AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Silas Inkios
    Gérant de la Cabane de Dionysos

    Silas Inkios

    En bref

    Présentation : Silas Inkios - L'abus d'alcool doit se faire avec modération
    Parent divin : Dyonisos
    Points de puissance : 797
    Messages : 111

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Ne prend rien au sérieux


    Ce matin, ou plutôt cette nuit, le réveil avait été compliqué. Un rêve, un cauchemar même, dont les détails m’échappaient totalement m’avait fait tomber du lit. Sans mauvais jeu de mots. Je m’étais réveillé au beau milieu de la nuit et je n’avais pas réussi à me rendormir. J’avais donc passé quelques heures à fixer le plafond en attendant que le soleil se lève. Mais le truc surprenant, c’est que je n'avais pas l’impression d’être le seul. Pas à attendre que le soleil se lève hein, mais à avoir fait un rêve beaucoup trop réaliste pour ne pas s’en préoccuper. Parce que dans le bungalow, tout n’était pas silencieux, y en avait qui se retournaient toutes les minutes, les gens avaient le sommeil agité. C’était peut-être la pleine lune.

    Et puis le jour avait finit par se lever, et le quotidien avait repris le cour normal des choses. Le cauchemar avait commencé à disparaître de mes pensées. Un peu comme tous les rêves, on finit par oublier. En plus de ça, le camp était du genre à offrir pas mal de distractions. On s’ennuie pas à repenser à des trucs étranges. Ce n'était pas mon genre de ressasser les choses encore et encore.

    On était en fin de matinée, ça allait être le moment de manger. Je sortais d'un entraînement, avec justement l’envie d’aller manger. En rentrant vers le bungalow paternel, j’ai aperçu un visage plus que familier. Pin, mon meilleur ami.
    Je l’alpague en lui souhaitant le bonjour. Mais au moment où j’ai croisé son regard, j’ai eu comme un mouvement de recul, presque instinctif. Ce genre de petits réflexes que ton corps décide de faire sans demander ton avis. Là, je ne comprends pas tout. Depuis quand Pin était censé être un danger ?
    Des souvenirs douloureux irréels et douloureux remontent à la surface de ma mémoire. Aux côtés de celui que je connais depuis si longtemps, je me sens soudain mal à l’aise. Et ça, ce n’est pas normal. D’ailleurs, le fils de Zeus semble remarquer mon regard hésitant.

    “Dit… T’as pas fait un rêve bizarre cette nuit ?”

    Le rêve, le souvenir d’une chute, on longue chute me revient. Mais surtout un terrible sentiment, un sentiment que je ne pourrais jamais au grand jamais ressentir pour mon ami.
    J’avale ma salive et pose ma main sur l'épaule de Pin.

    “Non parce que moi, j’ai rêvé que je te détestais.”


    Habituellement, ce n'est pas le genre de truc que tu vas dire à quelqu’un que t’es censé chérir autant que tes poumons. Mais bon, c’est Pin, il n'y a pas besoin de filtre. Il va pas non plus se dire “Oulà monsieur me déteste depuis le début”. Surtout que si son regard m’a fait reculer, c’est que je me souviens de ce même regard illuminé par une haine profonde et noir.





    Sung c'est bo
    Alexis c'est bo:

    Peter Grant
    Pensionnaire

    Peter Grant

    En bref

    Présentation : ⚡️
    Journal intime : ⚡️
    D-C : Emily Hearth
    Parent divin : Zeus
    Points de puissance : 587
    Messages : 103

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Repousse tout le temps ses limites

    Cette nuit-là, il s’était réveillé en sueur. Pourquoi ? Mmh il ne savait pas, enfin, pas vraiment. Il avait fait un cauchemar, ça, c’était certain. Mais à quel sujet ? C’était flou. Il ne se souvenait de rien, excepté de l’horrible sensation de souffrir puis de mourir. Il n’avait jamais fait un rêve aussi réaliste et pourtant si confus à la fois. Étrange. Il se leva et écarta les rideaux. Il était tôt. Trois heures, environ, et le soleil ne se lèvera pas avant un bon huit heures. Pin soupira. Il s’approcha de la commode, tâtant le bois pour trouver la poignée du tiroir. Sans bruit, il le fit coulisser et sortit la lampe de poche, un bic ainsi qu’un cahier d’équations. Il remonta sur son lit et alluma la torche avant de la coincée d’une manière telle à ne pas devoir la tenir pendant qu’il écrivait ses nombres. Il préférait les calculs aux problèmes parce qu’il pouvait les résoudre directement, tandis que pour le problème, il devait passer plusieurs minutes pour réussir à les lire.

    Les heures passèrent et le camp s’éveilla petit-à-petit. En sortant du bungalow, il entendit beaucoup de gens dire qu’ils avaient fait un rêve étrange. Même Aqua l’avait dit. Et elle ne se souvenait plus du contenu exact du rêve, comme Pin. Il décida d’aller s’entraîner à l’arc ce matin, cela lui permettra de se changer les idées, ce qui marcha très bien car il l’avait totalement oublié.

    Un fois l’entraînement terminé, il se rendit dans son bungalow pour faire quelques exercices de math en attendant que le repas fût prêt. Sauf que le fils de Zeus n’atteignit jamais son bungalow. Il se fit harponner par un homme qu’il reconnut aussitôt : Silas. Il lui sourit tout en lui disant bonjour. Étrangement, son meilleur ami eut un mouvement de recul. Il fronça les sourcils. Quelle mouche l’avait piqué ? Tout était tellement bizarre aujourd’hui, il n’avait pas besoin que le fils de Dionysos s’y mît également. Et ce fut quand ce dernier ouvrit la bouche qu’il comprit son geste. Il se rappela que la douleur insoutenable qu’il avait ressentie cette nuit était de sa faute. Et donc, sa sensation de mort également. Mais comment cela était-il possible ? La douleur avait été trop réelle… et si lui avait également fait ce rêve… Il ne comprenait pas, cela n’avait rien de rationnel. Ce n’était pas possible, une simple coïncidence. Il avait posé sa main sur son épaule entre ses deux phrases. Pin inclina légèrement la tête sur le côté et plissa les yeux.

    J’ai rêvé que tu me traquais à mort.

    Simple, net, clair, précis. Il n’y avait pas de secrets entre eux, il n’y en avait jamais eu et il n’allait certainement pas commencer avec un rêve stupide. Mais il ne comprenait pas. Ils avaient rêvé de la même chose. Après coup, il se souvint également de la haine qu’il avait ressentie à son égard. Cela ne lui ressemblait pas. Pas du tout. Il ne pourrait jamais détester cet homme.

    Mec, j’comprends pas ce qu’il s’est passé, mais tout le monde a l’air bizarre aujourd’hui. J’crois que c’est seulement une coïncidence. Et puis, sache que j’t’aime de tout mon cœur.

    Avec quelqu’un qu’il ne connaissait pas bien, cette phrase aurait été bizarre à entendre. Mais Silas savait très bien qu’il le considérait comme son frère, sa moitié, alors bon, on s’en fichait un peu, non ? Et puis merde, hein, pourquoi se prendre la tête avec des idioties pareilles ? C'était pas lui qui sortait toujours son "carpe diem" à toutes les sauces ? Si, si. Peter soupira un peu puis regarda son meilleur ami.

    T'as de l'alcool planqué dans ton cabanon ? J'ai la flemme d'aller jusqu'au bar et je tuerai pour de la vodka.


    J'ai rêvé que j'avais envie de te tuer (feat Peter Pan) 148v

    Silas Inkios
    Gérant de la Cabane de Dionysos

    Silas Inkios

    En bref

    Présentation : Silas Inkios - L'abus d'alcool doit se faire avec modération
    Parent divin : Dyonisos
    Points de puissance : 797
    Messages : 111

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Ne prend rien au sérieux


    – J’ai rêvé que tu me traquais à mort.

    Étrangement, ça ne me surprenait pas. Fin, j’avais aussi rêvé de ça. Et c’est là que se trouvait tout l’étrange de la situation finalement. Depuis quand c’est possible que deux personnes fassent exactement le même rêve ? Je secoue la tête, non finalement, je n'avais pas envie de réfléchir à ça. D’autres le feront mieux que moi.

    – Mec, j’comprends pas ce qu’il s’est passé, mais tout le monde a l’air bizarre aujourd’hui. J’crois que c’est seulement une coïncidence. Et puis, sache que j’t’aime de tout mon cœur.

    Je relève la tête. Ha bon ? Les gens sont bizarres aujourd’hui ? Je n'avais même pas remarqué. Moi ? Tête en l’air ? Absolument, non, réellement, j’suis pas doué pour remarquer ce genre de détail, ou alors je me dit : Ah, c’est bizarre ça, et deux secondes après j’oubli. Il faut vraiment me secouer comme un prunier pour que je finisse par réellement me soucier de la chose. C’est pour ça qu’il y a Pin. On est complémentaires, si c’est pas beau ça.
    Après il faut être réaliste, je suis persuadé que c’est pas une coïncidence. Ca parait trop étrange pour être une simple coïncidence, quand on se dit ça, la plupart du temps, c’est parce qu’on a peur d’admettre l’étrange. Mais là, ici, y avait aucun souci. Ce n'est pas une coïncidence. Mais bon, je crois qu’on s’en fiche un peu, non ? Donc je laisse Pin penser ce qu’il veut et me déclarer son amour.

    -Si je te traquais, c’est que tu fuyais. Et moi qui pensais que c’était moi le plus lâche d’entre nous.


    Je rigole, autant pendre a sur le ton de la rigolade. C’était juste une tentative d’assassinat non ? Tentative réussie au bout du compte, et pour les deux partis. Nous, on fait les choses bien vous voyez ?

    – T'as de l'alcool planqué dans ton cabanon ? J'ai la flemme d'aller jusqu'au bar et je tuerai pour de la vodka.

    Je secoue la tête et pousse un soupir amusé. L’alcool, c’est mauvais pour la santé mon enfant. Et la vodka à la bouteille ce n'est pas bon pour la santé, mais ça, c’est comme les tentatives d’assassinat, on s’en fou. Et puis ce n'est pas comme si j’étais quelqu’un de raisonnable, j’ai l’air de m'appeler Sam ? Même le meilleur Sam du monde pourrait rien faire contre Pin. Surtout, s’il a envie de tuer, moi, je sais qu’il peut tuer des gens. Haha, oui, je le sais. Je sais tout de cet halbran.
    Je souris et fais demi-tour pour rentrer au bungalow.

    -J’crois pas que j’ai de la vodka, tu me tueras même si tu m’aimes de tout ton cœur parce que j’en ai pas ?"

    Ah, bah, oui, même si je sais pertinemment qu’il adore ça, je n’en trimballe pas partout. Je ne suis pas Monoprix non mais. Mais tout bon bungalow de Dionysos se doit d’avoir un kit de secours non ? Moi, je le pense, et le reste des habitants du cabanon comme le dit si bien Pin le pensent aussi.
    Donc on a tout simplement fait preuve du peu d’intelligence qu’on avait pour improviser ce qu’il fallait. Et de toute façon, il devait y avoir des cachettes dès le début.

    J’ouvre donc le tiroir le plus haut du meuble qui se trouvait à côté de mon lit. Il y avait un double fond assez simple à deviner, mais les inspections des bungalows ne sont jamais très insistantes. Et derrière, il y avait, surprise parce que j’en sais rien. Mais il y avait de la bière et ho tiens miracle un fond de vodka. J’me suis trompé finalement.

    -Ha bah en fait t’auras pas besoin de me tuer, dommage, je me faisais une joie de revivre ça.”

    Je m’assois donc sur le lit pour décapsuler ma bière avec le rebord d’un meuble et laisse Pin avec sa chère et tendre Vodka.

    -Alors, ça avance ?”

    Je lui lance un regard bourré de sous-entendus. Bien évidemment que je parlais de la gamine à Poséidon.





    Sung c'est bo
    Alexis c'est bo:

    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum