouet une nouvelle fois, s'emparant de la même patte et jetant sa hache vers l'avant tout en tirant sur son arme fétiche.

    Le loup trébucha et en tentant de reculer pour éviter l'arme virevoltante, ses pattes arrières plongèrent dans une marre de sables mouvants. D'un sourire satisfait, Solan s'avança pendant que son adversaire tentait désespérément de se hisser hors du piège, la patte ensanglantée toujours prise par le fouet. Malgré la douleur, il se débattait comme un acharné et le jeune homme eut un sourire mesquin en écrasant du pied la patte blessée de l'animal qui labourait le sol, avant de se décider à la lui trancher d'un coup sec, s'élança une dernière fois pour lui ouvrir la gorge d'un ample mouvement du bras et le laissa s'enfoncer.

    Puis il se retourna, se rappelant soudainement l'existence d'Elvire. Cette dernière se chargeait de tenir Lycaon et le dernier loup à distance à l'aide de sa lance, virevoltant avec grâce entre les nuages de vapeur qui s'échappaient du sol. Il distingua la silhouette de son loup fantomatique qui se battait à ses côtés, lui aussi. Ce n'était pas de trop, au contraire. Solan marmonna un juron entre ses dents, constatant qu'il n'avait plus qu'une flèche et sans perdre trop de temps à réfléchir, il s'approcha du combat d'un pas léger. Il croisa l'espace d'une seconde le regard d'Elvire, puis se campa sur ses deux jambes et lança, un sourire vicieux sur les lèvres :

    "Bon, alors tu viens machin ? J’ai pas ton temps hein."

    Le troisième loup se retourna vers lui, la bave aux lèvres, prêt à charger. Il ne lui restait plus qu’à espérer que Typhon et lui puissent être aussi efficace qu’avec les adversaires précédents.

    Monstres
    PNJ prêt à dévorer du sang-mêlé

    Monstres

    Informations générales

    Parent divin : L'univers
    Points de puissance : 3391
    Messages : 81

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Toi
    Défaut fatal: Assoiffé de sang
    Lancers de dés effectués :
    - Lycaon choisit d'attaquer Typhon, sous la colère
    - Le loup que Typhon attaque au corps à corps tente de l'attaquer, mais le loupe

    -

    Sales petits demi-dieux impétueux. Oser tendre un piège à Lycaon. Se couvrir des entrailles de ses fils pour passer inaperçus. Le Roi-Loup ne pouvait pas laisser passer ça. Mais il s'était rendu compte de la supercherie bien trop tard, aveuglé par son orgueil. Et maintenant aveuglé par la colère. De ses enfants, il ne restait que les plus forts, mais même eux tombaient un par un dans son dos. Il ne voyait pas le demi-dieu au fouet en assommer un et tuer l'autre dans une attaque surprise.

    Lycaon focalisait toute son attention sur  celle à l'arc, et celui qui semblait prendre un malin plaisir à martyriser son enfant à terre, à l'aide de deux flèches d'argent. Il voyait le loup tenter d'atteindre son assaillant, mais ne pas y arriver. C'en était trop. Lycaon avait fini de s'amuser. En un éclair, ignorant les l'impétueuse qui tentait de le tenir à distance avec son cure-dent en bronze céleste, il se retrouva aux côtés de celui aux flèches, qu'il punit d'un grand coup de patte dans le dos. En plus de la griffure qu'il lui infligea, il put voir le gamin voler sur trois mètres, et se réceptionner douloureusement. Le demi-dieu avait eu beaucoup de chance, et n'avait pas fini dans la boue brûlante. Dommage. Mais il n'en avait pas fini avec lui.

    Typhon Farasha
    Légionnaire de la 4e cohorte

    Typhon Farasha

    Informations générales

    Présentation : Who am I?
    Journal intime : Journal
    Parent divin : Nox
    Points de puissance : 374
    Messages : 55

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une dague
    Défaut fatal: Émotivité

    Promenons-nous dans les bois, en espérant que le loup y soit ♫

    Typhon ne voit pas encore le bout du combat. Il reste trois loups, en plus de Lycaon. Trois énormes loups bavant, grognant, tout autour d’eux. Trois contre trois ; le combat semble assez équilibré, les trois sangs-mêlés étant encore en bon état. Peut-être un peu épuisés, mais ce n’est pas ce petit détail qui va les empêcher de faire retourner Lycaon au Tartare. Typhon est toujours prêt à se battre, maintenant que les flèches d’argent ont été restituées à leur propriétaire Elvire. La Chasseresse, qui était en position de faiblesse, est à présent tirée d’affaire.
    Camouflé par l’odeur pestilentielle du sang de lycanthrope, Typhon peut se mouvoir sans trop de peine, grâce à son pouvoir d’invisibilité. Mais celui-ci commence à s’épuiser, et les trois plus gros loups défendant Lycaon doivent être éliminés rapidement.

    Heureusement pour le fils de Nox, Elvire lui laisse deux de ses flèches d’argent pour l’aider dans son combat. Il en aurait bien besoin, puisque les gros lycanthropes face à eux sont plus puissants que les adversaires précédents. Et hormis l’argent, les autres métaux ne seraient pas aussi efficaces, voire pas du tout.
    En tout cas, Lycaon ne craindrait pas l’or ou le bronze. Seulement l’argent.

    Typhon tourne autour du loup blessé, mais son pouvoir n’est plus aussi fort qu’auparavant. Il prend une pause, plante sa flèche dans le loup à terre. Il va souffrir. Il va crever, lentement, à petit feu. Il se videra de son sang lentement, les gouttes tombant une à une, sans qu’il ne puisse faire quoi que ce soit pour se redresser.
    Le loup grogne, mais Typhon est aveuglé par une haine qui brûle en lui depuis trop longtemps, qu’il contenait depuis des jours, et maintenant tout explose. Il voit la patte de l’animal s’abattre, mais de justesse, parvient à l’esquiver. Les griffes du canidé frôlent son bras, et Typhon remercie les dieux de ne pas se l’être prise ; avec un bras en moins, le combat aurait vite été déséquilibré.

    Il finit par planter la flèche d’argent dans le crâne du loup, avec toute la puissance qu’il pouvait. Les os craquent sous le métal de l’arme, mais au même moment, Lycaon, poussé dans ses derniers retranchements, bondit en avant juste derrière Typhon, qui n’a pas le temps de se retourner.
    Trop tard.
    Le coup de patte l’envoie valser quelques mètres plus loin. La douleur cuisante se fait ressentir dans tout son être, mais l’adrénaline le pousse à se retourner pour se redresser. Il ne lui reste qu’une flèche d’argent, en plus de sa dague. Autant espérer que la Chasseresse et le fils de Metus se dépêchent de venir l’aider.

    Mais Typhon n’a pas peur. Typhon est prêt à se battre, à donner même ses dernières forces dans ce combat s’il le faut. Face à Lycaon, du sang poisseux coulant dans son dos et ses plaies lui brûlant sa peau déchirée, Typhon se relève et pointe sa flèche en avant.
    Il est temps d’en finir, une bonne fois pour toutes.

    (c) Kayl

    Elvire Nell
    Lieutenante d'Artémis

    Elvire Nell

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : x
    Parent divin : Hécate
    Points de puissance : 708
    Messages : 169

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux boomerangs et une lance
    Défaut fatal: Sa non-confiance
    Le corps d'Elvire se mouvait adroitement, tournoyant et virevoltant au rythme du combat qui éclatait autour d'eux, cacophonie musicale de déplacement. À cet égard jeu de pieds, de muscles et de respiration, il ne fallait que suivre l'entraînement et respecter les pas de danse, comme le démontrait la lieutenante des chasseresses; valse vers la droite, flèches qui filaient furieusement — clac, dans la cible — et bond distingué, chorégraphie aérienne. Un pas mal exécuté ? Tout pouvait mal tourner.

    Malheureusement, ni le fantôme de la guerrière ni elle ne purent empêcher le vol plané de Typhon, celui-ci exécuté par l'énorme patte du chef des loups-garous. Loin de se figer pour observer la scène, la femme envoya une de ses dernières flèches dans le cadavre croulant du lycanthrope, observant d'un œil attentif celui-ci trembler avant de s'écrouler, rendant son dernier souffle. Voilà. Avec les deux nouveaux morts, l'étau se resserrait autour de Lycaon, et le tout se voyait dans ses yeux imbibés d'une rage sans fin… Ce qui pouvait leur apporter un certain avantage, surtout s'il se mettait à agir plus par pulsion que par réflexion. Par conséquent, elle se hâta de se positionner à côté du fils de Nox, prête à combattre le meneur hanté de colère et d'envie de sang qui leur faisait face.

    La millénaire lui sourit — un rictus de savoir, puis fit tournoyer avec grâce sa lance entre ses mains. En réalité, il ne fallait que retenir la grosse bête pendant que Solan combattait le dernier loup-garou, mais celui-ci allait devoir agir le plus rapidement possible.

    Seulement, Lycaon, loin d’attendre patiemment que leur compagnon provoque une autre mort, s'activa bruyamment vers l'étrange duo, et cela bien plus rapidement que prévu. Beaucoup plus rapidement. Le voyant ainsi accourir, elle activa ses pouvoirs pour ordonner à son dernier spectre d'entrer dans la scène, le faisant sauter d'un bon acharné vers le meneur; ses crocs spectraux se plantèrent alors dans l'épaule de l'autre, but premier de le ralentir. De fait, il ne pouvait point retenir l'énorme bête plus d'une dizaine de secondes, ce qui fit siffler hâtivement les flèches d'Elvire dans l'air, quatre derniers dards gravant l'air en direction des pattes du mâle. Un cri — touché —, et Lycaon expulsa son illusion plus loin, faisant disparaître celle-ci dans un nuage de fumée vaporeuse.

    D’un hochement de tête vers son compagnon, mortel perlé d’invisible, elle scella leur entrée dans une bataille qui n’aurait qu’une issue possible. S’ils voulaient la fin complaisante, ils devaient agir vite; chaque seconde les rapprochait de l’instant où la créature pourrait les tuer, surtout baigné dans ces conditions. La vraie bataille pouvait donc commencer… Maintenant.



    Solan Hamilton
    Légionnaire de la 5e cohorte

    Solan Hamilton

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Andrew, Samael
    Parent divin : Metus
    Points de puissance : 363
    Messages : 65

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Un fouet hérissé de piques en or impérial et une hache double en bronze céleste
    Défaut fatal: Curiosité
    Solan en avait assez. Cela faisait maintenant quelques minutes qu’il sautait partout pour esquiver les coups de patte du dernier sbire de Lycaon, et il était hors d’haleine. Du coin de l’œil, il put voir le corps de Typhon s’envoler et s’écraser lourdement au sol. Bordel de merde. Distrait, il avait eu beau se contorsionner, il n’avait pas été assez rapide pour éviter un coup de patte qui déchira son t-shirt en plus de lui laisser trois entailles sanglantes au niveau de l’abdomen.

    D’un cri rageur et sous l’effet de la douleur, le jeune romain balança sa hache qui se ficha dans l’épaule du loup, puis son fouet s’enroula autour du cou de son ennemi pendant qu’il délogeait son arme en bronze céleste. La bête grognait, haletait, et luttait pour respirer tout en balançant des coups de pattes. La lanière du fouet l’étranglait de plus en plus, et Solan, une lueur meurtrière dans les yeux, actionna le mécanisme de son arme en or impérial. Les piques se hérissèrent aussitôt, lacérant la chair.

    Il tira un peu plus sur son fouet, prenant ses distances et un malin plaisir à voir le loup suffoquer. Il jeta un regard un peu plus loin, apercevant Elvire décocher ses flèches, vive comme l’éclair. Touché. Un sourire aux lèvres, il reporta ses yeux sur son ennemi avant de lui fendre le crâne d’un coup de hache, et une fois que le corps de sa victime se fut écroulé au sol, il entreprit – encore – de séparer la tête du reste, s’assurant ainsi qu’il ne poserait plus de problèmes.

    Typhon, pendant ce temps là, usait de ses dernières forces pour se cacher dans l'ombre et réapparaissait de manière aléatoire autour du géant. Il saignait tellement qu'il était impossible de dire ou se situait la blessure, et si Solan avait eu de la compassion, il l'aurait sans doute ressenti pour lui. Mais Typhon était tenace et rapide. Sauf que Lycaon l'était encore plus, et un autre coup de patte envoya le garçon deux mètres plus loin.

    Il ne lui restait plus qu’une flèche. Jurant entre ses dents, il lâcha ses armes, qui de toute façon, ne lui seraient d’aucune utilité face à Lycaon, et après un rapide coup d’œil vers ses compagnons, il retira une pointe d'argent qui ornait le cadavre d’un des trois sbires de Lycaon sur le champ de bataille. Il ne savait pas comment, mais il lui fallait absolument détourner l’attention du chef de la meute, tout en donnant à Elvire la possibilité d'utiliser son arc.

    Une idée brillante lui vint à l’esprit. Il planta les deux flèches restantes dans le sol, saisit à pleines mains la tête tranchée de son dernier adversaire et la laissa retomber avant de shooter dedans comme il aurait shooté dans un chihuahua bien trop hargneux, en direction de Lycaon qui venait de faire disparaître le dernier être fantomatique d’Elvire. Celui-ci se détourna de la Chasseresse, se ruant sur lui, fou de rage. La provocation était immense, et Solan se mit à courir de toutes ses forces en priant tous les dieux de lui accorder le droit de vivre un peu plus longtemps.

    Slalomant entre les geysers, il perdait en vitesse pendant que Lycaon lui, gagnait du terrain. C'était suicidaire, mais il éloignait au moins le monstre de ses deux compagnons, ce qui leur donnait un certain avantage.

    Monstres
    PNJ prêt à dévorer du sang-mêlé

    Monstres

    Informations générales

    Parent divin : L'univers
    Points de puissance : 3391
    Messages : 81

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Toi
    Défaut fatal: Assoiffé de sang
    Lancer de dés
    - Typhon a la possibilité d'utiliser son pouvoir pendant encore une minute s'il le désire.
    - Solan est rattrapé et plaqué au sol par Lycaon.

    Tuer. Tuer. Tuer. C'était pourtant un ordre si simple. Tuer. Tuer. Tuer. Tuer les demi-dieux. Tuer leurs corps faibles et mortels. Dévorer leurs chairse. Briser leurs os. Un ordre si facile. Et pourtant, ses plus grands généraux avaient échoué. Lycaon pouvait même entendre leurs têtes se faire arracher de leurs corps. Ainsi, ils étaient encore trop faibles pour riposter contre trois pauvres sang-mêlés ? Ils n'étaient pas encore assez résistants, comme lui, pour que les armes mortelles leurs traversent le corps ? Ridicule. Si Lycaon n'était pas occupé à en finir lui-même avec les sang-mêlés, ils auraient tué lui-même ses généraux pour être si faibles.

    Après s'être pris quelques flèches dans le dos, Lycaon laissa échapper un hurlement de douleur. Il pouvait sentir sa peau fondre sous le métal. Son regard devint alors fou. Le peu de logique qui lui restait s'envola. Il n'était plus demi-homme, il était entièrement bête. Il hurla si fort que ses propres tympans le suppliaient d'arrêter. Puis quelque chose vint le toucher. La tête de son propre général. Lycaon scruta les ténèbres pour voir l'abruti qui venait de ça. Fou, mais pas autant que l'impétueux demi-dieu, Lycaon ignora les flèches dans sa carcasse et s'élança à la poursuite de son agresseur.

    Il n'eût pas à faire de grandes enjambées. Un humain, même à moitié divin, ne pourrait jamais rivaliser avec une créature des ténèbres comme Lycaon. En moins de 3 secondes, il bondit sur ses pattes pour s'abattre sur le dos du demi-dieu. Rien que de voir la tête du jeune sang-mêlé s'enfoncer dans la boue, à seulement quelques centimètres d'un geyser fit gémir de plaisir Lycaon. Pour plus de précaution, il enfonça ses griffes dans les épaules de sa victime, le transperçant complètement.

    "Alors c'est toi qui aime arracher des têtes ? Voyons quelle décoration offrira la tienne."

    Ainsi immobilisé, le demi-dieu ne pouvait pas se défendre. Le corps lourd et puissant de Lycaon le maintenait complètement au sol, sans possibilité d'échapper. Puis, de sa gueule puissante, il s'approcha de la tête du sang-mêlé, prêt à la lui arracher d'un seul coup.

    Typhon Farasha
    Légionnaire de la 4e cohorte

    Typhon Farasha

    Informations générales

    Présentation : Who am I?
    Journal intime : Journal
    Parent divin : Nox
    Points de puissance : 374
    Messages : 55

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une dague
    Défaut fatal: Émotivité

    Promenons-nous dans les bois, en espérant que le loup y soit ♫

    Typhon commence à être fatigué. Son pouvoir s’affaiblit de plus en plus et il sait qu’il ne pourra bientôt plus l’utiliser du tout. Heureusement pour le trio, ils ont bientôt terminé leur quête. Il ne reste qu’un loup sbire, et Lycaon lui-même. Lycaon qui, fou de rage, s’en prend à Typhon. Entre les griffes du lycanthrope, il n’est rien de plus qu’une poupée de chiffon qui valse au loin et s’écrase sur le sol meuble avec un bruit mat. Il a de la chance de ne pas tomber dans un geyser fumant, sous peine de se faire ébouillanter. Typhon n’a guère envie de terminer comme une patate qu’on jette dans l’eau bouillante.
    Le sang coule sur sa peau, visqueux, et imbibe ses vêtements. Il est en mauvaise posture, il n’y a pas à dire. Complètement sonné, il ne parvient pas à se mouvoir assez vite pour échapper au chef des loups.

    Rapidement rejoint par Elvire, le fils de Nox sent la victoire approcher. Malgré son état de fatigue et celui, sans doute, de ses compagnons de quête, il ne reste plus que Lycaon à abattre. Solan se chargeant de l’autre loup-garou, ce qui laisse aux deux sangs-mêlés la possibilité de se battre à deux contre un. Typhon ne va pas s’en priver.
    La Chasseresse profite d’un instant de flottement dans la bataille pour lancer quelques flèches sur Lycaon, mais Typhon n’a guère le temps d’en voir plus. Il pose un genou à terre, le temps de se préparer mentalement à ce dernier assaut.

    Lycaon touché par des flèches d’argent, on peut dire qu’il se trouve mal en point. Presque autant que le jeune invisible, dont les traces profonde des griffures sont bien visibles sur le torse, le dos et la cuisse. Comment s’en sort Solan ? Faisant un dernier effort pour disparaître - il sait pertinemment qu’il n’aura plus d’autre occasion - Typhon cherche son allié du regard.
    Et Lycaon, où est-il encore passé ?
    Typhon comprend rapidement, voyant la touffe de cheveux noirs ensevelie sous le corps du chef lycanthrope. Solan est pris au piège, et s’il n’agit pas immédiatement, ils rentreraient avec un cadavre au camp.

    Empoignant fermement sa dague, seule arme qu’il trouve dans la seconde, Typhon se jette en avant dans l’espoir de sauver Solan. Il plante le plus profondément possible la lame dans le cou de Lycaon, l’empêchant ainsi de mordre le demi-dieu romain. C’était moins une.
    Mais le monstre se redresse et envoie, une fois de plus, valser Typhon qui lâche sa dague, toujours plantée dans le cou du loup. À présent désarmé, Typhon roule et se redresse. Il est en très mauvaise posture, autant espérer que la Chasseresse et Solan aient de quoi l’aider.

    Un peu plus loin, une flèche en argent est plantée dans le sol. C’est sa dernière option. S’il est assez rapide, peut-être que…
    Son pouvoir de se camoufler parmi les ombres ne fonctionne plus. Typhon est épuisé, il trébuche à moitié mais arrache la flèche d’Elvire du sol. Il ne reste plus que Lycaon à abattre. Du moins, Typhon ne voit aucun autre loup debout.

    (c) Kayl

    Elvire Nell
    Lieutenante d'Artémis

    Elvire Nell

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : x
    Parent divin : Hécate
    Points de puissance : 708
    Messages : 169

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux boomerangs et une lance
    Défaut fatal: Sa non-confiance
    Le début de la fin se matérialisa dans une tête roulante, l'objet horripilant provoquant des bruits mats au cours de son ascension vers les pattes de Lycaon. Dégageant une odeur encore plus putride que les gaz naturels, la demi-carcasse s'appuya finalement contre le membre droit du chef des loups-garous, détournant sa rage pendant une seconde. Une bonne seconde, car l'immense, encore plus enragé par l'apparition du cadavre qu'auparavant, se mit à ignorer les deux autres êtres pour se diriger d'une course lourde vers Solan. Paf, paf, paf — ses pattes labourèrent le sol, envoyant des flaques de boues derrière lui, giclées brûlantes qui touchèrent le sol en même temps que les griffes du gros canidé. Le problème ? Ce n'était non pas le sol, qu'il avait capturé, mais le corps du fils de la terreur, envoyant son entité dans les mares bouillantes du dangereux territoire. Dans l'intention de faire encore plus de dommages, la monstruosité avait de même planté ses griffes dans l'épaule du garçon; ce seul geste provoqua un bruit étouffé qui ne rassura en rien Elvire, la forçant à agir maintenant.

    Sans attendre une seconde de plus, elle accourut vers les deux flèches plantées dans le sol, se penchant à demi pour en attraper une — mais sans arrêter de courir. Ainsi armée de ce qui allait pouvoir tuer la bête, la lieutenante plaça le projectile entre ses dents pour pouvoir se servir pleinement de sa lance, raffermissant sa poigne sur le bâton déjà bien solide qu'elle tenait maintenant férocement. Tourner le dos à ses ennemis avait été la première et la dernière erreur, celle qui sonnerait son gong... La commandante s'en assurerait. Néanmoins, avant d'exécuter son coup fatal, elle observa un Typhon épuisé se fait rejeter une nouvelle fois vers l'arrière, laissant heureusement son passage dans l'épaule du loup; c'était maintenant son tour. La femme prit un grand élan et se mit à fendre l'air en direction du métamorphe, couvrant les mètres en quelques secondes et ce, tout en évitant les geysers, puis… Bondit. Atterrissant brutalement sur le dos de la bête, elle passa en vitesse sa lance sous sa gorge, puis la coinça en raffermissant la prise à l'aide de ses avant-bras. Le mouvement contraignant empêcha donc les crocs de la bête de défigurer le romain, mais n'abstiendrait pas toujours son visage de se faire manger rapidement — il fallait donc agir vite.

    Le ventre, grogna la femme avant de laisser tomber de sa main la flèche en direction du garçon.

    S'il agissait vite et bien, alors ils allaient pouvoir finir le tout très bientôt. De façon à leur laisser le plus de temps possible, elle s'accrocha encore plus au dos de Lycaon en mettant son poids vers l'arrière, appuyant sur sa gorge pour tenter d'écraser plus fort sa trachée. Les coups que la bête exécutaient pour tenter de se libérer, indéniablement, allait l'expulser bientôt; c'était aux garçons de finir ce qu'ils avaient commencés.


    Solan Hamilton
    Légionnaire de la 5e cohorte

    Solan Hamilton

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Andrew, Samael
    Parent divin : Metus
    Points de puissance : 363
    Messages : 65

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Un fouet hérissé de piques en or impérial et une hache double en bronze céleste
    Défaut fatal: Curiosité

    Ainsi étalé au sol, Solan retint un grognement de douleur lorsque son visage heurta le sol boueux. Un peu plus, et il se prenait un geyser en pleine gueule, ce qui n’aurait pas été des plus agréables. Il sentit les griffes acérées de Lycaon pénétrer sa chaire et traverser ses épaules. Cette fois, il ne se retenait plus, il hurlait. Plus de colère que de douleur, pour être honnête. Alors c'est toi qui aime arracher des têtes ? Voyons quelle décoration offrira la tienne. Il avait entendu cette immondice s’adresser à lui pour l’humilier un peu plus, et ça le rendait fou de rage.

    Il pouvait sentir le souffle du loup géant sur sa nuque, il allait presque se préparer psychologiquement à accueillir la mort, mais les griffes de Lycaon s’ôtèrent soudainement de ses épaules, lui offrant l’occasion de se tourner sur le dos. Il vit au passage un Typhon affaibli voler – encore – à quelques mètres, et miraculeusement, se redresser. Mais ça n’avait pas suffit à détourner l’attention de Lycaon, qui le dominait de toute sa hauteur, la gueule dégoulinante de bave. Visiblement, baver sur les gens faisait partie des préoccupations premières des loups. Il grimaça au contact du liquide chaud et visqueux, se préparant une nouvelle fois à mourir la tête arrachée en un coup de dent.

    Mais avant qu’il puisse avoir le temps d’adresser une prière à son père, il aperçut l’éclat de joie sordide dans les yeux de Lycaon s’éteindre. Puis une lueur dorée passa en un éclair sous ses yeux. Elvire. La Chasseresse avait eu la merveilleuse idée de voler à son secours, utilisant la même technique que lui-même avait déjà pratiqué sur un des sbires du loup géant. La gorge écrasée par la lance de la Lieutenante, Lycaon se débattait pour tenter de se débarrasser de ce poids inopportun pendant que Solan se hâtait de récupérer la dernière flèche qui lui restait. La douleur lancinante à travers ses épaules aurait pu le paralyser si l’adrénaline n’avait pas été de sortie mais, les mains tremblantes, il réussit tout de même à dégager la pointe d’argent de sa ceinture.

    Puis le visage d’Elvire se distingua sur le côté. Il grogna lorsqu’il entendit la Chasseresse lui dire :

    "Le ventre."

    Elle luttait de toutes ses forces pour maintenir sa prise sur le géant, et réussit dans le même temps à lâcher une autre flèche à quelques centimètres de lui, dont il s’empara rapidement. Désormais armé de deux flèches, Solan avait toutes les cartes en main pour achever cette pourriture. Alors, dans un hurlement de douleur, le romain enfonça une des flèches dans l’abdomen de la créature et tira sur son bras. Blessé comme il l’était, c’était difficile de l’éventrer en bonne et dûe forme, mais les chairs semblaient fondre au contact de l’argent et le sang coulait à flots. De son côté, Elvire gardait sa prise et se décida à mettre pied à terre, entraînant Lycaon avec elle pour le faire chuter.

    Typhon accourait en leur direction. Lycaon était sévèrement blessé, mais pas mort pour autant. Pas encore du moins. Solan saisit la main que lui tendait le fils de Nox et se retrouvant sur ses deux pieds, la deuxième flèche toujours en main, il se rua vers Elvire et Lycaon qui eux, étaient toujours en train de lutter. Il avait mal partout, vraiment mal, mais la douleur se convertissait en une haine sans borne. Il voulait voir la peur dans les yeux de cette crevure. Un mince sourire se dessina sur son visage maculé de sang et de boue. Pendant qu’Elvire retenait le corps tressautant de l’adversaire agonisant, il se plaça à la hauteur de la gueule de la bête en prenant soin de garder une distance raisonnable entre ses crocs acérés et son visage.

    "Tu vas crever, mon salaud. Tu vas crever et rester dans les tréfonds du Tartare pendant un sacré bout de temps."

    Puis il enfonça la dernière flèche dans l’œil de la bête, dont le corps était jusque-là parcouru de soubresauts, et poussa de toutes ses forces. L’arme en argent avait disparu à l’intérieur du crâne gigantesque du loup. Puis d’un geste, il invita Typhon à faire de même avec l’œil intact du monstre. Elvire relâcha sa prise et se redressa sans dire un mot. Une lueur de reconnaissance brillait dans les yeux de Solan lorsqu’il croisa son regard. Il avait du mal à se tenir debout, et il avait perdu beaucoup de sang lors de son affrontement avec Lycaon. Affaibli, il ferma les yeux un instant, savourant leur victoire commune, puis se détourna de ses comparses. Il revint quelques minutes plus tard en titubant, son sac dans une main, sa hache dans l’autre, traînant sur le sol, et son fidèle fouet accroché à sa ceinture.

    Solan croqua dans un carré d’ambroisie, encourageant ses partenaires à faire de même puis, lorsqu’il se sentit mieux, il prit sa hache en main avant de l’abattre férocement sur la nuque du canidé. Mort, il ne résistait plus au bronze céleste, et bien qu’il lui eut fallût plus de trois ou quatre coups de hache bien placés, il réussit enfin à couper la tête de son fidèle ennemi, qu’il envoya d’un coup de pied à Typhon.

    "Rae va être contente quand tu lui rapporteras ça. Et merci. Pour genre, tout. T'as largement été à la hauteur.", dit-il avec un sourire.

    Satisfait, il ne put s’empêcher de poussa un énorme soupir de soulagement et ne put s’empêcher non plus de siffloter joyeusement sur l’air de la fameuse bande son de Rocky. Le trajet du retour allait être fort sympathique.

    Typhon Farasha
    Légionnaire de la 4e cohorte

    Typhon Farasha

    Informations générales

    Présentation : Who am I?
    Journal intime : Journal
    Parent divin : Nox
    Points de puissance : 374
    Messages : 55

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une dague
    Défaut fatal: Émotivité

    Promenons-nous dans les bois, en espérant que le loup y soit ♫

    Typhon a fait gagner quelques secondes à Solan, même s’il n’a rien senti. La dague n’étant pas en argent, elle ne pouvait pas faire de dégâts à Lycaon, mais Typhon n’avait pas eu le choix. Il a agi le plus vite possible, l’important étant que Solan ne se fasse pas bouffer. Elvire a profité de ces quelques secondes pour se précipiter sur le loup. Solan est sauvé, et le jeune homme est soulagé. Cette quête aurait pu mal tourner. À de nombreuses reprises d’ailleurs, ils ont échappé à la mort.
    Typhon est épuisé maintenant. Sa tête lui tourne et il n’a qu’une envie, s’allonger dans son lit et dormir au moins quarante-huit heures d’affilé.

    Le jeune homme se précipite dans un dernier effort, incapable d’utiliser à nouveau ses pouvoirs. Eux aussi avaient besoin de beaucoup de repos. Il tend la main à Solan pour l’aider à se redresser, un sourire amical sur son visage. Bon, partir en mission avec ce mec qui l’a dragué auparavant reste assez étrange si on y pense. Typhon n’y pense pas, tout simplement. Il doit penser à trop de choses en même temps, entre ses blessures, Lycaon fou de rage, tout ça. Ce n’est pas facile, de renvoyer le lycanthrope dans le Tartare.
    Pas alors qu’ils ont déjà affronté une douzaine de loups de toutes tailles et que leurs pouvoirs sont déjà épuisés. Mais ils arrivent à la fin du combat, et Typhon sait qu’ils ont gagné.

    Elvire maintient le meneur des loups au sol, dans une position de faiblesse. Le demi-dieu romain murmure quelques insultes à Lycaon avant de lui enfoncer la flèche d’argent de la Chasseresse au fond de son crâne, de toutes ses forces. L’oeil éclate, fond, et le sang coule sur son museau déjà couvert de boue. D’un mouvement de tête, Solan invite le fils de Nox à faire de même avec la flèche qu’il tient toujours dans son poing.
    Ce qu’il s’empresse de faire. On leur a dit de le faire souffrir, eh bien voilà. Typhon fait fondre la chair du loup-garou avec la flèche d’argent, qu’il fait disparaître dans son crâne avec un gargouillis immonde.

    Solan disparaît quelques instants, le temps de récupérer ses armes et ses affaires. Lycaon semble mort à présent. Il n’a sans doute pas supporté le contact de l’argent avec son petit cerveau. Toujours est-il que le fils de Metus en profite pour découper la tête de Lycaon avec sa hache, s’y reprenant à plusieurs fois. Ça y est, la quête est achevée. Typhon ressent un immense soulagement, mêlé à une sorte de joie d’avoir participé et surtout, d’avoir triomphé.

    « Rae va être contente quand tu lui rapporteras ça. Et merci. Pour genre, tout. T'as largement été à la hauteur. »

    Typhon reste bouche bée quelques instants. Est-ce bien à lui que Solan s’adresse ? Apparemment, puisque c’est à lui qu’il vient d’envoyer la tête du monstre mort. Ils se sont battus toute la nuit, et bientôt les gardes forestiers passeront, dès que l’aube pointera, pour vérifier que personne n’a tué de loups de la réserve. Ils seraient ravis de découvrir les cadavres des sbires de Lycaon, avec trois jeunes - sans savoir qu’Elvire a dépassé deux millénaires - en train de couper la tête de ce qu’il reste d’un autre gros loup.
    Maintenant, mieux vaut filer rapidement. Typhon murmure un “Merci.” à Solan, et souriant bien qu’épuisé, il suit les deux autres sangs-mêlés sur le chemin du retour.

    (c) Kayl

    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum