AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    ErwinFils de Poséidon


    Nemo E. Snicket
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : [url=]www[/url]
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Hephaistos
    Points de puissance : 182
    Messages : 15

    [EVENT N°1] Fire in her blood [Samael]

    le Dim 4 Nov 2018 - 12:22
    Nemo sentait le feu bouillir dans ses veines, ce jour-ci plus encore que d'habitude. D'ordinaire, elle sentait toujours un peu qu'elle brûlait au fond d'elle, mais ce jour là il était si présent et en colère qu'elle avait peur de ne pas arriver à le contrôler. Cet état la ramenait inexorablement à sa dernière nuit à l'orphelinat, quand elle avait perdu le contrôle et que tout avait disparu dans les flammes... Elle frissonna à cette pensée.

    Sentant le danger arriver, et plus précisément arriver d'elle même, elle s'était recluse dès l'aube sans en parler à personne dans les forges, lieu qui avait le don de l'apaiser. Même Ignatius n'était au courant de rien, elle ne voulait pas l'inquiéter. Là-bas au moins, elle serait sûrement seule , ce qui lui permettrait de mieux gérer ce pouvoir qui semblait vouloir imploser. Elle avait fait les cents pas pendant plusieurs minutes avant de sentir les symptômes s'aggraver encore un peu plus, et de se prostrer en boule dans un coin de la pièce, ses bras autour de ses genoux. Elle pouvait le faire, il fallait seulement qu'elle se calme et se concentre. Combien de minutes, d'heures, passèrent ainsi ? Elle n'aurai su le dire. Tant qu'elle serait seule, tout irai bien. La rouquine enfouit sa tête dans ses bras, attendant que la crise passe.

    A. Samael O'Connor
    Légionnaire de la 2e cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : Andrew Turner
    Parent divin : Thanatos
    Points de puissance : 333
    Messages : 37

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Gladius et/ou javelot en or impérial
    Défaut fatal: Persévérance
    Samael avait sommeil. Il venait à peine de se réveiller qu’il n’avait plus qu’une envie, c’était de retourner se coucher. Mais il n’en fit rien, conscient qu’il dormirait jusqu’à 19h s’il s’avisait de retourner au lit.

    Il se dirigea plutôt vers l’arène, armé de son épée. Personne. Mais vraiment, personne. Ce qui était plutôt inquiétant vu l’heure qu’annonçait le soleil. Mais à bien y réfléchir, il n’avait vu personne non plus en se levant, il n’avait juste pas fait attention. Le camp ne grouillait pas d’activité comme d’habitude. Il revint sur ses pas et se mit à courir dans la direction opposée. Au mur de lave, tout était désert, tout comme à l’amphithéâtre et la zone des artistes. Au lac, personne, tout juste quelques canoë usés et abandonnés sur la rive. Aux douches, personne non plus. Il n’avait rien aperçu de particulier au terrain de volley ni à la grande maison. Puis il retourna à l’arène. Un silence total régnait, pas même le bruit des oiseaux ou le vent dans les arbres pour déranger cette inquiétante tranquilité, rien.

    Alarmé, tous les sens en éveil, il avança encore de quelques mètres, jusqu’à se retrouver devant la forge. Un éclair orangé passa devant la porte, et le jeune homme se décida à entrer, l’épée levée. Lorsqu’il aperçut la jeune fille en boule, les bras autour de la tête, il abaissa son arme et la remit à la sa ceinture avant de jeter un dernier coup d’œil dehors et de fermer la porte. Alors il s’assit, à une distance raisonnable, puis lui demanda la voix tendue :

    « Tu as vu quelqu’un aujourd’hui ? Parce que moi pas. Enfin genre, littéralement personne, tout est vide. »

    Il la fixait intensément, le cœur battant à tout rompre. Il n’avait pas prit la peine de lui demander comment elle allait, il était évident que son état d’esprit du jour était dans la zone rouge, mais ce qui inquiétait le plus Samael, c’était plutôt le vide total qui occupait les lieux.


    Nemo E. Snicket
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : [url=]www[/url]
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Hephaistos
    Points de puissance : 182
    Messages : 15
    Tout à coup, quelque chose, ou plutôt quelqu'un, vint la sortir de sa transe et lui fit réaliser que des petits éclairs de feu s'échappaient de temps à autre d'elle. C'était étrange mais elle n'aurai pu le décrire autrement. . Elle ferma les yeux, comme pour essayer de chasser sa présence de son esprit, sachant qu'il ne l'aiderait pas à garder le contrôle. Mais cela ne servit à rien, il était bel et bien devant elle. Elle fit un effort pour reprendre conscience, s'ancrer au monde réel, et s'aperçu que le visage lui était familier : c'était Samael. La rouquine paya cet effort : son feu intérieur se dirigea un peu plus vers ses mains, vers une porte de sortie. Elle se renferma alors aussitôt sur elle-même, consciente cependant qu'elle ne pourrait pas rester longtemps dans cet état.  Il fallait qu'elle le prévienne, qu'elle lui dise de partir vu qu'il n'avait pas l'air de prendre l'initiative... ce qu'elle pouvait comprendre, vu qu'elle n'avait sûrement pas l'air dans un très bon état. Il prit alors la parole, et ses mots résonnèrent dans les forges vides. Elle fut surprise de ne pas entendre le prévisible "ça va ? " auquel elle s'attendait ; à la place, il lui demanda si elle avait croisé quelqu'un aujourd'hui. C'est alors qu'elle réalisa.

    Depuis son réveil, elle n'avait aucun souvenir d'avoir croisé âme qui vive, ce qui était étrange. En effet, le campé grouillait toujours de vie, surtout en journée... Nemo se concentra afin d'essayer de répondre à Samael, assis non loin d'elle sans exploser davantage. Il ne fallait pas qu'elle angoisse sur le fait que le camp était vide, mais plutôt qu'elle se rassure - si elle n'arrivait plus à contrôler ses pouvoirs, il n'y aurait pas de blessés... enfin, si Samael comprenait qu'il fallait qu'il parte et vite.

    -Tu devrais partir, toi aussi.


    Leurs regards se croisèrent, une fraction de seconde. Il fallait qu'elle s'écarte. Elle se leva, au prix d'efforts conséquents, et fit quelques pas en titubant, voulant se diriger vers le petit local à fournitures. Elle tourna le dos à Samael et au bout de quelques pas à peine, elle s'écroula... Et son pouvoir explosa.

    Le feu jaillit de ses mains, se répandant partout, tandis qu'elle perdit connaissance.

    A. Samael O'Connor
    Légionnaire de la 2e cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : Andrew Turner
    Parent divin : Thanatos
    Points de puissance : 333
    Messages : 37

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Gladius et/ou javelot en or impérial
    Défaut fatal: Persévérance
    Samael attendait que la jeune fille réponde. Elle semblait se contenir de toutes ses forces, puis elle croisa son regard l’espace d’un instant.

    « Tu devrais partir, toi aussi. »

    Il en fut décontenancé. Partir, alors qu’ils semblaient être seuls au monde ? Puis Nemo se leva et marcha maladroitement vers une autre pièce, dos à lui, puis elle tomba au sol. Samael n’avait pas été assez rapide pour l’empêcher de s’écrouler, et ce fut le drame. La rouquine faisait jaillir du feu de ses mains sans pour autant être capable de contrôler le flot de flamme continu qui s’en écoulait. Samael murmura alors:

    « Merde… »

    Il se saisit d’une couverture qui traînait négligemment sur le sol et enroula les mains de la grecque dedans, étouffant les flammes et se brûlant les bras au passage. Mais ça ne servit à rien, et la morsure du feu sur ses avant bras formait déjà des cloques. Elle s’était évanouie, semblait-il, car elle ne produisait plus de feu, mais la forge, elle, était bel et bien en train de brûler.

    Il entoura Nemo de ses bras en passant sous ses aisselles et la traîna vers la sortie. La porte était coincée. Il déposa son corps juste à côté et tenta d’enfoncer la porte à coups d’épaule, puis voyant que cela ne servait à rien, il jeta son pied contre la planche de bois, qui ne céda pas plus.

    La brûlure sur ses bras le lançait atrocement lorsqu’il souleva à nouveau le corps de la jeune fille pour l’entraîner avec lui vers un endroit qui ne brûlait pas. Il étouffait, la fumée encrassait ses poumons et il se retrouva à tousser comme un dératé. Il se jeta sur un seau vide avant de se mettre à la recherche d’un quelconque robinet. Toute forge digne de ce nom se devait d’avoir un robinet quelque part, l’eau étant indispensable pour forger le métal.

    Lorsqu’il le trouva enfin, il lâcha un soupir et remplit le seau. Chaque seconde qui passait était infernale, le feu gagnait du terrain et Nemo ne reprenait pas conscience. Il la surveillait du coin de l’œil en éteignant quelques flammes, puis recommença l’opération une dizaine de fois, sans que cela ne fut très efficace…


    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum