AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Andrew Turner
    rip

    Andrew Turner

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Samael, Solan
    Parent divin : Eros
    Points de puissance : 707
    Messages : 198

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Empathie

    One last time. Ft Kida Empty One last time. Ft Kida

    le Ven 4 Jan 2019 - 23:36

    Andrew se réveilla la tête lourde, comme si on lui avait injecté du plomb pour remplacer le liquide céphalorachidien. Quelques jours s’étaient écoulés depuis sa rencontre avec la fille d’Eole, qui n’avait pas été des plus brillantes. A vrai dire, Andrew s’en était plutôt bien sorti sur le plan technique, il n’avait commis aucun impair. Ce qui lui valait probablement d’être encore en vie. Seraphina n’aurait pas hésité à l’ouvrir en deux si sa supérieure n’avait pas été là. Néanmoins, il lui faudrait lui présenter ses excuses. Il grimaça à cette pensée, ne sachant pas vraiment comme il allait pouvoir s’en sortir indemne. Il rejeta ses couvertures et s’assit sur le bord du lit le temps de reprendre ses esprits.

    La veille au soir au dîner, il s’était approché de Kida au moment des offrandes. Il avait été rapide, et tout en jetant une assiette pleine de travers de porc marinés au miel et au romarin, il avait demandé à la jeune romaine si elle acceptait de le voir le lendemain matin, heure habituelle, au lieu habituel. Elle avait acquiescé sans dire un mot. Andrew n’en attendait pas plus, il savait qu’il avait dépassé les bornes avec Seraphina et que son comportement avait été immature au possible.

    Il faisait encore nuit dehors, et après avoir pris sa douche pour se débarrasser des restes de son sommeil, il se hâta de déposer ses affaires sales dans son bungalow, accrocha son épée à sa ceinture et enfila son bracelet-bouclier. Il vérifia l’heure une dernière fois -il avait trente minutes d’avance- puis sortit et marcha entre les bungalows avant d’arriver au niveau de la forge, qu’il dépassa sans un regard, avant d’atteindre la lisière des bois.

    Andrew n’appréciait pas vraiment cet environnement, surtout de nuit. Il lui semblait sentir les araignées grouillantes grimper le long de ses jambes et il se prenait les pieds dans les racines des arbres à force de ne rien y voir. Le jour pointa le bout de son nez une dizaine de minutes plus tard et il put ainsi retrouver le poing de Zeus sans difficultés. Devinant que Kida n’arriverait probablement pas avant une autre dizaine de minutes, il décida de s’asseoir contre l’arbre qui lui avait servit de défouloir lors de leur première rencontre.

    Il ne savait pas par quoi commencer. Fallait-il qu’il commence directement par s’excuser ? Expliquer la situation et le pourquoi des tensions entre lui et Seraphina ? Trouver des justifications ? Il n’en avait aucune. Rien n’excusait son comportement, il avait perdu son sang-froid, certes de manière inhabituelle, mais il l’avait perdu, et cela pouvait bien lui coûter l’amitié de la romaine.

    Le soleil se levait doucement sur la colonie, apportant à la petite clairière une touche de luminosité bienvenue. Andrew soupira longuement avant de pencher la tête en arrière, scrutant le plafond de feuilles au-dessus de sa tête. Le garçon était fatigué, occupé qu’il était à ressasser ses souvenirs lugubres. La plupart de ses nuits se déroulaient comme ça : il s’endormait pour se réveiller dans son salon, couvert de sang. Puis il passait le reste de la nuit à tenter de se sortir de son sommeil, d’échapper aux visions sinistres de sa mère étalée sur le plancher, inerte.  

    Il s’endormait presque, la tête vidée de tous ces souvenirs. Kida ne devrait pas tarder à arriver. Un mince sourire se dessina sur son visage obscurci par l’épuisement à cette pensée, puis son cœur se mit à battre plus fort. Comment diable était-il supposé lui présenter des excuses alors qu’il ne savait même pas quoi lui dire ? Tout compte fait, il savait quoi lui dire, il n'avait tout simplement aucune idée de comment le mettre en mots. Et il était hors de question qu’elle accède à son esprit, de toute façon, il en était certain, elle se refuserait à tout contact avec lui tant qu’elle n’aurait pas décidé d’elle-même de lui pardonner un comportement aussi enfantin à l’aube de ses 20 ans.

    Entendant le bruissement léger des feuilles mortes au sol, il retrouva sa position initiale avant de se relever pour saluer gauchement la jeune femme. Andrew prit une grande inspiration face à Kida et, tanguant d’un pied sur l’autre, il se décida nerveusement à lui dire :

    "Ecoute, pour l’autre jour… Seraphina et moi, on a bien un historique quelque peu… houleux. Enfin disons que… Tu te souviens de cette nuit où on a tous fait des rêves un peu étranges ?"

    Il n’attendait pas de réponse, aussi enchaîna-t-il la voix tremblante :

    "On a rêvé de la même chose tous les deux. Impossible de me rappeler quoi exactement, mais j’étais en position de force et elle pas, et j’en ai profité. Ce qui semble absurde dit comme ça, je sais, mais je me suis servi de mon pouvoir comme un expert, à croire que je n’avais jamais eu le moindre mal à l’utiliser, et le désir l’a rendu folle. Bref, j’ai fini éventré et elle s’est tranché la gorge juste après. On s’est regardé mourir mutuellement, c’était pas très glorieux."

    Il regardait à présent un point lointain, puis redirigea son regard sur Kida. Machinalement, il tripotait son bracelet et faillit l’activer après une manipulation un peu trop poussée. Il retira aussitôt sa main, craignant de s’assommer avec le bouclier. Andrew n’était pas très fort en contact visuel. Il avait pour habitude de garder les yeux baissés en permanence, ne regardant son interlocuteur que très peu, du moins il se contentait du strict minimum. Toutefois, il soutint son regard, s’éclaircit la gorge et poursuivit :

    "On ne s’était jamais croisé en vrai avant, c’est juste que quand on s’est vu… On était, du moins j’étais sur la défensive et elle n’a pas apprécié certains propos que j’ai pu tenir à son égard. Et je suis désolé, sincèrement, de t’avoir mis dans cette position, c’était une réaction immature de ma part."

    Lorsqu'il se tut enfin, Andrew se mordit la lèvre de peur de trop en dire, ou au contraire pas assez. Il attendit donc que Kida lui fasse un signe, n'importe lequel. Il savait qu'il faudrait du temps pour regagner sa confiance, s'il y arrivait, et si elle le voulait bien.


    One last time. Ft Kida Zd0q
    Spoiler:
    One last time. Ft Kida Bmia

    Kidaria-Scheddar Kiliala
    Légionnaire de la 2e cohorte

    Kidaria-Scheddar Kiliala

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Alexis N. - Kieran B.
    Parent divin : Athéna
    Points de puissance : 1489
    Messages : 339

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Son ambition

    One last time. Ft Kida Empty Re: One last time. Ft Kida

    le Sam 5 Jan 2019 - 17:56

    Une semaine s’était écoulée depuis la rencontre entre Andrew et Sera. Si cette dernière n’était pas venue très rapidement s’excuser et justifier leur altercation, Kida aurait pu passer une très mauvaise semaine, avec beaucoup de regrets et de remise en question. Fort heureusement, avec la rapidité d’exécution de la fille de l’air, Kida n’eût pas besoin de passer par cette étape douloureuse où elle repensait entièrement à sa façon de faire, de présenter les gens, de commander et d’enseigner. Elle fut néanmoins surprise de l’impact qu’avait eu ce rêve sur ses jeunes poulains et ne manquerait pas d’en parler lors du prochain « conseil de guerre ». En effet, bien que cette nuit fût animée d’étranges songes – dont Kida avait elle-même été victime sans pour autant en être sortie avec un traumatisme – la romaine était loin d’imaginer que l’impact psychologique aurait pu être aussi important.

    Le début de semaine de Kida fut donc rythmé par une enquête interne, menée uniquement par elle-même, pour savoir si tout le monde avait eût des effets similaires. Après avoir interrogé beaucoup de demi-dieux peu enclins à s’ouvrir, Kida conclut que tout n’était qu’une question de 50/50. Certains avaient vécu quelque chose d’assez éprouvant – en témoigne cette noyade ressentie comme réelle par une fille d’Arès – et d’autres des choses moindres, presque oubliées – comme cette fille avec sa chouette et sa sœur dont personne ne veut les détails. Le reste de la semaine fut baignée dans une monotonie presque barbante où Kida avait tout simplement reprit les entraînements collectifs avec les plus volontaires pour une remise en forme générale. Puis, elle avait fait une visite des lieux aux nouveaux romains qui étaient rentrés avec elle.

    Les grecs avaient une coutume assez étrange : à chaque repas, ils devaient envoyer des offrandes depuis leurs assiettes aux divinités de leur choix – géniteurs fortement recommandés – dans une sorte de feu qui brûlait en continu. Kida avait toujours trouvé cette coutume étrange, jugeant qu’elle n’avait personne à remercier si ce n’était sa propre mère pour lui avoir enseigner tant dans la vie. Et peut-être Cérès, pour être sa grand-mère, ce genre de chose. Mais une question restait toujours en suspens : seules les divinités grecques recevaient l’offrande ou toutes divinités confondues ? Kida avait commencé à rédiger des questions à ce sujet sur son carnet mais Chiron était trop occupé pour lui répondre simplement. Décidément, ce centaure avait la gigote.

    Un soir, Kida se retrouva presque machinalement devant le feu sacrificiel. Elle songea à se retourner et partir : une romaine n’avait rien à faire ici. Puis elle fut soudainement frappée par cette réalité qu’elle refoulait si souvent : elle était également grecque. Athéna, cette version grecque et guerrière de Minerve, l’avait enfantée – comment ? le mystère restait entier et personne ne semblait enclin à répondre à cette question. Tiraillée entre ses deux origines, Kida ne remarqua qu’à peine Andrew à ses côtés qui venait de lui bafouiller une heure de rendez-vous. Tout en fixant les flammes du sacrifice, la romaine lui répondit vaguement par un « oui » avant qu’il ne s’en aille vaquer à ses propres occupations. Finalement, Kida fit le choix de sacrifier une part de son repas en offrande à Athéna, sa génitrice divine. En revenant à sa table, elle pouvait sentir les regards pesants de certains autres romains, mais elle choisit de les ignorer. Après tout, il fallait bien s’habituer à certaines coutumes quand on vivait avec une nouvelle culture, non ?

    Le lendemain matin, Kida fut réveillée par une révélation. Andrew lui avait donné rendez-vous. Brusquement, Kida se redressa sur son lit, s’habilla en vitesse, se brossa les dents en deux secondes et agrippa une veste avant de courir dans le froid matinal. Une fois arrivée à l’orée de la forêt, la Centurion passa une main dans ses cheveux pour les replacer et passa une main sur ses vêtements pour les lisser. Elle ne voulait pas donner l’impression à Andrew de négliger leurs rendez-vous au point de venir à l’arrache. Ce fut lors de ces mouvements que Kida fronça les sourcils. Pourquoi diantre Andrew voulait-il la voir ? Il lui semblait qu’elle avait cessé leurs cours ensemble. Confuse, Kida reprit sa marche rapide pour rejoindre le poing de Zeus.

    Une fois arrivée, Kida croisa le regard gauche d’Andrew. Celui-ci semblait très peu à l’aise et gigotait comme un enfant qui ayant fait une bêtise. Décidément, pour quelqu’un d’aussi vieux, il se comportait souvent comme s’il avait six ans. Écoute, pour l’autre jour…, commença le fils d’Éros. Soudain, Kida comprit. Il lui avait donné rendez-vous pour lui parler de cette altercation entre Seraphina et lui ! Quelle idiote, pourquoi n’y avait-elle pas penser plus tôt ? Kida prit une inspiration afin de le couper dans son histoire, de lui expliquer qu’il n’y avait pas de besoin de se justifier, qu’elle avait compris que ces rêves avaient touché profondément plusieurs personnes et qu’elle pouvait concevoir l’animosité entre eux, mais Andrew ne lui laissa rien le placer. Il enchaîna avec un monologue interminable, expliquant à la fois le rêve et la réalité, justifiant son comportement et il termina en s’excusant.

    Kida leva un sourcil dubitatif face à toute l’attitude d’Andrew. Déjà, il semblait véritablement sincère. Lui qui avait le regard fuyant d’habitude le plantait dans celui de Kida, comme gage de sa sincérité – ce qui fonctionna. Puis, le silence enveloppa les deux jeunes gens alors qu’une brise glacée leur glissa dessus. Kida se racla la gorge et essaya d’adopter le visage le plus doux possible, afin de ne pas déclencher quoique ce soit chez Andrew.

    « Sera m’a déjà tout expliqué, le soir même de l’altercation. Vous n’êtes pas les seuls à avoir vécu un rêve plus vrai que nature, vous laissant des séquelles particulièrement vives. Je comptais le signaler dans mon rapport mensuel à Chiron. »

    Kida, tout en disant cela, remarqua qu’elle avait adopté un ton particulièrement formel, comme si elle s’adressait à un légionnaire parmi tant d’autres. Alors Kida continua :

    « Cependant, cela n’enlève rien à votre comportement qui a, pour tous les deux, dépassé les bornes. Vous n’êtes pas censés vous comporter comme des ennemis car sur un champ de bataille votre vie dépendra peut-être de l’autre, expliqua Kida avec un ton un peu dur avant de s’adoucir et d’enchaîner : Néanmoins, je pense que vous avez tous les deux très bien compris cela, donc je ne vais pas m’attarder sur le passé. Tes excuses sont entièrement acceptées, Andrew. »

    Kida balaya d’un revers de main le vide, comme si le sujet pouvait maintenant être changé. Elle s’approcha d’Andrew avec un sourire sincère puis lui demanda, avec toujours une douceur affectueuse.

    « Comment te sens-tu, Andrew ? »

    Andrew Turner
    rip

    Andrew Turner

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Samael, Solan
    Parent divin : Eros
    Points de puissance : 707
    Messages : 198

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Empathie

    One last time. Ft Kida Empty Re: One last time. Ft Kida

    le Mar 8 Jan 2019 - 15:27

    Ainsi Seraphina avait pris les devants. Il aurait dû s’en douter après tout, il s’agissait de sa seconde. Néanmoins, il sentit son corps se relâcher lorsque son interlocutrice lui répondit enfin que ses excuses étaient acceptées et qu’ils pouvaient passer à autre chose. Andrew ne sachant pas quoi répondre à cela laissa le silence s’installer. Un frisson lui parcourut le corps lorsque la romaine, sincèrement intéressée par sa réponse, lui posa la question fatidique :

    "Comment te sens-tu, Andrew ?"

    Comment il se sentait ? « Désemparé » ne suffisait même pas à expliquer dans quel état il était. Il était épuisé, nerveux -plus que d’habitude, ce qui signifiait : au bord de la crise de nerf-, tendu, tapotant le doigt sur le manche de son épée. Pourtant la présence de Kida lui apportait un peu de réconfort, et il sourit.

    "Las."

    Il se tut un instant. Il ne savait pas comment expliquer son état émotionnel ces dernières semaines. Il avait fait tant de hauts et de bas qu’il se retrouvait lui-même confus, incapable d’interpréter ses propres émotions. Andrew se sentait pris au piège dans un étau, et celui qu’il appelait l’autre se faisait plus présent. Sa part d’ombre. Celui qui lui avait tant pris, celui qui l’avait piégé, celui qui l’avait tuée. Il était sorti des tréfonds de sa conscience pour ressurgir pleinement (dans ce rêve avec Seraphina. Et il ne l’avait plus quitté.

    Andrew se mordit la lèvre, assez fort pour qu’une goutte de sang s’écoule. Reconnaissant le goût métallique, il relâcha la pression. Il hésitait à tout lui dire. Kida pouvait tout encaisser, elle l’avait fait avancer plus rapidement en quelques semaines que lui seul en des années, et il en ressentait une profonde gratitude mêlée à du respect et une certaine affection. Mais Andrew restait silencieux encore quelques instants. L’autre lui murmura à l’oreille qu’il n’était rien. Parfois il était tellement persuasif que le jeune homme le laissait de lui-même prendre les commandes.

    Mais pas avec Kida, non, il ne laisserait pas l’autre en position de force. Plus jamais avec Kida. Il repensa aux rêves qu’il faisait, tous teintés d’une touche vermeille, de ses réveils en sursaut et en sueur, sa frustration et sa colère qui lui avaient valu quelques hématomes face à la rage du fils de Poséidon, aux mots qu’il prononçait mais qu’il ne pensait pas, comme avec Seraphina… L’autre gagnait du terrain petit à petit. Ses mâchoires se contractaient et un frisson lui parcourut le corps, puis il ouvrit enfin la bouche pour répondre :

    "J’ai l’impression de devenir dingue. La partie de moi que j’avais enfermée s’est réveillée. L’autre. Il guette, et je sais que j’ai l’air d’un fou en disant ça, mais j’ai l’impression qu’il me rattrape et qu’il va prendre le contrôle tôt ou tard. Et ce sera moche, vraiment moche. Parce que, tu sais… ma mère."

    A présent, Andrew n’était plus si las, il était effrayé. Effrayé de ce qu’était cet autre lui, effrayé que cela fasse partie intégrante de son identité, effrayé de disparaître à son profit. Sous ses traits fatigués d’adulte se cachait une multitude d’émotions mélangées, indescriptibles. S’il tenait à résister face à sa part de ténèbres, il doutait cependant d’y arriver concrètement. Il secoua la tête et se mit à marcher dans la clairière. A présent qu’il avait prononcé ces mots à haute voix, il était plus effrayé que jamais. Dire les choses les rend réelles.    

    Peut-être qu’une discussion avec Chiron était devenue nécessaire, après tout Andrew n’avait rien à perdre. Il revint sur ses pas et fixa Kida dans les yeux, la respiration saccadée comme si il venait de grimper le mur de lave. Espérant de toutes ses forces que le centaure pourrait l’aider, il regagna sa place initiale face à la romaine. Elle comprendrait. Il y avait peu de choses que Kida ne saisissait pas.


    One last time. Ft Kida Zd0q
    Spoiler:
    One last time. Ft Kida Bmia

    Kidaria-Scheddar Kiliala
    Légionnaire de la 2e cohorte

    Kidaria-Scheddar Kiliala

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Alexis N. - Kieran B.
    Parent divin : Athéna
    Points de puissance : 1489
    Messages : 339

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Son ambition

    One last time. Ft Kida Empty Re: One last time. Ft Kida

    le Jeu 10 Jan 2019 - 20:23

    Andrew avait l’air complètement dépassé par les événements. Il avait des cernes. Il sursautait facilement. Son regard était fuyant. Ses gestes étaient parfois trop rapides pour rien et souvent trop lents. Malgré tout, il semblait soulager d’apprendre que Kida ne lui en voulait pas outre mesure. Il trouva même la force de sourire, ce qui réchauffa un peu le cœur de la romaine. Elle ne pouvait cependant pas nier qu’il avait l’air plus fatigué que n’importe quel autre demi-dieu à la colonie. Peut-être aurait-il besoin de vacances ? de repos ? Kida ne savait pas réellement ce dont il avait besoin, surtout quand il se contentait de répondre un vague « Las » pour définir ce qu’il ressentait.

    Néanmoins, Kida garda le silence. Elle sentait bien qu’il avait plus à dire, qu’il se noyait dans toutes ces choses qu’il ne pouvait pas nommer. Comme pour illustrer cette attitude, il se mordit la lèvre jusqu’au sang. Kida aurait pu parler à ce moment, mais elle choisit de garder toujours le silence, plantant son regard dans celui du grec. Les yeux sont souvent vus comme les fenêtres de l’âme et jamais ce dicton n’aura été aussi vrai. Elle pouvait lire chez Andrew la confusion, la colère, la haine, l’épuisement, mais aussi la peur. Andrew était tétanisé et la romaine ne savait pas encore pourquoi.

    Finalement, Andrew cracha le morceau. J’ai l’impression de devenir dingue, lâcha-t-il avant de déverser tout ce qu’il avait sur le cœur. Kida garda le silence pendant qu’il expliquait qu’il avait l’impression que toute la noirceur de son cœur et de sa vie prenait la forme de l’Autre. Puis, il conclut en mentionnant sa défunte mère, celle à qui il avait arraché la vie de ses propres mains. Une fois sa tirade terminée, Andrew se laissa complètement envelopper par la peur. Il était effrayé. Tétanisé. Il se mit à marcher, à faire les cent pas. Il revenait, puis il repartait pour encore revenir. Kida restait stoïque, silencieuse. Andrew se calma l’espace de quelques instants, juste pour pouvoir se replacer devant la Centurion afin de la fixer droit dans les yeux. Kida choisit donc ce moment pour parler :

    « Quelqu’un un jour a dit qu’il n’y avait pas de bien ou de mal. Chacun à sa part d’ombre et chacun à sa part de lumière. Ce qui compte, c’est celle qu’on choisit de montrer dans nos actes. Je comprends ton besoin de personnifier cette part d’ombre en toi, afin de l’éloigner. Mais elle sera toujours quelque part, près de toi. Il faut que tu puisses l’accepter, il faut que tu puisses t’accepter entièrement, afin de pouvoir te comprendre. Tu es l’enfant d’un dieu symbolisant à la fois la haine et l’amour. Tu es comme le ying et yang. Mais aucun des deux côtés n’a à prendre le dessus sur l’autre. Il faut qu’ils vivent en harmonie. À toi de choisir quand faire parler la bonne, quand faire parler la mauvaise. Tu peux faire parler la mauvaise contre les monstres, dans le combat, dans la hargne. Tu peux choisir de faire parler la bonne pour rendre service, pour aider les autres. Et tu peux choisir de faire un mélange des deux dans tes actions de tous les jours. »

    Kida fit une pause, jugeant qu’elle avait peut-être parlé plus que nécessaire. Puis elle jugea qu’elle ne parlerait jamais trop pour aider les autres et enchaîna :

    « Ce que tu as vécu, ce que tu ressens, c’est beaucoup plus que juste un dilemme ou juste un mal-être adolescent. Tu as vécu et tu vis des choses terribles Andrew. Je ne pourrais pas t’aider à faire un si gros travail sur toi-même car je n’ai pas les facultés pour ça. L’envie oui : je veux t’aider, je veux que tu ailles mieux. Je peux t’aider à contrôler ton pouvoir. Mais tu es le seul qui peut dompter ton esprit. Il y a des gens plus habilités que moi pour t’aider à dompter ton esprit : certains Apollon ont des capacités de compréhensions cognitives bien plus élevées que les miennes. Certains enfants des divinités du sommeil peuvent t’aider à exorciser tes démons via les rêves. Peut-être devrais-tu en parler à Chiron ? Il vous traite tous comme ses enfants. Il saura te guider vers les meilleures personnes pour ça. »

    De nouveau, la romaine fit une pause. Elle afficha un sourire qui se voulait rassurant et prit Andrew dans ses bras, tendrement. Elle continua de parler une dernière fois :

    « Si tu as enfin pu t’ouvrir à moi, tu arriveras à t’ouvrir à d’autres. Je suis contente de tous les progrès que tu as fait jusque-là. Au début, tu n’étais qu’un gamin timide, effrayé par toi-même. Tu fais face à de plus gros challenges maintenant car tu as rouvert des blessures, tu t’es battu contre toi-même. Ne dénigre jamais tes efforts. Le chemin est long, mais il était tant que tu le commences. Il te reste encore beaucoup de combat, mais l’acceptation sera ton plus dur. »

    Andrew Turner
    rip

    Andrew Turner

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Samael, Solan
    Parent divin : Eros
    Points de puissance : 707
    Messages : 198

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Empathie

    One last time. Ft Kida Empty Re: One last time. Ft Kida

    le Dim 13 Jan 2019 - 18:06

    Andrew écouta en silence ce que Kida était en train de lui expliquer. En effet, il y avait une part d’ombre et de lumière en chacun, et le fait d’être l’enfant d’un dieu ayant une double face n’arrangeait rien à son problème. Andrew haïssait cette part obscure de son âme mais il savait que sans elle, il ne serait que l’ombre de lui-même. Il serra les mâchoires ; l’idée de devoir accepter cette partie de lui-même le révoltait, mais il savait également que Kida avant raison. Il ne pourrait pas se débarrasser de lui-même, jamais. L’autre resterait là quoi qu’il arrive, il était bien trop déterminé pour se laisser abattre.

    Il passa une main tremblante sur son visage. Aller parler à Chiron de son problème semblait être une montagne à ses yeux. Il ne cessait de se dire qu’il avait déjà assez de problèmes à gérer et qu’il n’aurait fait qu’en rajouter une couche en lui demandant son aide. Malheureusement, il n’avait pas beaucoup d’autres options. Bien sûr, il aurait pu se tourner vers les enfants d’Hypnos ou d’Apollon, comme le suggérait la romaine mais aborder quelqu’un qu’il ne connaissait absolument pas n’était pas chose aisée.

    Accepter celui qui avait tué sa mère, celui qui avait joué avec Seraphina, celui qui représentait la haine à l’état pur… Il refusait de comprendre comment on pouvait être aussi abject, il ne voulait pas de lui, ni maintenant ni jamais d’ailleurs. Mais Kida avait raison. Il pouvait s’en servir pour accomplir de grandes choses, il pouvait réussir à se rendre utile avec ce côté-là de lui-même. Andrew se savait bon combattant, en tout cas dans la moyenne acceptable. Mais s’il arrivait à maîtriser son pouvoir correctement, il pourrait devenir redoutable.

    Kida affichait un air doux, réconfortant avant de le prendre dans ses bras. Une larme coula sur sa joue lorsqu’il entendit ses derniers mots. Ce dilemme était particulièrement difficile. Andrew avait beau avoir progressé, il se sentait plus effrayé que jamais. Le contact physique de Kida le rassurait et il la serra à son tour contre lui avant de lui déposer un baiser sur le front, comme pour lui dire merci sans pour autant avoir à parler.

    Ils restèrent un moment comme ça avant qu’il ne relâche son étreinte. Il avait une furieuse envie de l’embrasser mais se contenta de sourire à son tour après avoir replacé une de ses mèches de cheveux derrière son oreille. Il savait que la romaine avait une certaine affection pour lui, il pouvait le sentir, elle était sincère avec lui à chaque fois qu’ils se parlaient et il appréciait ça chez elle. Il sentait que la passion n’était pas tellement pour elle et qu’il n’avait aucun moyen de l’influencer involontairement, rendant leur relation plus réelle que tout ce qu’il avait connu jusqu’à maintenant. Il en était comblé.

    Avec elle, il n’avait pas besoin de se cacher, ni de chercher à garder un équilibre psychologique stable en l’évitant. Il pouvait être pleinement lui-même, tout simplement. Il poussa un soupir de soulagement et demanda :

    "Tu crois que je devrais présenter mes excuses à Seraphina ? Elle a du me trouver particulièrement horrible."

    L’idée même de présenter ses excuses à quelqu’un de mille fois plus arrogant que lui le répugnait, mais il avait entendu dire que cette dernière avait fait quelques progrès à ce niveau-là. Elle le détestait tellement qu’il doutait que ses excuses puissent être un jour acceptées. Cependant il le savait, il avait dépassé les bornes et regrettait amèrement son comportement de la semaine précédente. Il ne souhaitait pas se racheter, simplement s’excuser et lui faire comprendre que ce n’était pas par choix qu’il avait été aussi mesquin.

    Il soupira une nouvelle fois, passant une main dans ses cheveux. Que cela lui plaise où non, il avait peut-être besoin de son aide à elle aussi pour apprendre à maîtriser le don qu’il héritait de son père. Il voulait pouvoir embrasser tout son potentiel qui, il le savait, était assez important et pouvait avoir son utilité en dehors de la colonie comme au sein du camp.


    One last time. Ft Kida Zd0q
    Spoiler:
    One last time. Ft Kida Bmia

    Kidaria-Scheddar Kiliala
    Légionnaire de la 2e cohorte

    Kidaria-Scheddar Kiliala

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Alexis N. - Kieran B.
    Parent divin : Athéna
    Points de puissance : 1489
    Messages : 339

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Son ambition

    One last time. Ft Kida Empty Re: One last time. Ft Kida

    le Dim 13 Jan 2019 - 19:43

    L’étreinte fut assez longue. Kida n’était pas gênée outre mesure ne connaissant pas spécialement de gêne face aux contacts physiques. Pour elle c’était même rassurant : elle pouvait sentir les battements de leur cœur, leur chaleur, toutes ces petites choses qui prouvaient que son interlocuteur était bien vivant. De plus, Andrew avait tout l’air de ce genre de personne qui manquait cruellement d’affection. Il était si effrayé par lui-même qu’il ne devait pas souvent lâcher prise. Kida avait appris avec le temps que, dans ce genre de situation, c’était à eux de rompre l’étreinte en premier. C’était eux qui en avaient besoin et c’était donc à eux de décider quand ils en avaient eu assez. Au bout d’un moment, Andrew lâcha prise et se recula. Leurs corps étaient toujours incroyablement proches mais Kida n’était pas impressionnée par cette proximité.

    Le silence resta avec eux un moment puis Andrew se décida à le briser. Tu crois que je devrais présenter mes excuses à Seraphina ? Elle a dû me trouver particulièrement horrible. Kida ne pu s’empêcher de faire une petite moue pendant une seconde. Cette description de l’impression qu’il avait pu lui donner était un euphémisme. Sera aimait qu’on l’aime, voire qu’on l’adule. De ce fait, malgré son ambition et son arrogance visible, elle n’était jamais foncièrement méchante avec les autres. Elle était même aimable et presque avenante selon les situations. Néanmoins, dans le cas d’Andrew, elle n’en avait eu rien à faire de son image et avait laissé toute sa rancœur couler. Ce qui prouvait qu’elle l’avait trouvé bien plus qu’horrible.

    Andrew soupira après cette phrase, comme conscient lui-même que toute cette affaire n’allait pas être réglée du jour au lendemain. Kida afficha, quant à elle, un sourire plus confiant. Elle posa sa main sur la joue d’Andrew, comme pour s’assurer qu’il restait concentré sur elle et qu’il n’allait pas déjà se perdre dans les méandres de sa propre torture mentale.

    « Je pense qu’avant tout, tu devrais prendre une bonne nuit de sommeil, Andrew. »

    Kida laissa glisser ses yeux sur le visage d’Andrew : il avait des cernes apparentes, le regard las, la peau blanche et quelques boutons çà et là. Une bonne hygiène de vie donne une bonne peau. Celle d’Andrew indiquait le contraire. Kida se garda néanmoins de faire quelques commentaires qu’ils soient sur la peau d’Andrew jugeant que cela n’était pas nécessaire. Elle retira sa main de sa joue et recula légèrement, se rappelant qu’il n’était pas forcément à l’aise avec la proximité des corps – du moins pas autant qu’elle. Toujours souriante, elle enchaîna :

    « Quand tu te sentiras prêt, et uniquement à ce moment, tu pourras aller la voir. Elle ne t’accueillera pas à bras ouverts car elle est particulièrement rancunière. Néanmoins, le temps calme l’amertume. Tu as vu comme elle est, je n’ai pas besoin de te l’expliquer. Elle ne sera peut-être pas des plus avenantes mais il me semble qu’elle est en train de changer pour le meilleur. »

    Kida perdit son regard un instant dans l’horizon. Il était vrai que sa seconde semblait être en pleine mutation. Elle était sur les nerfs, tiraillées entre plusieurs émotions et Kida l’avait même aperçue travailler main dans la main avec Samael. Cependant, le sujet n’était pas à Sera mais à Andrew, alors Kida concentra de nouveau son regard sur lui et afficha un sourire confiant.

    « Je suis sûre que vous pourrez faire sortir le meilleur de l’autre. »

    Andrew Turner
    rip

    Andrew Turner

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Samael, Solan
    Parent divin : Eros
    Points de puissance : 707
    Messages : 198

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Empathie

    One last time. Ft Kida Empty Re: One last time. Ft Kida

    le Dim 13 Jan 2019 - 22:17

    Andrew frémit légèrement lorsqu’il sentit la main de Kida contre sa joue. Il avait presque envie de se rouler en boule sur le sol en attendant la mort. Mais son contact, comme son étreinte quelques instants plus tôt, le rassurait. La Centurion lui conseillait une bonne nuit de sommeil. Il sourit ironiquement en entendant cela, parce qu’il n’arrivait plus à dormir correctement depuis un moment maintenant. Ses yeux injectés de sang en étaient la preuve.

    Peu importe, il se débrouillerait pour croiser Wolfgang, ce fils d’Apollon qui pouvait endormir n’importe qui rien qu’en chantant et lui demander une faveur. Puis Kida enchaîna sur le sujet de Seraphina. Particulièrement rancunière, ça oui, il avait pu le noter, mais il espérait qu’elle saurait faire preuve de sympathie lorsqu’il se pointerait avec ses excuses les plus sincères. Et si Kida disait vrai, peut-être bien que les tensions pourraient s’estomper, au moins un peu.

    "Je suis sûre que vous pourrez faire sortir le meilleur de l’autre."

    Dubitatif, il haussa un sourcil et garda le silence, ne sachant pas réellement ce qu’elle entendait par là. En tout cas, il fallait qu’Andrew s’arme de patience avec Seraphina, le bon côté étant qu'il ne s'était pas laissé aller lors de leur entraînement. Il avait enfin réussi à contrôler ses aptitudes, ne se laissant pas submerger par sa détresse ou sa rage. Et c'était un exploit pour lui qui n'avait jamais réussi avant ce jour là. Il sourit doucement et glissa son bras sous celui de Kida avant de se diriger vers le camp.

    "Je crois que je ne te remercierais jamais assez pour tout ce que tu fais pour moi."

    Il reporta son attention sur le chemin de terre, esquivant les racines dans lesquelles il se prenait les pieds parfois par maladresse. Le soleil s'était enfin levé et le camp commençait doucement à s'agiter. Les plus lève-tôt se dirigeaient vers ce qui servait de réfectoire, et Andrew tilta enfin qu'il n'avait rien mangé la veille, et peut-être le jour précédent. Il avait perdu la notion du temps, mais les odeurs de nourritures lui avaient donné faim, ce qu'il fit remarquer à haute voix avant de suivre la vingtaine d'adolescent et de s'attabler en face de Kida une fois qu'il eut brûlé la moitié de son assiette en marmonnant le nom d'Eros.

    Ils parlèrent de tout et rien, riant de l'absurdité de cette pratique tout en mangeant avec appétit. Andrew se sentait beaucoup plus léger qu'au réveil, ce qui était plutôt bon signe. Il jeta un œil en coin à Chiron, se disant qu'il fallait peut-être un jour démarrer la conversation qui s'imposait de plus en plus comme nécessaire.

    A la fin de ce copieux repas, il devina que Kida devait avoir d'autres chats à fouetter et se leva de table pour débarrasser leurs assiettes vides. Ils quittèrent le réfectoire ensemble et Andrew salua la romaine d'un signe de main lorsque celle ci prit le chemin opposé au sien. Il fallait qu'il trouve ce Wolfgang, jugeant que Chiron n'était pas sa priorité pour le moment. Il attendrait de voir comment ces prochains jours se passeraient. Si rien ne s'améliorait, il irait le voir, mais pour le moment, il avait bon espoir. Ses progrès avaient été surprenants. Il refusait de déranger Chiron pour une situation qui pouvait encore évoluer.


    One last time. Ft Kida Zd0q
    Spoiler:
    One last time. Ft Kida Bmia

    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum