AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Peter Grant
    Pensionnaire

    Peter Grant

    En bref

    Présentation : ⚡️
    Journal intime : ⚡️
    D-C : Emily Hearth
    Parent divin : Zeus
    Points de puissance : 587
    Messages : 103

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Repousse tout le temps ses limites

    Open your eyes, honey • Feat Aqua Empty Open your eyes, honey • Feat Aqua

    le Sam 26 Jan 2019 - 21:39

    Il avait ce foutu sourire sur ses lèvres. Aqua avait accepté qu’il lui donnât un cours de math, même s’il savait que du coup, il allait devoir supporter un cours de canoë/kayak en son incroyable compagnie. Arf. Bon, tant pis, c’était pour la bonne cause : au moins, il pourrait passer du temps avec elle et même s’il avait horreur de l’eau, là, bah, il ferait avec. Si c’était juste pour la voir sourire et apprécier ce qu’elle faisait, bah il ferait tout ce qu’elle voudrait. Alors c’était ça, l’amour ? Ou alors c’était un autre putain de sentiment, mais waah, si ça c’était pas l’amour, ça ressemblait à quoi, alors ? Quand il était avec elle, rien qu’avec elle (ce qui était très rare), il se sentait tellement bien. Il se sentait lui-même. Et ce foutu coeur qui battait à mille à l’heure, là, il lui rappelait qu’il était vivant, qu’il n’était pas mort, qu’il n’était pas au paradis, que cet ange était bel et bien en face de lui. Et bordel ce qu’il voulait l’embrasser. Mais non, non il ne pouvait pas. Il savait très bien qu’elle ne partageait pas ces sentiments et Pin ne voulait pas l’accepter. Pour lui, il y avait encore une chance. Peut-être, qui savait ? Mais là, la jeune femme ne cessait de le repousser. Peut-être qu’elle croyait simplement que ce n’était qu’un jeu pour lui ? Oh. Non, elle ne devait pas penser ça. Elle n’était pas un jeu, ses sentiments n’étaient pas un jeu. Jamais il ne jouerait avec elle. Il l’aimait, ouais, c’était de l’amour. C’était pas quelque chose d’autre, simplement de l’amour pur et dur. Mais quand allait-elle comprendre cela ? Quand ? Le comprendra-t-elle un jour ? Ou bien cela arrivera-t-il trop tard ?  Oh bon sang. Il ne savait plus quoi faire avec elle, il ne savait plus quoi lui dire. Il savait très bien qu’elle le voyait comme le gars lourd qui lui collait aux basques. Mais il savait aussi qu’il ne pourrait pas s’en empêcher, car être loin d’elle était une véritable torture psychologique.

    Il s’approcha de la porte d’entrée du bungalow de Poséidon. Il inspira un grand coup. Il était stressé à mort, pourtant, il ne voyait qu’Aqua. Sa Aqua. Mais il était stressé parce qu’il ne connaissait pas l’endroit et, même s’il était calme d’habitude, là, uh, non, il ne l’était pas. Il avait peur de faire une connerie, il avait peur de la décevoir. Nom de Zeus, s’il la décevait mais oulah il ne savait pas ce qu’il ferait. Il toqua doucement à la porte. Il se rappelait de cette nuit-là, au bar. Cette nuit où il avait un peu trop bu. Il ne s’en était pas souvenu sur le coup, mais quand Silas lui avait dit ce qu’il s’était passé, tout lui était revenu. Aqua qui vomissait, Aqua qui partait, le combat contre les harpies, la démonstration du pouvoir d’Aqua, son évanouissement, la course folle pour rejoindre le bungalow de Zeus… La nuit qu’elle avait passé dans son lit et lui, sur une chaise. Une chaise en bois. En y repensant, il se demandait comment il avait pu passer une aussi bonne nuit sur quelque chose d’aussi peu confortable. Mais soit. Le truc, c’était qu’elle était partie au petit matin, bien avant qu’un des enfants de Zeus ne s’aperçut de sa présence. Elle était partie avec son pull en plus ! Mais bon, au moins, il savait qu’il était entre de bonnes mains.  En y repensant, il se dit qu’elle avait eu de la chance de tomber sur lui et pas sur un pervers psychopathe qui se serait collé à elle quand elle dormait. Ça l’étonnait lui même d’être resté assis bien sagement sur sa chaise.
    Enfin soit, la fille qui hantait ses rêves apparut à la place de la porte.

    Bonjour, dit-il, toujours avec ce foutu sourire qu’il n’arrivait pas à quitter.

    Il attendit qu’elle le fit entrer et elle désigna son lit. Il s’asseya dessus et ouvrit son classeur. C’étaient des mathématiques, comme prévu. Niveau deuxième secondaire. Il ne savait pas si c’était une si bonne idée de commencer aussi haut avec elle. Mais il ne savait rien de son niveau et il se disait que les équations étaient encore faciles à comprendre. Ils n’étaient pas seuls dans le bungalow, un gars dormait, enfin, ronflait un peu plus loin, c’était génial pour bosser. Notez l’ironie. Mais il n’y avait pas d’autre endroit libre sans trop de gens à cette heure-ci de l’après midi, donc bon.

    Bon, les équations du premier degré. C’est facile, tu vas voir. Tout d’abord… et il continua son explication. Il essayait de ne pas faire ça trop long en y ajoutant la blinde de détails inutiles pour l’instant, mais il n’osait pas trop couper non plus, il avait peur qu’elle ne comprît pas. Ou pire : qu’elle se désintéressât du cours improvisé.

    Il eut le temps de lui faire faire quelques exercices simples pendant vingt minutes avant de la perdre totalement. Elle semblait ailleurs, totalement perdue dans ses pensées. Il soupira. Il profita de ce moment pour l’observer. Elle était belle. Non ! Elle était sublime, magnifique, parfaite. Il ne pouvait pas la décrire, c’était juste… ineffable. Elle était ineffable. Ce qu’il ressentait pour elle était ineffable. Il avait simplement envie de l’embrasser, en fait. De sentir ses lèvres contre les siennes. Mais il ne le ferait pas. Il savait qu’elle allait le repousser, et il ne pourrait pas. Il ne la forcerait pas, jamais. Pin passa une main devant ses yeux pour la ramener sur terre et arqua un sourcil.

    Aqua ? Tu penses à quoi ?

    Il referma doucement la farde. Bon. Il l’avait perdue, il savait très bien qu’elle n’allait pas se replonger dans les calculs d’égalité. Il poussa le classeur derrière lui et la regarda. Mais à quoi pouvait-elle bien penser, bon sang ! Si seulement il pouvait le savoir, si seulement…

    Aquarius S. Heather
    Pensionnaire

    Aquarius S. Heather

    En bref

    Présentation : Aquarius S. Heather - Hello, daughter of the sea.
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : //
    Parent divin : Poséidon
    Points de puissance : 552
    Messages : 94

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Hehe

    Open your eyes, honey • Feat Aqua Empty Re: Open your eyes, honey • Feat Aqua

    le Sam 26 Jan 2019 - 23:23

    Aqua regardait son plafond tout en machouillant un crayon. Elle avait demandé à Pin de l’aider pour les maths, étant donné qu’elle était vraiment une vraie brêle en ce domaine, et qu’elle savait que lui, c’était vraiment un surdoué pour tout ce qui concernait les matières scientifiques. Et Erwin, bien qu’il l’aidait autant qu’il pouvait, n’avait pas une quantité énorme de temps à lui confier, et elle savait que si quelqu’un ne la forçait pas à bosser sur ce sujet, elle ne le ferait pas toute seule. C’était pas de la flemmardise, c’était juste qu’elle n’appréciait vraiment, mais vraiment pas cette matière et qu’elle ne voyait tout simplement pas l'intérêt d’apprendre des choses qui ne lui serviront à rien dans sa vie. Parce que oui, sa vie était déjà toute tracée : elle allait rester à la Colonie des Sang-Mêlés, et faire une ou des quêtes si Chiron et Apollon lui en demandaient. Mais elle savait d’avance qu’elle ne retournera plus jamais vivre avec les mortels.

    Pourtant, elle avait demandé à Pin pour le cours de maths. Parce que, quand elle voyait la détresse dans les yeux d’Erwin quand elle savait pas comment résoudre des équations, elle s’en voulait. Elle avait envie de rendre son frère fière d’elle, parce qu’il était si gentil et il prenait beaucoup de son temps pour l’aider dans ses lacunes, qu’elle veut vraiment lui montrer que tout ça ne servait pas à rien. Et également parce qu’elle avait réussi à persuader le fils de Zeus à passer un cours de canoë-kayak. Elle l’avait jamais vu près du lac, ou près d’un cours d’eau en général, en fait. Alors elle voulait le tester, et voir comment il réagirait.

    Elle souriait en regardant autour d’elle. Erwin, Alexander et ses autres frères et soeurs étaient partis elle ne savait-où, il ne restait dans le bungalow qu’un de ses petits frères, il avait dix ans environ, et il était entrain de s’endormir doucement. Elle se leva de son lit, ne supportant pas de rester trop longtemps dans la même position. Elle jeta un regard désespéré à son bureau totalement bordélique, jonché de… c’était bien des mouchoirs usagés qu’elle voyait là ? Il y avait absolument de tout et n’importe quoi, c’était pire que la caverne d’Ali Baba, la dedans. Elle avait renoncé depuis longtemps à le nettoyer, et faisait désormais ses “devoirs” sur son lit, qui donnait lieu en plein sur les rayons du soleil.

    Elle faisait les cent pas dans sa chambre, trépignant d’impatience. Elle ne savait pas pourquoi elle attendait avec autant d’impatience que Pin toque à cette fichue porte, mais elle préférait toujours ça à rester ici à rien faire. Elle s’ennuyait ferme depuis ce matin, à machouiller des stylos en plastique et s’efforcer de ranger tant bien que mal ce foutu lit et ce foutu bungalow - certains Poséidons laissaient vraiment leurs affaires dans des endroits plus qu’étonnant, c’était fou -. Pratiquement tous avaient regardé Aqua avec des yeux ébahis, l’air de ne pas croire ce qui se passait devant leurs yeux. Aqua. Qui. Rangeait. Le. Bungalow. Elle les avait regardé d’un air désabusé, comme pour leur dire de ne pas dire un mot sous risque de recevoir un trident dans leurs magnifiques couilles. Et, bizarrement, tous les Poséidons étaient partis vaquer à leurs occupations. Elle savait que 14h était une heure plus que propice pour les entraînements et tout le tralala, mais le bungalow était vraiment pratiquement vide. C’est louche, tout ça. Mais elle allait pas s’en plaindre. Cela leur fera au moins un environnement silencieux pour travailler. Même si elle savait qu’elle risquait pas de travailler bien longtemps avant que sa concentration s’évapore comme la rosée après que le soleil soit levé.

    Soudain, elle entendit un toctoc. Elle faillit se précipiter vers la porte, mais elle se retient et se dirigea lentement vers la lourde porte blanche du bungalow. Elle lui ouvrit, et se frotta les yeux face à la lumière éclatante du soleil qui se darda pile sur son regard. Super. Il souriait d’un air bizarre, comme si il avait l’air heureux de la revoir. Et son sourire était plutôt contagieux. C’était le genre de sourire qui vous donnait envie de sourire immédiatement après. Alors elle sourit à son tour et répondit à son bonjour par un simple salut. Pas besoin de s’encombrer de formules de politesses.

    Elle l’invita à rentrer et s’assied sur son lit, en tailleur, tout en le regardant attentivement. Il avait emmené un classeur. Alors comme ça, il prenait vraiment cela au sérieux ? Elle soupira et se pencha un peu pour voir, et vit flou en voyant les suites de nombres et les lettres qui s'étalait sur la feuille perforée. Par Poséidon, quel cauchemar. Surtout avec le gars - Nico, qu’il s’appellait - qui n’arrêtait pas de ronfler. Sincèrement, il était vraiment obligé de faire un bruit d’aspirateur en chaleur ? Elle leva les yeux au ciel et se concentra vers Pin. Il commençait à parler, en disant que c’était facile. Facile. Ce truc incompréhensible, f a c i l e. Ils n’avaient sans doute pas la même notion de facilité. Il commença à parler, et elle ne comprit strictement rien. Pourtant, ce n’est pas faute d’avoir essayé ! Elle essayait vraiment de faire des efforts, de plisser les yeux sous la concentration à en avoir mal à la tête, mais vraiment, elle n’y arrivait pas. C’était trop difficile pour elle.

    Son regard finit par dévier sur la fenêtre, et ses pensées divaguèrent loin d’ici. Elle pensa à sa meilleure amie, Isis, fille d’Athéna - elle avait réussi à briser l’image qu’Aqua se faisait des gosses de la déesse de la sagesse, des personnes super intelligentes, toujours plongées dans les bouquins - Isis n’était pas comme ça. Isis, elle était badass, et surtout elle craquait pour Silas. Oui oui, Silas. Le gérant de la taverne de Dionysos, aka meilleur pote de Pin. Pin qui se trouvait devant elle. Elle ne voulait absolument pas critiquer les goûts de son amie, mais elle avait été plus que sceptique quand celle-ci lui avait annoncé ce qu’elle pensait du barman. La fille d’Athéna lui avait pratiquement supplié d’obtenir des informations sur le barman, et elle allait faire ça de bonne grâce. Et Pin allait être une pièce précieuse dans cette affaire. Elle pensait à la manière dont elle pourrait lui tirer les vers du nez, quand celui-ci lui prit la parole.

    – Aqua ? Tu penses à quoi ?

    Elle le regarda distraitement. Elle se demandait si elle pouvait lui annoncer ce qu’Isis pensait à propos de Silas. Elle ne savait pas pourquoi, mais son coeur lui faisait instinctivement confiance. Elle inspira profondément, et le regarda dans les yeux. Il avait sûrement beaucoup de défauts, mais elle savait que si elle lui disait quelque chose, il n’irait pas le répéter au reste de la colonie. Et c’était une qualité qu’elle appréciait à sa juste valeur.

    -En fait, j’ai un problème. Je sais pas si tu connais Isis, fille d’Athéna - c’est ma meilleure amie, tu vois - et genre, elle est euh… comment dire ? Amoureuse de Silas. Voilà. Elle est amoureuse du barman. Et moi, je voulais savoir si tu pouvais m’aider à les mettre en couple. Déjà, Silas il pense quoi d’Isis ?

    Elle attendit sa réponse en se mordant la lèvre, stressée. Une réaction, n’importe quoi, mais quelque chose. Elle sonda attentivement son regard, s’attendant à déceler ne serait-ce qu’une once d’émotion. Elle défit ses jambes pour les laisser trainer sur le lit, tout en attendant désespérément sa réponse. Elle espérait de pas s’être trompée en lui faisant confiance. Vraiment.


    Open your eyes, honey • Feat Aqua Wq7t


    Sung le talent est présent Open your eyes, honey • Feat Aqua 2854464720
     Open your eyes, honey • Feat Aqua N92p



    C'est magnifique frérot merciiii Open your eyes, honey • Feat Aqua 2854464720 je m'en remets pas xD


    Oeuvre d'art.:
    Open your eyes, honey • Feat Aqua V3t4

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum