AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    ErwinFils de Poséidon


    Aquarius S. Heather
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Aquarius S. Heather - Hello, daughter of the sea.
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : //
    Parent divin : Poséidon
    Points de puissance : 209
    Messages : 39

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Un trident offert par son père, qui peut se rétracter en un collier avec un pendentif trident stylisé.
    Défaut fatal: Hehe

    Super combo | Aqua & Pin

    le Dim 28 Oct 2018 - 17:16
    Aqua attendait patiemment que ses frères et soeurs s’endorment, dans le bungalow de Poséidon. Elle faisait semblant de dormir, attendant le moment où elle pourrait se lever et sortir enfin du bungalow. Ce n’est pas qu’elle l’aimait pas, avec ses murs en écume de mer, ses coquillages et tous les symboles marins qu’il représentait. En plus, il était grand, donc chacun pouvait avoir son propre espace. Par exemple, Erwin avait un mur recouvert de dessin. Aqua, quant à elle, avait un petit espace mais il était tout à fait à son goût. Depuis six ans qu’elle était là, elle avait bien eu le temps de le personnaliser comme elle le souhaitait. Au début, elle avait quelques souvenirs de sa mère, des photos et quelques babioles sans importances; des coquillages, des cailloux qu’elle avait trouvé en nageant, et des cadeaux de ses frères et soeurs. Au fil du temps, elle avait remplacé des choses par d’autres, et son endroit à elle avait grandi en même temps qu’elle. Elle adorait cet endroit rien qu’à elle, un endroit où elle pouvait rêver ou faire ce qu’elle voulait sans se faire déranger. Cet endroit avait grandi et évolué en même temps qu’elle.


    Alors, les yeux rivés sur le plafond bleu qu’elle connaissait dans ses moindres détails, la fille de Poséidon patientait. Elle était déjà prête; son tee shirt orange de la colonie des sang-mêlés qu’elle ne quittait jamais, avec un short en jean qu’elle mettait lorsque la nuit était clémente lors des ses sorties nocturnes. Et bien sûr, son collier-trident. Toujours. Elle ne pouvait pas le quitter, et elle ne le devait pas. Le cadeau de son père lui permettait de mieux contrôler ses émotions, et donc son pouvoir par ricochet. Il était indispensable pour elle, et pour la sécurité de la colonie.


    Aquarius tendit l’oreille, et sourit en entendant la lente respiration de ses frères et soeurs. Erwin et Alexander prenaient parfois pas mal de temps avant de dormir, mais ils finissaient toujours par tomber dans les bras de Morphée. Elle se leva discrètement, et longea silencieusement le bungalow jusqu'à arriver devant la porte. Une fois devant, la métisse enfila ses chaussures et ouvrit la porte, qui, Poséidon merci, ne grinça pas. Elle sourit, et sortit dans l’air frais.


    Elle remarqua qu’il était pas plus tard que d’habitude, 23 heures tout au plus, et que la Colonie avait l’air déserte. Un vent chaud soufflait à travers les bungalows, et Aquarius se félicita intérieurement d’avoir pris une tenue légère. Elle tendit l’oreille, aux aguets, veillant à ne pas entendre les redoutables harpies qui trainaient un peu partout la nuit tombée. La voie était libre. Elle se mit à courir donc, non pas vers la plage comme d’habitude, mais vers le bar. Elle entendit les harpies derrière elle, alors elle se mit à sprinter d’autant plus vite, tout en sentant le stress monter en elle. Calme toi….calme toi…. Aquarius ouvrit la porte à la volée et rentra dans le bar, de justesse.


    La brune respirait par saccades, et effleura le trident pendentif. Il était brûlant..Cela ne lui disait rien qui vaille. Elle attendit donc un peu, le temps de se remettre de ses esprits et que son trident prenne une température normale. Puis elle s’avança dans le bar. Elle était assez habituée, elle était déjà venue quelques fois dans le bar. Il était certes amusant le jour, mais c’était la nuit que toutes les choses croustillantes se passaient. Aqua n’aimait pas tant la taverne pour la quantité impressionnante d’alcool qu’il proposait; mais plus pour le goût de l’interdit qu’il procurait lorsqu’elle était là.


    Pourtant, aujourd’hui, elle descendit au deuxième sous-sol - appelé communément sous-sol de contrebande, dont Chiron ne connaissait pas l’existence et dont Silas Inkios était le maître incontesté -  et s’accouda au comptoir. Elle posa deux drachmes d’un air distrait, et, pour une fois, commanda une bière. Elle savait qu’elle allait tout gerber juste après, mais elle avait besoin d’un remontant. Ou d’oublier. Sûrement les deux.


    Justement, ce fut Silas qui la servait. Elle le regarda d’un air glacial, en suppliant intérieurement qu’il n’appelle pas Pin. Il lui sourit, de toute façon Silas souriait à tout le monde, et lui donna sa bière. Il n’avait pas particulièrement surpris de la voir prendre de l’alcool, mais en même temps cela valait mieux pour elle qu’elle ne se fasse pas trop remarquer.


    Aquarius hocha la tête en signe de remerciement, et partit s'asseoir dans une table éloignée des danseurs, de l’ambiance et surtout, des occupants. Elle était au calme, et regarda autour d’elle en sirotant sa bière distraitement. Elle avait volontairement évité de se rendre à la caisse, sachant que Peter s’en occupait le plus souvent, si ce n’est toujours. Il était meilleur ami avec le fils de Dionysos, alors forcément que lorsque Silas prenait les commandes de la taverne de son paternel, son meilleur ami n’allait pas être en reste.


    Pourtant, le fils de Zeus pouvait bien ne pas être là. En tout cas, elle l’espérait. Parce que, se faire draguer tout le temps, c’était flatteur au début, mais il y avait des fois où ça devenait vraiment lourd. Ce n’est pas qu’elle n’aimait pas le brun en soi, mais juste le fait qu’il soit...comme ça avec elle, bah, ça l’exaspérait. Et puis les fois où elle se sentait vraiment mal, elle avait dû se retenir de déchainer ses pouvoirs. Elle n’y serait jamais arrivée sans le trident. Malgré tout, la fille de Poséidon le trouvait assez mignon, et malgré ses blagues nullissimes, il était modérément drôle. Mais ça, elle ne lui dira jamais. Puis, il ne savait rien prendre au sérieux. Et enfin, Aquarius n’avait tout simplement pas envie d’être en couple avec quelqu’un.


    Alors elle continua de boire, en se demandant si ça n’aurait pas été mieux d’aller voir Sirius plutôt que de trainer ici, quand soudain elle entendit un bruit sur la chaise à côté d’elle. Elle se raidit immédiatement, craignant le pire, et se retourna. Merde. C’était lui. Et à voir le grand sourire que Silas faisait, il était certainement pour quelque chose. Comme elle détestait le fils de Dionysos à cet instant. Mais il ne fallait pas se laisser submerger par la haine; par n’importe quelle émotion en fait. Alors elle se contenta de l’ignorer et de continuer à boire sa bière, qui commençait à faire effet, d’ailleurs.


    Après quelques temps, elle détourna son regard sur lui, faisant l’air le plus glacial qu’elle puisse pour le persuader de le faire partir. Mais - oh mon dieu -, il se passait la main dans les cheveux, et ses insupportables yeux bleus pétillaient. C’était désespérant. En plus, les yeux qu’il avait, c’était les yeux que tout gosse de Poséidon devait avoir. Des yeux bleus turquoises comme Alexander...sauf que non. De toute façon, elle est une exception.


    Celle-ci se redressa, et le regarda dans les yeux.


    - Dis, tu comptes jouer encore longtemps à ce jeu ?



    Elle désespérait. Littéralement. Elle en venait à se demander pourquoi elle était venue dans ce foutu bar, au lieu de rester dans son lit ou aller voir Sirius. Mais non.  Il fallait qu’elle vienne ici, qu’elle croise le mec super canon qu’elle évite depuis quatre ans, et qu’elle soit en plus de ça, saoule. Super combo, vraiment.

    Peter Grant
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : ⚡️
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Zeus
    Points de puissance : 179
    Messages : 34

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): arc à flèches et dague
    Défaut fatal: Repousse tout le temps ses limites

    Re: Super combo | Aqua & Pin

    le Dim 28 Oct 2018 - 20:44
    Il ne savait pas pourquoi c’était tombé sur elle. Pourquoi il aimait l’ennuyer, faire le lourd avec elle. Ça avait commencé à l’écurie, quand il s’était perdu quelques jours après son arrivée, puis avec le mur d’escalade quand il l’avait défiée… Et puis c’était parti en couille, tout simplement. C’était marrant, en fait. Ça l’occupait. Et puis il adorait ce petit air qu’elle avait quand elle essayait de l’éviter. Pin savait très bien qu’au fond, elle aimait ce petit jeu aussi.

    Comme d’habitude, il était présent à l’ouverture du bar. C’était logique après tout : Silas, son meilleur pote, dirigeait le lieu qui n’était pas vraiment très légal. Et bien évidemment, il avait tenu à faire partie du projet. Et puis au moins, ça lui donnerait des occasions pour boire. Il était le caissier de cet endroit, le responsable marketing (n’imaginez pas qu’il distribuait des flyers ou quoi, non, c’était un peu plus subtil), comptable, secrétaire, ce genre de choses. C’était pas super intéressant dit comme ça, mais au moins ça faisait passer le temps et il avait droit à de l’alcool gratos.

    Cette fois-ci, il avait dit très clairement à Silas qu’il ne bosserait pas ce soir. Il avait juste envie de boire. Peut-être qu’il pourrait aller sociabiliser avec une fille mignonne pour passer le temps. Même s’il adorait embêter Aquarius, ce n’était qu’un jeu et il n’y avait rien de physique. Il avait besoin de plus que de simples paroles. Il sourit en pensant à cette idée. Il termina sa Sarrasine et alla demander un verre de vodka à son meilleur ami. Quand il prit une gorgée du liquide, il prit soin de le savourer quelques secondes avant de l’avaler. Il fit à clin d’oeil à son acolyte et se posa à côté d’une jeune femme. Elle était plutôt belle et l’étincelle de curiosité dans ses yeux montrait qu’elle n’était pas indifférente à son charme. Il lui sourit et il commença à faire connaissance. Entre temps, il reprit un, deux, trois (...peut-être quatre ? voire plus ?) verres et se laissa petit à petit aller vers l’allégresse de l’alcool. Il allait commencer à passer à la vitesse supérieure quand il vit que son meilleur ami tentait d’attirer son attention.
    Alors il se leva, s’excusa auprès de la jolie blonde (il n’avait même pas retenu son prénom) et partit le rejoindre au bar. Il fronça les sourcils et lui demanda ce qui n’allait pas. Ce dernier ne lui répondit qu’avec un signe de la tête en direction d’une métisse que Pin ne reconnaissait que trop bien. Aqua. Que faisait-elle ici ? Elle n’était pas du tout du genre à fréquenter le bar, il le savait très bien. Il soupira, termina son verre de vodka et demanda un Tango. Le fils de Zeus ne savait pas trop comment elle réagirait si elle le voyait avec de la vodka, alors autant opter pour un petit cocktail à base de bière et de grenadine.

    Une fois son verre en main, il alla s’asseoir à côté de la fille de Poséidon. Elle ne lui décocha pas un seul regard mais il était habitué à ce genre de traitement. Alors il se contenta de porter la bière à ses lèvres et d’en boire une gorgée. Ils restèrent longtemps dans ce silence mh pas si silencieux. Même si eux ne parlaient pas, c’était quand même animé dans le bar. Éclat de rire, conversations… Qu’est-ce qu’elle attendait pour parler, d’ailleurs ? Même simplement lui dire de dégager... Il la regarda et passa une main dans ses cheveux, comme à son habitude. C’était à ce moment-là qu’elle daigna lui jeter un regard et ouvrir la bouche. Comment ça, il jouait à un jeu ? Et quel jeu, d’ailleurs ? Il fronça le yeux, prit une gorgée de bière et ouvrit la bouche.

    De quoi tu parles ? demanda-t-il, confus.

    Il ne comprenait pas vraiment ce qu’elle avait voulu dire. Il n’était pas vraiment certain que l’alcool ne fut pas coupable dans cette histoire. Il avait peut-être un peu trop bu, en fait. Ou pas. En tout cas, il avait trop bu pour construire ne serait-ce qu’un simple raisonnement logique dans sa tête. Et puis, c’était pas vraiment sa faute si cette fille était vraiment compliquée ! Elle n’avait qu’à dire ce qu’elle pensait vraiment, ce serait vraiment plus simple pour tout le monde !
    Il reprit une gorgée de bière. Même s’il savait qu’il avait un peu trop forcé aujourd’hui, autant finir son verre, hein.

    C’était quand même bizarre de la voir ici. Fin, c’était vrai quoi : elle était pas du tout du genre à se rendre dans des bars une fois le couvre-feu passé. Et même si elle le faisait, la plage ou l’écurie auraient été des choix plus logiques qu’un bar. Il lui semblait d’ailleurs qu’elle ne supportait pas du tout l’alcool. Baf, il pourrait peut-être jouer les chevaliers servants une fois de plus. Il aimait bien ce rôle… et elle pas, ce qui rendait la situation encore plus intéressante.


    Aquarius S. Heather
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Aquarius S. Heather - Hello, daughter of the sea.
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : //
    Parent divin : Poséidon
    Points de puissance : 209
    Messages : 39

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Un trident offert par son père, qui peut se rétracter en un collier avec un pendentif trident stylisé.
    Défaut fatal: Hehe

    Re: Super combo | Aqua & Pin

    le Dim 28 Oct 2018 - 21:31
    Aqua plissa les yeux tandis que la salle se mettait à tanguer. Elle regarda sa bière vide et la reposa, ça valait mieux pour tout le monde. La fille de Poséidon se raccrocha à la table. Elle savait qu’elle ne supportait absolument pas l’alcool, alors pourquoi diable en avait t’elle prit ? Elle soupira. Manquait plus que ça, qu’elle soit totalement saoule au point de ne plus voir en face d’elle.


    En parlant d’en face, il valait peut-être mieux qu’elle ne puisse rien voir. Parce que en face d’elle, il y avait Pin. Pin que l’on prononçait “pine” d’ailleurs, elle n’avait jamais compris pourquoi. M’enfin bon, elle continuait de le regarder, et se rappela de leur première rencontre. Leur première rencontre, c’était parce qu'il s’était perdu dans la Colonie des Sang-Mêlés - et sincèrement, il faut être le dernier des idiots pour se perdre dans cet endroit -, et il avait atterrit “comme par hasard” devant l’écurie. La brune, elle, elle rentrait d’une petite promenade avec Sirius, quand il l’a interpellée. Ils s’étaient présentés, et elle se rappela à quel point il était mignon cette-fois-ci. Il avait de magnifiques yeux bleus, et un air enfantin irrésistible. A vrai dire, sa beauté n’était pas partie au fil des années, elle s’était au contraire accrue. Oh, qu’ils étaient chiants les enfants de Zeus, à toujours être parfaits. Surtout que Pin était agacement parfait. Trop parfait.


    C’était la première fois qu’elle partait dans des divagations telles. D’habitude, elle se contenait de l’ignorer, et surtout, surtout, elle ne fantasmait pas dessus ! Mais il est vrai que le fait qu’elle soit saoule, dans un bar en plein milieu de la nuit, et aussi proche de lui par le marché, cela n’était pas du tout habituel. Elle secoua la tête, comme pour effacer ses idées de sa tête, et se concentra sur ce qu’il venait de dire.


    Comment ça, de quoi elle parlait ? Elle le regarda attentivement et vit dans ses yeux le pétillement qu’elle avait lorsqu’elle était dans l’eau. Par l’amour de Poséidon, il était saoul. Méchamment saoul. Elle soupira. Ils étaient tous les deux dans un état pitoyable. Mais même dans l’état dans lequel elle se trouvait, elle comprenait ce qu’elle voulait dire. Et les bruits couraient dans la Colonie qu’il était intelligent ? C’était la blague de l’année.


    Elle inspira profondément, et plissa les yeux, réussissant à faire passer le vertige, ou du moins un petit peu.


    - Comment ça, tu ne vois pas de quoi je parle ? Tu crois que je n’ai pas vu ton petit jeu au bout de quatre ans, Pin Grant ? Tu es lourd, vraiment.


    Elle se mordit la lèvre pour ne pas dire des choses qui passaient dans son esprit mais qu’elle risquait de regretter, mais...oh, et puis tant pis. Elle était saoule, et elle savait que si elle ne sortait pas ça maintenant, elle allait péter un plomb.


    - Et le pire, tu sais ce que c’est ? Nooon, monsieur ne sait pas ! Le pire, c’est que depuis quatre ans, tu deviens de plus en plus mignon - sachant que même à nos 13 ans, tu étais irrésistible -, et de plus en plus parfait ! Et le pire, c’est que moi, je dois me retenir de te donner une claque à chaque fois que je te vois, pour éviter de déclencher mes pouvoirs dans toute la Colonie ! Et on ne compte pas cette situation ultra gênante où, pour la seule fois de ma vie j’ai eu l’idée de prendre de l’alcool ! Comment je suis sensée gérer mes putains d’émotions pour pas rendre malade la moitié des gens, moi, maintenant ? Comment je suis sensée gérer ce que je ressens pour toi et tout ce bordel - sans compter le fait que nos parents se haïssent - ? Mais j’en sais rien ! annonça t'elle en un souffle.


    Putain de merde. Attendez. Elle vient de dire quoi, là ? La fille de Poséidon regarda Pin dans les yeux, une nuance de colère dans son regard. Elle ne savait absolument pas pourquoi elle s’était mise à proliférer ce qu’elle ressentait depuis quatre ans, et surtout pourquoi, pourquoi elle l’avait fait devant lui. Peut-être l’alcool. Ou peut-être bien que l’alcool l’avait poussé à dire des choses qu’elle n’aurait pas dite en temps normal. Ou peut-être qu’elle trouvait juste une excuse. Mais punaise, en dehors de la magnifique impulsivité qu’elle venait de démontrer, que ça faisait du bien de se libérer. Elle n’avait pas peur de ce qu’il allait dire. Elle n’avait plus peur de rien. Sûrement l’alcool. En tout cas, l’alcool allait bien la faire gerber, prochainement.

    Mais en attendant, elle avait pire à gérer - la réponse d’un certain fils de Zeus, notamment -. Pourtant, Aquarius le regardait toujours dans les yeux. Elle ne se rendait pas vraiment compte de ce qu’elle venait de dire. Elle venait juste de péter un plomb. Et un quadruple combo pour Aquarius !


    Peter Grant
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : ⚡️
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Zeus
    Points de puissance : 179
    Messages : 34

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): arc à flèches et dague
    Défaut fatal: Repousse tout le temps ses limites

    Re: Super combo | Aqua & Pin

    le Lun 29 Oct 2018 - 13:02
    Il ne se souvenait que trop bien de leur rencontre. Oh, elle n’était pas exceptionnelle mais elle avait lieu dans un endroit exceptionnel. Des pégases, sérieusement ? Il avait vraiment eu du mal à y croire. Il avait eu du mal à croire qu’il était le fils de Zeus, également. Que son meilleur ami était le fils de Dionysos. Qu’il y avait enfin un endroit où il pourrait vivre correctement. Où il pourrait manger correctement. Dans un lieu correct. Entouré de gens corrects. Où il pourra enfin avoir une vie normale. Enfin, euh, normale, tout était relatif. Jusqu’à quel point une vie était-elle normale quand on était fils d’une divinité grecque ?

    Il aurait dû travailler ce soir à la place de boire. Silas il devait être crevé à devoir faire les comptes ET servir tout le monde. Ouais, nan, il avait merdé sur ce coup-là. Il devrait peut-être aller l’aider maintenant. Non, pas maintenant, il était en pleine conversation avec Aqua. Et puis il avait un peu trop bu pour reprendre la caisse. Il ferait des conneries et tout. Déjà qu’il n’était pas très concentré à la base, bourré c’était encore pire.

    Il observa Aqua. Elle avait l’air de lutter intérieurement contre euh deux choses ? Mais il n’en revenait toujours pas de la voir ici. Il était un peu comme bloqué sur cette information. Qu’avait-elle cherché à faire en venant ici ? Il ne savait pas. Peut-être qu’elle avait envie de le voir ? Ahahah quelle bonne blague. Y’avait des limites quand même. Elle ne venait pas pour lui, c’était certain. Mais pourquoi est-ce qu’elle était là, hein ? Peut-être qu’elle avait un mec. Oh merde. Vraiment ? Elle voyait quelqu’un ? Oooh c’était pour ça donc qu’elle lui mettait des stops tout le temps comme ça ? Parce qu’elle en aimait un autre ? Oh bah si c’était ça, autant qu’elle le dît clairement, hein. Au lieu de le laisser jouer à ce jeu stupide depuis quatre ans. Mais pourquoi elle avait rien dit ? Peut-être que s’il arrivait à trouver un nom et un prénom, il pourrait aller lui casser la gueule. Oh mais non, il pouvait pas faire ça. Même s’il mourrait d’envie de casser la gueule à ce type, il devait pas le faire. Bah non, Aqua elle va penser quoi de lui après ? Ce sera pas très positif en tout cas. Nan, il pouvait rien faire à ce gars.
    Mais  c’était qui, bon sang ?!

    La fille de Poséidon soupira avant d’ouvrir la bouche. Comment ça il était lourd ? LUI ? Naaaaah… Ouais bon, ok. Il était lourd, ça, il l’admettait. Mais de quel petit jeu exactement ? Enfin si, il voyait très bien. Mais dans sa tête, bah, elle aimait bien ce jeu aussi. Mais donc elle en avait marre ? Oh, très bien. Fallait le dire plus tôt, hein, si ça l’avait saoulée tant que ça. Il savait pas deviner, hein. Roh et puis merde, pourquoi elle était aussi compliquée ?

    Oh mais elle n’avait pas terminé de parler, en fait. Lui qui pensait qu’il allait devoir se contenter de partir et de l a laisser seule, c’était raté. … Ah bon, il était irrésistible ? Là, à 17 ans, il le savait bien. Mais à 13 ans, déjà ? Naaah c’était pas ouf à c’t’âge-là. Y’avait mieux, quoi. Elle était mignonne. Mais ça, elle le savait sûrement aussi.
    Pour ses pouvoirs, elle devait simplement apprendre à les maîtriser. Il avait eu ça, lui aussi. Il n’avait pas su comment réagir, comment gérer cet afflux d’électricité. Mais il s’était entraîné et dorénavant, il les maîtrisait parfaitement. Il adorait sentir cette sensation de pouvoir diriger le courant, de le forcer à faire certaines choses. À l’époque, il s’amusait simplement à renforcer la lumière de sa lampe torche. Maintenant, il lui suffisait de tenir un câble électrique entre ses mains pour faire des étincelles, littéralement.
    Et elle ressentait quelque chose pour lui ? Vraiment ? Voilà qui devenait un peu plus intéressant. Il n’y avait pas d’autres gars, alors ? Eh bah… Il s’imaginait vraiment trop de trucs, lui. Et leurs pères se détestent et alors ? Les Capulet détestaient les Montaigu, pourtant, Roméo et Juliette s’aimaient. Pensez pas qu’il avait lu le bouquin de Shakespeare, il avait seulement vu le film à l’école. Bref. Ils s’aimaient et si Roméo n’avait pas été aussi con (bah oui, il avait raté la lettre qui disait que Juliette était seulement endormie et pas morte) bah ils auraient vécu heureux ensemble.

    Il la regarda tout en fronçant les sourcils avant de saisir son menton pour la forcer à le regarder. Il la fixa quelques instants avant de prendre la parole.

    T’es vraiment sérieuse là ? Tout ça à cause d’une guerre stupide entre Zeus et Poséidon ?! souffla-t-il. En disant cela, un coup de tonnerre retentit. Oups. Désolé, papa. T’es au courant que te priver, comme ça, de ce que tu veux vraiment, c’est totalement ridicule. Qui sont-ils, hein ? On les a jamais vu ! Ce ne sont que des êtres qui font des gosses et qui nous laissent en plan, point barre ! Alors quoi ? Tu préfères vraiment toujours suivre un gars que tu connais pas dans des idées plus que ridicules ?

    Il lâcha son menton et se leva. Alors tout ce bordel juste pour son père, hein ? C’était une grosse blague ? Non mais c’était quoi ce bordel, hein ? On était pas leurs jouets, on avait pas à respecter ce qu’ils voulaient qu’on fît. On était par leurs marionnettes, on était juste des êtres vivants qui avaient la malchance d’avoir un parent qui – oh miracle – était un putain de dieu grec ! Ils avaient fait quoi, pour eux, hein ? Oh bah, pas grand chose : ils avaient rendu une femme magnifique totalement alcoolique et violente, ils avaient brisé toute l’enfance d’un gamin. Et encore ! Ce n’était que son expérience personnelle !
    Mais putain ! Pourquoi est-ce qu’on les écoutait encore ! Ce n’était qu’une bande de connards !

    Très bien, fait ce que tu veux ! De toute façon, j’ai très bien compris que tu ne voulais pas de moi dans ta vie ! Tu préfères respecter les choix de ton père, c’est compréhensible. Mais t’avais qu’à le dire directement, au lieu de me faire espérer, comme ça !

    Il serrait tellement fort ses poings que s’il avait de longs ongles, il serait en train de saigner. Mais il savait que ce cas aurait pu arriver, c’était pour ça qu’il se rongeait les ongles. Moins de risques de se faire mal sous l’effet de la colère. Il serra les dents pour s’empêcher de dire autre chose. Il se contenta simplement de terminer son verre de bière d’une traite et de regarder Aqua d’un air provocateur.


    Aquarius S. Heather
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Aquarius S. Heather - Hello, daughter of the sea.
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : //
    Parent divin : Poséidon
    Points de puissance : 209
    Messages : 39

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Un trident offert par son père, qui peut se rétracter en un collier avec un pendentif trident stylisé.
    Défaut fatal: Hehe

    Re: Super combo | Aqua & Pin

    le Lun 29 Oct 2018 - 17:30
    Elle s’en voulait. Elle s’en voulait d’avoir sorti ça ainsi. Mais pour l’instant, Aqua ne le savait pas, elle se préoccupait juste de retenir le vomi qui n’allait pas tarder à sortir de sa bouche. A vrai dire, elle était tellement préoccupée par ça que son pendentif n’avait pas pris une température anormale. Pour l’instant. Alors, elle profitait du précieux sursis qu’elle avait, - enfin, si on peut appeler ce qu’elle était entrain de vivre en ce moment un sursis - tout en redoutant sa réaction. Bien sûr, la brune savait qu’elle ne se souviendrait de rien demain, toute saoule comme elle est. Et elle en éprouvait un étrange mélange de regret et de soulagement, qui ne faisait pas bon ménage à l’intérieur d’elle.


    Elle posa encore son regard sur lui, et comme d’habitude, fut captivée sur ses yeux. C’est vrai que ça fait horriblement cliché, mais avoir des yeux comme ça, ça devrait être interdit. Ils étaient… sous les lampes à huiles du bar, ils étaient bleus clairs, et ils changeaient de teinte à chaque fois que la lumière vacillaient. Elle aurait pu rester une éternité à les regarder qu’elle ne se serait pas lasser - un exploit, avec son hyperactivité -. Quant à ses cheveux, ils étaient beaux, et ils avaient l’air doux. Ils étaient châtains clair, et presque blonds lorsqu’il était au soleil, et ils devenaient plus foncés lorsqu’il sortait de l’eau. Une vraie palette de couleur. Il était beau, magnifiquement beau, et ça ne le rendait que plus énervant. Vraiment. Pourquoi fallait il que ce soit lui qui soit le plus beau mec de la colonie ? Aquarius ne le savait pas, et elle aurait beaucoup trop peur de la réponse.


    Soudain, Pin prit son menton et la força à la regarder. Sauf que, léger problème, Aqua était tellement proche de lui qu’elle louchait limite sur son visage. Oh bah super, on peut vraiment pas avoir plus gênant ! La fille de Poséidon devait bien avouer que ce n’était pas désagréable, mais le fait qu’elle soit saoule et que la table tanguait comme si elle avait le mal de mer - quelque chose qu’elle n’avait jamais eu de sa vie - était des plus dérangeants. Mais elle se concentra tant bien que mal  - ce qui était assez compliqué, vu leur proximité - et l’écouta.


    Comment ça, une guerre stupide ? Comment ça ? Elle plissa les yeux, rouge de colère. Il ne pouvait pas dire ça. Il ne pouvait pas dire ça. Il ne pouvait pas proliférer de telles méchancetés sur leurs parents, aussi détestables soient-ils. Parce qu’Aquarius, elle, elle avait vu son père. Et même si il l’avait laissé avec un pouvoir horrible sur les bras, elle tenait un minimum à lui. Et elle savait que ce n’était pas une bonne idée. Alors, même si parfois, intérieurement, elle en venait à détester son père, au fond il restait quand même la personne qui a servi à lui donner la vie. Mais oui, c’était injuste. Mais cette situation en elle même n’était pas injuste ? Elle le regarda dans les yeux, avec un mélange de colère et une autre émotion qu’elle n’arrivait pas à définir. Le pire, c’était qu’elle aussi méprisait son père parfois, mais là, quelque chose la poussa à le défendre. Sans son père, sa mère n’aurait pas vécu une telle déchéance. Sans son père, sa mère serait peut-être en vie. Mais sans son père… elle n’aurait pas rencontré tout ce monde, elle n’aurait pas connu la Colonie des Sang-Mêlés. Et lui ? Il avait pensé à ça ? Parce que c’était bien beau de rejeter son père pour la forme, mais après, quand on se fait respecter et aduler parce qu’on est le fils du roi des Dieux, c’est toujours pratique, hein !


    Et puis d’un coup, il lâcha son menton et se leva. La métisse leva les yeux vers lui, quand soudain la pièce se mit à tanguer franchement, rendant à ses mots un sens incompréhensible. Pourquoi, pourquoi elle avait bu de l’alcool, sérieusement ?


    Elle avait compris le sens global de sa phrase, et ses yeux s’écarquillèrent, pendant que les informations remontait jusqu'à son cerveau. Alors comme ça, elle lui plaisait ? Du moins, juste un peu. En tout cas, elle ne le rendait pas indifférent. C’était mignon, drôle et exaspérant à la fois. Vraiment. Depuis combien de temps ? Elle ne savait pas, et de toute manière sa phrase était ambigüe. Bah, c’était pas très grave. Ils allaient tout oublier.


    Pourtant, Aqua explosa. Vraiment. La situation était trop désespérante. Elle parti dans un grand éclat de rire, qui fut suivi par un magnifique vomi qui alla s’écraser sur la chaise où Pin s’était levé quelques minutes plutôt, ce qui limita les dégâts sur lui et sur elle aussi. Eh bah rip, de toute façon elle savait qu’elle allait finir par gerber. Autant que ce soit ici, et que ce soit cet imbécile - pour pas dire un mot plus vulgaire - de Silas qui nettoie.


    En parlant du fils de Dionysos, celui-ci s'était levé - comme tout le monde en fait, Aquarius était le centre d’attention - et s’était précipité vers elle, en poussant des petits cris de halbran plutôt disgracieux, et, lui prenant le bras, l'emmena vers la porte de force. Après un regard haineux, il redescendit. Pas la peine d’un traducteur, Aqua avait compris que si elle descendait, elle allait payer de sa peau. De toute façon, elle n’en avait aucune envie. Elle s’était déjà assez faite humiliée comme ça. Et puis si elle pouvait ne plus jamais revoir le fils de Zeus de sa vie, ça l’arrangerait bien.


    Elle s'assied contre la porte, histoire de récupérer un minimum. Elle tendit l’oreille, et entendit le tonnerre. Oh, il pleuvait. Et il y avait des éclairs. C’était le mélange des pouvoirs de Poséidon et de Zeus réunis. Aqua aurait pu en voir un signe, mais tout ce qu’elle avait vu, c’était qu’il pleuvait et que l’eau allait l’aider. Elle se leva difficilement, lorsqu’elle entendit du bruit. Elle se retourna. Oh, surprise ! C’était Pin. Elle ne fut absolument pas étonnée de le voir, il le suivait partout. Mais, tout au fond d’elle, bien enfoui au fond d’elle, elle en était heureuse. Elle le regarda dans les yeux, se tenant à la poignée de la porte. Il restait beau même après avoir pris de l’alcool à des proportions inimaginables. C’était incroyable.

    Elle entendit un tonnerre, et sursauta par habitude. Elle avait toujours aimé la pluie, mais jamais le tonnerre et l’éclair qui l’accompagnait. Elle soupira. Cela ne pouvait vraiment pas être pire. Enfin, si. Elle ne savait absolument pas comment rentrer à son bungalow vivante. Mais connaissant Pin, il allait trouver une solution. Et cela l’exaspérait et la réjouissait à la fois.


    Peter Grant
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : ⚡️
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Zeus
    Points de puissance : 179
    Messages : 34

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): arc à flèches et dague
    Défaut fatal: Repousse tout le temps ses limites

    Re: Super combo | Aqua & Pin

    le Mer 31 Oct 2018 - 19:59
    Au lieu de répliquer, comme à son habitude, elle explosa dans un fou rire. Elle semblait un peu dérangée, comme ça. Heureusement qu’il la connaissait suffisamment pour savoir que c’était surtout à cause de l’alcool… Eh mais, elle n’avait bu qu’une bière, c’était pas aussi ravageur chez les autres, usuellement. Enfin, les autres n’étaient pas Aqua. Ça, c’était certain. Elle rigola quelques secondes. Ce n’était pas vraiment son rire. On aurait dit que quelqu’un d’autre avait pris sa place, en fait. Étrange. Mais cette soirée en elle-même était étrange. Peut-être qu’au final, tout ceci n’était qu’un rêve. Un simple rêve. Non, les rêves n’étaient pas aussi réalistes. Et il n’y avait pas cette odeur acide… Hein ?

    Il cligna des yeux et put constater que la fille de Poséidon avait vomi pile à l’endroit où il se trouvait un peu plus tôt. La classe. Il ouvrit un peu la bouche et préféra respirer avec celle-ci. Il préférait limiter les dégâts. S’il sentait un peu trop cette odeur nauséabonde – c’était le cas de le dire – il allait rendre ce qu’il avait bu lui aussi. Et il n’était pas certain que Silas fût vraiment très heureux de nettoyer ce carnage. Par tous les dieux, et dire que s’il avait travaillé cette nuit-là, ç’aurait été à lui d’essuyer ça… Il réprima le frisson que cette idée lui avait donné. C’était pas vraiment le moment. Là, il allait falloir aider Aqua à rentrer sans se faire bouffer par les harpies.. Ô joie.

    Le meilleur ami de Pin arriva et râla un peu avant de la faire sortir. Le fils de Zeus ne prêta pas vraiment d’attention à la scène, il savait très bien que toute intervention serait stupide et inutile. Alors il avait tout simplement laissé son esprit vagabonder, tout en gardant dans un coin le fait qu’il allait devoir aider la jeune femme à éviter les monstres bouffeurs de gens. Il était fatigué, un peu, mais il savait aussi qu’il n’était pas prêt d’aller se coucher. La priorité était Aqua.
    Aqua.
    Il ne savait pas trop ce qu’il pensait d’elle. Une amie qu’il aimait bien taquiner, peut-être. Amis semblait être un terme un peu trop simplet pour qualifier leur relation plus qu’ambigüe. Roh c’était compliqué de définir ça. De l’amitié, c’était ce qu’il y avait entre lui et Silas. Et Pin savait que ce n’était pas exactement cela qu’il y avait entre elle et lui. Mais quoi alors ?
    Bordel, pourquoi est-ce qu’il se cassait la tête avec ça maintenant ?

    Il passa une main sur son visage, frotta ses yeux et remonta les escaliers. Il trouva la brune debout, mais elle ne semblait pas aller très bien – noooon sans blague ? C’était pas comme si elle venait de vomir. L’inquiétude se lisait sur son visage et, même si d’habitude il essayait de cacher ses émotions beaucoup trop voyantes, là, il s’en fichait un peu. Osef, hein. Ça changeait quoi, de toute façon ? Ce n’était qu’Aqua. Elle en avait vu des pires. Il posa doucement le dos de sa main contre son front. Il était de température normale. Bon. Au moins, elle n’était pas malade. Elle avait simplement vomi à cause de l’alcool qu’elle ne supportait probablement pas. Il soupira et mit ses mains dans ses poches, le temps de trouver un moyen de la faire sortir d’ici.

    Bon. Problème numéro un : les harpies. Il fallait trouver un moyen de les occuper pendant que la fille aux yeux bruns partît pour son bungalow. Problème numéro deux : la fille aux yeux bruns en question. Il fallait qu’elle allât le plus rapidement possible. Mais dans son état, à quoi correspondait le plus rapidement possible ? Bon, bon. D’abord le problème numéro un. Il pourrait simplement sortir et partir à l’opposé de l’endroit de destination d’Aqua. Il courait assez vite et puis, il irait encore plus vite grâce au temps merdique qu’il y avait dehors. Sérieusement, de la pluie plus de l’orage, super combo. Enfin, de l’orage, ça l’arrangeait. Son pouvoir passif était basé sur cette météo-là. Mais de la pluie, sérieusement ? Pin ne savait pas pourquoi il n’aimait pas l’eau, mais c’était ainsi. Il n’aimait pas avoir la sensation d’avoir quelque chose d’humide sur le corps, quelque chose qui dégoulinait sur sa peau. Peut-être que dans une vie antérieure, il était mort noyé ? Aucune idée. En tout cas, il n’aimait juste pas cela. Il savait nager – il avait passé des brevets à l’école – mais il détestait la sensation que lui procurait l’eau.

    Il soupira et regarda Aquarius.

    Bon. Je vais sortir et distraire les harpies pendant que toi, t’essaies de rentrer dans ton bungalow, ok ?

    En temps normal, il se serait contenté de dire à l’autre de courir. Vite. Très vite. Mais l’autre était Aqua et il ne supporterait pas d’apprendre qu’elle s’était faite bouffée par sa faute ; parce qu’il ne l’avait pas aidée.

    Essaie de pas mourir, j’aimerai bien revoir ton beau visage demain.

    Il lui fit un clin d’oeil, ouvrit la porte et s’avança sous la pluie. Il parla suffisamment fort pour attirer les monstres et commença à trottiner en direction du mur d’escalade. Bon. Il n’avait plus qu’à espérer que son amie sortît au bon moment.


    Aquarius S. Heather
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Aquarius S. Heather - Hello, daughter of the sea.
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : //
    Parent divin : Poséidon
    Points de puissance : 209
    Messages : 39

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Un trident offert par son père, qui peut se rétracter en un collier avec un pendentif trident stylisé.
    Défaut fatal: Hehe

    Re: Super combo | Aqua & Pin

    le Jeu 1 Nov 2018 - 2:36
    Elle se sentait vraiment mal. Intérieurement, elle se promettait de ne plus jamais retoucher à une goutte d’alcool. Elle se ridiculisait, et c’était pas agréable, même pour elle. Au début, elle avait fait ça pour oublier, mais maintenant elle regrettait. L’alcool, c’était pas fait pour elle. Définitivement. Pin avait bien pris au moins cinq verres, et lui il se sentait mieux qu’elle. Si elle n’avait pas été dans la position du protagoniste de cette histoire, elle aurait volontiers rit de la situation. C’en était désespérant. Si elle avait été allée voir Sirius, ou juste allée à la plage, elle n’aurait pas été coincée dans un bar sans aucun espoir de sortir sans se faire manger par les harpies. Et avec le fils de Zeus, en plus.

    Oui, certes, cela faisait un moment qu’Aqua s’apitoyait sur son sort, mais il est vrai que cela aurait pu être pire. Elle aurait pu se retrouver avec quelqu’un d’autre que Pin, ou alors être obligée de nettoyer son propre vomi. Elle se demandait justement pourquoi Silas l’avait laissée partir - en la jetant dehors, mais il l’avait laissé partir - sans rien demandé. Ce détail la titillait. Mais elle ne le saura sans doute jamais, et ça valait mieux pour elle. Elle n’était pas arrivée au point où elle ira voir le fils de Dionysos pour lui demander pourquoi elle n’avait pas nettoyé son propre vomi. Il lui restait un peu de dignité, tout de même.

    Elle leva les yeux vers le fils de Zeus tandis qu’il s’avançait. Elle avait atteint le summum; désormais, si elle ne plissait pas les yeux, elle le voyait flou. En plus, la fille de Poséidon avait toujours ce goût acre en bouche, le goût du vomi… c’était dégoûtant. Elle aurait bien aimé se laver la bouche avec de l’eau, mais elle préférait rentrer d’abord. De toute façon, au bungalow de Poséidon, c’était pas l’eau qui manquait.

    Il toucha son front comme pour vérifier si elle n’avait pas une quelconque fièvre, et elle vit l’inquiétude qu’il ressentait dans son regard. Elle en fut surprise plus qu’elle voulait l’admettre. Cela faisait bien longtemps que quelqu’un ne s’était pas inquiétée pour elle sérieusement. Depuis sa mère, en fait. Et encore, sa mère n’était pas un modèle en la matière - boire et se droguer jusqu'à ne plus être que le fantôme de soi-même, c’est pas super - mais au moins, Aquarius savait qu’elle tenait à elle. Qu’elle avait tenu. C’est ça, la mort. Mettre les verbes du présent au passé. Mais au moins, sa mère lui avait prouvé qu’elle l’aimait. C’était aussi l’une des raisons pour lesquelles elle préférait garder ses distances avec son père. Parce que c’était de sa faute si sa mère avait tant souffert, parce que c’était de sa faute à lui si elle s’était brisée. Poséidon, le deuxième dieu le plus fort de l’univers, un dieu qui pouvait maîtriser des océans énormes, n’était pourtant pas capable d’empêcher la souffrance d’une pauvre femme. C’était pitoyable.

    Alors oui, ça la surprenait. De savoir que quelqu’un...tenait plus ou moins à elle. Elle ne l’avouera jamais, mais le fait qu’il ait eu ce regard envers elle...ça l’a rendue heureuse. Véritablement. Elle n’avait pas mesuré l’absence d’inquiétude avant d’en ressentir les effets, là, de plein fouet. Surtout venant de lui. Elle savait qu’il aimait bien la taquiner, mais la fille de Poséidon n’avait pas pensé que ce serait si… spécial. Elle ne savait pas comment qualifier ça, mais elle voyait bien qu’il y avait quelque chose dans son regard, quelque chose qui n’avait pas de rapport avec l’alcool. Elle ne savait pas quoi, mais il était là, et elle le voyait. Après tout, on ne s’inquiète pas pour quelqu’un auquel on ne tient pas. Et le fils de Zeus venait de prouver qu’il tenait à la brune.
    Plus tard, elle ne se souviendra pas de cette soirée. Peut-être qu’elle aurait préféré - parce que même si certaines choses s’étaient passées, elle aurait préféré garder certaines choses dans sa tête, certaines choses qui auraient réchauffées son coeur dans les pires moments. Mais ils oublieront tout de cette soirée. Le meilleur comme le pire. Il fallait voir qui l’avait emporté. Aqua, personnellement, ne savait pas si elle aurait préféré s’en souvenir, ou, au contraire, bénir l’alcool qui effacerait tout de leur mémoire, ne laissant qu’un tableau vierge de cette soirée. Elle ne savait pas, ne savait plus.

    Mais elle avait tout le temps pour réfléchir à ça, une fois qu’elle sera dans son bungalow. Mais il fallait d’abord l’atteindre. Le plus gros problème, sans aucun doute ? Les harpies. Ces espèces de femmes-oiseaux, qui étaient aux nombres de trois et qui maîtrisaient le feu. Oh, vraiment ? Des femmes qui contrôlent le feu ? Aqua sourit intérieurement. Cela fera un excellent ménage avec une fille de l’eau.

    Sauf qu’elle ne savait pas si elle serait capable d’utiliser ses pouvoirs actuellement. Elle avait tout, vraiment tout de brouillé, et si c’était une émotion plus forte, elle aurait pu l’utiliser, mais là ce n’était pas le cas. Surtout qu'elle était beaucoup trop faible pour donner une perte de connaissance qui aurait pu les sortir de là, elle et Pin. Elle avait la tête qui tournait, elle voyait flou et avait du mal à tenir debout. Ils n’y arriveraient jamais. Ils n’y arriveraient jamais. Ou alors, lui y arriverait, mais tout seul. Sauf que le connaissant, Aquarius savait qu’il n’allait jamais la laisser seule. Mais il y avait de l’eau dehors. De l’eau. Un élément qui ne lui permettait pas de se regénerer ni de se soigner, mais qui lui permettait d’avoir les idées et la tête plus claire. Elle reposait une bonne partie de ses espoirs sur l’eau, même si elle n’aimait pas particulièrement l’orage. De toute façon, il n’y avait pas d’orage sans pluie. Ils étaient tous les deux étroitement liés. Surtout qu’en écoutant attentivement, on pouvait entendre qu’il tombait des trombes dehors.

    Bon. Je vais sortir et distraire les harpies pendant que toi, t’essaies de rentrer dans ton bungalow, ok ?

    La première chose à laquelle elle pensa, ce fut “okay, il est suicidaire”. Et la deuxième chose, “il est suicidaire pour moi”. Elle en était muette de stupeur. C’était...adorable et stupide à la fois, et Aquarius arrivait à le voir même en étant saoule comme un trou. Il était prêt à donner sa...vie - elle pensait que lorsqu’on prenait le risque de se faire dévorer, on pouvait parler de vie - pour qu’elle rentre dans son bungalow saine et sauve. Elle voulait parler, et la fille de la mer ouvrit la bouche, mais aucun son n’en sortit. Elle ne savait tout simplement pas quoi dire. Un “merci” aurait été bien fade. Mais elle ne savait pas quoi faire, et de toute manière, elle n’allait pas le laisser sacrifier sa vie pour elle. Elle ne le voulait pas. Ce n’est parce qu’il avait décidé de devenir son “chevalier servant” qu’elle allait le laisser faire. Ah ça non.

    Essaie de pas mourir, j’aimerai bien revoir ton beau visage demain.

    Elle sourit sous l’effet du compliment inattendu, mais avait tout de même envie de lui taper sa tête contre le mur pour lui remettre les idées en place. Il essayait de faire quoi là ? Jouer aux super héros ? Non, parce que Aqua pensait qu’il serait drôlement moins héroïque dévoré par les harpies. Elle n’allait pas laisser faire ça, elle se sentirait beaucoup trop coupable si Pin se mettait à crever. Elle aurait l’air de quoi, après ? Et sa vie perdrait tout son piquant. Et puis - c’était plus facile de l’avouer lorsqu’elle était saoule -  mais elle tenait à lui. Vraiment. Elle ne voulait pas qu’il meure. Alors, tandis qu’il lui faisait un de ses agaçants clins d’oeil, elle le regarda partir en se mordant la lèvre.

    Elle l’entendit qui cria pour attirer l’attention des monstres, et qu’il alla droit vers le mur d’escalade. Elle sortit à son tour, sous la pluie, et sa vision se précisa et son vertige s’attenua. Elle se sentait beaucoup mieux ici, sous l’eau et à l’air frais. Elle regarda d’un côté; le chemin le plus court pour aller au bungalow de son père, et regarda du côté opposé, celui du mur d’escalade, celui où Pin était allé. Elle sourit. Depuis quand respectait t’elle ce qu’on lui disait ? Elle inspira profondément et se mit à courir - du mieux qu’elle le peut - vers la direction opposée à celle que le fils de Zeus voulait qu’elle prenne.

    Elle arriva bientôt, et vit ce qu’elle craignait : Pin aux mains des trois harpies. Décidément, ce garçon était un peu trop téméraire. Elle était tout de même admirative; il avait réussi à mettre “hors service” - temporairement - une harpie, et était aux mains des deux autres. Aqua savait ce qu’il lui restait à faire. Elle détacha son collier, souffla sur son pendentif qui se transforma en trident grandeur nature. Maintenant, on pouvait jouer.

    Elle rentra dans la bataille, sauvant le fils de Zeus d’un mauvais pas, et se battait comme elle le pouvait avec son trident. Ce n’était pas simple, surtout avec l’alcool qui ralentissait ses mouvements et lui faisait commettre de grossières erreurs. Les harpies commençaient à prendre l’avantage, et la troisième commençait à revenir à la charge. Aqua n’en pouvait plus, elle était épuisée et allait se faire dévorer. Elle chercha vainement une solution, n’importe laquelle, mais ne trouva rien. Strictement rien. Pin était sous les mains d’une harpie, et elle essayait tant bien que mal de faire quelque chose. Mais elle ne pouvait rien faire. Ils allaient mourir à cause d’elle et elle ne pouvait rien faire.

    Elle voulait que cela cesse. Elle croisa le regard du fils de Zeus, et soudain quelque chose se déclencha en elle; la bénédiction de son père, sa malédiction personnelle ; son pouvoir actif. Oh, il ne fut pas bien fort, elle devait maîtriser trois harpies alors qu’elle était épuisée et saoule, et elle ne savait pas les dégâts qu’elle allait causer à Pin. Mais elle continua, et resserra sa poigne tant et si bien que mal que les harpies lâchèrent leurs prises, prises d’une petite mais tenace migraine. Dès qu’elle furent éloignées, Aqua n’eut pas le temps de jeter un regard à son camarade qu’elle s’écroula sur le sol, épuisée, au point de perdre connaissance.

    Elle savait qu’il avait été atteint, lui aussi, mais elle ne savait pas le degré de puissance sur lequel elle s’était déchaînée. Elle ne contrôlait pas ce pouvoir, elle aurait tellement voulu en avoir un autre. Pourtant, elle entendit des pas lourds s’approcher d’elle, mais elle n’avait pas peur. Elle savait que ce n’était pas quelqu’un qui lui voulait du mal. Et elle avait raison. C’était Pin, épuisé, trempé et qui cachait habilement sa souffrance - mais elle le voyait -. Et pourtant, il la prit dans ses bras, et il la porta.

    Elle le regarda dans les yeux, tandis qu’il avançait aussi vite que possible. Elle aurait bien voulu dormir; mais ce n’était pas le moment. Elle avait quelque chose à lui dire avant. A cet instant, plus rien ne comptait. Elle ne pensait plus à rien. Alors, elle murmura d’une voix inaudible, mais que Pin pouvait comprendre.

    - Tu croyais vraiment que j’allais te laisser combattre les harpies tout seul et partir ? C’était… adorablement stupide. Désespérant. T’es suicidaire. J’allais pas te laisser comme festin pour les harpies, je me serai sentie trop coupable. Mais...merci. Même si au final tu t’es ramassé, merci. Vraiment. Et je suis désolée pour mon pouvoir… et tout. Pour le vomi aussi. J’aurai jamais dû boire… (Elle étouffa un bâillement.) J’aurais pas dû venir. C’est pas mon truc, l'alcool, tout ça... Mais merci de m’avoir aidée. Y avait rien qui t’y obligeait, mais tu l’as fait. Pourquoi ?

    Elle le regarda dans les yeux. Elle sentait ses yeux se fermer, mais elle ne voulait pas dormir avant d’avoir eu sa réponse. La fille de Poséidon ne savait pas où il allait, mais elle savait que c’était dans un endroit sûr. Dans un endroit où ils pourraient se reposer. Elle était bien dans ses bras. Elle se sentait à sa place. Pour une fois dans sa vie, elle se sentait réellement à sa place - elle ressentait la sensation qui l’avait envahie lorsqu’elle était rentrée à la Colonie des Sang-Mêlés. Et elle aimait ça. Et même si la sensation de son pouvoir actif laissait un goût amer, elle acceptait. Elle en était même heureuse, parce qu’il lui avait permis de le sauver. Et cela valait bien toute la fatigue du monde. Elle ne voulait pas oublier. Elle ne voulait pas l’oublier. Mais pour l’instant, elle attendait sa réponse, bercée dans ses bras et guidée vers une destination inconnue. C’aurait pu être pire.


    Peter Grant
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : ⚡️
    Journal intime : [url=]www[/url]
    Parent divin : Zeus
    Points de puissance : 179
    Messages : 34

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): arc à flèches et dague
    Défaut fatal: Repousse tout le temps ses limites

    Re: Super combo | Aqua & Pin

    le Ven 2 Nov 2018 - 11:39
    Bon. C’était pas que c’était pas cool de courir, mais euh, fallait se rendre à l’évidence qu’il ne serait jamais aussi rapide qu’une horde (est-ce qu’un groupe de trois individus pouvait réellement s’appeler une horde ?) de harpies affamées. Là, ça devenait intéressant. Il savait déjà que sortir l’arc serait inutile et encombrant. Elles étaient trop proches de lui et la flèche n’aura donc aucun effet. Sa dague, peut-être ? Moui, ça pourrait faire l’affaire. Il savait que les blesser sérieusement ne servirait à rien. Il fallait seulement les mettre hors-combat pour qu’il pût prendre la fuite. Il soupira. Il n’avait pas vraiment envie de se battre. En fait, il avait la flemme. Mais bon, il fallait qu’il le fît pour qu’Aqua rentrât dans son bungalow. Protéger Aqua passait avant le reste. Il aurait fait pareil pour Anastasia ou même Esther ou n’importe qui qu’il connaissait et pour qui il éprouvait beaucoup de sympathie.

    Il observa les trois harpies et décida d’attaquer celle qui était le plus à sa droite. En soi, la dague n'était peut-être pas la meilleure des idées. Cela ne rendrait que plus furieuse les deux autres. Bon. Que faire ? Pin décida de garder son poignard pour plus tard, bien au chaud sous ses vêtements. Il sauta sur le monstre à plumes. Elle tenta de le griffer, de lui faire du mal, mais le fils de Zeus lui donna un coup de poing assez puissant pour qu'elle restât au sol quelques secondes, voire même minutes s'il était chanceux – mais il ne se faisait pas trop d'espoirs. Son but s'était simplement qu'elles fussent légèrement sonnées, suffisamment en tout cas pour prendre la fuite tout en gardant une distance très raisonnable entre eux.
    Il s'attaqua à la deuxième, celle du milieu, mais elle a avait très  bien saisi ce qu'il tentait de faire. Elle le griffa à l'épaule et la douleur vive le déconcentra un instant. Oh, pas très longtemps, hein, mais suffisamment pour que la gardienne de nuit lui mît à terre. Sa tête claqua contre le sol et il ne put s'empêcher de grimacer. Pas à cause de la douleur du choc, non, ça, ça allait. Il tirait une drôle de tête parce qu'il était dans un mélange d'eau et de boue. Le contact avec l'eau le dérangeait énormément. Il ne se sentait pas à l'aise. Et il pleuvait toujours, en plus ! Pin pouvait sentir l'eau qui s'écrasait sur son visage et qui l'empêchait d'avoir les yeux complètement ouverts.

    Il tentait tant bien que mal de repousser la harpie qui était sur lui avec son bras. C'était compliqué, déjà parce que le gauche était blessé et qu'à cause de l'eau le sang faisait quelque chose de bizarre sur sa peau et ensuite parce qu'il tentait désespérément d'atteindre sa dague de la main droite et qu'elle ne lui facilitait pas la tâche. Et puis soudain, la harpie fut distraite par quelque chose derrière elle. Alors Pin se redressa un tout petit peu et il put apercevoir Aqua. C'était une blague, hein ? Non mais, vraiment? Mais qu’est-ce qu'elle foutait ici bon sang ?! N'avait-il pas été assez clair ? Elle devait partir, elle était malade, ce n'était pas une bonne idée qu'elle se joignît au combat. Très mauvaise idée d'ailleurs. Pour une fois au moins dans sa vie, elle aurait pu l'écouter et avoir la vie sauve, sans aucune égratignure. Mais naaaaan madame voulait se joindre à lui. Il serra les dents et la gentille dame qui voulait le manger revint à lui après avoir observé Aqua pendant quelques secondes. Quel con ! Au lieu de regarder la fille de Poséidon, il aurait pu saisir sa dague ! Il se gifla mentalement et reporta son attention sur son adversaire. Elle était sur lui et était clairement menaçante. Et il en avait marre d'être par terre, dans le mélange boueux.
    Le monstre à plumes essaya plusieurs choses, comme le mordre au visage, le griffer, même de lui crever un oeil s'il avait bien interprété ses actions. Mais il l'avait toujours empêchée de l’atteindre. Il ne regardait pas ce que faisait Aqua -- en même temps il ne la voyait pas avec cette pluie qui lui brouillait la vue et avec l'autre qui était sur lui et qui tentait de le bouffer -- mais il savait qu'elle se débrouillerait bien. Mieux que lui, en tout cas.

    Après ce qu'il lui avait semblé  être une éternité, il put enfin croiser le regard marron d’Aqua. C'était à ce moment là qu'il put remarquer à quel point elle semblait sûre d'elle et à l'aise. Il tentait encore de se débarrasser de la chose qui était sur lui quand un violent mal de tête se lança. Putain c'était pas le moment ! Il grimaça et serra les dents un peu plus. Il voyait des points noirs danser devant ses yeux. Il voulait juste les fermer et dormir par terre, dans la boue en fait. Il était déjà fatigué mais là, c'était l3 comble. Il se sentait tellement mal. Mais visiblement, la harpie qui était sur lui souffrait également alors il prit sur lui et la poussa de toute ses forces sur le côté. Il se sentait mal. Il avait mal. Ce n'était pas normal. Il savait que ce n'était pas naturel. Doucement, il se releva et se fit violence pour garder les yeux ouverts, pour supporter la douleur qui l’assaillait. Et il vit Aqua au sol. C'était elle qui avait provoqué cela, hein ? C'était donc cela son pouvoir actif ? Si c’était le cas, il était efficace, au moins. Mais elle allait avoir besoin d’apprendre à le maîtriser et de viser les bonnes personnes parce que bon sang il avait mal ! Il marcha vers elle. Pin allait devoir faire abstraction de cette douleur pendant quelques temps, au moins le temps de la reconduire dans son bungalow.

    Le point positif avec l’eau, c’est que ça faisait partir un peu le mélange boueux qu’il y avait sur ses vêtements. Un peu. Juste un peu. De toute façon, il allait les laver. Mais au moins il ne mettrait pas de boue un peu partout en rentrant. Il s’agenouilla près de la fille de Poséidon et puis, il passa un bras sous ses jambes et un autre derrière ses épaules et se releva. Il observa la jeune femme un instant avant de commencer à marcher. Elle était belle. Et la regarder lui permettait de se focaliser sur autre chose que la douleur.
    Après une ou deux minutes de marche, elle le regarda dans les yeux. Tu croyais vraiment que j’allais te laisser combattre les harpies tout seul et partir ? Euh oui. Oui, c’était ce qu’il lui avait dit. Du coup, il pensait qu’elle allait le faire. S’il disait une chose, c’était pas pour qu’elle en fit une autre, hein. Ouais, du coup, il avait espéré qu’elle eût un minimum de bon sens et qu’elle partît. Mais bon sens et Aqua, ça ne faisait pas vraiment bon ménage. Même si au final tu t’es ramassé. Oui bah euh, hein. Il maîtrisait la situation. Enfin, plus au moins ? Bon, ok, il la maîtrisait pas du tout en fait. Mais il avait juste besoin d’atteindre sa dague et avec une harpie sur lui, c’était un peu compliqué. Donc en fait, il aurait pu s’en sortir. Et pis il aimait pas trop l’idée de blesser un peu trop gravement les femmes-oiseaux. Même si elles sont chiantes, elles étaient là pour une bonne raison. Donc bon.. Y avait rien qui t’y obligeait, mais tu l’as fait. Pourquoi ? Oulah euh, bonne question. Pourquoi elle avait besoin de savoir ça, en fait ? Non parce qu’il en savait rien. Ou peut-être qu’il savait, justement. Ou les deux. Hein ? Non, il pouvait pas répondre les deux. Soit on savait, soit on savait pas, mais y’avait pas de “bah je sais tout en ne sachant pas”, nan, ça existait pas comme proposition, ça. Elle ferma les yeux et il regarda droit devant lui. La pluie continuait toujours de tomber, mais il n’y faisait plus vraiment attention. Il était déjà trempé, comme s’il avait plongé tête la première dans le lac. C’était pas comme si trois gouttes de plus allaient changer sa vie. Y’avait toujours de l’orage aussi. Le tonnerre le rassurait. Pourquoi avait-il besoin d’être rassuré ? Aucune idée. T’façon il n’était plus vraiment capable de penser logiquement.

    Parce que si tu te faisais bouffer par elles, j’aurai plus personne à embêter.

    Il lui sourit, même si elle ne pouvait pas le voir. Mais il perdit vite son sourire quand il entendit des pas. Plusieurs personnes. Il jeta un coup d’oeil furtif derrière son épaule. Les harpies s’étaient relevées. Elles devaient supporter la douleur, maintenant, tout comme lui le faisait. Pin commença à courir. S’il ne se plantait pas – et il y avait très peu de chances – ils atteindraient d’abord son bungalow, celui de Zeus, avant celui de Poséidon. Tant pis, Aqua allait devoir passer une nuit chez eux. Il arriva rapidement près de l’oméga que formaient les habitations. Elles n’étaient plus si loin derrière eux. Il n’aurait pas dû marcher en fait, mais il ne savait pas que les harpies étaient aussi euh fortes mentalement et physiquement. D’habitude, il se contentait de courir vite. Très vite. Mais bon. Il faut une fois à tout, hein. Quand il passa entre le bungalow de Zeus et celui d’Héra, les mangeuses de gens n’étaient plus qu’à quelques mètres d’eux. Il n’aura définitivement pas le temps d’atteindre le bungalow de Poséidon qui se trouvait un peu plus loin. Alors il tourna brusquement à droite pour se retrouver devant le lieu où il logeait et entra. Il ne savait pas trop s’il avait le droit d’emmener quelqu’un d’extérieur à leur famille dans le bungalow, mais il s’en fichait un peu. Dès qu’il passa la porte, il entendit un coup de tonnerre plutôt violent. En tout cas, son père n’était pas vraiment content. Bon papa, j’sais que c’est quand même la fille de Poséidon, mais j’retourne plus dehors avec ces folles qui attendent de me bouffer ! Il la posa sur son lit et il profita du fait qu’elle ne fût pas encore endormie pour aller chercher un pull large et un short à lui. Il lui tendit ses affaires pour qu’elle se changea, histoire de ne pas dormir avec des vêtements trempés. Une fois qu’elle fut changée, il prit ses habits et les étendit pour qu’ils séchassent.

    Dors sur mon lit, chuchota-t-il. Pin n’était pas certain qu’elle l’avait entendu, mais c’était pas grave.
    Et lui était tellement crevé qu’il ne prit pas le temps de se changer et s’assoupit sur la chaise de bureau.


    Aquarius S. Heather
    Pensionnaire

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Aquarius S. Heather - Hello, daughter of the sea.
    Journal intime : [url=]www[/url]
    D-C : //
    Parent divin : Poséidon
    Points de puissance : 209
    Messages : 39

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Un trident offert par son père, qui peut se rétracter en un collier avec un pendentif trident stylisé.
    Défaut fatal: Hehe

    Re: Super combo | Aqua & Pin

    le Dim 4 Nov 2018 - 19:23
    Aqua avait peut-être été valeureuse durant le combat - si l’on pouvait appeler ça ainsi - mais elle était entrain de tomber littéralement de sommeil, actuellement. Son pouvoir lui avait sapé toutes ses forces, et elle en tremblait encore de l’avoir utilisé. Elle l’avait fait qu’en cas d’urgence, certes, mais cela l’effrayait encore. Elle détestait l’utiliser, c’était sa malédiction. Elle en était traumatisée. C’était l’une des raisons pour lequelles elle ne parvenait pas à le maîtriser.

    Presque personne ne savait quel était son pouvoir actif, parce qu’elle en parlait très peu et qu'elle n’avait pas l’occasion de se montrer en démonstration à chaque combat ! Elle se doutait que Pin venait d’apprendre la nature de son pouvoir à cet instant. Mais cela ne la contrariait pas. Même si elle n’aimait pas que les gens soient aux courant, elle ne doutait pas de lui. Peut-être qu’il était lourd et insupportable, mais il était digne de confiance. Elle savait qu’il ne divulguerai pas l’information, si il s’en souviendrait toujours après cette nuit.

    En plus, malgré le fait qu’il essayait de le cacher, elle voyait que son pouvoir avait eu effet sur lui. Elle savait qu’il pouvait vraiment être… nocif ? En tout cas, pas agréable du tout. Elle espérait qu’il se doutait qu’elle ne le visait pas, mais on n'était jamais sûr avec Pin. Elle voyait qu’il souffrait, alors elle avait hâte de rentrer dans le bungalow de son père, de se coucher et de tout oublier. C’était le point positif de l’alcool; quand on se bourrait, on ne se rappelait plus de rien le lendemain matin. Et elle priait littéralement pour que le fils de Zeus oublie tout aussi. Elle ne souhaitait pas vraiment qu’il se rappellait du vomi et de tout ce qui avait ensuivi. C’était déjà assez insultant comme ça.

    Elle savait qu’elle lui avait désobéi. Mais la fille de Poséidon n’avait pas eu le choix. Sans elle, il aurait écopé d’une mort certaine. Elle ne disait pas ça pour rabaisser son niveau au combat ou qu’importe, mais elle avait été d’une aide précieuse. Et puis ce n’était pas de son genre d’obéir aux ordres, elle le savait. C’est pour ça qu’elle ne pourra jamais aller au Camp Jupiter de plein gré, comme elle l’avait dit à Alexis. Elle ne se sentirait pas à sa place, à toujours obéir aux ordres, tout le temps et en toutes circonstances. Ce n’était pas...elle.

    Mais en attendant, elle était toujours dans les bras de Pin. Elle se demandait comment il arrivait à la porter - il est vrai qu’elle ne pesait pas lourd, mais après tout ce qu’il avait enduré, y compris son pouvoir, ça devait vraiment pas être facile. Peut-être qu’il était musclé. Il n’était pas maso, quand même ? Elle fronça les sourcils puis abandonna l’idée. En tout cas, il était clair qu’il faisait soit ça par...bienveillance, ou alors parce qu’il voulait vraiment crever de fatigue.

    Elle aurait bien aimé marcher. Mais elle savait que si elle prenait l’initiative de se redresser, Aquarius allait avoir la tête qui tournait et des points noirs devant les yeux. Alors elle priait pour qu’il ne leur arrive rien. Elle était bien dans ses bras. Il était assez confortable - pas comme son lit dans son bungalow, mais pas mal dans son genre non plus - et l’odeur de la pluie, mêlée à la sienne, lui donnait envie de dormir. Elle décrocha un bâillement tout en entendant sa réponse.

    – Parce que si tu te faisais bouffer par elles, j’aurai plus personne à embêter. Oh mon Dieu. Par l’amour d’elle ne savait quel dieu de l’Olympe, c’était pas une scène romantique qui était entrain de se dérouler ? Non, parce qu’elle connaissait bien les scènes sous la pluie, quand le héros du film cliché à vomir embrassait la fille. C’est vrai qu’Aqua n’était pas très romantique non plus, mais bon, pitié, pas ça ! C’était tellement cliché, sauf que la fille était juste une gosse du dieu de la mer et le garçon était juste le fils du dieu de l’univers. Rien que ça. Mais de toute façon, rien ne se passerait. Mais alors, pourquoi se sentait-elle si mal ? Elle n’allait pas vomir, quand même ! Mais au fond d’elle, elle ne savait que c’était pas ça. Et ça l’agaçait de ne pas savoir.

    Elle avait fermé les yeux quand tout à coup il commença à courir. Elle ouvrit les yeux et hoqueta, lorsque tout à coup il ouvrit une porte et s’y engouffra. Elle le regarda reprendre sa respiration lorsqu’un énorme coup de tonnerre retentit, lui faisant lâcher un hoquet de surprise. Elle n’avait jamais aimé le tonnerre. Jamais. Elle se demanda la raison de cette manifestation divine lorsque tout à coup elle remarqua quelque chose. Ses murs...ce n’était pas ceux du bungalow de son père ! Ni ses lits… et il n’y avait pas le bassin en plein milieu du bungalow ! Elle croisa le regard de Pin et comprit. Ils étaient dans le bungalow de Zeus, aka le père de Pin, aka le pire ennemi de son paternel. La grosse joie quoi.

    Si elle avait été dans son état normal, elle aurait riposté et serait ressortie dans demander son reste. Mais en étant saoule, épuisée à en mourir et affaiblie, elle ne pouvait pas faire grand chose. Et surtout pas ressortir alors que les mégères attendaient dehors pour la bouffer. Surtout que c’était injuste d’en vouloir à lui alors qu’il n’avait rien fait. Alors elle espérait juste que demain, lorsqu’elle ressortirait d’ici, elle ne se ferait pas foudroyer. Si c’est trop demander, tonton.

    Elle le regarda le poser sur son lit - enfin, elle supposait - et elle l’observa s’activer autour de lui, silencieuse. Heureusement, ses frères et soeurs n’avaient pas ouverts l’oeil - ils avaient le sommeil lourds eux, pas comme Erwin et Alexander -. Il s’approcha d’elle, et lui donna des vêtements à lui. Encore du cliché, mais Aqua était reconnaissante de cette attention. Elle adorait l’eau, mais sérieusement, dormir les vêtements mouillés, ça craignait quand même. Alors elle profitait du fait qu’il soit retourné en se changeant maladroitement.

    Une fois que le fils de Zeus ait pris ses affaires et les ait mis à sécher, elle s’était emmitouflée dans son pull. En plus, il sentait bon. Elle lui sourit alors qu’il lui chuchotait de dormir sur son lit et tomba directement dans le sommeil sur sa chaise. Elle le regarda en se mordant la lèvre. Il ne s’était même pas changé et il dormait sur une chaise… pour elle. Elle chuchota un merci qu’il n’entendait déjà plus, s’allongea sur le lit et s’endormit dans les bras de Morphée sans attendre.

    **

    Le soleil commença à se lever lorsque Aquarius se réveilla. Elle s’étira, marmonna quelques mots et regarda autour d’elle. Mais où était-elle ? Elle n’en savait rien, et alors qu’elle tourna le regard vers le bureau, elle vit...Pin. Mais mon dieu, que faisait-elle ici ? Ce forceur l’avait kidnappée ou quelque chose de ce genre ? Et pourquoi diable ne se souvenait t’elle pas de la soirée précédente ? Elle se leva, en fronçant les sourcils contre le mal de tête qui l'assaillit. Elle ne comprit pas ce qu’il lui arrivait. En tout cas, elle avait une méchante gueule de bois. Elle sursauta. Elle avait pris de l’alcool… Mon Dieu, elle se demanda ce qui avait pu se passer la veille pour qu’elle se retrouve dans le bungalow du fils de Zeus, dans son lit et avec...ses affaires. Elle grimaça tandis que certains gosses du roi des dieux commencèrent à s’agiter - Pin y compris -. Il était temps pour elle de partir, elle résolverait bien ce mystère plus tard. Elle secoua la tête et s'apprêtait à franchir la porte lorsqu’elle posa ses yeux sur lui. Elle ne se rappelait plus de rien, mais elle sentait bien quelque chose à l’intérieur d’elle qui la poussa à esquisser un sourire. Il était assez mignon quand il dormait. Elle sourit et sortit dans l’air frais, allant dans son bungalow sans bruit et s’allongeant dans son lit, soucieuse.

    Elle ne savait pas qu’elle avait oublié ses affaires, ni que Pin allait les découvrir et s’interroger dessus. Elle ne savait même pas ce qui s’était déroulé la veille, mais elle sentait au fond d’elle qu’elle devait une fière chandelle au fils de Zeus. Que peu-importe ce qui s’était passé cette nuit là, ils s’étaient rapprochés. Mais pour l’instant, elle ne se doutait de rien de tout ça. Pour l’instant, elle s’endormait dans son lit, un petit sourire aux lèvres, heureuse. C’était un magnifique combo.


    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum