AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    PeterFils de Zeus


    Elliot Wainford
    Tu vas être malade de moi

    Elliot Wainford

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Seraphina Gwynt - Rae Adamson
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 1720
    Messages : 381

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): lance-pierre et une bague-bouclier
    Défaut fatal: La Compassion

    Cal - Give me my Baby back

    le Jeu 3 Jan 2019 - 16:00
    Elliot attendait devant l’arène depuis quelques minutes déjà. Une semaine auparavant, Cal était venu le voir, des étoiles dans les yeux. Il avait visiblement eu une illumination et voulait tester quelque chose sur son bouclier, sans nul doute pour l’améliorer. D’après lui, ça rendrait l’outil plus facile encore à utiliser. Alors, après avoir pris grand soin de désinfecter correctement la bague, afin de s’assurer qu’il n’y ait pas de restes de maladies coincées dessus, il la lui avait tendue, et avait passé la semaine à s’entraîner avec un vieux bouclier de l'armurerie. Il était bien moins léger, bien moins pratique à utiliser, et Elliot n’osait pas utiliser son pouvoir dessus. Il n’était pas conçu spécialement pour ça, contrairement à celui qu’il avait reçu de Cal quelques années auparavant, qui pouvait supporter tout un tas de maladies, et paraître aussi propre qu’avant.

    Il avait promis d’avoir fini pour ce jour, et qu’ils se retrouveraient à l’arène pour tester ensemble les fonctionnalités qu’il aurait réussi à ajouter, et vérifier que la durabilité de l’objet n’ait pas été affectée. Le fils d’Apollon n’y connaissait pas grand-chose, mais il voulait bien croire Cal sur parole lorsqu’il parlait de tout ce qui avait trait à la création de gadgets ou d’armes.  

    Finalement, après avoir attendu une quinzaine de minutes, il put voir se dessiner au loin la silhouette de son jeune ami qui semblait se dépêcher de venir dans sa direction. Il fut vite à ses côtés, et ils se saluèrent brièvement avant de rentrer ensemble dans l’arène. Elliot lui laissa le temps de se reposer un instant avant de commencer l’entraînement qu’il avait prévu. Il y avait du monde à l’arène, pour une journée d’hiver, et il en connaissait la plupart. Il se tourna alors en direction de Cal.

    Alors, t’as réussi à faire tout ce que tu voulais ? Tu l’as avec toi ? J’ai hâte de voir les changements que tu lui as apporté.

    Elliot avait du mal à contenir l’excitation dans sa voix. Il avait hâte de pouvoir reprendre en main cette bague tant il avait l’habitude de la porter. En règle générale, il ne l’enlevait jamais, les seules exceptions étant lorsque Cal désirait y faire des ajustements, et la sensation d’avoir son doigt nu le dérangeait légèrement.


    Your body looks so sick, I think I got the flu ♫

    Merci Sung t'es un bro


    Toi aussi Alexis t'es un bro

    Caligula J. Williams
    Pensionnaire { 10 000

    Caligula J. Williams

    Informations générales

    Présentation : [url=]www[/url]
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Points de puissance : 214
    Messages : 45

    Re: Cal - Give me my Baby back

    le Dim 13 Jan 2019 - 19:22
    Tu considères toujours que c’est un peu ta mission de prendre soin à vie de tes créations, peu importe ce qu’elles deviennent. Tes créations peuvent toujours être améliorées, car tu apprends toujours de nouvelles choses, et ce serait stupide de ne pas faire en sorte que chacune de tes créations soient au top de leur forme. À chaque fois tu expérimentes avec tes propres armes, pour être certain que tout fonctionne. Ensuite, tu peux t’atteler à la mise à jour de toutes tes créations. Généralement, c’est la bague-bouclier que tu as fait à Elliot qui passe en premier -et ça n’a absolument aucun lien avec le fait qu’il provoque des papillons dans ton ventre et que son sourire te donne la chair de poule, dans un sens très positif. Elliot est le premier à qui tu as offert une création, et c’est presque devenu un rituel de le mettre avant les autres. Elliot est spécial. C’est le premier. Le premier qui t’a fait visiter le camp, le premier à t’avoir rassuré quand tu en avais besoin, le premier à qui tu as offert quelque chose que tu as fait, le premier à avoir fait battre ton cœur un peu plus vi- euh. Le premier avec qui tu t’es entraîné, et donc comme c’est un effort physique ton cœur a battu plus vite, c’est totalement normal.
    Tu as passé un peu trop de temps à améliorer sa bague-bouclier ; à vrai dire, tu voulais que tout soit parfait -comme toujours avec toi. Tu t’es vraiment amélioré depuis le premier cadeau, et tu as toujours un peu honte de lui avoir offert quelque chose comme ça. Maintenant que tu y repenses, tu étais vraiment fier. Mais objectivement, le cadeau était grossier, et loin d’être parfait. Mais peut-être que dans quelques années, tu penseras la même chose de ce que tu fais maintenant.
    Tu jettes un coup d’œil à l’horloge. Tu es en retard. Tu as presque terminé ! Tes lunettes sur le nez, tu règles les derniers détails. Une dernière vérification du mécanisme, puis tu passes un produit pour polir le bouclier. Tu appuies sur le bouton, et il retrouve sa forme de bague initiale. Tout est parfait, te semble-t-il. Alors tu prends tes affaires avec précipitation, et t’apprêtes à courir vers l’Arène, quand le monde autour de toi est tout déformé -ah, les lunettes, tu as oublié de les retirer. Une fois celles-ci enlevées, tu t’apprêtes à courir vers l’Arène une nouvelle fois. Ah, ta bague à toi, tu as oublié de la mettre. Tu l’enfiles et enfin tu es prêt. Tu te précipites vers l’Arène. Un quart d’heure de retard, tu vois sur ta montre. Tu espères qu’Elliot n’est pas trop impatient.
    Finalement tu arrives, essoufflé. Tu as piqué le sprint de ta vie, et malgré tes entraînements quasi-quotidiens, l’endurance n’est pas ton point fort.
    « Désolé du retard… quelques retouches de dernières minutes à faire… », tu expliques, en tentant de reprendre ton souffle.
    Tu constates avec joie qu’Elliot a l’air excité et pressé. Tu hoches la tête.
    « Oui, elle est là… », tu dis en tapotant ta poche droite. Elle n’est pas dans la poche droite. Tu lèves un doigt. « Attends, elle est bien quelque part… » Tu tapotes la poche gauche. « Pas là… » Où as-tu bien pu la mettre. Un éclair de génie te traverse. Ah oui ! Ta poche arrière. « Tiens, la voilà. », dis-tu en la tendant à ton ami. « Mécanisme plus rapide, bouclier plus léger mais plus résistant, et anti-rayures... Ton bouclier sera toujours nickel ! » Une de tes précédentes mises à jour en avait fait un miroir, mais les rayures provoquées par les épées gâchaient un peu l’effet. Tu avais été inspiré par l’histoire de la Gorgone pour cet effet miroir. Et par tes cousins Aphrodite.
    « Tu veux l’essayer ? », tu demandes.

    Elliot Wainford
    Tu vas être malade de moi

    Elliot Wainford

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Seraphina Gwynt - Rae Adamson
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 1720
    Messages : 381

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): lance-pierre et une bague-bouclier
    Défaut fatal: La Compassion

    Re: Cal - Give me my Baby back

    le Mar 15 Jan 2019 - 18:26
    Cal arriva dans un tel état qu’Elliot s’en voulait presque de lui imposer un entraînement par la suite. Le pauvre garçon était déjà en sueur, son visage rivalisant avec les tomates les plus mûres, et sa respiration saccadée. Le voir chercher dans toutes ses poches fut un spectacle amusant, mais Elliot contint son sourire. Il ne désirait pas laisser penser à son ami qu’il pouvait être en train de se moquer de lui, alors il le regardait juste avec un air amusé, qui devait être caché sous l’excitation qu’il éprouvait à l’idée de retrouver son bouclier encore meilleur qu’avant.

    Tandis que Cal lui listait les modifications apportées, Elliot avait déployé son bouclier pour l’admirer un peu plus. C’était décidément toujours aussi impressionnant de voir avec quelle aisance ce garçon pouvait manier les matériaux. Il ne s’attarda pas trop sur la fonction miroir cependant, le soleil tapant dessus l’aveuglant légèrement. Cette particularité pouvait s’avérer utile en combat, mais Elliot en doutait toujours légèrement, même s’il n’en disait rien pour ne pas blesser Cal. Il ne pouvait pas se permettre de le brider dans sa créativité alors qu’il avait besoin de tout son potentiel pour réussir dans sa mission suicide. Tuer un dieu, ce n’était pas à la portée de tout le monde.

    Allez, on va voir ce que vaut ton petit bijou !

    Ensemble, ils pénétrèrent l’arène, mais ne s’entraînèrent pas directement ; Elliot laissait Cal reprendre sa respiration avant de l’entraîner dans un combat. Pendant cette attente, il déploya à nouveau son bouclier, et le soupesa, s’entraînant à faire différents mouvements. Comment Cal parvenait-il à ajouter toujours plus de fonctionnalités sans que le poids ou la taille de l’invention ne change ? Les occupants de la forge d’Héphaïstos étaient décidément différents du commun des mortels. Et même du commun des demi-dieux.  

    Je suis toujours étonné par la qualité de ton travail, qui ne fait que s’améliorer. Tu pourrais presque devenir un forgeron officiel de la Colonie un de ces jours.

    Il lança un regard à l’intéressé, qui commençait à se sentir mieux ; ça se voyait tant à sa respiration qu’à son visage qui devenait sensiblement moins rouge. Il lui laisserait encore une minute ou deux avant de débuter leur entraînement. Ça faisait longtemps qu’ils n’avaient pas croisé le fer tous les deux, et il avait hâte de voir les progrès que le jeune garçon avait fait.


    Your body looks so sick, I think I got the flu ♫

    Merci Sung t'es un bro


    Toi aussi Alexis t'es un bro

    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum