AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    AleynaFille de Thanatos


    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 191
    Messages : 179

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    HRP:
    Le voilà enfin le RP event @Erwin Stamber et @W. Alexis Nyqvist  
    C'est court, mais ça met la scène et je voulais vraiment le poster éwé
    Inondation Et Amour, La Nouvelle Télésérie



    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    FEAT. W. Alexis Nyqvist et Erwin Stamber

    C'était une des journées où tout était calme. Tu étais sur ton lit avec ton frère dans le bungalow de Poseidon. Tu étais pris dans tes pensées. Tu observais la vue du lac que tu pouvais voir d'où tu étais. Ton frère aurait pu te dessiner et tu aurais fait comme dans les scènes des films.
    - Dis, Erwin,
    Tu fis une pause pour réfléchir à ce que tu allais dire. Si tu le disais d'une mauvaise façon, ça risquait de le brusquer et de lui faire du mal.
    - Pourquoi le gingembre ça ressemble à des mains poilues et tordues?
    Tu te retournas pour regarder Erwin en plein visage. Tu avais un visage totalement sérieux, mais conne en même temps. Non, mais c'est vrai! Pourquoi c'est aussi laid du gingembre? C'est tout poilu et dégueux. En plus c'est même pas bon. C'est beige en plus! Herck! Y'a pas plus laid, et si quelque trouve, tu lui donnes ton chapeau. En y pensant, t'as pas de chapeau. C'est quel dieu qui a inventé le Gimgembre. C'était Dionysus! T'en étais sûre. Le mec à inventé toutes les erreurs de la terre autre que ses enfants. Nah. Ses enfants ils sont cools! Ils ont même un bar illégal, ils sont totalement cools! Même si la dernière fois que tu étais allé tu avais déclenché un tremblement de terre. Ça, c'était un détail.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    Informations générales

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 1465
    Messages : 317

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): une dague qui se transforme en crayon
    Défaut fatal: Insouciance
    Erwin était revenu des douches dans la matinée. Comme à son habitude, il avait lancé son essuie mouillé au hasard, dans son coin du bungalow. Cette fois-ci, manque de talent, le tissu détrempé avait atterri en plein milieu de son lit. Le temps de se coiffer sommairement et de s'habiller correctement, ce qui consistait à enfiler le premier t-shirt venu et son collier préféré, les draps de la couette et du matelas d'Erwin s'étaient goulûment imbibés de toute cette eau ramenée des douches. Erwin s'en était rendu compte lorsqu'il s'était assis sur son lit pour dessiner tranquillement. Il avait essayé d'attirer toute l'eau vers lui, mais c'était une tâche bien trop fatigante : l'eau s'était soigneusement dispersée parmi les fibres du tissu. Il n'avait pas fallu plus d'une minute au demi-dieu pour abandonner sa tentative de séchage et migrer vers le lit de son frère qui, contrairement à son habitude, était présent dans le bungalow. Tant pis pour lui, il partagerait son coin de vie.

    Dessinant beaucoup dans son petit carnet, parlant peu avec son frère, Erwin se concentrait sur les traits gris que sa dague-crayon laissait derrière elle. Les croquis d'île, de volcan et d'océan se multipliaient sur les feuilles du carnet. Aucun ne satisfaisait réellement le fils de Poseidon. Alors qu'il grattait le papier, l'air concentré, Alexander, qui n'avait émis aucune protestation en voyant son aîné envahir son matelas, semblait réfléchir à toutes sortes de choses. Il fixait la fenêtre, le regard vague. Erwin n'avait pas le temps de se demander ce qui traversait la tête de son petit frère, mais celui-ci ne manquait pas de lui faire part de ses pensées les plus décousues. Il parlait tantôt de la nature autour du camp, tantôt de la dernière rencontre qu'il avait faite, tantôt d'une histoire qu'il avait lue il y a longtemps... Les sujets semblaient se succéder sans aucun lien dans ce petit crâne brun.

    "Dis, Erwin..."

    Le fils de Poseidon laissa son trait en suspens mais ne lâcha pas son crayon ni ne détacha son regard du papier rempli de ratures.

    "...Pourquoi le gingembre ça ressemble à des mains poilues et tordues ?"

    Un sourire amusé sur les lèvres, Erwin ne put retenir un soupire. D'où sortait ce sujet improbable, encore ? Il posa son carnet et son crayon à côté de lui et se pencha en arrière, s'appuyant sur le matelas. Il lança un regard mi-désespéré mi-amusé à son frère qui aurait dû suffire à lui faire comprendre qu'il n'en savait strictement rien et qu'il n'avait d'ailleurs jamais fait le rapprochement entre du gingembre et des mains quelconques. En fait, c'était bien simple, Erwin n'avait jamais mangé que du gingembre râpé. La première image qu'il avait de cet aliment ne ressemblait donc aucunement à des mains. Décidément, la vie d'Alex devait parfois être bien drôle pour peu de choses.

    "Mais où tu vas chercher tes conneries, toi ? C'est donc ça qui bouillonne dans la tête des conseillers de bungalow ? Heureusement que tu m'as pas laissé ta place, je deviendrai complètement fou !"

    Se remettant à dessiner, Erwin riait. Du gingembre. Son frère n'avait rien trouvé de mieux à faire que penser à du gingembre. Incroyable. Il n'écouta que d'une oreille distraite les répliques d'Alex. Son crayon émettait un léger bruit au contact du papier, ça le détendait. Sous ses yeux attentifs, les traits prenaient forme, se changeaient peu à peu en un paysage qui le satisfaisait un peu plus que les précédentes esquisses. Santorin se dressait au milieu de la feuille blanche, imitant la dureté sombre de l'île et le mouvement calme de l'océan. Il ne manquait que les couleurs pour que ce dessin ressemble comme une copie à ce tableau qui ornait désormais le mur, au-dessus du lit d'Erwin. Le demi-dieu regardait son carnet d'un air rêveur. Soudain, Alex le tira de ses pensées :

    "Pourquoi tu dessines plus que ça ? Tes quatre dernières pages sont remplies du même paysage..."



    Merci Alexis <3:

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 191
    Messages : 179

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    Inondation Et Amour, La Nouvelle Télésérie



    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    FEAT. W. Alexis Nyqvist et Erwin Stamber

    Erwin dessinait. C'était un fait. Et il était pas si mauvais le pire. Il était justement en train de dessiner assis sur ton lit. Pourquoi il était sur ton lit, vous demandez? Ah, bah c'est simple. Il était rentré dans le bungalow après avoir pris une douche. Il n'avait visiblement pas réfléchi, car il avait jeté son linge mouillé sur son lit. Il était allé se coiffé. Tu avais regardé le linge qui coulait sur son lit, mouillant le tout. Tu aurais peut-être dû intervenir, mais tu te dis que c'était marrant qu'Erwin se fasse avoir avec l'élément de votre propre père. Quand il revint enfin, il remarqua que son lit était trempé. Il essaya d'abord d'utiliser son pouvoir sur son lit. Tout ce que tu pouvais dire, c'est que ça ne marcha pas vraiment. Après quelque essais manqués, il abandonna l'idée et vint s'asseoir à côté de toi. Tu fus surpris en premier, mais tu t'en remis rapidement. En gros, c'est comme ça qu'il s'était retrouvé avec toi.

    Après avoir fini de dire tes pensées, tu regardas ton frère. Il te regarda avec un sourire amusé et un soupir. Quoi? Ton cerveau était plein de connerie comme ça, c'était pas ta faute que ta cervelle ne pensait qu'à des trucs bizarres! Le pire, c'était que c'était légitime! C'est vrai, quoi!? Bon, okay, peut-être que ça ressemblait plus à des orteils, mais c'est tellement bizarre du gingembre. Erwin déposa son matériel et s'adossa sur ses mains, plus en arrière et sur le matelas. Il te regarda avec un air qui disait clairement: What The Heck Alex. Ouais bah, à ce que tu te souvenais, c'était toi le plus jeune!
    - Mais où tu vas chercher tes conneries, toi ? C'est donc ça qui bouillonne dans la tête des conseillers de bungalow ? Heureusement que tu m'as pas laissé ta place, je deviendrai complètement fou !
    Tu hausas des épaules en lui lançant un regard comme les genres de visage à Astrionne. On appelait ces trucs des Emojis... Ish... Bref, c'était comme le bonhomme avec une goutte de sueur et un sourire con, mais on ajoutais ton haussement d'épaule. Tu avais cependant la bouche fermé, et ton fameux sourire en coin. Tu ne savais toi-même pas comment ton cerveau réussissait à avoir des idées aussi absurdes. Ça venait tout simplement, et tu ne réussissais rarement à te retenir de les dire.

    Ton frère se remit à son dessin pendant que tu rétorquais.
    - Alors, je te signale que c'est pas moi qui voulais du rôle de conseiller, et de deux, je compte le jeter dans la face d'Aqua. C'est la plus responsable, et elle risque pas de foutre le bungalow en feu... à...
    Tu regardais maintenant les trais de crayon d'Erwin sur son bloc de papier. Chaque coup de crayon avait vraiment l'air précis et qu'il n'était pas là pour rien. Tu n'avais simplement jamais vu de croquis aussi magnifique. On aurait dit que tu étais presque sur place. Il était sacrément doué le frangin!

    Tu suivis des yeux le geste de ton frère qui tourna la tête pour répéter le même dessin. Tu haussas un sourcil en l'observant faire. Pourquoi refaire le dessin, il était vraiment beau! Tu annonças ta curiosité à voix haute.
    - Pourquoi tu dessines plus que ça ? Tes quatre dernières pages sont remplies du même paysage...
    Tu t'approchas encore plus jusqu'à déposer ta tête sur son épaule pour voir au delà de celle-ci. Tu avais un regard curieux et on aurait dit un chat qui observe un poisson dans l'eau. Tu suivais les traits de crayon avec tes yeux, comme hypnotisé.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    Informations générales

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 1465
    Messages : 317

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): une dague qui se transforme en crayon
    Défaut fatal: Insouciance
    La tête d'Alex surgit dans le champ de vision d'Erwin. L'air curieux de son petit frère fit comprendre à l'aîné qu'il avait effectivement dessiné beaucoup de fois la même chose : le volcan qu'il avait peint quelques jours plus tôt. Dans le coin de sa feuille, alors qu'il n'y avait que quelques traits légers représentant l'écume des vagues, le fils de Poseidon crut apercevoir un nom. Cette signature maladroite, tracée en vitesse, le dernier détail ajouté au tableau. Alexis.

    Il ne savait pas pourquoi, depuis qu'il était revenu des douches, il voulait refaire ce tableau, ce nouveau dessin. Pourquoi ça lui était venu d'un coup, comme ça ? Il n'en savait rien. La toile colorée ornait le mur au-dessus de son lit depuis un moment, il s'y était vite habitué et n'y faisait même plus tellement attention. Il n'avait pas recroisé Alexis depuis sa sortie de la salle d'art. Il n'en avait pas parlé, n'y avait pas spécialement repensé... Pourquoi, pourquoi, pourquoi ?

    Alex zieutait toujours le papier par-dessus l'épaule de son frère. Erwin se dégagea et referma son carnet. Hors de question d'expliquer ses troubles à son cadet. Premièrement, il n'y comprendrait rien et, deuxièmement, s'il comprenait quand même, il se moquerait certainement et n'apporterait aucune solution au problème.


    "Je... J'sais pas trop. J'ai du mal à représenter ce que je veux, le seul moyen d'y arriver, c'est de dessiner à répétition."

    Ce n'était qu'un petit mensonge parmi d'autres dans sa vie. Alex ne s'en plaindrait pas, il avait une réponse, ça suffisait. Afin d'éviter d'autres questions, Erwin se leva et rangea son matériel de dessin dans son coin du bungalow. Il y eut un silence durant quelques minutes, l'un des fils de Poseidon balançait ses pieds au bord de son lit, l'autre tournait en rond au milieu du bâtiment. La journée ne s'avérait pas être des plus palpitantes. Cherchant quelque chose à faire, Erwin occupa ses mains à replier son essuie enfin plus ou moins sec et refit son lit.

    Désœuvré, le demi-dieu s'approcha de la fenêtre, s'y appuya pour observer l'extérieur d'un air vague. Et soudain, comme dans un mauvais roman ou un film d'amour trop prévisible, elle apparut. Celle à qui il pensait. Alexis



    Merci Alexis <3:

    W. Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    W. Alexis Nyqvist

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria-Scheddar Kiliala ; Kieran Blyde
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 2550
    Messages : 787

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux dagues
    Défaut fatal: Colère
    Alexis s’était levée assez tôt ce matin afin de s’échauffer avant l’arrivée de Léo – son acolyte d’entraînement. Pour la première fois depuis longtemps, elle avait terriblement bien dormi et se sentait réellement en forme et de bonne humeur. Elle accueillit même Léo avec un grand sourire et un entrain qui le surprit. C’était comme si cette journée allait être parfaite et rien ne pourrait jamais l’entacher. Son entraînement s’était extrêmement bien déroulé, Alexis s’étant défoulée pile poil comme elle voulait. Épuisé, Léo avait fini par quitter l’arène mais la fille d’Arès avait préféré y rester un peu plus longtemps. Elle avait même aperçu, au loin, Elliot qui s’entraînait avec une romaine. Pour peu, Alexis aurait fait une grimace à la vue du t-shirt violet mais elle se retint : ce n’était pas parce qu’elle avait fait une mauvaise rencontre que toutes devaient l’être ?

    Au bout d’un moment, alors qu’Alexis enchaînait les passes avec un guerrier novice, elle entendit un cri déchirant le ciel. Fronçant les sourcils, elle regarda autour d’elle mais personne ne semblait être en danger immédiat. À peine la jeune fille avait-elle détourné le regard qu’elle remarqua que la plupart des guerriers avaient soudainement décidé de partir. C’était assez étrange, mais Alexis décida de ne pas y prêter attention. Son adversaire de fortune s’étant lui aussi éclipsé, Alexis décida de procéder à quelques étirements avant d’aller aux douches. Elle savait pertinemment que l’eau allait être froide mais cela ne la dérangeait pas tellement. La seule chose qui la fit tiquer fut de voir une jeune fille, sûrement une chasseresse devant elle… ah non, c’était finalement un homme. Alexis fronça les sourcils. Elle était pourtant certaine… peu importe.

    La fille d’Arès sortit des douches, les cheveux encore légèrement humides, pour se diriger vers les bungalows. Il était bientôt l’heure de manger et elle aurait probablement envie de profiter du calme de son bungalow pour méditer au chaud. L’atmosphère de février à la colonie avait considérablement fait chuter les températures et il était toujours appréciable de pouvoir passer un peu plus de temps à l’abri. Alors qu’elle passait devant le bungalow des Poséidon, Alexis remarqua quelque chose par terre. Une sorte de stylo qui brillait, attirant son attention. La jeune fille se pencha pour l’attraper et le contempla sous toutes ses formes. Son instinct lui hurlait que ce n’était pas juste un stylo et Alexis se décida à aller rendre visite au Poséidon. Avec un peu de chance, ce serait Aqua qui lui ouvrirait ?

    Alors qu’Alexis allait toquer, la porte s’ouvrit à la volée sur Erwin qui la fixait avec un drôle d’air. Elle lui fit un sourire qui se voulait presque chaleureux :

    « Ah, salut Erwin. Je viens de trouver ça par terre, c’est à vous ? »

    Alexis disait cela d’une voix plutôt calme tout en agitant le drôle de stylo sous les yeux d’Erwin. Ce fut à ce moment-là qu’une deuxième tête apparue dans son champ de vision : Alexander. Il n’en fallut pas plus à Alexis pour se rappeler pourquoi cet objet ne lui semblait pas normal : lors d’un étrange rêve, elle avait vu le fils de Poséidon le décapuchonner pour le transformer en épée. Drôle d’utilisation. Alexis contourna Erwin pour s’approcher d’Alexander et lui tendre son bien.

    « Je pense que c’est à toi. »

    Puis elle recula, bien décidée à partir. Elle avait fait sa bonne action du jour, elle pouvait maintenant disposer et retourner tranquillement à son bungalow pour se reposer.




    thx sungbae

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 191
    Messages : 179

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    Inondation Et Amour, La Nouvelle Télésérie



    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    FEAT. W. Alexis Nyqvist et Erwin Stamber

    Erwin se dégagea et rangea son matériel. Tu le regardas, un peu déçu. Ouais, il avait l'air contrarié le frérot. Il aimait pas être touché sur l'épaule? Normalement c'était lui qui te donnait des coups et des tapes dans le dos. Ouais, genre, il apparaissait dans ton dos et te donnait des tapes. C'était bizarre qu'il ne voulait pas quand c'était toi. C'est parce que c'était toi, c'est ça? Ah! Ton propre frère ne t'aimait pas. Naaaah.
    - Je... J'sais pas trop. J'ai du mal à représenter ce que je veux, le seul moyen d'y arriver, c'est de dessiner à répétition..
    Ah? C'était juste ça? Bah, alors, fallait pas s'inquiéter alors. Erwin se leva et rangea son matériel. Tu l'observais en balançant tes pieds sur le rebords de ton lit comme un idiot, ou un enfant. Bof, c'est la même chose. Un enfant ça réfléchis jamais à ce que ça dit et sa fait le con. Donc c'est idiot. C'est simple. Erwin semblait réfléchir è quelque chose, mais tu ne savais pas quoi. S'il ne voulait pas te le dire, ce n'était pas pour rien. Tu n'allais pas fouiller dans les secrets des autres sans raison. Il avait droit à un peu d'intimité et c'était ton frère. Erwin se dirigea vers la fenêtre. Maintenant c'était quasiment les rôles inversés. Désormais c'était lui qui réfléchissait et toi qui faisait rien. Si on ça se répétait, il arriverait et dirait ce qu'il avait dans la tête, mais tu étais pas mal sûr qu'il n'allait pas le faire, les possibilités étaient contre toi. EH BAH OUI! FIGUREZ-VOUS QUE TU TE SOUVENAIS DES BASES DES MATHÉMATIQUES! T'étais pas idiot quand-même. Tu semblais idiot, mais tu ne l'étais pas quand-même.

    Erwin alla vers la porte, pour je ne sais quelle raison. Peut-être voulait-il sortir faire quelque chose autre que... Hrm... Rien. Il ouvrit la porte pour trouver Alexis dehors. Tu te penchas en avant pour mieux voir.
    - Ah, salut Erwin. Je viens de trouver ça par terre, c’est à vous ?
    Tu te penchas davantage pour voir encore plus, mais tu te penchas trop, et tu tombas à terre avec un thud. Tu te relevas rapidement et replaças tes cheveux en bataille. Est-ce qu'Alexis avait toujours été aussi magnifique? Tu aurais dû t'en rendre compte! Non mais! Ta réputation allait en prendre chère! Tu observais l'air éberlué d'Erwin. Tu pouvais jurer qu'il avait une légère trace de rose sur ses joues. NON MEH OH! Tu l'avais vu en premier!

    C'est seulement après cette réflexion que tu aperçus le stylo qu'agitait Alexis devant le visage d'Erwin. Tu fouillas dans ta poche, et sentis qu'elle était vide. Non mais comment tu as pu le faire tomber!? C'était la seule chose que tu réussissais à ne pas perdre! Tu observas Alexis s'avancer vers toi, tenant ton arme dans ses mains. Elle te le tendit.
    - Je pense que c’est à toi.
    Tu le ramassas et l'inspectas pour n'importe quelle brisure. Tu appuyas sur le bouton et le stylo se transforma en ton épée. Tu scrutas sa surface. Tu soupiras de soulagement, elle n'était pas brisée. Tu réappuyas sur le bouton au bout du crayon et l'épée reprit son apparence de crayon. Tu la rangeas dans les poches de ton bermudas. Tu pris la parole, ton soulagement évidant.
    - Merci! Je ne m'étais même pas rendu compte que je l'avais perdu!
    Dis-tu en te grattant le derrière de la tête, tes joues un peu rouges.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    Informations générales

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 1465
    Messages : 317

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): une dague qui se transforme en crayon
    Défaut fatal: Insouciance
    Alexis se dirigeait vers le bungalow, Erwin avait machinalement atteint la porte pour lui ouvrir. Il se trouva nez à nez avec elle et ne sut quoi dire. Lors de leur dernière rencontre, c'était pourtant elle, la plus silencieuse des deux. Sans savoir réellement pourquoi, le demi-dieu sentit ses joues chauffer. Il ne comprit pas tout de suite ce que lui voulait Alexis. Il sortit de ses pensées lorsque Alexander déboula dans son dos et le bouscula pour prendre sa place face à la fille d'Arès.

    "Merci ! Je ne m'étais même pas rendu compte que je l'avais perdu !"

    Erwin vit passer des mains d'Alexis à Alexander un petit objet. Un stylo. Son frère se mit à jouer avec son arme et à l'observer. Comme si Alexis était du genre à abîmer les affaires des autres... A part le faire exploser, elle n'aurait pas fait quoi que ce soit à ce stylo. Une fois ses vérifications terminées, Alex se tourna vers la jeune fille toujours plantée dans l'entrée du bungalow. Etrangement, Erwin crut déceler un changement dans l'attitude de son frère. Etait-ce des étoiles dans ses yeux ? Le fils de Poseidon ressentit quelque chose de désagréable en voyant son cadet avec un tel regard. De la... jalousie ?

    Le demi-dieu s'assit sur un lit et écarta cette idée de sa tête. Il était certainement dérangé par le simple fait qu'Alex l'ait bousculé pour si peu de choses, ce qui brisait un peu leur complicité fraternelle établie quelques minutes auparavant. Rien de plus alarmant. Et pourtant, lorsque la main de son frère s'approcha d'Alexis, il ne put s'empêcher de se ruer sur lui. Il bouillonnait, il ignorait ce qui lui arrivait. Il savait juste une chose : Alexander n'avait pas le droit de toucher Alexis. Ni même de la regarder. Ni de lui parler.

    Erwin attrapa le poignet de son cadet. Il le fixa durement sans qu'aucun mot ne lui vienne. Il avait bien trop de choses à dire, bien trop de choses à expulser hors de lui. Pourtant rien ne venait. Etait-ce la présence d'Alexis derrière lui qui mettait mal à l'aise de cette manière ? Les secondes s'écoulèrent, la main d'Alexander toujours bloquée dans celle de son grand frère. Son regard trahissait son incompréhension et Erwin aurait eu bien du mal à lui expliquer ce qui se passait. Il finit par revenir à lui et relâcha sa prise et saisit le stylo qu'Alex avait entre les doigts.

    "Fais un peu gaffe à c'que tu fais. Tu pourrais blesser quelqu'un avec ton épée. Il suffit que t'appuies sur ton stylo sans faire exprès et tu gigotes comme un gamin..."

    Quelle excuse bidon, c'était pathétique ! Et Alexis qui ne s'en allait pas...



    Merci Alexis <3:

    W. Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    W. Alexis Nyqvist

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria-Scheddar Kiliala ; Kieran Blyde
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 2550
    Messages : 787

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux dagues
    Défaut fatal: Colère
    Alexander inspecta son bien, comme pour s’assurer qu’il n’y avait aucun problème. Après tout, n’importe qui aurait pu tomber sur l’objet et en faire n’importe quoi. Alexis jugea qu’il pouvait très bien s’occuper de ses affaires sans elle dans les parages et commença à faire un demi-tour sur elle. Ce fut le moment exact où Alexander décida de tester la deuxième option de son style : celle de le transformer en épée. Alexis eut un mouvement de recul à ce moment, craignant presque pour sa vie. Mais l’épée n’avait rien et retourna son sa forme de stylo.

    Merci ! Je ne m’étais même pas rendu compte que je l’avais perdu, s’exprima le plus jeune fils de Poséidon après avoir rangé son bien dans sa poche. Il semblait réellement soulagé et Alexis ne put s’empêcher de laisser un sourire s’étirer sur ses lèvres. Alexander avait l’air gêné d’avoir perdu son arme de prime abord car il se frottait le derrière du crâne, le regard fuyant. Alexis ne pouvait que trop bien comprendre ce genre de sentiment et termina son demi-tour sur elle-même pour partir. Elle pu apercevoir Erwin, assit sur son lit, en proie à des émotions inconnues. Peut-être que dans une autre vie Alexis serait allée le voir pour lui demander s’il allait bien, mais Alexis de ce monde commençait à être mal à l’aise avec toutes ces interactions humaines.

    Alors que la fille d’Arès était décidée à partir, Erwin se leva d’un bond, la faisait sursauter. Il s’approcha d’un coup d’elle et Alexis eut presque peur. Finalement, il attrapa la main d’Alexander qui se trouvait à quelques centimètres d’Alexis. Un silence gênant s’installa entre les trois sang-mêlés sans que personne n’ose parler. Que diantre venait-il de se passer ? Pourquoi la main d’Alexander était-elle levée ? Pourquoi Erwin semblait si en colère ? C’était elle qui était en colère d’habitude. Tout ceci dépassait l’entendement.

    Fais un peu gaffe à c’que tu fais. Tu pourrais blesser quelqu’un avec ton épée. Il suffit que t’appuies sur ton stylo sans faire exprès et tu gigotes comme un gamin… s’exprima Erwin après avoir lâché son frère et récupéré le stylo d’Alexander. Alexis se racla la gorge et recula davantage vers la sortie.

    « Bon, bah, euh. Je vais vous laisser, hein. Vous semblez… occupés ? Peu importe. Super conversation. J’espère que tu vas bien Erwin. À la prochaine, peut-être ! »

    Alexis disait tout ceci assez rapidement, sa voix trahissant sa gêne. Elle fit un signe de la main avant de se prendre un truc dans le dos. La fille d’Arès se retourna un peu brusquement pour voir ce qu’elle venait de toucher : une simple commode. Sauf que lors son retournement brusque, elle fit se déséquilibrer un vase avec des fleurs dedans. Alexis tenta de sauver le tout, mais elle ne put rattraper qu’une seule fleur du bouquet. Elle se retourna gênée :

    « Pardon ! J’ai pas fait exprès. »

    S’exclama-t-elle, contemplant à la fois les enfants de Poséidon puis les dégâts au sol : vase brisé, fleurs éparpillées partout, sol trempé.

    « Je vais nettoyer… »

    Alexis s’accroupit et commença à ramasser les bouts de verre. Décidément, elle n’allait jamais quitter ce bungalow !




    thx sungbae

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    Informations générales

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 191
    Messages : 179

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Épée en Bronze Céleste se transformant en stylo
    Défaut fatal: Loyauté
    Inondation Et Amour, La Nouvelle Télésérie



    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    FEAT. W. Alexis Nyqvist et Erwin Stamber

    En dégainant ton épée, tu sentis Alexis reculer, un peu prise au dépourvu. Tu t'excusas d'un simple mot. Tu rangeas ton épée. Tu levas ta main en direction d'Alexis. Soudainement Erwin te l'attrapa durement. Tu flanchas et hissas de douleur. Il te la tenait sérieusement fort, le frérot. Tu regardas ton frère avec un regard qui disait clairement "mé, Lachmwa". Tu le regardas avant qu'il ne te lâche. Erwin sembla chercher une explication, et fini par dire quelque chose assez vite. Il te lâcha la main et saisit ton stylo.
    - Fais un peu gaffe à c'que tu fais. Tu pourrais blesser quelqu'un avec ton épée. Il suffit que t'appuies sur ton stylo sans faire exprès et tu gigotes comme un gamin...
    Tu frottas ton poignet avec ton autre main, en faisant des allez-retours en tournant autour. Tu regardas quelque seconde Erwin, ne trouvant pas vraiment ce qui n'allait pas chez ton, normalement, très gentil et heureux frère. Tu repoussas la question. Ce n'est pas ce qui importait. Tu sortis de tes pensées au son de la voix d'Alexis. Tu tournas rapidement la tête dans sa direction, rapidement, mais pas trop, car elle ne semblait pas être à l'aise.
    - Bon, bah, euh. Je vais vous laisser, hein. Vous semblez… occupés ? Peu importe. Super conversation. J’espère que tu vas bien Erwin. À la prochaine, peut-être !
    Tu allais te proposer pour l'accompagner, mais tu te retenus. Le fait que tu te sois approché d'Alexis, c'était peut-être ça qui avait mit en colère Erwin. Tu n'allais pas jouer avec le feu, enfin, pas cette fois.

    Tu tournas la tête, observant le sol. Tes mains dans les poches, toi qui oscillait d'avant en arrière comme un enfant. Tu ne pouvais pas t'en empêcher. Tu avais un ADHD, et tu ne pouvais pas rester sans rien faire dans une telle situation bien longtemps. Tu ne pouvais nier qu'Alexis était trop canon, c'était un fait. Bien que tu aimais ton frère, tu n'allais pas manquer cette chance!

    Tu sortis rapidement de tes pensées quand tu entendis un bruit sourd. Alexis était rentré dans une commode, et avait renversé un vase avec des fleurs. Elle essaya d'en ramasser le plus possible, mais ne réussit qu'à en sauver une seule.
    - Pardon ! J’ai pas fait exprès.
    Tu t'avanças et offrit de l'aider. Tu utilisas donc ton pouvoir pour ramasser l'eau que tu pouvais et la mis dans un verre qui trainait. Tu te penchas pour l'aider à ramasser.
    - Nah, t'inquiète. C'est pas ta faute qu'on laisse trainer nos commodes dans le chemin.
    Quand tu eus ramassé la dernière, tu te relevas. Tu te retournas vers Alexis pour enfin demander la question que tu avais voulu posé quand ton frère t'avait gentiment attrapé par le poignet.
    - Au fait, j'ai entendu dire que tu aimais bien les pégases. J'me suis dit que puisque c'est un peu les animaux à papounet, on pourrait aller jeter un oeil? Je voulais demander à Erwin, mais maintenant que t'es là, pourquoi pas tous y aller? Plus on est de fou, plus on rit, nah?
    Tu haussas des épaules tout en posant ta question. Tu n'allais quand-même pas laisser Erwin tout seul!

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    Informations générales

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 1465
    Messages : 317

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): une dague qui se transforme en crayon
    Défaut fatal: Insouciance
    "Bon, bah, euh. Je vais vous laisser, hein. Vous semblez… occupés ? Peu importe. Super conversation. J’espère que tu vas bien Erwin. À la prochaine, peut-être !"

    Erwin avait détourné les yeux, gêné et préoccupé par son propre comportement. Il ne fit presque pas attention à ce qu'Alexis lui avait dit, et pourtant il aurait sans doute senti son coeur battre un peu plus fort s'il avait compris qu'elle ne s'adressait qu'à lui, et pas à Alexander. Un bruit sourd rappela son attention du côté de la porte. Il eut tout juste le temps de voir un vase exploser en morceaux au contact du sol. Il comprit vite, aux joues rouges d'Alexis, qu'elle venait de le faire tomber du meuble juste à côté d'elle. D'ailleurs, elle se confondait déjà en excuses. Alex intervint le premier.

    "Nah, t'inquiète. C'est pas ta faute qu'on laisse traîner nos commodes dans le chemin."

    Alexis étouffa un petit rire. Erwin sentit son coeur se resserrer. La fille d'Arès avait-elle déjà ri grâce à lui ? Il n'en avait pour le moins aucun souvenir, et il s'en serait pourtant rappelé, si les lèvres d'Alexis avaient formé un si joli sourire devant lui. Même gênée par sa maladresse, les joues encore colorées, les yeux baissés, elle était sublime lorsqu'elle riait. Erwin aurait voulu se pencher et ramasser les bouts de verre pour le simple fait de se rapprocher d'elle.

    Mais Alex fut plus rapide.

    Erwin se sentait inutile, debout à les regarder tous les deux. Il se sentait de trop dans cette pièce. Ou plutôt, il trouvait que son frère était trop présent. Il aurait aimé qu'Alexander disparaisse d'un seul coup, qu'il le laisse tranquille avec Alexis. Mais non, impossible. Le plus jeune fils de Poseidon semblait vouloir se rendre intéressant par tous les moyens, il était omniprésent dans cet espace clos du bungalow. Erwin voulut le faire taire lorsqu'il dit :

    "Au fait, j'ai entendu dire que tu aimais bien les pégases. J'me suis dit que puisque c'est un peu les animaux à papounet, on pourrait aller jeter un oeil? Je voulais demander à Erwin, mais maintenant que t'es là, pourquoi pas tous y aller ? Plus on est de fou, plus on rit, nah ?"

    Erwin ne laissa pas le temps à Alexis de répondre. Il n'osait même pas imaginer la situation si elle avait accepté la proposition d'Alex. Hors de question de suivre le plan du petit frère, c'était certainement une technique pour le laisser en retrait. A tous les coups, Alexander allait accompagner Alexis en restant à son côté pendant qu'Erwin fermerait la marche. Non, non, non et non. Sans même laisser le temps à son cerveau de réfléchir, les lèvres du demi-dieu articulèrent un mot.

    "Non."

    Les deux autres se tournèrent vers lui, l'air étonné. Erwin rougit. Pourquoi avait-il dit ça comme ça ? Il aurait voulu se frapper la tête contre un mur. Il devait se rattraper, sinon il se retrouverait certainement tout seul dans le bungalow pendant que son frère et Alexis faisaient leur promenade à dos de pégase.

    "Je... Enfin je veux dire, il fait pas super beau. 'Fin il fait même un peu froid, non ? C'est pas un temps génial pour une balade en pégase et je crois que même ces pauvres bêtes ne voudront pas sortir de l'écurie. Une autre fois peut-être, Alex."

    En prononçant la fin de sa phrase, ce n'était pas son frère, mais bien Alexis qu'Erwin regardait. Il cherchait son regard tout en espérant ne pas le croiser. Lorsque leurs yeux se fixèrent, il sentit son coeur rater un battement. Peut-être que c'était à elle qu'il venait inconsciemment de promettre une virée future... Il secoua la tête pour briser le contact visuel le plus naturellement possible. Il ne savait plus quoi dire, plus rien ne lui venait. Lui qui était d'habitude si bavard... Soudain Alex sembla ouvrir la bouche pour parler. Allait-il proposer un autre plan foireux ? Oh pitié, non ! Une fois de plus, le corps d'Erwin n'attendit pas les conseils de son cerveau. Son bras s'étendit tout seul, violemment.

    Alex tomba dans le bassin du bungalow dans une gerbe d'eau digne d'un tsunami. Erwin se força à rester sur place, à ne pas courir vers le mur le plus proche pour s'y encastrer illico. Que idiot, franchement...



    Merci Alexis <3:

    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum