AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Anonymous

    En bref



     
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ?

     

     
    Ft Alexander Pines

     
    Au final, ils nous ont fourrés dans l'un de leurs bungalows, par cohorte. On doit être à peu près aussi nombreux qu'eux par baraque. Sauf qu'eux, si j'ai bien compris, ils sont avec leurs frères et soeurs. Ce qui est plus logique, en fait, puisqu'eux, ce sont tous des gamins. Nous, c'est un peu comme si on était en coloc', alors que les Grecs sont encore avec leur "famille". Le truc, c'est que vu le nombre qu'ils semblent être par bungalow, ils sont presque avec des inconnus. Enfin, j'imagine qu'ils s'habituent. Mais peut-on vraiment considérer comme famille des gens qu'on a connus à un âge si tardif ? J'en sais rien. En vrai, je m'en fous, c'est pas mon problème. Moi, je ne suis pas une de ces Grecs, et je suis absolument pas concernée par leurs problèmes.

    Je n'ai pas si mal dormi que ça, même pas du tout, puisque je suis la dernière du bungalow à me réveiller. Comme d'hab', d'ailleurs. Ça non plus, ça ne change pas, ils doivent me connaître depuis le temps. Et puis, c'est pas comme si on était un de la première ou de la deuxième cohorte qui tiennent tant à leur image. Enfin, je sais pas pour les autres, mais moi, je ne tiens pas à entretenir le cliché comme quoi les Romains sont disciplinés et ne savent pas s'amuser. Donc je me mets pas la pression, et je me réveille à l'heure que je veux. De toute façon, je ne sais même pas encore ce que je vais faire de ma journée. M'entraîner avec les Grecs, et leur apprendre des techniques, comme Samael le fait ? Je pourrais. Mais, j'ai bien envie de m'accorder encore un peu de temps pour visiter. Parce qu'on va pas se mentir, taper la discute à des gens random, c'est quand même moins crevant que s'entraîner.

    Après avoir passé une quinzaine de minutes à me convaincre qu'il allait peut-être falloir émerger de là, je me lève. Et je m'aperçois par la même occasion qu'il y a pas de douche dans ces foutus bungalows. Et merde. J'aurais su, je serais restée à la Nouvelle-Rome, là où on est enfin débarrassé du calvaire des douches communes. Mais non, j'ai préféré me fourrer ici. Je sors donc du bungalow avec ma magnifique tête de déterrée, comme si je venais de me réveiller de ma tombe, pour me rendre aux douches. Mais... attendez. Je sais pas où c'est en fait, non ? Bon, réfléchissons. Je me plante devant le bungalow — au point où j'en suis, je suis plus vraiment à ça près, de toute façon. S'il y a un minimum de logique dans l'organisation de cet endroit, les douches doivent pas être bien loin des bungalows. Je suppose qu'il vaut mieux pas que les sang-mêlé traversent tout le camp pour pouvoir se doucher, non ? J'ai de la chance, notre bungalow est placé tout près d'un bâtiment qui ressemble sacrément à des douches. Je m'en approche et... bingo, c'est ça ! Ma parole, je suis la fille de Fortuna ou quoi ?

    Je me douche rapidement — je suis déjà assez en retard comme ça — et achève de me préparer. Bon. Je fais quoi maintenant ? Bah, au pire, je vais me rendre à... l'arène ? Je sais pas, peut-être qu'il y aura des gens là-bas. J'ai qu'à leur demander directement de quoi ils ont besoin. Au moins, eux, ils le sauront peut-être mieux que moi. Donc, je me rends à l'endroit en question, non sans m'être retrouvée à l'écurie des pégases — c'est pas la même chose, quand même — et avoir fini par demander mon chemin. Mon sens de l'orientation légendaire, je vous jure. Une fois arrivée sur place, je m'aperçois qu'il y a quand même pas mal de Demi-Dieux en bas, en train de s'entraîner. Ils ont l'air tellement concentrés, je vais quand même pas les déranger en pleine session d'entraînement ! Du coup, je m'assieds un moment dans les gradins, attendant qu'ils aient fini. Sauf que c'est long, du coup je finis par aborder un type qui est également assis dans les gradins. Je me demande ce qu'il fait, lui. Bah, on s'en fout non ? Je m'assois à côté de lui et lance, de but en blanc :

    « Hey, j'suis Aleyna, de la quatrième cohorte. Romaine. Dis, je sais pas trop ce que je fous là, t'as pas une idée toi ? Je sais même pas vraiment ce qu'on fout chez vous à la base. Surtout que votre camp, euh, tu m'excuseras mais c'est un peu de la merde hein. »

    Moi, pas aimable ? Roh, mais pourquoi tout le monde dit toujours ça ? Bon ok, c'est vrai. Non mais sérieux, si je trouve pas vite un truc à faire de ma vie, je vais finir par retourner au camp Jupiter moi hein. Fin j'sais pas, vagabonder dans le camp toute la journée, ça va bien cinq minutes quoi.

     
    (c) Codage par Neph

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    En bref

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 711
    Messages : 230

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Loyauté

    qu'est-ce que je fous là, déjà?



    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    FEAT. Aleyna Kostas

    Ahhhh, l'arène. Tu t'étais le levé tôt le matin afin de venir t'entrainer. Tu avais manger et fait ta toilette rapidement et tu te dirigeais déjà vers l'arène. Suites aux fameux incidents avec le tremblement de terre à la cabane de Dionysos, tu t'étais juré que tu ne perdrais plus le contrôle de ton nouveau pouvoir pour une chose aussi ridicule qu'un petit tour de dance. Tu t'étais donc entrainer longuement et rudement pendant toute la matinée. Planter, ton arme, essayer de contrôler la force du tremblement, essayer aussi tout bonnement pouvoir en faire sur demande, mais c'était plutôt un truc de 1/4. Tu te doutais que tu n'irais pas plus loin en t'acharnant sur ton pouvoir. Un, tu risquais juste de ressembler à un zombie pendant 3 jours, mais tu risquais aussi de te blesser à force de te forcer comme ça. Normalement, tu n'étais pas le genre de personne qui faisait des réflexions du genre. Tu étais plus du genre, droit au but, on pense pas, on agit. C'était un peu ennuyant et tu ne t'entendais pas très bien avec les enfants d'Athéna à cause de ça. Fallait pas t'en vouloir, tu agissais souvent sur des coups de tête et tu t'emmêlais souvent les pinceaux comme ça.

    Tu décidas donc de prendre une pause bien mériter et de remettre ton entrainement pour le lendemain. Toujours est-il que tu n'avais rien d'autre à faire, donc tu t'installas pour regarder les plus jeunes s'entrainer. Tu te sentais tellement vieux en les regardant. Ils avaient tous entre 12 et 15 ans. Déjà, tu étais très très vieux et ça t'étonnais que tu sois encore là. Mais bon, on se disait aussi que tu étais un enfants des trois grands et que les monstres te sentais à des milliers de kilomètres à la ronde. Tu ne ferais pas long feu si tu quittais définitivement le camp Sang-mêlée. En plus, c'était un peu devenu ta nouvelle maison puisque tu ne pouvais pas en quelque sorte rentrer chez toi. Ta mère était morte, ta famille ne voulait pas de toi à cause de l'incident qui avait causer la mort de ta mère. Toute ta famille pensait que tu étais le responsable puisqu'ils savaient que les montres te suivaient comme des méchants toutous en laisse.

    Tu fus sortis de tes pensées par une voix féminine plutôt garçon manqué.
    - Hey, j'suis Aleyna, de la quatrième cohorte. Romaine. Dis, je sais pas trop ce que je fous là, t'as pas une idée toi ? Je sais même pas vraiment ce qu'on fout chez vous à la base. Surtout que votre camp, euh, tu m'excuseras mais c'est un peu de la merde hein.
    Tu regardas la fille aux cheveux bleus à la mèche blanche avant de sourire.
    - S'lut. Alexander, fils de Poseidon, cabine 3. Pour répondre à ta question, non. En fait, je sais pas non plus ce que je fous encore ici...
    Répliquas-tu en détournant le regard pour regarder autour de toi.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    Qu'est-ce que je fous là, déjà ? [FINI] || Ft Alexander Pines Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ? [FINI] || Ft Alexander Pines 1555013698-srn7
    Anonymous

    En bref



     
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ?

     

     
    Ft Alexander Pines

     
    En toute honnêteté je ne vois pas comment le type que j'ai abordé pourrait répondre à ma question. On ne se connaît pas ; je sais même pas comment il s'appelle, alors franchement, c'est quand même absurde d'attendre de lui qu'il me soit d'une quelconque aide. M'enfin j'aime bien l'absurde moi, c'est marrant.
    Tiens, je vais essayer de deviner de qui il pourrait bien être le gamin. Mais... bah, il pourrait être le fils de n'importe qui en vrai. Peut-être un gosse d'Arès, puisqu'il était dans l'arène ? Ouais mais non, y a pas que les enfants d'Arès qui s'entraînent à se battre, c'est un gros stéréotype ça. Y avait bien une époque où moi je m'entraînais. Bon c'étais pas pour m'amuser, ça c'est sûr. J'avais pas le choix. Honnêtement, je comprends pas les gens qui trouvent ça drôle de s'entraîner. Fin je sais pas, y a tellement d'autres trucs marrants à faire. Quoique, je comprends le concept, c'est sûr que se taper dessus, c'est toujours sympa, mais quand t'es obligé de le faire toute la journée, bah au bout d'un moment, ça saoule quoi. J'étais pas mauvaise, même avec mes pouvoirs parfaitement inutiles, mais bon, moi j'aime pas tabasser des gens si y a rien derrière quoi. Fin je sais pas, personne fait ça pour le fun, si ? Fin, je sais bien que si, y a des gens comme ça, mais disons que normalement, c'est pas la majorité, sinon ça serait un peu inquiétant. J'ose espérer que les gens dans le camp sont pas spécialement malveillants non plus.

    Ça m'énerve en vrai, j'ai l'impression que tout le monde me regarde comme si j'étais un alien. Je me demande ce qu'ils pensent de moi. J'aurais peut-être mieux fait de rester dans mon bungalow à rien foutre, même si ça aurait pas été très productif. Ou peut-être que j'aurais pas dû partir tout court. Nan, franchement je pense qu'au bout d'un moment, à la Nouvelle Rome, je me serais fait chier. La routine et tout ça. Ça amuse qui de faire toujours la même chose, tous les jours, sans jamais rien fait de dangereux, d'exaltant ? Bah pas moi. Enfin, je dis ça, mais j'imagine que c'est toujours mieux que de se faire bouffer par un monstre dès que tu sors. C'est quand même une sacrée invention de merde, les monstres. Non mais sérieux, pourquoi tout ça parce qu'on des gosses des dieux, on est obligés de se faire pourchasser par des attardés de monstres, c'est quand même débile, non ? Merde, ils se foutent quand même bien de notre gueule, les dieux, ils pourraient quand même régler ça. A croire qu'ils en ont vraiment rien à foutre de nous. Enfin, je sais, pas forcément, parce qu'il y a la loi et tout, mais honnêtement, je suis sûre que ça les dérange pas plus que ça. Je sais pas pourquoi, mais je n'imagine pas du tout mon père attentionné et tout le bordel. En fait je suis même quasi sûre que si je me faisais bouffer par un minotaure de passage, il ne bougerait même pas le petit doigt. Mais bon, en même temps, j'imagine que ce genre de comportement n'est pas propre aux dieux.

    « S'lut. Alexander, fils de Poséidon, cabine 3. Pour répondre à ta question, non. En fait, je sais pas non plus ce que je fous encore ici... » finit par répondre l'autre — Alexander, donc, fils de Poséidon. Eh beh. Il parait que les enfants des trois dieux sont assez rares. Donc je suis face à un pokémon légendaire ? En même temps, du coup, c'est bizarre de se poser ce genre de question, dans son cas. Enfin, perso, je me la suis jamais posé et pourtant, ben disons que j'avais un peu plus le choix que lui. J'aurais pu repartir après avoir maîtrisé mon pouvoir mais j'en ai pas eu l'envie. C'est pas si mal ici, je crois que c'est plus simple que « la vie réelle ». Je me demande bien ce que j'aurais pu devenir, sinon, puisque je sais quasiment rien faire.

    « Wow. Tu réponds pas trop à ma question là. »

    Non parce que oui, c'est bien gentil tout ça mais j'ai pas non plus demandé à faire ami-amie. Fin en soi ça me dérange pas trop mais bon, j'étais juste pas là pour ça à la base quoi. En même temps, il a pas l'air méchant donc après tout, pourquoi pas. Bon allez je vais lui répondre, ça lui fera plaisir. Fin répondre, c'était pas vraiment une question à la base, pis j'en sais rien moi. Je crois qu'il a pas trop le choix en fait.

    « Mais t'sais, t'as qu'à poser la question aux trente-six mille monstres qui se jetteront sur toi quand tu poseras le pied en dehors du camp, ils sauront peut-être eux. Moi j'crois que t'as pas le choix mais j'suis pas sûre. »

    Eh mais au fait, pourquoi il se pose la question ? Cela confirmerait-il ma théorie ? Mais si, que le Camp Jupiter est bien meilleur que leur camp là. Roh je sais, faut que j'arrête d'être aussi compétitive. Mais sachant que je peux aller dans les deux, faut bien que je choisisse le meilleur, non ?

    « Pourquoi, tu te plais pas ici ? »

     
    (c) Codage par Neph

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    En bref

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 711
    Messages : 230

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Loyauté

    Qu'est-ce Que Je Fous Là, Déjà?



    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    FEAT. Aleyna Kostas

    - Mais t'sais, t'as qu'à poser la question aux trente-six mille monstres qui se jetteront sur toi quand tu poseras le pied en dehors du camp, ils sauront peut-être eux. Moi j'crois que t'as pas le choix mais j'suis pas sûre.
    Tu la regardas, amusé. Le pire, c'était que c'était pas une idée si absurde...
    - Pourquoi, tu te plais pas ici ? .
    Tu ouvris la bouche pour répondre, car c'était ta maison, mais aucun son en sortis. Tu observas les collines et les arbres que tu avais connu pendant un grand morceau ta vie. En fait, pourquoi? Pourquoi restais-tu ici à faire une job que tu redonnerais sûrement à un de tes, peut-être, frangin ou soeurette. Pourquoi tu restais en un lieu qui te retenait prisonnier pour ta "sécurité". Pourquoi tu restais avec ces dieux qui ne t'accordais même pas un regard, même pas un bonjour. Tu n'avais jamais vu ton père, et tu ne pensais pas que tu allais le voir non plus. Tu avais accepté la dure vérité, mais tu ne souhaitais cela à personne d'autre. Pourquoi? Tel était la question.

    Tu te retournas vers elle, annonçant ta réponse, bien qu'on pouvait entendre dans ta voix un peu d'hésitation, un tout petit peu.
    - Non, je me plais! ... C'est juste que j'ai rien sinon. Aucune famille autre que celle que j'ai au camp. Si je sortais des barrières du camp, je serais mort en quelque jours. Je suis comme une viande de premier choix pour les monstres, je les attirent comme la peste...
    Tu ébouriffas tes cheveux en réfléchissant. C'est vrais que si l'être qui t'avais sauvé n'était pas venu, tu n'aurais jamais connu Erwin, Elliot, ni Anastasia.

    Tu redirigeas la conversation vers Aleyna,
    - Et toi, tu te plais ici? Je sais que c'est différent du Camp Jupiter...
    Tu dirigeas tes pensées vers les Jumeaux Klevos. Définitivement différent et plus bordélique que le Camp Jupiter.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    Qu'est-ce que je fous là, déjà ? [FINI] || Ft Alexander Pines Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ? [FINI] || Ft Alexander Pines 1555013698-srn7
    Anonymous

    En bref



     
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ?

     

     
    Ft Alexander Pines

     
    « Non, je me plais! ... C'est juste que j'ai rien sinon. Aucune famille autre que celle que j'ai au camp. Si je sortais des barrières du camp, je serais mort en quelque jours. Je suis comme une viande de premier choix pour les monstres, je les attire comme la peste... »

    Pauvre chéri. Bah raison de plus du coup. En plus je sais pas de quoi il se plaint, déjà il a l'occasion de se fourrer dans les gradins de l'arène et de rien glander. S'il avait été au Camp Jupiter, les choses auraient été bien différentes. Je crois qu'on n'avait même pas le temps de se poser ce genre de question tellement notre emploi du temps était réglé comme du papier à musique. Lever, entraînement, jeu de guerre, dodo. Bon, j'exagère, on avait du temps libre quand même, puisque sinon j'aurais pas survécu, mais quand même, c'est clairement pas la même chose que ce camp.

    N'empêche que, monstres ou pas monstres, c'est pas si mal, ce camp. Fin surtout quand on a pas de famille quoi. Parce que bon, à l'âge qu'il a, c'est ça, finir dans un foyer pendant deux ans, ou finir à la rue. Pas ouf comme choix, moi je vous le dis. En plus il a dû rater une bonne partie du lycée donc ouais, pour revenir dans la vie active, c'est un peu chaud. C'est pas si mal ici, c'est un peu comme un camp de vacances, après tout. Je suis sûre qu'il connaît du monde dans le coin, en plus. Les gens ici m'ont l'air plutôt sympa, moins... moins dédaigneux que le sont en général les romains. Surtout le jour où je suis arrivée — y avait la deuxième cohorte avec moi — j'ai adoré comment ils ont envoyé chier Seraphina. Les deux premières cohortes, je les aime pas trop. Ils sont carrément énervants. Ils se croient au dessus de tous, tout ça parce qu'ils sont dans une cohorte prestigieuse. Mais franchement, la quatrième cohorte, c'était très bien aussi, et de toute façon, en pleine guerre, personne ne se demande dans quelle cohorte t'es.

    « Et toi, tu te plais ici? Je sais que c'est différent du Camp Jupiter... » me demande-t-il alors. Si je me plais ? C'est peut-être un peu trop tôt pour le dire mais... Ben, c'est un peu comme des vacances en camping en fait. C'est bien et tout ça, mais niveau confort, on repassera. Parce que les douches communes et les bungalows communs, c'est pas génial. Non mais franchement, on a un bungalow, pour tous les romains qui sont venus. Vous voulez ma mort ou quoi ?

    « Ben en soi, ça va. Disons que j'ai la belle vie, je peux me la couler douce et ne rien branler. Ceci dit, j'aurais pu faire ça dans la Nouvelle-Rome aussi, mais j'aurais été toute seule, donc ça aurait été moindre drôle. Donc ouais, ça va, j'aime bien. Sauf les douches communes, ça c'est clairement l'horreur. »

    Et le champ de fraises, j'oublie le champ de fraises. A chaque fois que je passe à côté j'ai envie de les tuer, leurs fraises, comme ça, pour se marrer. Et à chaque fois je me dis « plus tard, aujourd'hui j'ai pas le temps ». Mais un jour je le ferai. Je les défoncerai toutes, leurs fraises à la con. Je hais les fraises. Et les fraisiers encore plus, alors ça fera d'une pierre deux coups !

     
    (c) Codage par Neph

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    En bref

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 711
    Messages : 230

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Loyauté

    Qu'est-ce Que Je Fous Là, Déjà?



    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    FEAT. Aleyna Kostas

    - Ben en soi, ça va. Disons que j'ai la belle vie, je peux me la couler douce et ne rien branler. Ceci dit, j'aurais pu faire ça dans la Nouvelle-Rome aussi, mais j'aurais été toute seule, donc ça aurait été moindre drôle. Donc ouais, ça va, j'aime bien. Sauf les douches communes, ça c'est clairement l'horreur.
    Tu ricanas. Oui, c'est vrais que les douches communes n'étaient pas l'idée la plus brillante des dieux qui avaient construit ce camp pour demi-dieux. Tu connaissais la réputation de la Nouvelle-Rome. C'était un camp très axé sur l'organisation, et il n'y avait pas vraiment de temps libre. Bien sûr, ils en avaient, mais ils avaient souvent beaucoup d'activités et de choses à faire. C'est vrai que le camp Grec était plus calme et laissait au pensionnaire le droit de choisir quoi faire quand ils voulaient plus aux moins. Il y avait bien sûr des horaires à respecter et des cours obligatoires, mais à part ça, c'était assez libre. Tu voulais allez faire du canoe, vas-y, tu étais libre d'en prendre un et d'y aller.
    - Oui, c'est vrai que les douches communes sont pas très chouette. En plus, l'eau chaude est limitée. On reçoit tellement de plainte sur ce sujet que les autres conseillers et moi on a commencé à en faire nous même à Chiron.
    Tu regardas les douches puis la grande maison avant de rire silencieusement.

    Tu allais rajouter quelque chose pour briser le silence qui s'était installer, mais tu fus coupé par une silhouette qui se faufilait dans l'ombre. Tu réussis tout juste à distinguer une autre personne qui le suivais de loin. Ah! Les jumeaux Klevo, encore sur le coup. Tu avais hâte de savoir quel était leur prochain coup.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    Qu'est-ce que je fous là, déjà ? [FINI] || Ft Alexander Pines Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ? [FINI] || Ft Alexander Pines 1555013698-srn7
    Anonymous

    En bref



     
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ?

     

     
    Ft Alexander Pines

     
    « Oui, c'est vrai que les douches communes sont pas très chouette. En plus, l'eau chaude est limitée. On reçoit tellement de plainte sur ce sujet que les autres conseillers et moi on a commencé à en faire nous même à Chiron. »

    Pas très chouettes. Bel euphémisme. Tiens, c'est intéressant comme info, ça par contre. Le truc qu'il a dit à propos des conseillers. Je ne sais pas ce qu'est un conseiller. Déjà, ça fait un peu pompeux, comme nom, conseiller. Conseiller en quoi au juste ? Et donc lui, ça en serait un ? Mais du coup c'est comme un centurion, ou quoi ? Non parce que c'est bien gentil de me parler de conseiller mais moi j'ai pas la moindre idée de ce que c'est. Fin je connais les conseillers financiers, les conseillers conjugaux, tout ça... Mais je doute qu'Alexander soit l'une ou l'autre de ces deux fonctions. Ça serait un peu bizarre sinon.

    Je remarque qu'Alexander est déconcentré par quelque chose. Je suis son regard et vois une... non, deux silhouettes, dans l'ombre. Je me demande de qui peut-il bien s'agir. Il doit les connaître, lui, enfin je suppose. Quoique, peut-être qu'il ne connaît pas tous les demi-dieux qui se trouvent dans ce camp. Après tout, il doit y en avoir qui sont à peine arrivés, et puis il y a beaucoup de dieux ce qui implique, beaucoup de potentiels enfants. Peut-être qu'il existe des chiffres à ce sujet. Genre, chaque seconde, un demi-dieu naît quelque part dans le monde. Après tout, pourquoi pas.

    « Conseiller ? C'est quoi ça, un truc dans le genre de centurion ? » Les centurions, ils ont tendance à m'agacer un peu. Enfin, disons qu'ils ne se prennent pas pour de la merde, en général. Ça dépend lesquels, il y en a qui sont sympas, surtout ceux des dernières cohortes. En fait, c'est peut-être plutôt parce qu'ils appartiennent aux premières cohortes qu'ils sont chiants. Leurs foutues histoires de prestige. C'est quand même extraordinaire ça.

    Du coup de l'oeil, j'aperçois les deux guignols de tout-à-l'heure faire... je sais pas trop quoi. Ils sont plus près de nous, maintenant, je peux distinguer leurs visages, qui sont identiques. Sûrement des jumeaux. Je me demande de qui sont-ils les fils. En plus, ils ont pas l'air net. Ça m'intéresse, ça. Je vais demander à Alexander, il doit savoir, lui.

    « C'est qui, ces deux-là ? » fais-je en désignant les intéressés d'un signe de tête. Y a peut-être moyen d'en faire des alliés pour les Chimères. Peut-être pas les recruter — après tout, ça reste des Grecs — mais ils peuvent quand même nous être utiles. Enfin, à voir.

     
    (c) Codage par Neph

    Alexander Pines
    Conseiller de bungalow

    Alexander Pines

    En bref

    Présentation :
    Journal intime :
    D-C : Jacob Klevo
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 711
    Messages : 230

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Loyauté

    Qu'est-ce Que Je Fous Là, Déjà?



    -'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'-,-'

    FEAT. Aleyna Kostas

    - Conseiller ? C'est quoi ça, un truc dans le genre de centurion ?
    Tu lui souris avant de hocher de la tête. Tu rajoutas, pour être plus précis.
    - Oui, on pourrait dire, mais on est plus comme un représentant de notre cabine au conseil. Nous autres, conseillers, on se regroupe quand on doit prendre des décisions importantes et on en discute avec Chiron de ce qui a à discuter.
    Tu y pensas avant de complémenter ton explication,
    - C'est comme un peu une démocratie, même si c'est Chiron qui choisit les conseillers.
    C'est vrai que si c'est Chiron qui choisit les représentants, c'est plus vraiment une démocratie, mais bon. Vous vous inspiriez des Grecs pour votre façon de gérer le camp, tel le faisait les Romains avec leurs cohortes et centurion.
    -C'est qui, ces deux-là ?
    Tu suivis son mouvement de la tête vers l'endroit que tu regardais quelque temps auparavant. Elle avait pointé les jumeaux. Tu pensais que les romains connaissaient les deux fils d'Hermès, mais tu devais te tromper. Enfin, c'est pas comme si ils avaient une réputation non plus, tu pensais plutôt que c'était parce qu'ils devaient avoir fait quelque blague aux romains, qu'ils auraient passé le mot,  mais tu te trompais. Tu te demandais bien se que prévoyais les Klevo pour les nouveaux arrivant au camp.
    - Les jumeaux Klevo, Jacob et Felix, des fils d'Hermès. Ils sont assez connu par ici. Si vous entendez quelqu'un crier au meurtre ou Chiron sortir de la grande maison avec des sabots roses et un dessin sur le flanc, c'est leur faute.
    Tu rias pendant que ceux-ci s'enfuyaient en riant et une nymphe qui leur courait après, de l'engrais plein les cheveux.

    CODAGE BY AILY SUR EPICODE



    Qu'est-ce que je fous là, déjà ? [FINI] || Ft Alexander Pines Tumblr_lvjojryh511qdcpc0o1_500
    THANKS BAELEXIS:
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ? [FINI] || Ft Alexander Pines 1555013698-srn7
    Anonymous

    En bref



     
    Qu'est-ce que je fous là, déjà ?

     

     
    Ft Alexander Pines

     
    « Oui, on pourrait dire, mais on est plus comme un représentant de notre cabine au conseil. Nous autres, conseillers, on se regroupe quand on doit prendre des décisions importantes et on en discute avec Chiron de ce qu'il y a à discuter. C'est comme un peu une démocratie, même si c'est Chiron qui choisit les conseillers. »

    Ah bon. Genre « donnons le pouvoir au peuple mais pas trop » quoi. En fait, c'est marrant, parce que la Grèce antique a toujours été réputée pour sa démocratie alors qu'à Rome, ben c'était pas trop ça ; et pourtant, les centurions sont élus alors que pas les conseillers. Je trouve ça un peu paradoxal, mais bon. En même temps, si ça marche, j'imagine que ça sert à rien de se plaindre ou de les critiquer. Mais nous ça marche aussi, sauf qu'en plus c'est démocratique, donc notre système est meilleurs que le leur, voilà, j'avais envie de le dire. Je hoche quand même la tête en signe de compréhension. Ensuite il me parle des deux jumeaux de tout-à-l'heure :

    « Les jumeaux Klevo, Jacob et Felix, des fils d'Hermès. Ils sont assez connu par ici. Si vous entendez quelqu'un crier au meurtre ou Chiron sortir de la grande maison avec des sabots roses et un dessin sur le flanc, c'est leur faute. »

    Oh. La dernière phrase qu'il prononce n'est pas très intéressante. Des petites blagues de bas étage, pas quelque chose pour les chimères. Par contre, meurtre ? Voilà qui m'intéresse tout de suite beaucoup plus. Quoique, ça me semble bizarre. C'est sans doute plutôt une exagération. Je pense que s'ils avaient réellement tué quelqu'un, ils auraient été renvoyés depuis belle lurette. Peut-être qu'ils n'ont juste pas conscience de ce que c'est, de vrais criminels, ou du moins hors-la-loi, chez les Grecs, alors ils mettent tout sur le dos de ces deux-là. Ceci dit, ça peut être intéressant. On peut leur faire porter le chapeau facilement, comme ça.

    « Je vois. »

     
    (c) Codage par Neph

    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum