AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    ElvireChasseresse


    Andrew Turner
    Conseiller de bungalow

    Andrew Turner

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Samael O'Connor, Solan Hamilton
    Parent divin : Eros
    Points de puissance : 279
    Messages : 138

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Arc/épée et bouclier
    Défaut fatal: Empathie
    Je me tenais aussi proche de Seraphina que possible, jusqu’à ce qu’elle retire sa main brusquement, confuse, puis tomba de sa chaise et me regarda avec… envie, probablement, avant de se ruer vers la sortie de la chambre. C’était signe que mon tour de magie avait fait son petit effet. C’est toujours flatteur de voir quelqu’un tomber sous votre charme, non ? Je veux dire, quand il ne s’agit pas d’une esclave. Seraphina était une fille plutôt jolie, et je me suis pourtant surpris à apprécier ça de sa part.

    Vos habits sont sales, Maître, et vos draps pleins de terre. Je vais les changer, et vous apporter du change.

    Elle avait parlé rapidement, et disparut de mon champ de vision.  Un petit sourire moqueur était apparu sur mon visage. J’allais bien m’amuser, je le sentais. Habituellement je n’utilisais mon pouvoir dans le but de mettre les gens à ma merci. A vrai dire, ça me… dégoûtait ? Cette émotion surprenante fut aussitôt chassée par un bruit sourd dans une pièce voisine. Haussant les épaules, j’ai attendu qu’elle revienne dans ma chambre, les bras chargés de literie propre. La jeune fille intima aux vents de déposer mes habits à côté de moi, et pendant qu’elle effectuait la réfection du lit, j’ai commencé à me déshabiller dans le but d’aller prendre ma douche. Sachant pertinemment qu’elle me dévorait des yeux, je me suis retourné vers elle avec un sourire et elle a quitté la pièce.

    L’eau chaude me faisait un bien fou et j’ai songé à toutes les possibilités qui s’offraient à moi. Je pouvais accomplir plus, beaucoup plus. Mes pouvoirs ne se limitaient pas à provoquer l’amour charnel, le désir, l’envie, non. Eros est le dieu des passions. Seraphina pouvait m’aimer à en devenir folle. Pourquoi se limiter au médiocre ? Un rictus mauvais est apparu sur mon visage tandis que je sortais de la douche. J’ai cherché de l’œil une serviette et j’ai attrapé la plus proche avant de l’enrouler autour de ma taille.

    Mes cheveux bouclés dégoulinaient d’eau, qui se rependait sur mon torse jusqu’au bas ventre. Une fois sec, j’ai enfilé mes affaires rapidement, puis je suis sorti de la pièce, la chemise ouverte sur mon torse, dévoilant ma cicatrice. Comment me l’étais-je faite déjà ? Probablement en luttant contre un gladiateur. Surprenant que je ne m’en souvienne pas. Seraphina avait posé son regard sur moi, et chassant toute distraction, je lui ai offert mon plus beau sourire avant de l’entraîner avec moi, une main dans son dos. Puis je me suis arrêté brusquement, avant de ma tourner vers elle, mon visage à peine à une dizaine de centimètre du sien.

    J’ai fermé les yeux un instant, le temps de rassembler mes forces pour l’envoûter.
    "Ne fais jamais rien qui puisse trop me contrarier. Je suis tolérant, et tu as de la chance. N’importe quel autre maître t’aurai égorgé pour ce que tu as fais. Mais je t’aime bien. Alors fais attention à toi."

    Chacun de mes mots était chargé de passion, ma voix était suave, et j’étais sincère, ce qui amplifiait le résultat final. Attendez. Sincère ? Non, je ne me prenais pas d’affection pour une futile servante que je qualifiais habituellement de gueuse. Proche d’elle comme je l’étais, je ne pouvais m’empêcher de la détailler pourtant, et de ressentir une pointe d’envie surgir des tréfonds de ma conscience.


    Spoiler:


    [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 R9xe

    Merci Alexiiiis  [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 2559500981

    Séraphina Gwynt
    Légionnaire de la 2e cohorte

    Séraphina Gwynt

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Elliot Wainford
    Parent divin : Eole
    Points de puissance : 210
    Messages : 110

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une boucle d'oreille, qui fait accessoirement lance, entièrement en or impérial.
    Défaut fatal: Arrogance
    Seraphina attendait dans le couloir, dos au mur. Une partie d’elle voulait s’enfuir, parce qu’elle se savait faible face à cet homme, et que toute tentative d’approche de sa part serait indécente, et soldée d’une punition sévère. Une autre partie d’elle voulait enfoncer la porte de cette salle de bain dans laquelle il se trouvait, et le rejoindre sur le champ. Elle ne comprenait pas comment ces sentiments, si puissants qu’ils lui faisaient physiquement mal, avaient pu arriver d’une seconde à l’autre. Mais elle ne pouvait pas nier qu’ils étaient bel et bien là.  

    Elle sursauta lorsque la porte s’ouvrit à côté d’elle, et son cœur loupa un battement en voyant le Maître sortir de la pièce, la chemise grande ouverte sur son torse. Sera était aux premières loges du spectacle organisé par ses pectoraux, et jamais elle n’aurait loupé cela. Elle eut beaucoup de difficultés à respirer lorsqu’elle senti sa main dans son dos, qui l’emmenait un peu plus loin dans le couloir, mais la touche finale fut lorsqu’il s’arrêta, et que leurs visages n’était qu’à quelques centimètres l’un de l’autre.

    Chaque parcelle du corps de la jeune fille brûlait d’envie. Elle qui n’avait jamais rien vécu de tel, qui jamais n’avait partagé son intimité avec qui que ce soit d’autre, ne rêvait que de ça en cet instant. Ses yeux brûlaient de désir, son cœur battait si fort qu’il lui provoquait d’intenses douleurs, mais le plus grand spectacle se trouvait bien évidemment plus bas, pas tout à fait dans son ventre, mais presque. Lorsque le Maître ferma les yeux, elle fut tentée de profiter de ce moment de faiblesse pour lui sauter dessus, mais n’en fit rien, par peur que ce soit sa dernière action, et lorsqu’il lui parla, elle n’entendit qu’à peine les menaces, se concentrant sur cette si petite phrase, si insignifiante, et pourtant si importante. “Je t’aime bien.” Le Maître l’appréciait. Certainement pas de la même manière qu’elle, mais c’était déjà bien plus que tout ce dont elle aurait pu rêver.

    Maître. Je suis sincèrement navrée, mais lorsque vous vous tenez si proche de moi, j’ai beaucoup de mal à me concentrer.

    Sans trop attendre, Seraphina s’écarta légèrement. Elle savait ce qu’elle avait à faire si elle voulait savoir si le Maître avait un quelconque intérêt charnel à son égard. Discrètement, sans plus bouger, elle commanda aux vents, qui défirent l’une des attaches de sa tunique, dont une partie tomba légèrement, laissant voir ses épaules, et un petit peu plus. Puis, suivant ses instincts les plus bas, elle se rapprocha de lui. Elle ne se sentait plus vraiment comme une servante. Elle avait confiance en elle. C’était comme lors de son combat, elle était une personne plus grande et plus forte, mais surtout, une personne qui osait tout. Elle attrapa le Maître par les épaules, colla son oreille à sa bouche, et lui murmura, tout en laissant sa main gauche parcourir les lignes de son dos :

    Tu aimes ce que tu vois, Turner ? Parce que moi, je n’attends qu’une chose, et c’est toi.

    Elle lui embrassa rapidement la nuque, au moment où un autre serviteur ouvrit une porte, voyant le Maître et la servante dans cette situation compromettante. Ce fut suffisant pour rendre à Seraphina son état docile, et la faire reculer de trois bons pas, ne sachant pas où se mettre.


    [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 Ju4u


    [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 67bp

    Andrew Turner
    Conseiller de bungalow

    Andrew Turner

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Samael O'Connor, Solan Hamilton
    Parent divin : Eros
    Points de puissance : 279
    Messages : 138

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Arc/épée et bouclier
    Défaut fatal: Empathie
    Seraphina s’excusa, l’air confus, puis s’éloigna de moi juste de quelques centimètres. Puis, sa tunique glissa le long de ses épaules, tombant légèrement plus bas. Elle brillait d’audace, s’enflammait, si belle, bien plus que d’habitude. J’ai senti ses mains attraper mes épaules, ses lèvres se coller à mon oreille avant de me souffler une phrase qui semblait sortir de la bouche de quelqu’un d’autre pendant qu’elle me caressait le dos :

    Tu aimes ce que tu vois, Turner ? Parce que moi, je n’attends qu’une chose, et c’est toi.

    Ses lèvres se sont posées dans mon cou et j’ai frissonné alors qu’un autre de mes serviteurs ouvrit la porte de la réserve pour nous prendre sur le fait, ce qui a eu pour effet de faire perdre à Seraphina toute contenance, s’éloignant de quelques pas. J’ai chassé l’indésirable d’un regard noir avant de reposer mes yeux sur la jeune femme.

    Je n’ai rien dit, un vague sourire aux lèvres tandis que je guettais la moindre de ses réactions. Un tango endiablé semblait se lancer entre nous, ses yeux brûlant d’envie sur moi, tout son corps avait l’air de hurler de désir. Mon premier objectif était donc atteint. Je me suis rapproché d’elle, saisissant une mèche de ses cheveux et l’ai replacée derrière son oreille en disant :

    "Reparle moi encore une seule fois comme ça, et je te jure que tu vas passer un très mauvais moment."

    Ma main s’est glissée sur sa joue, mon pouce effleurant sa lèvre inférieure. J’ai senti à l’intérieur de moi, quelque part dans une zone grise, un garçon mortifié qui ne savait pas du tout ce qu’il faisait. Chassant ce sentiment dérangeant, j’ai pris ma servante par la main, en gardant cependant une certaine distance, juste histoire de ne pas me faire surprendre par un autre de mes serviteurs, et je l’ai traînée avec moi plus loin. S’il fallait le faire tuer pour qu’il garde le silence, je le ferai avec grande joie. Je l’enverrai dans les combats de gladiateurs, et vu sa carrure, il ne faisait aucun doute qu’il ne survivrait pas plus de deux minutes.

    Une envie de meurtre m’est montée à la tête. Je l’avais vraiment mauvaise. Elle demeurait terriblement tentante, mais le sale coup qu’elle m’avait joué me laissait un goût de cendre dans la bouche, et ma fierté réclamait vengeance. Au bout de quelques minutes de marche, nous nous sommes retrouvé à l’endroit même où elle m’avait assommé, nos deux armes gisant lamentablement sur le sol.

    Lâchant sa main, je me suis mis à tourner autour d’elle comme un lion en cage, avant de prendre ma dague à ma ceinture. Je me suis glissé dans son dos, la lame glacée de mon arme lui entaillait légèrement l’angle de la mâchoire et le sang se mit à couler doucement pendant que mon autre bras l’entourait par la taille.

    "Défends toi."

    Une tension incroyable s'était installée dans mon ventre et mon souffle se faisait de plus en plus court à mesure que les secondes s'écoulaient.


    Spoiler:


    [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 R9xe

    Merci Alexiiiis  [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 2559500981

    Séraphina Gwynt
    Légionnaire de la 2e cohorte

    Séraphina Gwynt

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Elliot Wainford
    Parent divin : Eole
    Points de puissance : 210
    Messages : 110

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une boucle d'oreille, qui fait accessoirement lance, entièrement en or impérial.
    Défaut fatal: Arrogance
    L’élan de désir que ressentait Seraphina semblait briser chacune de ses barrières petit à petit, lorsqu’il saisit une de ses mèches de cheveux, elle dut s’enfoncer les ongles dans sa jambe pour essayer de calmer son irrésistible envie de lui sauter dessus, mais ça n’eut aucun effet notable. Elle était complètement sourde à ses paroles à présent, n’entendait absolument rien de ce qu’il disait, et n’en avait que faire, tout ce qu’il lui fallait, c’était d’entendre le son grave de sa voix, plein de maturité et de contrôle. Son pouce, passant sur sa lèvre, lui donnait envie de bien plus, et lorsqu’il la traîna dans les couloirs en la prenant par la main, elle le dévora du regard durant tout le trajet.

    Elle fut surprise de se retrouver là où ils s’étaient entrainés quelques heures plus tôt, là où elle avait ressenti ses premières émotions impures pour le Maître. Très agréablement surprise. Alors qu’il tournait autour d’elle, l’examinant sous tous ses angles, il lui plaça soudainement la lame de sa dague contre sa mâchoire, et lorsque le métal froid lui entailla légèrement la peau, laissant couler quelques gouttes de sang, que son bras entourait sa taille, qu’il était collé à elle en ne laissant aucun centimètre entre les deux, que le désir de Seraphina atteignait son paroxysme, son cerveau ne tint plus, et la servante s’effaça, laissant place à l’autre. Un sourire se dessina à nouveau sur son visage, extatique.

    Elle se retourna, ses lèvres presque collées à celles d’Andrew, et lui murmura dans un élan de passion :

    Oh pauvre Turner, j’ai fini de me défendre. Maintenant, je passe à l’attaque.

    Déposant un simple baiser sur ses lèvres, se retenant de faire plus, elle le repoussa, alors qu’il semblait presque abasourdi, puis enleva définitivement cette tunique trop grande qui l’empêchait de bouger comme elle le désirait, se retrouvant avec un simple habit proche du corps, lui laissant une bien plus large courbe de manœuvres, puis elle récupéra son arme qui gisait toujours au sol. Sa main gauche allait un peu mieux. Tant mieux, elle en aurait besoin.

    Puis elle passa à l’attaque une nouvelle fois. Elle n’avait plus peur de blesser “le Maître”, cet enfant qui croyait maîtriser tout, mais qui allait perdre à son propre jeu. En quelques minutes d’échanges, chaque coup, chaque éclat de métal, augmentait l’envie qu’avait Seraphina de mettre fin à ce petit jeu, de trouver une chambre adéquate qui irait mieux pour assouvir leurs envies. Puis elle éjecta la dague d’Andrew, et l’entailla elle aussi à la mâchoire après coup. Elle se rapprocha et le prit par le menton

    Quel gâchis, un si beau visage. Il n’est pas trop tard pour régler ça dans un endroit plus... confortable.

    En voyant l’étincelle de rage dans les yeux du garçon, elle sourit. Oh, il n’avait pas l’air de vouloir régler cela autrement que par le sang, et si Seraphina était déstabilisée par ce fort désir qu’elle ressentait, elle ne se priverait pas d’un bon combat pour autant. Alors pendant plusieurs minutes supplémentaires, ils croisèrent le fer. Tandis que Sera mettait l’accent sur la grâce, l’amplitude de ses mouvements, caressant Andrew de sa main droite lorsqu’ils arrivaient au contact, tout en repoussant sa lame de la sienne. Tout était prétexte pour la jeune fille à augmenter la tension entre eux, et si cela ne fit qu’augmenter le désir chez elle, il y avait fort à parier que son petit jeu ne faisait que plus énerver la figure d’”autorité” en face d’elle.

    Plus le temps passait, et plus Andrew recevait de coupures sur tout le corps. Voir tant de sang couler attristait la jeune fille, qui ne pourrait sûrement jamais profiter de son corps si les choses continuaient ainsi. Mais tant pis, de toutes façons, un maître ne ferait jamais ce genre de choses avec sa servante. Alors elle mit fin à ce petit jeu, et sa lame se retrouva plantée dans le corps de ce garçon. Il n’avait plus l’air aussi fier, ni aussi grand, une fois transpercé de bout en bout au niveau de l’estomac. Et alors qu’il gisait au sol, respirant difficilement, Seraphina s’agenouilla à ses côtés.

    Pauvre Turner, un corps si beau, si séduisant, gâché d’une telle façon. Oh, je n’aurais pas dû te demander de me faire entrer dans le monde du combat, toute cette action, tout ce désir, a réveillé quelque chose en moi que je ne connaissais pas. Mais ne t’inquiète pas. Tu ne partiras pas seul.

    Elle déposa un long baiser sur ses lèvres, comme un adieu, profitant de la seule et dernière fois où elle aurait un réel contact avec son corps, avant d’attraper la dague qui gisait à quelques centimètres de là. Puis elle s’allongea aux côtés d’Andrew, lui prit la main, le regarda une dernière fois, et s’ouvrit la gorge.

    En se réveillant en sursaut dans le bungalow de la seconde cohorte, à la Colonie, Seraphina s’empressa de courir aux toilettes, et y déversa l’entièreté du contenu de son estomac. Qu’est-ce qu’il s’était passé, c’était quoi ce rêve bien trop réaliste ? Et comment avait-elle pu faire toutes ces choses ? Une chose était sûre, elle serait incapable de s’endormir la nuit suivante, et la prochaine non plus, très certainement.


    [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 Ju4u


    [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 67bp

    Andrew Turner
    Conseiller de bungalow

    Andrew Turner

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Samael O'Connor, Solan Hamilton
    Parent divin : Eros
    Points de puissance : 279
    Messages : 138

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Arc/épée et bouclier
    Défaut fatal: Empathie
    Seraphina, collée contre moi, avait finit par se retourner, et ses lèvres à quelques centimètres à peine des miennes ont murmuré :

    Oh pauvre Turner, j’ai fini de me défendre. Maintenant, je passe à l’attaque.

    Puis elle m’a embrassé. Une servante avait osé embrasser son maître, moi, et je ne faisais rien contre ça. A vrai dire, j’étais même plutôt pour. Trop ébahi pour réagir, je l’ai laissée m’échapper, me repousser pour la regarder retirer son vêtement. Je sentais mes doigts se resserrer autour du manche de ma dague, tandis qu’elle récupérait sa lame. Une étincelle de peur émergeait dans le creux de mon ventre, et elle passa à l’offensive.

    Je parais ses coups à chaque fois que je le pouvais, elle était rapide et agile, et l’envie qui me tiraillait quelques secondes auparavant s’était estompée pour laisser place à une frustration sans limite. Ce petit jeu a duré quelques longues minutes – en même temps, quelles chances avais-je avec un poignard alors qu’elle, se battait avec un gladius ? Mes jointures craquaient pendant qu’elle m’attaquait une nouvelle fois. Déstabilisé par une telle adresse, j’ai malencontreusement relâché ma prise et j’ai vu mon arme s’éloigner dans les airs à quelques mètres de moi tandis que Seraphina se rapprochait pour m’entailler la mâchoire, à l’exact endroit où je l’avais coupée quelques minutes plus tôt. J’ai senti ses doigts froids comme l’enfer attraper mon menton :

    Quel gâchis, un si beau visage. Il n’est pas trop tard pour régler ça dans un endroit plus... confortable.

    Une haine incroyablement forte s’était éveillée, presque sans que je m’en aperçoive. Elle s’était faufilée discrètement dans mon esprit. C’était plus fort que moi, je haïssais cette fille de toutes mes forces, tellement fort que j’en étais venu à vouloir la posséder comme on le fait avec un objet. A la désirer tout court, d’ailleurs. Son attitude n’en était que plus frustrante. J’étais rongé par la haine, aussi me suis-je rapproché de mon épée, gisant toujours au sol depuis notre dernier combat, puis je m’en suis emparé avec la ferme intention de la détruire.

    Chaque coup qu’elle donnait ne faisait qu’augmenter ma colère. J’étais devenu aveugle, je frappais aussi fort que possible tout en tentant d’esquiver ses attaques. J’étais devenu minable, et ça me rendait fou. J’ai compris que je ne maîtrisais plus rien lorsque ma peau s’est ouverte en deux sous le fil de son arme. Au fur et à mesure que les secondes passaient, et sachant que ce combat ne se solderait que par ma mort, j’ai porté mon coup ultime.

    Oh, bien sûr, je n’avais aucune chance en combat singulier. Mon corps entier me brûlait, tant par les coupures qui le recouvraient, que par la haine qui m’habitait. Non, je n’avais plus aucune chance, évincé comme je l’étais. Alors j’ai souris une dernière fois avant de sentir sa lame me pénétrer et ressortir de l’autre côté de mon corps. La douleur était fulgurante, insupportable, et le pire fut quand elle la retira. Toute ma hargne et ma colère, ma haine, tout s’était transformé en une folie sourde, sournoise et avait envahit son esprit à elle.

    Puis je me suis effondré, la respiration sifflante et le goût du sang dans la bouche, qui remontait le long de ma trachée. Seraphina s’est laissée tomber à mes côtés avant d’ouvrir la bouche :

    Pauvre Turner, un corps si beau, si séduisant, gâché d’une telle façon. Oh, je n’aurais pas dû te demander de me faire entrer dans le monde du combat, toute cette action, tout ce désir, a réveillé quelque chose en moi que je ne connaissais pas. Mais ne t’inquiète pas. Tu ne partiras pas seul.

    Elle m’a embrassé une dernière fois, et tandis que je souriais, un rictus narquois s’est peint sur mon visage. Elle avait pris ma dague. Comment allait-elle faire ? Allait-elle s’ouvrir les veines ? Ma surprise fut entière lorsque j’ai vu la jeune femme l’approcher de sa gorge, et mon plaisir sans pareil quand elle a prit ma main. Je l’ai serré dans un dernier soupir de bonheur avant de la regarder s’ouvrir comme un coquelicot, se tranchant la peau d’un mouvement précis, déversant toute sa substance sur le sol. Puis j’ai fermé les yeux, soulagé. C’était fini.  

    ***


    En me réveillant, seul dans le bungalow d’Eros, j'ai senti mon bonheur à son paroxysme. Puis tout est retombé d’un seul coup. Mon sourire mauvais s’était effacé, et je n’étais plus là. Absent. Mon corps ne répondait plus, il agissait seul, sans que je lui ordonne quoi que ce soit. Mécanique. Ce rêve symbolisait toutes mes peurs, toutes mes erreurs passées. Il résumait ma violence, ma haine, ma rancœur, mon mépris, tout ce que je jugeais nauséabond. Il résumait qui était le vrai Andrew, celui que personne ne voyait. Je me dégoûtais, mais au lieu de vomir comme n’importe quel être humain, je me suis dirigé vers ma table basse pour saisir mon matériel avant de sortir pour aller au lac. En passant, il m’a semblé apercevoir une silhouette au loin, une silhouette familière.


    Spoiler:


    [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 R9xe

    Merci Alexiiiis  [EVENT 1] - "Divertis moi, bouffon." Ft Seraphina Gwynt - Page 2 2559500981

    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum