AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4952
    Messages : 1640

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    Le chevalet d’Erwin était quelque chose de fascinant. Alexis ne parvenait pas à détacher ses yeux de cet étrange mélange. Il y avait beaucoup de bleu ; peut-être était-il en train de peindre l’océan, celui-là même qui devait battre dans ses veines au même rythme que les vagues s’échouant sur la plage. Pendant un court instant, les pensées d’Alexis dérivèrent vers les autres enfants de Poséidon : Aqua et Alexander. Tous les enfants de la mer semblaient avoir un lien inaliénable avec l’océan. Cela voulait-il dire qu’Alexis était destinée à répandre le chaos, la guerre et la colère partout où elle mettrait les pieds ? La fille d’Arès fut parcourue d’un frisson. Cette idée la dégoûtait encore plus que la peinture séchée qu’elle sentait sur sa peau.

    Quand on dessine, on est concentrés sur sa feuille expliqua Erwin pendant qu’Alexis ramena son attention à lui – mais pas son regard qui restait accroché à la toile. Le fils de Poséidon parlait de son utilisation du dessin comme Alexis pourrait parler de ses entraînements. D’abord, il fallait se déchaîner pour évacuer, et après il fallait se concentrer pour faire quelque chose de « beau ». La fille d’Arès n’aurait pas été jusqu’à décrire les combats qu’elle menait comme quelque chose de beau, mais elle comprit assez vite où Erwin voulait en venir. Elle se contenta de hocher vaguement la tête, comme pour signifier à son interlocuteur qu’elle avait bien enregistré ce qui venait d’être dit.

    Après, faut avouer que je n’ai jamais vraiment eu envie d’exploser le monde entier. J’pense que ça aide aussi… s’exclama Erwin, ce qui arracha un demi-sourire à la fille d’Arès. Il était possible pour elle de concevoir que sa colère était parfois excessive, peu contrôlée et souvent trop facilement étouffante. Alors qu’elle allait répliquer quelque chose, ou juste partir sans un bruit, Erwin lui saisit une mèche de cheveux comme si la présence de peinture sur ceux-ci était une justification suffisante pour avoir un contact physique.

    Si tu venais m’aider à finir mon tableau ? Je pense qu’il te ressemble un peu ? demanda Erwin. Pendant un instant, Alexis fut si surprise par cette demande qu’elle posa de nouveau son regard sur lui. Puis, se rappelant qu’il était beaucoup trop près, elle lui repoussa la main gentiment – mais avec assurance – tout en lui lançant un regard légèrement noir.

    « Ok mais pas de contact physique. »

    Elle fronça les sourcils en le fixant. Puis jugeant que le message était passé, elle se glissa en-dehors de son trou à souris et apprécia de pouvoir remettre un espace convenable entre elle et le fils de Poséidon. Puis elle s’approcha de cette toile qui la fascinait tant. De nouveau, elle fronça les sourcils.

    « Tu dis qu’elle me ressemble parce qu’il y a du bleu partout ? »

    S’exprima-t-elle avec un sourire amusé sur les lèvres. Elle se pencha en avant pour admirer les différentes nuances de bleu qui s’y mélangeaient. C’était de loin beaucoup plus beau que son propre visage peint en bleu. Remarquant qu’elle prenait sûrement toute la place, elle se redressa et s’assit sur une table à côté, laissant ainsi la liberté à Erwin de se mouvoir comme bon lui semblait. Elle était soudainement complètement fascinée par cette personne. Elle ne l’avait jamais vu à l’arène – ou que très peu – et pourtant il dégageait une aura assez impressionnante. Mais aussi très différente de ce dont elle avait l’habitude. Peut-être plus lumineuse ?  


    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Qt48
    12

    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    En bref

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 4673
    Messages : 1323

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Insouciance

    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Empty Re: [ERWIN] Paint me like one of.. what

    le Mar 20 Nov 2018 - 13:17

    Alexis écarta les doigts d'Erwin d'une main ferme. Ce geste surprit le fils de Poseidon, mais il s'estimait heureux de ne pas recevoir une claque digne de ce nom ou tout autre châtiment dont était certainement capable la jeune fille qui faisait face. Le regard glacial qu'elle lui lança ne put toutefois que le faire frissonner.

    "Ok, mais pas de contact physique."

    Se rappelant qu'elle pouvait faire exploser ce qui l'entourait, Erwin leva les mains, signifiant ainsi qu'il avait parfaitement compris (mais était-ce réellement le cas ?). Ne semblant pas y porter plus d'attention, Alexis s'écarta un peu. Il y eut quelques secondes de silence, puis elle alla voir la toile de plus près.

    Penchée vers la peinture à peine séchée, elle semblait scruter les moindres détails du tableau. Détails qu'elle pouvait chercher encore longtemps : le dessin était loin d'être achevé et c'était tout juste si l'océan représenté comprenait différentes nuances. L'observation en apparence pointilleuse d'Alexis fit néanmoins plaisir à Erwin qui vint la rejoindre en face du chevalet.

    "Tu dis qu'elle me ressemble parce qu'il y a du bleu partout ?"

    Erwin laissa échapper un rire tandis qu'Alexis le regardait d'un air interrogateur. Le demi-dieu fouilla un instant dans le fond de sa poche et en sortit un morceau de papier chiffonné. Il le déplia avec soin et le montra à Alexis qui parut ne pas comprendre tout de suite ce qu'elle voyait.

    "C'est un croquis de ce que je veux faire. Tu vois, là, c'est la mer et, au milieu, c'est Santorin, le volcan. Tu l'as déjà vu en vrai ? C'est impressionnant, t'es en Grèce, tranquille, et puis tu tombes sur cette montagne noire qui peut exploser n'importe quand..."

    Le demi-dieu se tut. Il ne savait pas si Alexis comprenait vraiment ce qu'il voulait dire. Peut-être qu'il se rendait juste ridicule, peut-être qu'il la fatiguait déjà avec ses explications... Comme il tenait son croquis devant elle, la fille d'Arès s'en saisit et fixa le bout de papier sans rien dire. Elle essayait sans doute de mieux voir le volcan, les traits n'étaient pas très aboutis, il fallait bien l'avouer. Le rendu était encore grossier et taché par le passage récurent d'une main sur le crayon fraîchement apposé sur la feuille.

    "Hum, je vais chercher de la peinture brune. J'en ai vue dans la petite armoire, là-bas. Je reviens."

    Erwin s'éclipsa et revint deux minutes plus tard, les bras chargés de plusieurs pots de peintures -différentes teintes sombres qu'il espérait utiliser pour représenter l'île et le volcans obscurs de Santorin- et d'un pinceau supplémentaire. Il déposa tout son matériel au pied du chevalet et regarda Alexis, l'oeil pétillant.

    "Regarde ce que je t'ai trouvé !"

    Au milieu des pots de couleur, Erwin prit une sorte de tissu qu'il déplia devant la fille d'Arès en souriant.

    "Un tablier !"


    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Ztd0
    Merci Alexis <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Rsok[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Ia7r[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Kq96[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Nhdg
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Xx80
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Aesthetic[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Kxcu
    Merci Margot <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 9128
    Merci Vassa <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 6
    Merci feu Andrew <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 R1q7

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4952
    Messages : 1640

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Empty Re: [ERWIN] Paint me like one of.. what

    le Mer 28 Nov 2018 - 14:48

    Alexis ne détachait plus son regard d’Erwin. Chacun de ses mouvements semblait occuper entièrement l’espace. Bientôt, il n’y avait plus de salle d’art, avec plusieurs personnes qui vaquaient à leur occupation, mais juste le fils de Poséidon, sa toile et Alexis pour regarder le tout. Elle avait décidé de prendre le moins de place possible, ayant toujours été plus à l’aise dans l’ombre des autres que dans la lumière. Néanmoins, Erwin semblait vouloir intégrer la fille d’Arès dans son tableau et ne relâchait pas son attention une seule seconde.

    Comme pour illustrer cette attitude d’un exemple concret, le fils de Poséidon sorti de sa poche une feuille de papier chiffonnée et la tendit à Alexis qui ne le prit pas de suite. Plutôt perplexe, elle ne comprenait pas réellement ce qu’elle avait sur les yeux. Erwin sembla très rapidement faire le lien car il s’empressa d’expliquer ce qui était censé être représenté. C’est une croquis ce que je veux faire, expliqua-t-il, son œuvre toujours brandit devant le visage de la fille d’Arès. Tu vois, là c’est la mer et, au milieu, c’est Santorin, le volcan, continua-t-il. Alexis buvait ses paroles, complètement obnubilée. Elle n’arrivait pas à détacher ses yeux de ce volcan pendant que la voix d’Erwin résonnait en arrière-plan. Cette montagne noire qui pouvait exploser n’importe quand, conclu-t-il. Alexis fronça légèrement les sourcils en penchant la tête sur le côté.

    La fille d’Arès se saisit délicatement du papier, comme si elle était effrayée de le voir s’évaporer sous ses doigts. Elle le tourna et le retourna dans tous les sens, puis le compara à la toile qu’il y avait un peu plus loin. Hum, je vais chercher de la peinture brune. J’en ai vue dans la petite armoire, là-bas. Je reviens, s’exclama Erwin avant de disparaitre. Alexis en profita pour s’installer plus confortablement sur sa table, se mettant en tailleur, accoudée sur son genou droit. Elle n’arrêtait pas de regarder le croquis, puis la toile, puis le croquis, puis la toile. Finalement, elle posa le croquis à côté d’elle pour n’admirer plus que la toile. Comment était-il possible que l’œil humain puisse voir autant de variantes de bleu ? Et comment se faisait-il qu’Erwin ait réussi à toutes les mettre en même temps ?

    Au bout d’une éternité, Alexis fut arrachée à sa contemplation par le fils de Poséidon qui revenait. Ses bras étaient si chargés que la jeune fille ne put s’empêcher de jeter un coup d’œil à la pendule accrochée en haut d’un mur de la salle. Depuis combien de temps était-il parti ? Quand Erwin déposa tout son matériel au pied du chevalet, Alexis détacha son regard de l’horloge pour de nouveau poser ses yeux sur Erwin et ses trouvailles. Il y avait des pots de peinture à foison, un pinceau et quelques bricoles çà et là. Pendant ce temps, Erwin, adulte, fils d’un des trois grands, semblait trépigner d’impatience. Regarde ce que j’ai trouvé ! s’exclama-t-il comme un enfant ayant dénicher un rare trésor.

    Un tablier ! Alexis fronça les sourcils, plus de surprise que de jugement. Erwin dépliait le bout de tissu devant la fille d’Arès pendant que celle-ci se demandait bien comment il pourrait l’intégrer à la peinture. Puis, elle fut frappée par une réalisation soudaine : il voulait qu’elle l’aide. Alexis cligna une fois des yeux, puis deux, puis trois. Elle se pencha sur le côté et poussa le tablier comme on pousserait un rideau : juste assez pour apercevoir de nouveau Erwin. Elle l’interrogea du regard pendant une courte seconde, mais elle ne vit de la jubilation comme réponse.

    « Tu ne t’attends pas à ce que je peigne avec toi ? »

    Commença la fille d’Arès, toujours penchée en avant, tenant le tablier comme un rideau. Elle ne laissa pas le temps suffisant à Erwin pour répondre et enchaîna :

    « Non parce que je sais manier l’épée mais pas le pinceau. Et puis, je risque de complètement saccager ta toile ! »

    Ajouta-t-elle, légèrement alarmée. Elle s’imaginait déjà le regard effaré d’Erwin si elle tentait de faire quoique ce soit. Elle était agile avec ses poignards, elle ne l’était pas l’art abstrait du dessin. Erwin abaissa le tablier, comme prêt de nouveau à parler mais Alexis l’en empêcha :

    « J’étais plutôt dans l’optique de t’observer faire tu vois. Comme premier cours, rien de mieux que l’observation. expliqua-t-elle en tordant ses mains dans tous les sens avant d’enchaîner : Non, et puis ce tablier orange n’irait pas du tout avec le bleu de mes cheveux, alors bon… »

    Elle essaya de faire un peu d’humour, avec un sourire semi-amusé, pour cacher la panique qui commençait à l’envahir. Elle ne pouvait décemment pas peindre ! Comment allait-elle pouvoir continuer de regarder Erwin dans les yeux si elle faisait déferler le chaos de sa tête sur une pauvre toile ? Alexis se mordit l’intérieur de la joue. Peut-être qu’elle était juste ridicule et que le tablier était depuis le début pour le fils de Poséidon ?


    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Qt48
    12

    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    En bref

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 4673
    Messages : 1323

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Insouciance

    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Empty Re: [ERWIN] Paint me like one of.. what

    le Mer 30 Jan 2019 - 22:00

    La trouvaille d'Erwin fut accueillie par un blanc. Le tissu devant les yeux, le fils de Poseidon ne vit Alexis qu'au moment où elle repoussa la tablier pour croiser son regard. Il put y lire un mélange d'interrogation et de perplexité. Alexis ne semblait pas enchantée par ce qu'elle voyait, et les mots qu'elle prononça, brisant le silence qui se faisait long, confirmèrent cette impression.

    "Tu ne t’attends pas à ce que je peigne avec toi ? Non parce que je sais manier l’épée mais pas le pinceau. Et puis, je risque de complètement saccager ta toile !"

    Même si Erwin ne s'attendait pas à des sauts de joie, il pensait tout de même provoquer un petit sourire ou quelque chose dans ce goût-là. Pas un refus catégorique avant même d'avoir proposé quoi que ce soit. Il s'apprêtait à protester, expliquer qu'il avait même fait attention à prendre un tablier de la bonne taille, qu'il ne souhaitait pas embarrasser Alexis mais simplement l'occuper... La fille d'Arès lui coupa l'herbe sous le pied en reprenant la parole.

    "J’étais plutôt dans l’optique de t’observer faire tu vois. Comme premier cours, rien de mieux que l’observation. Non, et puis ce tablier orange n’irait pas du tout avec le bleu de mes cheveux, alors bon…"

    La déception du fils de Poseidon fut de courte durée : la tentative d'humour d'Alexis l'avait déridé. Il leva deux doigts pour saisir une mèche pleine de peinture parmi d'autres au milieu de la chevelure de cette fille pour y étaler un peu de brun, plus assorti à la couleur du tablier, mais il se ravisa au dernier moment, se rappelant qu'elle avait exigé une certaine distance physique. Pas de contact physique. Pourtant, l'idée qu'il avait en tête à cet instant précis était d'attraper Alexis par les épaules et la flanquer devant le chevalet pour qu'elle ne bouge plus de là. Mais cet air désapprobateur sur son visage changeait les plans. Il faudrait la forcer à peindre d'une manière un peu plus douce. Un sourire malicieux étira les lèvres d'Erwin. Il désigna un tabouret à côté de la toile.

    "Bon, assieds-toi là. Attends."

    Erwin se plaça devant le tableau et sortit un crayon de sa poche. Son fameux crayon, celui qui, pour une fois, n'était pas une dague en train de prendre la poussière sous son lit. Sans se demander si Alexis le regardait ou si elle cherchait un moyen de s'enfuir de la salle d'art, le fils de Poseidon se mit à tracer quelques lignes claires sur la toile, là où il manquait encore de la couleur. Après deux ou trois minutes d'ouvrage, il fit légèrement pivoter le chevalet, tant bien que mal, afin de montrer le résultat à Alexis. Toujours peu loquace, celle-ci lui décocha un regard intrigué. Elle ne semblait pas comprendre.

    "Tu vois les traits au crayon ? C'est pour mettre différentes couleurs à chaque fois. Regarde ici. Tu vas pouvoir mettre un brun plus foncé de ce côté, et plus tu avanceras par là, plus ce sera clair. T'auras juste à remplir les différentes zones avec les bonnes teintes."

    Le visage d'Alexis ne s'éclaircissait pas, l'idée ne semblait pas l'emballer. Au moins, elle est toujours là. C'était en effet une bonne chose que la fille d'Arès n'ait tout simplement pas fugué pendant qu'Erwin se concentrait sur son dessin. Peut-être qu'il allait réussir à la faire travailler un peu sur cette peinture. D'un air narquois, le demi-dieu ajouta une phrase, potentiellement celle de trop.

    "Et si t'as des doutes, demande-moi : je suis là pour t'aider, n'aie pas peur."

    Il ponctua sa déclaration d'un clin d'oeil rieur.



    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Ztd0
    Merci Alexis <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Rsok[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Ia7r[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Kq96[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Nhdg
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Xx80
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Aesthetic[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Kxcu
    Merci Margot <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 9128
    Merci Vassa <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 6
    Merci feu Andrew <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 R1q7

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4952
    Messages : 1640

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Empty Re: [ERWIN] Paint me like one of.. what

    le Sam 2 Fév 2019 - 19:10

    Mission accomplie : Alexis avait réussi à faire juste assez d’humour pour que le fils de Poséidon efface la déception qui avait habillé son regard pendant un court instant. Il leva même sa main en l’air comme s’il s’apprêtait à de nouveau toucher Alexis. La fille d’Arès fronça légèrement les sourcils : s’il se sentait pousser des ailes dès qu’elle faisait de l’humour, peut-être qu’elle s’abstiendrait la prochaine fois. Comme s’il lisait en elle – ou alors, il avait deux sous de jugeotte –, Erwin décida de rabaisser sa main. À la place, un sourcil malicieux s’étira sur ses lèvres, ce qui n’annonçait rien qui vaille pour autant.

    Bon, assieds-toi là. Attends. venait-il de lui ordonner. Alexis arqua un sourcil de surprise. Depuis quand étaient-ils assez proches pour qu’il se permette de lui donner des ordres de cette façon ? Plus par automatisme que par réelle conviction, Alexis l’écouta quand même et posa ses fesses sur le tabouret à côté de la toile. Puis elle regarda Erwin sortir un crayon de sa poche et commencer à écrire sur la toile. Alexis ne voyait pas grand-chose si ce n’était le corps d’Erwin qui s’approchait, s’éloignait, s’approchait, s’éloignait. Peut-être qu’il était encore temps de légèrement reculer le tabouret pour éviter de faire un mouvement de recul à chaque fois que ses hanches s’approchaient trop près de sa tête ? Mais si elle bougeait, il allait se souvenir de son existence ? Peut-être qu’il l’avait oubliée ?

    Erwin fit soudainement pivoter le chevalet dans la direction d’Alexis qui, perdue dans ses pensées, sursauta presque face à ce mouvement brusque. Elle passa son regard d’Erwin à la toile sans réellement comprendre. Rien n’avait changé ? Mis à part qu’il y avait des lignes un peu partout maintenant ? Alexis fronça légèrement les sourcils et fit une moue interrogative en direction d’Erwin. Il avait décidé de jouer aux devinettes ou bien devait-elle formuler sa question à voix haute ?

    Le fils de Poséidon entreprit de lui expliquer qu’il avait fait des lignes pour délimiter les différentes zones à peindre et qu’elle n’avait qu’à suivre le chemin. Pendant un court instant, Alexis se rappela quand elle était petite et qu’elle devait colorier des formes avec des chiffres rattachés à certaines couleurs. Alexis ne savait pas trop si elle devait se réjouir de comprendre où il voulait en venir ou se sentir offusquée qu’il ait recours à une méthode si enfantine pour lui expliquer. Par défaut, elle préféra afficher une mine blasée : elle n’allait pas y échapper, hein ?

    Et si tu as des doutes, demande-moi : je suis là pour t’aider, n’aie pas peur, ajouta-t-il. Alexis le fixa avec le visage le plus blasé de tout l’univers. Tout son être était en train de dire Est-ce que tu me prends pour une abrutie ou bien ? mais elle se retint de justesse. Jusque-là, il avait réussi à la calmer et lui faire oublier sa colère. À quoi bon raviver la flamme de la hargne quand celle-ci n’était plus qu’un brasier ? Alexis se contenta de descendre du tabouret et prit le pinceau qu’Erwin semblait pointer du regard. Elle soupira bruyamment, presque en exagérant.

    « Puisque visiblement je ne pourrais pas y échapper. »

    Lâcha-t-elle en levant les yeux au ciel. Victorieux, Erwin lui tourna le dos juste le temps qu’il fallait pour qu’Alexis laisse échapper un sourire amusé. Quand il se retourna de nouveau vers elle, elle affichait de nouveau une mine ennuyée, presque théâtrale. Peu loquace mais très à l’écoute, Alexis suivit les instructions presque à la lettre d’Erwin. Tout n’était qu’une question de mélange et de précision, et cette activité permit à Alexis de complètement se concentrer à la tâche. De temps en temps, leurs mains ou leurs hanches se touchèrent, s’effleurèrent, mais Alexis ne le remarqua qu’à peine. Elle se rata à deux ou trois reprises, ayant trop dilué ou trop foncé la couleur, mais Erwin semblait toujours avoir la solution miracle pour réparer ses bêtises.

    Une éternité plus tard, alors que soleil était maintenant haut dans le ciel, la peinture semblait être achevée. Alexis recula en même temps qu’Erwin pour admirer l’œuvre finale. Le résultat n’était pas mauvais. À vrai dire, Alexis avait presque envie de l’accrocher au-dessus de son lit pour dire « whouhou, c’est moi qui l’ai fait, je suis géniale !! » mais l’envie lui passa vite. Elle ne voulait pas voir cette satisfaction sur le visage d’Erwin et elle ne voulait pas abîmer l’œuvre. Le bungalow Arès était un endroit bien trop dangereux pour une œuvre d’art. Alexis détourna finalement sa tête de la peinture pour regarder Erwin qui semblait la fixer – depuis combien de temps ? trop longtemps.

    « Quoi ? »

    S’exclama-t-elle avec une voix lente et beaucoup moins agressive que prévu. Elle leva de nouveau les yeux au ciel et son ventre choisit de gargouiller à ce moment. Alexis prit doucement compte de son environnement : la salle était bien plus remplie qu’avant, le soleil était bien haut et elle crevait la dalle. Puis elle remarqua qu’elle était très proche d’Erwin alors elle se décala légèrement histoire de se réapproprier sa zone de confort.


    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Qt48
    12

    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    En bref

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 4673
    Messages : 1323

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Insouciance

    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Empty Re: [ERWIN] Paint me like one of.. what

    le Dim 3 Fév 2019 - 16:28

    On ne pouvait pas dire qu'Alexis semblait heureuse ou même reconnaissante qu'Erwin ait pris une telle initiative. Elle se prêta néanmoins au jeu, laissant échapper un soupir sans s'en cacher. L'exercice était certainement moins palpitant que ce qu'elle devait faire de ses journées en temps normal. Une fille d'Arès qui faisait exploser ce que bon lui semblait, ça demandait sans aucun doute une plus grande dose d'adrénaline que ne pouvait lui conférer un atelier de peinture... Enfin, Alexis s'était résignée et Erwin s'en estimait déjà heureux. Cette fille aurait très bien pu s'enfouir sans demander son reste au lieu de porter de l'intérêt à son art.

    Le temps passa. Malgré les quelques tentatives d'Erwin pour entamer le dialogue, Alexis n'ouvrait pas beaucoup la bouche. Elle gardait les lèvres pincées en une moue concentrée. Ou ennuyée ? Si c'était bien de l'ennui qui habillait son visage, la fille d'Arès devait grandement prendre sur elle, car elle s'appliquait à remplir soigneusement les zones de couleurs qu'Erwin avait préparées pour elle. Elle lui jetait un regard de temps à autre pour lui signifier qu'elle avait fait une bêtise, mais ne demandait que rarement de l'aide. Le fils de Poseidon devait décoder ses expressions. La plupart du temps, il se contentait de passer un pinceau différent sur la couleur qu'Alexis avait appliquée. L'avantage de peindre un volcan, c'est que les traits ne devaient pas être particulièrement soignés. Alexis dépassait par-ci, par-là, sans doute en raison du large pinceau dont elle n'avait pas l'habitude. Mais Santorin n'en souffrait pas et apparaissait peu à peu au milieu de la toile.

    Au bout d'un moment, l'île, le volcan, l'océan, tout avait pris forme. Si l'eau semblait limpide et réelle grâce aux jeux de lumière et de dégradé, les terres étaient réalisées dans un style plus brut, majoritairement composé d'aplats. Ce mélange donnait au rendu final un style bien à lui, comme si le paysage était en cours de création. Ce n'était pas ce qu'imaginait initialement Erwin, mais le résultat lui plaisait énormément ! Il fixa le tableau un instant, puis se tourna vers Alexis en souriant. Il était fier de ce qu'elle avait fait parce que, même si c'était involontaire, elle avait apporté une touche bien à elle qui ne serait jamais venue à son esprit à lui. Il souriait en se disant qu'elle avait peut-être pris du plaisir à peindre, finalement. La fille d'Arès interrompit le cours de ses pensées en remarquant qu'il la regardait.

    "Quoi ?"

    La ton un peu bourru mais pas si méchant ne surprit même pas Erwin. Il s'attendait tout simplement à ce qu'Alexis s'en aille sans un mot, le visage froid et les pensées indéchiffrables. Il ne la connaissait pas encore vraiment, mais il avait déjà compris que cette fille n'était pas du genre bavard ni expressif. Alors que le fils de Poseidon allait répliquer, un grondement digne du volcan qu'ils venaient de peindre lui coupa l'herbe sous le pied. Il retint un rire, devinant aux joues légèrement rouges d'Alexis qu'il s'agissait de son ventre hurlant sa détresse. La fille d'Arès recula de quelques pas. Etait-elle gênée ? La faim tiraille n'importe qui, pourtant. Erwin fit attention à ne pas afficher un air pouvant paraître trop moqueur pour ne pas vexer davantage Alexis.

    "On va bientôt aller manger, je suppose. Mais avant, il reste une petite chose à faire ici."

    Le demi-dieu sortit à nouveau son crayon de ta poche et le tendit à Alexis.

    "Signer cette belle création !"

    Il attendit que six lettres creusent leur sillon dans la peinture encore fraîche avant de récupérer le crayon pour signer à son tour dans un coin de la toile. Le tracé d'Alexis était un peu plus hésitant que celui d'Erwin, qui avait déjà signé plusieurs dessins. Encore une fois, la différence de style, de personnalité, se reflétait dans ce détail du tableau. Erwin sourit, satisfait de l'oeuvre qu'il avait réalisée à l'aide d'une main supplémentaire. Lorsqu'il se tourna une nouvelle fois vers Alexis, celle-ci avait déjà disparu dans l'idée de s'en aller. Le demi-dieu la vit deux tables plus loin et l'interpella.

    "Tu comptes te balader dans le camp avec ton joli tablier ? Remarque, il est moins moche maintenant que t'as mis du bleu et du brun dessus."

    Il se faufila entre les tables et les chaises jusqu'à Alexis et lui tendit la main. Sans le regarder, elle lui rendit le tablier et resta plantée là durant quelques secondes, ce qui laissa le temps à Erwin de lui dire encore quelques mots.

    "J'espère que tu t'es amusée. C'était mon idée de peindre avec toi, tu voulais sans doute pas. En tout cas, je suis super content de ce qu'on a fait, tu te débrouilles vachement bien pour une fille qui fait tout péter !"

    Il afficha un sourire sincère sur son visage. Alexis murmura quelque chose qu'il ne comprit pas et lui tourna le dos pour sortir de la salle d'art. Le fils de Poseidon n'attendit pas de la voir franchir la porte pour retourner près du tableau. Il le regarda encore une minute de loin, puis alla le poser dans un coin, à l'abri des autres artistes ayant pris possession des lieux. Il laisserait sécher la peinture durant l'après-midi et reviendrait la chercher en fin de journée pour l'emmener à son bungalow. Alexis n'avait pas semblé y porter énormément d'intérêt, mais lui admirait ce travail et trouvait que ce serait un bel élément décoratif en plus près de son lit. Peut-être que ses frères et soeurs ne verraient jamais la double signature perdue dans le bleu de l'océan, mais peu importe. C'était sa première collaboration il s'en souviendrait pendant longtemps.


    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Ztd0
    Merci Alexis <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Rsok[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Ia7r[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Kq96[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Nhdg
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Xx80
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Aesthetic[ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Kxcu
    Merci Margot <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 9128
    Merci Vassa <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 6
    Merci feu Andrew <3:
    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 R1q7

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4952
    Messages : 1640

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Empty Re: [ERWIN] Paint me like one of.. what

    le Mar 5 Fév 2019 - 14:22

    Alexis voyait bien qu’Erwin était à deux doigts de se foutre de sa gueule suite à l’énormément grondement que venait de faire son ventre. S’il avait ouvertement ri, elle n’aurait pas pu se retenir de sourire – comme si ce fils de Poséidon avait une sorte de pouvoir sur la bonne humeur des gens autour. Néanmoins, il sembla se contenir et offrit même à Alexis la délivrance ultime de partir. Mais avant, il reste une petite chose à faire ici, ajouta-t-il. Alexis haussa un sourcil de surprise. Elle qui venait tout juste de se faire à l’idée d’aller manger se retrouvait un peu déçue. Signer cette création, s’exprima avec entrain Erwin. Voulant rapidement se défaire de cette corvée, Alexis se saisit du crayon qu’il lui tendit et, maladroitement, dans un petit coin discret, écrivit son prénom. Elle hésita presque à signer Willa pour que personne ne remonte jusqu’à elle, mais le regard attentif d’Erwin l’en dissuada.

    Dès qu’il eût récupéré son crayon, Erwin se pencha à son tour pour signer sa peinture. Alexis trouva le moment parfait pour partir. Elle n’avait plus rien à faire ici. Elle marmonna un bref « salut », agita sa main dans le vide et partit sans demander son reste. Tu comptes te balader dans le camp avec ton joli tablier ? Hurla Erwin dans toute la salle d’art. Des regards curieux se plantèrent sur elle, ce qui la mit profondément mal à l’aise. Elle retira hâtivement son tablier dans l’optique de le balancer sur le dossier d’une chaise. Or, à la place, elle sentit la main d’Erwin contre la sienne, ce qui la surprit encore plus. Elle croisa le regard d’un autre sang-mêlé non loin d’elle qui la fixait avec un air salace sur le visage. Alexis ne put retenir le rouge qui vint lui colorer les joues. Il était réellement tant de partir.

    Erwin s’exprima une dernière fois pour expliquer à quel point il était heureux de cette expérience et qu’il espérait que ce soit réciproque. De nouveau, le regard de l’autre sang-mêlé se posa sur elle. Alexis songea à mourir mais il n’y avait pas grand-chose de létal dans cette salle d’art. Alexis murmura un bref « Ouais, ok. Salut » avant de partir pour de bon. Elle sentit l’air frais sur ses joues et se calma un peu plus. Elle fit encore quelques mètres rapidement, histoire d’être sûre de mettre de la distance entre elle et cette salle d’art, et se jura de ne plus y remettre les pieds. Ou alors peut-être que si ? En attendant, la fille d’Arès se dirigea à grandes enjambées vers le pavillon-réfectoire afin de se nourrir. Toutes ces émotions, ça creuse.


    [ERWIN] Paint me like one of.. what  - Page 2 Qt48
    12

    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum