AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    SamaelFils de Thanatos


    Selena A. Hebia
    Surveille le camp pour Artemis

    avatar

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Pas encore
    Parent divin : Séléné
    Points de puissance : 262
    Messages : 48

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Arc et flèches + dague
    Défaut fatal: Impulsivité
    Le Camp Half Blood, c’était encore un peu une nouveauté, pour Selena. Le monde des demis-dieux, leurs parents divins, les monstres, la Brume, tout ça, elle s’y était faite. Trois ans qu’elle était plongée dedans, elle commençait à connaître. Mais le Camp Half Blood, sa propre mère, et ses propres pouvoirs, ça, c’était autre chose. Un mois, ou deux, qu’elle était là. C’était étrange pour elle, de rester ici, au lieu de parcourir l’Amérique avec les autres Chasseresses. Oh, elle n’était pas seule non plus, et puis, il y avait tous les autres demis-dieux. Mais ce n’était pas pareil.

    Bon, des belles filles, il y en avait aussi. Et au moins, elles, elles ne ressemblaient pas toutes à des gamines de 12 ou 13 ans. N’empêche qu’il était toujours interdit de faire quoi que ce soit, et ça, c’était bien dommage. Mais Selena avait d’autres occupations, bien plus importantes aux yeux de sa protectrice, d’ailleurs. Comme maîtriser son nouveau pouvoir, qui était arrivé lorsqu’elle avait atteint le Camp Half Blood. Elle le contrôlait mal, et Séléné ne semblait pas disposée à l’aider. Mais Selena avait l’habitude de se débrouiller sans les adultes. Pour ainsi dire, jamais elle n’avait bénéficié de leur soutien, tout au long de sa courte vie.

    Aujourd’hui, il ne faisait pas particulièrement beau. Assez nuageux, sans pour autant que la pluie ne tombe du ciel. La journée était déjà bien avancée, et cela semblait le moment idéal pour que Selena s’entraîne. Il faisait déjà assez sombre pour que son pouvoir fonctionne, sans que le temps soit trop moche. C’était parfait. Voilà pourquoi elle se retrouvait sur le terrain d’entraînement, devant une cible de tir à l’arc, sur laquelle elle voulut lancer un de ses rayons ténébreux. Manque de chance, la puissance et la direction que prirent ce rayon noir échappèrent au contrôle de sa créatrice, et Selena entendit un bruit étrange provenant de la gauche. Elle retourna, se dirigea vers sa source et aperçut un pensionnaire du camp qui semblait assez déboussolé. S’approchant de lui, Selena s’excusa, un peu gênée et confuse.

    “J’suis désolée, j’te visais pas, ça va, je t’ai pas fait mal ? J’vais aller m’entraîner un peu plus loin je crois, comme ça je te dérangerai pas, désolée encore.”

    Selena lui offrit son appui le temps qu’il retrouve son équilibre, se maudissant de n’avoir pas pensé à vérifier auparavant qu’il n’y avait personne dans les parages. Elle maîtrisait mal son pouvoir, c’était normal qu’elle n’y arrive pas correctement, mais elle aurait dû vérifier. Elle avait eu hâte de réessayer, et c’était parti en cacahuète. Elle espérait que le jeune homme n’avait rien, mais à première vue, il ne semblait pas blessé, juste un peu déboussolé par l’obscurité qui s’était faite autour de lui.

    Elliot Wainford
    Tu vas être malade de moi

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Seraphina Gwynt
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 1514
    Messages : 315

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): lance-pierre et une bague-bouclier
    Défaut fatal: La Compassion
    Elliot sortait de la Grande Maison. Il avait été témoin d’une dispute entre un Athéna et une Héphaïstos, et avait tenté de désamorcer le conflit avant qu’ils n’en viennent aux mains. Bien évidemment c’était peine perdue, et ils l’avaient repoussé sur le côté avant de sortir leurs armes et de commencer à se battre. Soupirant, Elliot avait usé de ses pouvoirs pour les calmer légèrement, les rendant inaptes au combat sans les blesser, puis les avait amenés à l’infirmerie, où l’un de ses demi-frères s’était chargés de les soigner, avant d’aller faire son rapport à Chiron.

    Ça n’avait pas pris très longtemps, et le grec avait l’habitude de parler avec lui, que ce soit pour lui raconter des problèmes qu’il y avait eu, ou simplement parce que le centaure aimait bien discuter de temps en temps, lorsqu’il avait du temps libre. Il y avait pourtant toujours cette aura de sérieux autour du gérant de la Colonie, qui avait tendance à être intimidante. Ainsi, afin de relâcher un peu de pression, Elliot se dirigea simplement vers l’arène.

    Même s’il ne se passionnait pas pour le combat, il avait fini par beaucoup apprécier ce lieu. Il aimait se sentir utile lorsqu’il aidait des gens à améliorer leurs techniques, ou juste voir des demi-dieux s’amuser, se sentir plus vivants que jamais. Bien évidemment, l’un de ses spectacles préférés était de voir Alexis se battre, mais elle n’était pas à l’arène aujourd’hui. Alors il se mit dans un coin, et regarda les gens faire, regardant s’il n’y avait pas quelqu’un, par hasard, qui pourrait avoir besoin d’aide. Plus le temps passait, et plus il appréciait simplement le fait d’apprendre aux gens, de les aider.

    Il était en train de regarder une jeune fille, habillée comme une chasseresse, en train de se concentrer, lorsqu’un trait noir s’échappa de son corps et le frappa en pleine face, le projetant à la renverse. Lorsqu’il rouvrit les yeux, tout autour de lui était noir. Complètement noir. Tous ses sens marchaient parfaitement pourtant, alors que s’était-il passé ? Il passa sa main devant ses yeux, tenta d’arracher un hypothétique bandeau, ou un sac peut-être, lui cachant la vision, mais rien de venait. C’était comme s’il était simplement devenu aveugle, d’un seul coup. Une voix retentit alors à ses côtés, lui demandant s’il allait bien, se confondant en excuses, tout en l’aidant à se relever.

    C’est ton pouvoir, ça ? Tu peux rendre aveugles les gens ? Dis-moi au moins que ça va partir. J’ai franchement pas envie de vivre le restant de mes jours dans le noir.

    Alors qu’il posait sa question, il voyait le voile noir s’illuminer légèrement. Bien, c’était donc réversible. Le processus ne semblait pas tout à fait rapide, et il ne verrait certainement pas avant quelques minutes, mais au moins, sa panique s’estompa suffisamment pour qu’il puisse reprendre ses esprits, et il recommença à parler d’un ton plus posé et calme, même s’il était possible d’entendre qu’il n’était pas tout à fait entièrement rassuré.

    Bien, ça a l’air de s’estomper petit à petit. Dans ce cas-là, je t’en veux pas. Je te regardais justement, et j’ai bien remarqué que tu ne m’avais même pas vu. Tu as du mal avec ton pouvoir ? Je peux pas te blâmer, j’ai mis cinq ans avant de commencer à maîtriser le mien. Je peux peut-être t’aider ?

    Sa technique était simple : tenter de paraître sûr de lui en parlant beaucoup, pour cacher le fait qu’il avait tout de même un peu peur de ne jamais recouvrer la vue. Cela n’empêchait pas qu’il était sincère dans ses paroles, et qu’il était même presque heureux d’avoir trouvé une personne qui aurait potentiellement besoin de son aide.


    Your body looks so sick, I think I got the flu ♫

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum