AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    ErwinFils de Poséidon


    Séraphina Gwynt
    Non validé•e

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Elliot Wainford
    Parent divin : Eole
    Points de puissance : 514
    Messages : 43

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une boucle d'oreille, qui fait accessoirement lance, entièrement en or impérial.
    Défaut fatal: Arrogance

    Samael - Watch Out

    le Dim 28 Oct 2018 - 18:02
    Seraphina était assise tout en haut du mur qui cerclait l’arène. Elle était arrivée là grâce à sa maîtrise des courants aériens, qui l’avaient portée là où personne d’autre, ou presque, ne pouvait grimper. Elle appréciait se poser là de temps à autre, principalement parce qu’elle pouvait ainsi observer les combattants et analyser leur technique. Découvrir lesquels valaient le coup, et lesquels lui feraient perdre son temps. De là-haut, elle ne pouvait pas voir tous les détails, mais elle pouvait définitivement voir toutes les personnes s’entraînant en même temps. Souvent, comme aujourd’hui, c’était Alexis qui attirait son regard. Comme Sera le pensait, elle était une très bonne combattante. Ses mouvements étaient très fluides et rapides, ses réflexes comparables à ceux de la fille de l’air, et ses positions tout aussi précises. Elle se déplaçait dans l’arène comme le ferait un tigre dans les hautes herbes, subtilement, rapidement, élégamment, mais surtout, prête à bondir sur son adversaire, et à le mettre à terre en quelques instants. Un jour, Sera descendrait de son perchoir et irait la défier. Mais elle n’était pas encore prête, pas alors que sa voix résonnait toujours dans sa tête par moments, pas tant qu’elle ne pouvait pas se décider sur la manière dont elle devait agir avec les gens.

    Elle soupira en voyant Michael Lews s’approcher de la guerrière, et lui parler. Évidemment qu’elle avait aussi suivi son entraînement, cet homme était un monstre de réflexes. Même à deux contre un, Sera ne pensait pas pouvoir l’emporter sur lui. C’était ce qui le rendait si intéressant, et ce qui en faisait un excellent professeur pour tous ceux qui privilégient leurs réflexes et leur vitesse. Dans un autre coin de l’arène, Aleksei donnait des cours à sa manière, lui aussi. Cet homme était un monstre de puissance, un fils d’Arès qui devait rendre son père fier, et un excellent maître d’arme, tout à fait fascinant. En voyant tous ces talents réunis en une arène, Sera ne pouvait contenir un semblant d’excitation. Elle était si chanceuse d’être ici à la même époque que tous ces gens si doués, si forts. Et elle avait hâte de les battre, dès qu’elle en aurait la puissance, ou le temps.  

    Sera décida qu’elle en avait assez vu pour aujourd’hui, et avec un soupçon de déception de ne pas avoir le temps de continuer à les admirer plus longtemps, elle se laissa tomber en arrière, de manière tout à fait théâtrale, demandant aux courants d’air d’amortir sa chute de plusieurs mètres de haut, qu’elle finit droit sur ses pieds, les bras tendus, telle une gymnaste qui aurait réussi une figure. Puis elle se mit à marcher, comme si de rien n’était, non sans regarder une dernière fois en direction de l’arène. Elle ne savait pas trop où est-ce que ses pas l’emmèneraient, mais il fallait bien qu’ils l’emmènent quelque part.  

    Au bout de quelques minutes, elle se retrouva devant le mur d’escalade. Un étrange mélange entre un mur, un volcan, et un piège mortel, qu’elle trouvait à la fois fascinant, et tout à fait inutile pour sa personne. Évidemment, elle pouvait sauter suffisamment haut, propulsée par le vent, pour n’avoir à toucher ce mur que quelques fois avant d’atteindre le haut. On pouvait presque dire qu’elle pouvait voler, mais ce ne serait pas tout à fait exact. La raison qui la fit s’arrêter devant le mur fut la présence de Samael dessus. Il était en train d’en descendre, et en était plus ou moins à la moitié. Comme Séra, Samael faisait partie des gens qui avaient eu la chance de rejoindre la seconde cohorte grâce à l’influence de Kidaria. Actuellement, il était déjà bon, mais ce qui était vraiment impressionnant chez lui était sa vitesse d’apprentissage. Il est relativement nouveau au Camp, et se bat déjà bien mieux que certains qui ont plus d’ancienneté que lui. Ainsi, Sera l’appréciait, comme on appréciait un petit frère qui faisait de son mieux. Mais surtout, elle avait hâte qu’il devienne assez fort pour pouvoir être un combattant de taille face à elle.  

    Soudainement, sans raison apparente, il semblait avoir manqué une prise avec l’un de ses pieds, ou bien peut-être avait-il simplement dérapé. Toujours est-il qu’il se trouvait maintenant en fâcheuse posture, et qu’un jet de lave semblait arriver dans sa direction. Sans vraiment réfléchir ou se demander si oui ou non il parviendrait à se ressaisir à temps pour ne pas finir avec une jambe en moins, Sera commanda au vent de vite le pousser en hauteur. Il devrait redescendre ce mètre, mais au moins, il le ferait avec ses deux jambes. Elle l’attendit en bas, avant de l’interpeler.

    Ça va, Sam ? On peut dire que t’as eu de la chance là-haut. On dirait pas, mais le vent souffle plus fort qu’on ne le croit à cette Colonie, tu ne trouves pas ?

    Elle dit cela avec son ton habituel, un tantinet moqueur, possiblement condescendant sans qu’elle le veuille, mais surtout, cette fois, plein de bonne intention. Elle s’était souvent éloigné du chemin des vrais héros, mais cette fois-ci, elle pensait vraiment avoir fait la bonne chose, et, même si ça devrait être naturel, elle ne pouvait s’empêcher de ressentir une certaine fierté, qui semblait s’afficher sur son visage sous la forme d’un réel sourire.


    A. Samael O'Connor
    Légionnaire de la 2e cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : Andrew Turner
    Parent divin : Thanatos
    Points de puissance : 333
    Messages : 37

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Gladius et/ou javelot en or impérial
    Défaut fatal: Persévérance

    Re: Samael - Watch Out

    le Mer 31 Oct 2018 - 19:33
    Samael avait chaud. Il avait vraiment très chaud. Sur un mur parcouru par la lave, c’était plus ou moins normal. La sueur lui coulait dans les yeux et lui brouillait la vue, en plus de lui brûler la rétine. C’était comme se prendre du jus de citron sur le globe oculaire, atroce. Mais Samael n’y prêtait même pas attention, aussi concentré qu’il fut sur son parcours. Il montait son bras droit vers une nouvelle prise et lâcha la précédente avant de se propulser vers le haut d’un mouvement de jambe. Et il atteignit le sommet, après une heure d’efforts. Il savait qu’il aurait du étudier le mur avant de se lancer ce défi, mais, s’était-il dit, dans le vrai monde on a pas le temps d’étudier le terrain avant de s’y engager, pour peu qu’il y ait quelques monstres accrochés à ses basques.

    Soulagé, il prit le temps de respirer quelques longues goulées d’air, puis lorsqu’il estima qu’il avait suffisamment récupéré, il se laisse glisser vers une prise plus bas et s’y accrocha, les jambes presque pendante dans le vide. Il grimaça soudain, il sentait ses muscles étirer les longues cicatrices qu’il avait en travers du torse. Il se pressa de trouver un appui avec ses pieds, puis petit à petit, malgré les coulures de lave qui se pressaient vers lui, il réussit à gagner quelques centimètres. C’était peu, et il se rapprochait de la lave. Où plutôt, la lave semblait se rapprocher de lui. Il jeta un œil vers le bas, et s’aperçut qu’il ne trouverait pas de prise fiable pour son pied gauche… A moins qu’il puisse atteindre celle qui, une dizaine de centimètres trop bas, lui faisait de l’œil.

    Naturellement, il ne l’atteignit pas et se retrouva en mauvaise posture, au point qu’il eut peur de perdre l’un de ses membres inférieurs. Il tenta vainement de se hisser sur une autre prise pour échapper à la lave qui menaçait son intégrité physique, puis il sentit une force inconnue le pousser vers le haut. Il se retrouva au dessus de la coulure de lave qui se retrouvait désormais au même endroit que sa jambe quelques secondes auparavant. Samael poussa un soupir de soulagement, regardant ce flot brûlant couler en dessous de lui.

    Lorsqu’il atteignit finalement le sol, avec quelques minutes de retard mais entier, il s’essuya le front dégoulinant avec son t-shirt et se dirigea vers le lac qui lui barrait le chemin des douches. Il ne rêvait plus que de ça maintenant, une bonne douche chaude décontractante, quand soudain apparut dans son champ de vision la romaine qui semait la discorde chez les grecs. Refreinant une grimace, il se força à lui faire face lorsqu’elle l’interpella :

    “Ça va, Sam ? On peut dire que t’as eu de la chance là-haut. On dirait pas, mais le vent souffle plus fort qu’on ne le croit à cette Colonie, tu ne trouves pas ?”


    Samael demeura silencieux le temps d’une minute, peut-être deux. Le ton qu’elle avait prit pour dire ça était, sans surprises, condescendant et moqueur, et accompagnait un sourire satisfait. Il détestait cette attitude, et le fait que cela vienne d’elle ne l’énerva qu’encore plus. Il cherchait ce qu’il devait dire en premier. Il avait bien deviné qu’elle venait de lui sauver la mise, elle commandait aux vents, telle un maître de l’air, et il devait bien reconnaître qu’il s’agissait là d’une preuve de… Eh bien, il ne savait pas vraiment de quoi en réalité, elle avait toujours été très égoïste et ne vivait que pour son propre triomphe, alors savoir qu’elle lui avait permis d’échapper à un triste et funeste destin pour absolument aucune raison, c’était comme de se réveiller un matin et apercevoir une licorne par la fenêtre. Quand on n’est pas un demi-dieu s’entend. Il serra les poings hargneusement avant de se détendre et d’afficher un sourire las :

    « Samael. Pas Sam. Si j’avais voulu m’appeler Sam, je me serai appelé Sam. »

    Le jeune homme avait bien conscience de ne pas avoir été des plus agréables, ce qui était assez rare pour être notifié et il s'en voulut aussitôt. Il passa la main sur son visage, cherchant une tactique d’approche plus sympathique puis se lança :

    « Merci pour le coup de pouce là haut. J’y aurai laissé ma jambe sans toi. », fit-il en désignant le mur de lave. « C’est rare de te voir accomplir une bonne action pour ton prochain. Puis-je te demander en quel honneur c’était ? »

    C'était maladroit. Mais il ne se faisait pas d’illusions, Seraphina avait toujours été un monstre d’égocentrisme, et bien que possédant d’autres points positifs tels que l’adresse au combat et la puissance, les qualités humaines n’en faisaient pas partie. Elle n'était pas là pour prendre des nouvelles. Aussi le jeune homme n’attendit pas de réponse particulière pour avancer vers les douches, espérant qu’elle lui lâche la grappe sans trop tarder.

    « Qu’est-ce que tu faisais là d’ailleurs ? » demanda-t-il d’un ton plus relâché avant de s’accroupir pour absorber le flux d’énergie d’un bosquet. Il se sentit plus en forme, mais espérait surtout que comme tant d’autres avant elle, son pouvoir sur la mortalité la dégoûterait assez pour tracer sa route. Mais elle n’avait pas l’air de vouloir partir, alors il ajouta :

    « Tu n’as pas un adversaire digne de toi à affronter aujourd’hui ? Il y a une fille d'Arès qui se débrouille vraiment pas mal d'après une de mes récentes connaissances. »


    Séraphina Gwynt
    Non validé•e

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Elliot Wainford
    Parent divin : Eole
    Points de puissance : 514
    Messages : 43

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une boucle d'oreille, qui fait accessoirement lance, entièrement en or impérial.
    Défaut fatal: Arrogance

    Re: Samael - Watch Out

    le Jeu 1 Nov 2018 - 10:40
    Sera suivait son compagnon de cohorte, marchant à ses côtés sans le laisser prendre de la distance sur elle. Elle nota dans un coin de sa tête qu’il n’appréciait pas le fait qu’elle ait spontanément choisi d’utiliser un surnom pour s’adresser à lui. Cette réaction la déphasa un instant : elle pensait qu’utiliser un surnom serait une sorte de témoignage de son appréciation, d’une amitié nouvelle, possiblement, pour elle qui n’en utilisait généralement jamais. Tous ses instincts lui criaient de continuer à utiliser ce surnom, de ne pas lui montrer qu’il pouvait avoir une quelconque influence sur elle, et en même temps, au fond, tout au fond, elle savait qu’elle devrait respecter son choix, si elle souhaitait un jour pouvoir obtenir sa confiance, ou au moins un semblant de compréhension de sa part.

    Une nouvelle fois, Sera fut froissée par le garçon, qui avait décidé de remettre en cause sa bonne volonté, et qui semblait croire qu’elle ne l’avait sauvé que par intérêt personnel. Évidemment, c’était en partie vrai, la raison la plus probable étant qu’elle avait souhaité montrer qu’elle était capable d’aider les autres sans se mettre spécialement en valeur. Toutefois, il était aussi vrai qu’elle avait agi sans vraiment réfléchir. Sa maîtrise du vent était devenue tellement naturelle pour elle, à force de l’utiliser pour tout et n’importe quoi, qu’elle avait à peine eut le temps de réfléchir à quoi faire que les courants d’air s’étaient déjà précipités pour sauver Samael.

    Lorsque celui-ci s’arrêta, elle ne put s’empêcher de le regarder aspirer la vie de ce buisson. Sa capacité était tout simplement fascinante, et la Romaine ne pouvait s’empêcher d’imaginer les possibilités infinies que cela impliquait. Sans nul doute, sous les conseils de Kidaria, ce garçon deviendrait un grand guerrier. Il aurait même le potentiel de devenir préteur, s’il continuait sur sa lancée, et cela effrayait Sera autant que ça l’excitait. Plus elle le voyait grandir, et plus elle avait envie de l’affronter à pleine puissance.  

    Figure toi, Sam... Samael, que je n’avais pas de raison particulière de sauver ta jambe, si ce n’est qu’on m’a récemment fait remarquer que mon comportement pouvait être légèrement égoïste par moment, et que j’essaie d’y remédier. C’est aussi simple que ça.

    Presque gênée de ce qu’elle avait à dire par la suite, elle fixa ses mains un instant. Des courants d’air y slalomaient entre ses doigts comme si de rien n’était. Elle espérait un peu que Samael réponde à sa dernière phrase pour éviter la suite, mais il n’en fit rien, et continuait à marcher vers dieux savent où.

    Et la fille d’Arès, si on parle de la même, semble m’éviter, depuis notre première rencontre. Du coup, ces derniers temps, je regarde plus que je participe à l’arène. Bon travail d’ailleurs. Tu sembles être pas mal comme professeur. Même si tes techniques ne sont pas encore parfaites, je suis sûre que ça aidera ces enfants à devenir passables au pire, forts au mieux.

    Sera ne regardait pas le romain qui marchait à ses côtés lorsqu’elle prononça ses mots, préférant porter son attention sur un petit caillou qu’elle avait fait monter jusqu’à sa main, et qui tournait autour grâce aux vents. C’était le genre de choses qu’elle faisait maintenant naturellement, qui étaient aussi faciles pour elle que de marcher, parler ou même de se battre. Parfois, elle se prenait à espérer qu’un jour, faire de bonnes actions comme celle qu’elle avait faite en sauvant Samael serait un trait qui lui viendrait aussi naturellement.


    A. Samael O'Connor
    Légionnaire de la 2e cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : Andrew Turner
    Parent divin : Thanatos
    Points de puissance : 333
    Messages : 37

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Gladius et/ou javelot en or impérial
    Défaut fatal: Persévérance

    Re: Samael - Watch Out

    le Sam 3 Nov 2018 - 15:49
    “Figure toi, Sam... Samael, que je n’avais pas de raison particulière de sauver ta jambe, si ce n’est qu’on m’a récemment fait remarquer que mon comportement pouvait être légèrement égoïste par moment, et que j’essaie d’y remédier. C’est aussi simple que ça.”

    Agacé par sa réaction première, qui fut, sans surprises, de renommer le jeune homme Sam une fois encore, il soupira. Tenter de changer sa personnalité, Samael le savait, c’était peine perdu. Chassez le naturel et il revient au galop. A moins que le naturel de Seraphina ne soit enfoui tout au fond d’elle, recouvert par une bonne grosse couche de crasse et de poussière. Samael ne s’attarda pas après avoir anéanti les dernières forces du bosquet et continua de marcher en direction des douches tandis que la jeune seconde de Kida se lançait dans de interminables explications :

    “Et la fille d’Arès, si on parle de la même, semble m’éviter, depuis notre première rencontre. Du coup, ces derniers temps, je regarde plus que je participe à l’arène. Bon travail d’ailleurs. Tu sembles être pas mal comme professeur. Même si tes techniques ne sont pas encore parfaites, je suis sûre que ça aidera ces enfants à devenir passables au pire, forts au mieux.”

    Il la remercia d’un signe de tête, réfléchissant à ce qu’il pouvait bien répondre sans pour autant être aussi désagréable qu’auparavant. Il la sentait sincère, mais émettait quelques réserves tout de même, n’ayant jamais eu la preuve vivante que Seraphina était un être humain doté d’émotions et de bonnes intentions.

    "Les gamins sont bons. Ils n’ont juste jamais tenu une épée de leur vie avant d’arriver ici, contrairement à toi. Si tu veux remédier à ton comportement, comme tu dis, commence par cesser d’exiger des autres d’être constamment à ton niveau pour leur donner un minimum de considération."

    Le jeune homme s’arrêta pour la regarder dans les yeux :

    "Tu es douée, tu es forte, tu es plutôt vive d’esprit, tu es intelligente, alors sers toi de ça pour acquérir un peu de patience. Ca te sera très utile, crois-moi. "

    Samael reprit son chemin tranquillement, flânant au gré des courants d’air qui glissaient sur sa peau. Une idée germa alors dans son esprit. Si ses techniques n’étaient pas parfaites, celles de Seraphina l’étaient, ou en tout cas, s’en rapprochaient. Sa condescendance habituelle était fondée, il se devait de le reconnaître. Cependant, la jeune romaine semblait éprouver quelques difficultés sur le plan humain, là ou Samael n’avait lui, aucun problème.

    "Ecoute, je te propose un truc. Tu m’aides à m’améliorer au combat, à perfectionner mes techniques, peut-être même m’assister dans mes cours pour les gamins quand tu seras prête, histoire qu’ils ne soient pas « passables au pire et forts au mieux », mais bel et bien des guerriers au max de leur potentiel, et en échange je t’aiderai dans la mesure du possible à devenir quelqu’un de… eh bien, quelqu’un de meilleur. Humainement parlant. Tu as tout pour le devenir, la volonté apparemment, et toutes les capacités nécessaires, il te manque juste un bon coup de pied au cul de temps à autre pour changer ta vision des choses un peu étriquée.  Sans vouloir te vexer. "

    Il espérait ne pas avoir été trop crû, mais il savait pertinemment qu’une fois que Seraphina avait quelque chose en tête, il était impossible de lui faire changer d’avis.

    "Pour ce qui est d’Alexis, tu devrais lâcher l’affaire pour le moment et te concentrer sur tes objectifs principaux. Tu auras tout le temps d’essayer de la battre quand tu seras plus… "

    Il faillit dire "humaine", mais sentant qu’il pousserait le bouchon trop loin, il se retint et lâche à la place :

    " … Patiente et compréhensive, on va dire. Entre autres. Une fois qu’elle aura vu que tu es quelqu’un de bien dans le fond. Pour être honnête, tu as de nombreuses choses à travailler avant de pouvoir réellement aller vers les autres."

    Samael s’immobilisa, méfiant, pour la fixer de ses yeux noisette, avec un regard vif et attentif. Il tapotait son menton de ses doigts agiles et sachant qu’il venait de prendre un gros risque et se tenait prêt à esquiver une attaque de la romaine. Il espérait de tout cœur qu’elle était sincère et qu’elle ne cherchait pas une bonne raison de lui mettre la raclée de sa vie, parce qu’elle ne manquerait plus de prétextes après son petit discours.


    Séraphina Gwynt
    Non validé•e

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Elliot Wainford
    Parent divin : Eole
    Points de puissance : 514
    Messages : 43

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une boucle d'oreille, qui fait accessoirement lance, entièrement en or impérial.
    Défaut fatal: Arrogance

    Re: Samael - Watch Out

    le Dim 4 Nov 2018 - 15:23
    Sera leva un sourcil après la première remarque de Samael. Était-ce vraiment sa faute si elle n’était réellement intéressée que par les gens talentueux ? Certains aimaient les roux, d’autres les petits, elle c’était les gens puissants, n’était-ce pas qu’un gout comme un autre ? Le garçon allait même jusqu’à avoir l’audace de la fixer droit dans les yeux pour lui dire que malgré toutes ses qualités, elle devrait aussi apprendre la patience. Elle passait des heures chaque jours, perchée en haut de l’arène, à ne rien faire d’autre que regarder, et ce gringalet osait lui dire qu’elle manquait de patience ? Elle ne lâcha pas son regard, lui laissant le loisir d’être le premier à flancher.

    Lorsqu’il se remit à marcher, Sera respira profondément pour ne pas s’énerver contre lui. Au fond, elle se doutait qu’il ne pensait pas à mal, concrètement. Samael ne pensait d’ailleurs presque jamais à mal, ce qui pouvait être vu comme une qualité ou un défaut, selon les moments. Très vite, le jeune homme reprit son monologue, proposant un marché à la guerrière, tout en n’oubliant pas de lui lancer quelques piques au passage, et de lui proposer de lui botter le cul. Rien de mieux pour irriter la Légionnaire que de la menacer, et pourtant, elle le laissa finir, se sentant d’humeur généreuse. Bien trop généreuse, même.

    Lorsqu’il s’arrêta une nouvelle fois pour la fixer dans les yeux, elle ne céda pas encore une fois, enfonçant elle aussi son regard dans le sien. Elle avança, même, enlevant un peu de distance entre eux, et forçant Samael à lever la tête pour continuer à la fixer.

    Tu sais, Samael, t’es vraiment un sacré veinard. Y a quelques semaines, ce serait moi qui t’aurais botté le cul pour m’avoir parlé comme ça. Peut-être même que t’aurais pu finir les boyaux à l’air, qui sait. Mais je suis de relativement bonne humeur, et ta proposition m’a l’air honnête. Tu as de toutes façons tout le potentiel nécessaire pour devenir un guerrier hors-pairs. Et peut-être bien que je pourrais avoir un ou deux trucs à montrer à ces gamins.

    Malgré elle, elle laissa échapper un sourire, mi amusé, mi carnassier, à l’idée d’entraîner quelqu’un. Jusque-là, elle avait suivi les conseils de beaucoup de gens, mais jamais on ne lui avait encore fait suffisamment confiance pour lui donner la charge d’un entraînement.  Finalement, ce fut elle qui arrêta de le regarder la première, lui tournant le dos et marchant un peu pour réfléchir à ce qu’elle pourrait dire par la suite.

    Je ne sais pas trop si Kidaria trouverait cette initiative ridicule ou comme ayant un grand potentiel, ni si je serai capable de t’apprendre beaucoup plus qu’elle, mais je ferai de mon mieux. Ma première leçon, d’ailleurs, serait d’éviter de te menacer tes supérieurs hiérarchiques. Comme je te l’ai dit, tu as de la chance cette fois-ci, mais n’en abuse pas, je ne serai pas toujours si conciliante.

    Elle se retourna finalement vers lui, sourire aux lèvres malgré son envie de lui en vouloir, et déclara de manière plutôt enjouée :

    On commence quand tu veux, ce n’est pas comme si j’avais grand-chose à faire de mes journées.


    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum