AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    ErwinFils de Poséidon


    Silas Inkios
    Gérant de la Cabane de Dionysos

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Silas Inkios - L'abus d'alcool doit se faire avec modération
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Dyonisos
    Points de puissance : 181
    Messages : 23

    Go on the top. [ft Samael]

    le Lun 29 Oct 2018 - 16:53

    Bon, ce matin j’avais réellement pas fait bon ménage à l’arène. J’évite au maximum tout ce qui est en rapport avec le combat, parce que tout simplement j’y suis vraiment pas doué. Et clairement c’est compliqué dans ce camp. J’étais pas du genre à faire des activités physique par pure plaisir, à part peut-être l’escalade. Mais je vais pas non plus me lever le matin pour y aller avant tout le monde comme tout ces malades mentaux de course à pied. Je me demande vraiment ce que je fais ici au final, je une brelle au combat, niveau réflection j’suis loin d’être un grand stratège. Et mes pouvoirs payent vraiment pas de mine. Mais bon, ça fait 5 ans que je côtoie cette colonie, doit sûrement y avoir une raison logique.
    Bref toujours est-il que ce matin je suis aller me faire tabasser à l’arène, que c’était vachement fatiguant. Et après le bon repas ce midi je suis requinqué. J’dois me défouler, et ça va clairement pas être à l’arène.

    Heureusement que le temps commence à se refroidir, il y à peine quelque mois j’étais dans l'incapacité totale de faire quelque chose de physique l’après-midi. Il faisait tellement chaud, même à l’ombre. Depuis que l’après midi est plus vivable, ça donne envie de se bouger. C’est pour ça que j’allais faire un tour vers le mur d’escalade. J’avais pensé au stand de tir à l’arc mais je me suis souvenu juste après que j’étais aussi doué qu’une poule avec un canard au tir. Donc le choix restait vite fait.

    Le mur était quand même assez loin, et je pris mon temps, parce que je détestais me presser. La plupart des pensionnaires allaient et venaient, comme moi sûrement. Le camp était toujours grouillant d’activité. Parfois ça avait tendance à me fatiguer tout ces gens motivés pour travailler.

    J’arrive enfin devant l'impressionnant mur d’escalade.  Ca faisait longtemps que je le connaissais ce mur là, mais il toujours tendance à m'impressionner. C’est bien l’un des trucs les plus dangereux du camp après l’arène et les douches des filles. Qui est le sadique qui a créé ce truc ? Ou le génie on sait pas trop.  En tout cas, le volcan était plus agréable en hiver, ça réchauffe, un peux trop parfois.

    Il y avait déjà plusieurs personnes, et bizarrement toute la motivation que j’avais rassemblé pour venir ici avait fondue comme neige au soleil, ou glaçon dans le four. Je remarque un mec que j’avais franchement jamais vu. Je m’approche avec l’idée de repousser au maximum l’effort maximum l’effort physique en discutant une ou deux minutes. Ou alors je vais me prendre un gros stop. On va tenter le coup quand même, j’suis habitué aux stops.

    “Heeu… Salut ? Moi c’est Silas.”

    Salut moi c’est Silas, ça fait pas un peu répétitif  ? Je testerais une autre entrée la prochaine fois. Genre “Coucou moi c’est Silas”. Ouais nan là ça fait fille, bon après vu les filles d’ici c’est moi qui passerait pour un fragile à côté.

    “J’tai jamais vu, t’es un romain nan ? Ça te dit de faire la course jusqu’en haut ?”

    Nan mais attends, je viens de dire quoi là ? J’me suis laissé emporter c’est pas possible, à vouloir faire le mec poli je m’suis embarqué dans un de ces trucs. Plus qu’à espérer qu’il ait pitié hein.

    A. Samael O'Connor
    Légionnaire de la 2e cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : Andrew Turner
    Parent divin : Thanatos
    Points de puissance : 333
    Messages : 37

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Gladius et/ou javelot en or impérial
    Défaut fatal: Persévérance

    Re: Go on the top. [ft Samael]

    le Mer 31 Oct 2018 - 20:21
    Samael avait finit son cours d’épée pour les plus jeunes et était, il fallait bien l’admettre, épuisé. Ca ne paraît pas comme ça, mais entrainer des enfants hyperactifs avec un trouble de l’attention, c’était comme demander à un éléphant de danser le tango : possible, au prix de terribles efforts.
    Néanmoins, il se dirigea après une minute d’hésitation vers le mur de lave. Il lui faisait de l’œil depuis des jours. Il n’eut que le temps d’enfiler ses mitaines avant de se faire aborder par un jeune homme, fort charmant au demeurant, qui se présenta maladroitement :

    « Heu… Salut ? Moi c’est Silas. »

    « Samael, enchanté ! »

    « J’t’ai jamais vu, t’es romain nan ? Ca te dit de faire la course jusqu’en haut ? »

    Samael ne se laissa pas le temps de répondre et se précipita vers le mur, tel un enfant indiscipliné, agrippant la première prise venue et se hissa avant de lancer au dénommé Silas :

    « Ben alors, t’attends quoi le graecus ? »

    Il arborait un sourire éclatant, et s’accrochait à une prise un peu plus haute placée, puis tourna la tête vers le grec en disant avec un petit rire :

    « Sinon, oui, je suis romain. Légionnaire de la seconde cohorte. Je suis arrivé il n’y a pas très longtemps et je suis tellement occupé à apprendre l’art de l’escrime aux gosses que j’en oublie de sociabiliser. Ravi de te connaître, Silas.»

    Il était désormais à quelques mètres de hauteur, une jambe dans le vide tandis qu’il analysait le mur et ses crevasses afin de trouver le meilleur moyen d’atteindre le sommet. Un chemin se dessina sur le mur, et Samael en profita pour grimper d’une vingtaine de centimètres en poussant sur ses pieds avant de jeter un œil à son interlocuteur. Se souvenant que l’affiliation à un parent divin était importante chez les grecs, il glissa :

    « Fils de Thanatos, pour vous servir. Et toi au fait ? »

    Samael adorait apprendre à connaître les gens, il était curieux de nature et toujours plein d’entrain, ce qui le plaçait dans les personnes les plus agréables à côtoyer, même s’il était romain. Il n’avait pas de préjugés particuliers sur les grecs, n’étant arrivé au Camp Jupiter seulement quelques mois plus tôt. Il avait apprit vite, certes, mais il lui restait encore beaucoup de choses à maîtriser. Battre ce grec sur son propre terrain était donc devenu son objectif numéro 1. Sauf qu’il n’avait pas bien prêté attention aux coulées de lave et faillit perdre un doigt. Il se jeta alors sur le côté, attrapant au passage un bloc de roche qui dépassait du mur et se laissa pendre ainsi, les trois autres membres balançant dans le vide. Il y avait du challenge, il devait bien le reconnaître.

    Samael retrouva son équilibre en s’accrochant à une autre prise et entreprit de poser le bout de ses pieds sur la roche avant de continuer sa progression. Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres tandis que la lave continuait sa route.


    Silas Inkios
    Gérant de la Cabane de Dionysos

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Silas Inkios - L'abus d'alcool doit se faire avec modération
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Dyonisos
    Points de puissance : 181
    Messages : 23

    Re: Go on the top. [ft Samael]

    le Sam 3 Nov 2018 - 19:26

    Samaël donc, s’élança directement après ma proposition, sans même acquiescer ou autres. Comme ça, allez hop, on commence au quart de tour ! J’ai même pas le temps de comprendre, qu’il était déjà au pied du mur à chercher des prises.

    « Ben alors, t’attends quoi le graecus ? »


    Plutôt le top départ, m’enfin.
    Je m’élance à sa suite en souriant. J’analyse le plus rapidement possible le mur et envisage quelques prises assez proche de celles de Samael. Qui d'ailleurs avait déjà pris de l’avance. La prochaine fois que quelqu’un me propose une course, je retiendrais la leçon et partirait aussi vite que lui sans demander mon reste hein.

    « Sinon, oui, je suis romain. Légionnaire de la seconde cohorte. Je suis arrivé il n’y a pas très longtemps et je suis tellement occupé à apprendre l’art de l’escrime aux gosses que j’en oublie de sociabiliser. Ravi de te connaître, Silas.»

    Je lâche un petit rire. Je pouvais le comprendre, enseigner des trucs c’est déjà compliqué, alors en plus si c’est à une bande de gamins hyperactifs,merci bien. En tout cas, il avait gagné pas mal de points dans mon estime. Ptêt que j’irais voir ces fameux cours, histoire de découvrir  la fameuse discipline, plus qu’efficace, romaine.

    “Et bien, ravi de grimper ce mur de la mort avec toi Samael.”


    J’avais parlé d’une traite,  la pierre sur laquelle ma jambe droite prenait appui venait de se détacher du mur, me laissant stresser la jambe dans le vide. Je me rattrape in extremis et reprends comme si de rien n’était. Si j’en faisais tout un foin à chaque fois que je manque de tomber, on est pas sortis de l’auberge.

    J’essaye de rattraper le romain le plus vite possible, maintenant à fond dans la course. Ce qui, je dois bien l’avouer, n’arrive pas souvent.Je n’étais maintenant plus qu’à un tout petit mètre de distance.


    « Fils de Thanatos, pour vous servir. Et toi au fait ? »

    Thanatos, si je me souviens bien, c’est le dieu de la Mort. Fabuleux.
    Je reprends un peux mon souffle après m’être  hissé avec un seul bras sur une prise plus haute, pour placer ma jambe qui jusqu’à maintenant ne faisait que glisser le long de la paroi.

    “Fils de Dionysos, j’avoue qu’on change un peux de registre.”


    Je souris, et lâche le regard de mon interlocuteur pour éviter quelque gouttes de lave qui passait par là.

    J’étais maintenant presque au niveau de Samael et réussis enfin à prendre de l’avance quand celui ci se retrouve suspendu en l’air par la force d’un seul bras. J’affiche une air plus ou moins impressionné et continus avec l’espoir de garder mon avance. Tout en surveillant les coulées de lave, histoire d’éviter de me retrouver dans la même situation que mon opposant.  Le problème avec ces coulées de lave, c’est qu’elles sont parfois imprévisibles. Mais bon, avec le temps on finit presque par s’y habituer. Dès que le coin devient trop chaud, hop tu te casses le plus vite possible. En parlant de chaud, je suait comme jamais.

    “A part ça, si t’as besoin de rencontrer des gens, je peux toujours t’aider.”
    Je marque une pause pendant que je prends appuie sur la paroi pour passer par dessus une corniche et regarde le romain. “J’suis plutôt ton opposé, trop occupé à sociabilisé, je m’entraîne  pas assez.”

    Je rigole et continus d’escalader. Mes muscles me faisaient souffrir, me rappelant l’entraînement à l’arène ce matin. Ce que j’avais dit était bien la pure réalité, j’étais très loin du niveau que je devrais avoir après être ici depuis aussi longtemps. La plupart de ceux qui étaient arrivé en même temps que moi m’étaient supérieurs,, faut dire qu’ils ont tous cette hargne du combattant, que je n’avais presque pas.


    A. Samael O'Connor
    Légionnaire de la 2e cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : Andrew Turner
    Parent divin : Thanatos
    Points de puissance : 333
    Messages : 37

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Gladius et/ou javelot en or impérial
    Défaut fatal: Persévérance

    Re: Go on the top. [ft Samael]

    le Dim 4 Nov 2018 - 0:30
    Silas grimpait plus lentement que Samael, mais le rattrapait tout de même, ce qui n’était pas du tout au goût du jeune romain qui décida de passer la vitesse supérieure. Le jeune fils de Dionysos était plus gauche, mais d’au moins vingt centimètre plus grand et possédait donc un avantage de taille.

    Le romain glissa un regard à son adversaire lorsque ce dernier lui dit :

    « A part ça, si t ‘as besoin de rencontrer des gens, je peux toujours t’aider. J’suis plutôt ton opposé, trop occupé à sociabiliser, je m’entraîne pas assez. »

    Samael rit de bon cœur avant de rétorquer, accroché à une nouvelle prise :

    « Je suis toujours open pour de nouvelles rencontres, mais je t’avoue que je suis plus souvent sur les terrains d’entraînement qu’autre part. Ca me ferait du bien de faire une pause et d’aller voir ailleurs je pense. Des suggestions ? »

    Samael se demandait où le fils de Dionysos pouvait bien passer toutes ses journées s’il ne s’entraînait que rarement. Il savait que les grecs avaient un tempérament plus posé que ses confrères romains, mais il ignorait où se situaient les lieux vraiment dédiés à la détente et propices aux rencontres.

    Grimpant à vive allure, le jeune homme évitait les coulées de lave qui se dirigeaient vers lui avec une hargne hors du commun. Il se déplaçait avec légèreté, presque porté par les courants d’air comme si Seraphina était là pour le pousser jusqu’en haut du mur, et concentré comme il était, il n’entendit pas la roche se fissurer sous sa main gauche avec un craquement sourd.

    La pierre resta accrochée dans sa main l’espace d’un quart de seconde, puis il se retrouva dans une bien fâcheuse posture : en effet, il pendait lamentablement dans le vide, avec son bout de caillou dans la main. Il finit par le lâcher après avoir vérifié que personne ne se trouvait en dessous, puis, adressant un dernier sourire au grec qui venait tout juste de le rattraper, il reprit son équilibre sur la façade rocheuse avant de se propulser vers le haut.

    Il se décala vers la droite, venant sur sa gauche un jet de lave un peu trop téméraire à son goût. Puis il atteignit le sommet du mur, une fraction de seconde avant Silas.

    « Eh bien le grec, pour quelqu’un qui ne s’entraîne quasiment pas, t’es plutôt bon dans ton genre ! » dit-il avec un sourire amical.

    Puis ils redescendirent tous les deux. Une fois arrivés en bas, Samael osa enfin demander :

    « Dis moi… Je sais que vous avez une tendance assez particulière à faire des feux de camps et tout ce genre de trucs le soir pour vous détendre, mais vous n’avez pas quelque chose de plus… enfin de moins… enfantin ? »

    Samael mourrait d’envie d’un rhum-coca bien frais. Et dans une colonie de vacances pour enfants, ça paraissait compliqué à obtenir.


    Silas Inkios
    Gérant de la Cabane de Dionysos

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Silas Inkios - L'abus d'alcool doit se faire avec modération
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Dyonisos
    Points de puissance : 181
    Messages : 23

    Re: Go on the top. [ft Samael]

    le Jeu 8 Nov 2018 - 23:38

    Samael venait d'accélérer le rythme, je tentais de le suivre tant bien que mal. Je commençais à atteindre mes limites quand même.

    « Je suis toujours open pour de nouvelles rencontres, mais je t’avoue que je suis plus souvent sur les terrains d’entraînement qu’autre part. Ca me ferait du bien de faire une pause et d’aller voir ailleurs je pense. Des suggestions ? »


    Il passait vraiment autant de temps aux entraînements ? C’est sûr qu’on doit se sentir un peu restreint dans le camp en ne fréquentant  que l'arène et ce genre de truc. Bon, après, c’était un camp d’entraînement. Mais depuis que j’y étais 365 jours sur 365, j’avais eu tendance à me relâcher bien plus.
    Et puis ici, pour s’amuser c’était pas non plus la folie ,enfin pour moi. Pour quelques uns, se foutre sur la gueule était un jeu vachement amusant. Pour moi, pas trop.

    Je réponds au Romain sans vraiment le regarder, on était à plusieurs mètres du sol, ce serait con de faire une connerie maintenant.

    “Bah… Après ça dépend de toi,  pour certains la salle d’art est un lieu super et d’autres la spirale de l’ennui. Après ya le terrain de volleyball que j’aime bien. Pour faire connaissance ya rien de mieux que faire équipe nan ? Après il y a les classiques comme le bar ou l'amphithéâtre.”

    Je me tais et reprends mon souffle, ça fatigue de parler et escalader, surtout ce mur-là.
    On grimpait de plus en plus vite et j'essayais de rester le plus vigilant, j’étais plus en train de tenter de ne pas me faire distancer qu’autre chose.
    La fin du mur tant désiré apparut enfin. Mais au même moment un craquement sinistre résonna au-dessus de moi, un morceau du mur venait de se détacher et Samael avec.
    J’ai paniqué une demi-seconde et réussis à rattraper le romain au dernier moment par le bras avec un sourire un peu inquiet. Faut dire que je ne souhaiterais à personne de tomber de cette hauteur et encore moins ce sympathique type à peine rencontré.
    On était enfin en haut du mur, j’arrivais le dernier et complètement vidé de mes forces. La descente allait se faire avec précaution si je voulais pas me rompre le cou.


    « Eh bien le grec, pour quelqu’un qui ne s’entraîne quasiment pas, t’es plutôt bon dans ton genre ! »


    Haha, c’était bien gentil, mais là on était à l’escalade, je parierais toute ma fortune que je ne faisais absolument pas le poids contre lui avec une épée.

    “Merci, même si je pense que c’est la seule discipline où je me débrouille plutôt bien. Pas très utile pour affronter les bestioles qui veulent notre peau à l’extérieur je dois l’avouer.” dis-je flatté par le compliment.

    On arrivait enfin en bas, tous les deux épuisés, enfin je l’étais sûrement plus que lui. J’étais ex-té-nué. On va dire que j’ai fait mon gros effort de la semaine. Et pour une fois que ce n’est pas de survivre à l'arène, ça me change. En tout cas, la douche allait s’annoncer salvatrice.

    « Dis moi… Je sais que vous avez une tendance assez particulière à faire des feux de camps et tout ce genre de trucs le soir pour vous détendre, mais vous n’avez pas quelque chose de plus… enfin de moins… enfantin ? »

    J’éclate de rire, et commence presque à m'étouffer sur le coup. Ne jamais rire en reprenant son souffle, jamais.
    Bref, je récupère le peu de décence que j’avais et le regarde.

    “Alors toi, t’as un don pour t'adresser aux bonnes personnes. J’sais pas si t’as remarqué, mais derrière l’amphi ya un bar. Bon à première vue c’est pas fou fou, mais si tu demandes le chemin pour le deuxième sous sol, tu verras que c’est un tout autre registre.”

    J’affiche la tête de celui qui sait ce que tu ne sais pas, tout fière, parce que ça m’arrive jamais.
    Tu m’étonnes qu’il passe son temps à s'entraîner, le premier mec sympa venus avec qui il aura discuté l’aurait invité au fameux deuxième sous sol. À  moins que les gens ne veuillent garder ça entre grecs, mais l’alcool était un cadeau à partager au même titre que la nourriture.Et puis c’est pas cool, ils sont là pour se mélanger les voisins romains.

    “Bon par contre c’est deux drachmes l’entrée, l’alcool ça coûte cher. Mais dit que tu viens de moi, on te fera ça gratuit.”

    Autant profiter un minimum de mon statut nan ?


    A. Samael O'Connor
    Légionnaire de la 2e cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : Andrew Turner
    Parent divin : Thanatos
    Points de puissance : 333
    Messages : 37

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Gladius et/ou javelot en or impérial
    Défaut fatal: Persévérance

    Re: Go on the top. [ft Samael]

    le Sam 10 Nov 2018 - 20:00
    Silas a éclaté de rire après que Samael eut fini de parler. Il ne comprit pas bien en quoi cela était drôle, du moins pas tout de suite.

    “Alors toi, t’as un don pour t'adresser aux bonnes personnes. J’sais pas si t’as remarqué, mais derrière l’amphi ya un bar. Bon à première vue c’est pas fou fou, mais si tu demandes le chemin pour le deuxième sous sol, tu verras que c’est un tout autre registre.”

    Samael était ravi. Un bar, planqué aux yeux des adultes au camp ? Magnifique. Il déchanta un peu lorsqu’il lui annonça le prix d’entrée, mais Silas lui annonça qu’il pouvait tout à fait ne rien payer en disant qu’il venait de sa part.

    Le jeune homme se sentit soulagé, il n’avait que des sesterces et il n’était pas sur que ce soit accepté comme monnaie. A vrai dire, il était sur que le caissier tirerait une tronche de trois mètres de long s’il s’avisait de sortir autre chose que des drachmes de sa poche pour payer ses consommations.

    « Eh bien j’en serai ravi, merci beaucoup c’est sympa de ta part. »

    Il lui fit un sourire étincelant puis descendit la totalité de sa bouteille d’eau en quelques secondes. Il était assoiffé après cet exercice, et il avait plusieurs égratignures qui le brûlaient dans la paume de la main, sur sa jambe et sur la hanche, surement à cause de sa petite chute.

    «Tu peux être certain de me voir ce soir en tout cas, je commence à en avoir un peu marre de rester tous les soirs au feu de camp ou au campement romain, je finis par trop bien les connaître à force. »

    Ayant une petite pensée pour Seraphina, le romain poussa un léger soupir puis récupéra ses affaires posées au pied d’un pin gigantesque. Il en profita pour absorber une partie de son énergie pour se restaurer, et aussitôt une flopée d’aiguilles tombèrent des branches, atterrissant dans ses cheveux et ceux de Silas. Il lui en retira quelques une des cheveux et des épaules l’air de rien, puis après un dernier sourire et un remerciement, il tourna les talons avant de filer aux douches.

    Ce soir allait être des plus sympathiques, en revanche il n'était pas certain d'être en mesure de donner le cours habituel de la matinée qui suivrait.


    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum