Revenir en haut
Aller en bas


» Être un demi-dieu, c'est mortel.

It's raining lava

W. Alexis Nyqvist
avatar
Un meurtre est si vite arrivé
Présentation : www
D-C : Kidaria-Scheddar Kiliala
Parent divin : Arès
Points de puissance : 4127
Messages : 343


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): Deux dagues
Défaut Fatal: Colère
Sujet: It's raining lava
Ven 31 Aoû - 8:50
Alexis avait enfin pu enlever les bandages qui barraient son ventre. Doucement, elle avait repris des mouvements de plus en plus précis pour se battre et avait même réussi à faire à nouveau des duels sans trop d’escarmouche. Évidemment, il lui était facile de se faire mal en se mouvant trop rapidement, mais généralement la douleur n’était que vive et courte. Alexis faisait toujours attention, mais avait décidé de prendre sur elle et d’y aller doucement. Même si son corps, avec le redoux des températures, lui hurlait de s’y donner à fond, sa raison, elle, la maintenait dans une situation plus sage. Ainsi, elle se contentait plus généralement d’apprendre avec des sang-mêlé de moins bon niveau que le sien pour pouvoir goûter au combat sans pour autant se faire de nouveau mal.

Après avoir tenté d’éduquer des nouveaux arrivants à l’art de la cachette, la fuite et l’esquive (car à onze ans, il est parfois difficile de manier une arme, alors Alexis commençait toujours doucement, avec des choses plus simples), Alexis s’était dirigé vers le mur d’escalade. Peu de monde en appréciait les rouages, parfois dangereux et souvent douloureux, ce qui laissait le champ libre à Alexis. Il était encore tôt dans cette matinée de fin août : bientôt les résidents permanents s’en iraient et le camp serait de nouveau vidé de beaucoup de monde. Néanmoins, Alexis ne pensait pas à tout ça. Elle sentait juste l’air frais lui piquer la peau et elle se délectait de pouvoir respirer convenablement.

Finalement, après quelques minutes d’immobilité, Alexis s’élança. Elle grimpa avec une rapidité hallucinante, esquivant les rochers qui tombaient, ignorant la chaleur de la lave qui lui brûlait le bout des cheveux, et ignorant les murs qui se rapprochaient. Finalement, une fois arrivée en haut, elle remarqua qu’elle s’était brûlée légèrement sur l’épaule. Elle resta immobile pendant un certain temps, à regarder sa peau rougie par la chaleur, puis descendit à une vitesse fulgurante. Une fois en bas, elle recula pour admirer l’escalade qu’elle venait de faire puis se retourna abruptement. Elle rentra dans quelqu’un qui fut déséquilibré par cette rencontre impromptue. Alexis retint l’inconnue par la main avant qu’elle ne touche le sol et la redressa d’un coup, se déséquilibrant elle-même.

Après avoir retrouvé un équilibré décent, Alexis fit un pas en arrière de l’inconnue – pour ne pas empiéter sur la distante polie entre deux personnes – et commença à s’excuser platement :

« Pardon, je ne t’avais pas vu… J’espère que je t’ai pas fait mal ! »

Alexis était en contre-jour, ce qui ne lui permettait pas de voir convenablement la personne qui se dessinait devant elle, mis à part une crinière de feu qui s’accordait tout à fait avec l’exercice physique de toute à l’heure.


Honora S. Abbot
avatar
Surveille le camp pour Dame Artemis
D-C : Aucun
Parent divin : Nantosuelte
Points de puissance : 165
Messages : 11


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): Arc, flèches, couteau de chasse
Défaut Fatal: La rancune
Sujet: Re: It's raining lava
Dim 2 Sep - 10:33
It's raining lava
Feat
Alexis
Ne jamais négliger l'entraînement, même après un siècle de vie. J'avais eu le temps de m'exercer, encore et encore, à l'arc surtout, au couteau un peu, mais le corps, plus que de connaître les rudiments du combat, a besoin de s'entretenir. Ce qui signifiait : sport. Ce que j'avais toujours détesté. Mais je ne me pardonnerais jamais si je n'étais pas à la hauteur des attentes de Dame Artémis, qui m'avait tout de même fait don de ce que l'humanité recherche le plus : l'immortalité. Peut-être même plus que ça, je voulais la remercier pour m'avoir sortit de cette vie de fugitive pleine de terreur. J'étais déterminée à tout faire pour lui montrer ma gratitude.

Je m'étais donc motivée à faire un peu d'escalade afin d'assouplir mes muscles bien trop raides – et également je dois bien l'avouer pour me concentrer sur autre chose que par les garçons de la colonie. D'accord, cette phrase pourrait changer de sens prononcée par n'importe quelle adolescente, mais au moins, je n'en transperce aucun d'une flèche. Je ne suis pas certaine que ma Déesse comme les dirigeants de la colonie n’apprécierait mon geste.

Le mur d'escalade était réputé pour ses pièges. Quiconque arrivant au camp le savait. Je suppose que ce sont les enfants d'Héphaïstos qui s'en sont chargé. J'observais quelques grimpeurs avant de tenter ma chance. Davantage pensé pour faire tomber que pour blesser, je suppose, ils étaient tout de même d'une dangerosité rare. Les descendants d'Apollon doivent en voir, des blessés à soigner. Quand à l'utilisation de la lave, elle ne me surprenait pas. Face à elle, je n'aurais qu'à lui interdire de me brûler, ça devrait fonctionner sans problème. Quoique le magma est quand même très différent du feu... Je pourrais peut-être faire un test...

Cependant, avant de me lancer, je fus percutée par une jeune fille qui venait de des-escalader plus vite encore qu'elle n'était monté, ce qui était véritablement impressionnant. Elle avait certes été touchée par un jet de lave, elle ne semblait pas ressentir la moindre douleur. Elle rattrapa ma main avant que je percute le sol, me permettant ainsi de me remettre sur mes pieds. Je plissais un instant des yeux, tâchant en vain de déterminer si elle avait simplement une extrême expérience de l'exercice ou si elle tenait son talent d'un parent divin.

- Pardon, je ne t’avais pas vu… J’espère que je t’ai pas fait mal !

Au moins, elle avait l’amabilité de s'excuser, ce qui, je le sentais, n'était pas forcément toujours le cas ici... Très vite, la surprise laisse de nouveau place à ma lucidité relative habituelle.

- Oh, non, pas de souci. Tout va bien.

Tendant cette même main qu'elle avait saisit un peu plus tôt et n'aytant aucune raison de rester anonyme, je me présentai subsintement :

- Je suis Honora Abbot, chasseresse, et toi ?

Puis, me souvenant de sa prestation, je ne peux m'empêcher d'intervenir dessus :

- Impressionnant, ton truc de toute à l'heure. Ça doit demandé pas mal d'entraînement en amont, non ? Ça sert vraiment, parfois ?

Je continuais d'observer les voies à la recherche de celle qui pourrait m'emmener au sommet. Je misais sur cette  conversation pour me donner le temps nécessaire à la trouver. Après tout, elle pouvais bien me garder en vie, dans cette situation où mon immortalité n'était pas active...



W. Alexis Nyqvist
avatar
Un meurtre est si vite arrivé
Présentation : www
D-C : Kidaria-Scheddar Kiliala
Parent divin : Arès
Points de puissance : 4127
Messages : 343


Plus en profondeur
Pouvoirs:
Arme(s): Deux dagues
Défaut Fatal: Colère
Sujet: Re: It's raining lava
Dim 9 Sep - 17:17
Alexis n’arrivait pas à se défaire du soleil qui lui brûlait la rétine. La silhouette qui se découpait difficilement à travers le rayonnement de l’astre semblait appartenir à quelqu’un de plus petit qu’elle. Non pas que ce fut quelque chose de particulièrement rare – il y avait beaucoup d’enfants dans cette colonie – mais la fille d’Arès fut bizarrement surprise. Et cette dernière ne fit que grandir quand elle entendit la voix de l’inconnue. Une certaine maturité se ressentait derrière cette voix, ce qui perturba Alexis qui ne savait pas quoi penser. Elle qui ne pouvait distinguer qu’une crinière de feu, elle se voyait bien embêtée face à une telle énigme.

Finalement, tout s’éclaira quand l’inconnue ne le fut plus. Elle se prénommait Honora Abbot et était une chasseresse. Tout prenait soudainement sens, et Alexis ne pu retenir un sourire. Elle ne fit cependant aucun commentaire déplacé et se contenta de serrer la main qu’on lui tendit. C’était bien la première fois que la fille d’Arès croisait une pupille d’Artémis : celles-ci avaient tendance à rester dans leurs coins, entre elles et à ne pas se mélanger. Alexis se désolait souvent de cette attitude, car rien ne valait un entraînement contre quelqu’un qui avait des siècles de combat derrière elle. La fille d’Arès avait toujours admirer de loin leurs aptitudes physiques – rapidité, endurance, force – et leur polyvalence.

Préférant ravaler son admiration que de l’exposer auprès de quelqu’un qu’elle ne connaissait pas, Alexis laissa Honora parler sans l’interrompre. Étrangement, c’est elle qui sembla montrer de l’admiration – à la grande surprise de la fille d’Arès qui n’avait pourtant rien à envier à une chasseresse. Décidant qu’elle en avait marre d’avoir le soleil en plein visage, Alexis contourna Honora pour se mettre plus sur le côté. Ainsi, aucune d’elle ne serait gêné par le chariot d’Apollon. Néanmoins, Alexis avait effectué ces pas rapides avec lenteur, pour être sûre que cela ne soit pas pris pour une quelconque attaque. Après tout, la fille d’Arès était peut-être réputée pour sa technique, mais elle ne faisait sûrement pas le poids face à une chasseresse.

« Je m’appelle Alexis, fille d’Arès, enchanté ! »

Prononça-t-elle, une fois assurée que ses yeux ne souffraient plus autant qu’avant. Elle prit une seconde pour détailler la jeune fille devant elle. Honora était petite malgré tout. Alexis fut quelque peu décontenancée car elle s’attendait à voir une fille beaucoup plus jeune en apparence, et il était rare de voir quelqu’un de plus de douze ans qui ne dépassait pas la fille d’Arès. Néanmoins, cette dernière ne fit aucun commentaire à voix haute sur ce détail qu’elle ne jugea pas pertinent.

« J’ai peur de te décevoir concernant mon truc de tout à l’heure. Je suis naturellement très rapide ; c’est bien le seul cadeau que m’a fait mon géniteur. »

Enchaîna-t-elle rapidement, de peur de paraître trop insistante si elle continuait de détailler la chasseresse à la chevelure de feu. Elle ne savait que trop bien la gêne occasionnée par des regards appuyés et elle ne voulait surtout pas que quelqu’un la ressente en sa présence.

« Après, je ne nie pas que je suis abonnée à l’arène, ce qui m’a permis de perfectionner cet atout. dit-elle, prenant une courte pause avant de continuer : Je suis pas sûre que de savoir escalader ce mur aussi vite soit réellement un atout en combat, mais en fuite ça c’est sûr. Les impasses ne seront pas un problème si je peux sauter sur les murs »

Alexis ne pu s’empêcher de sourire en s’imaginant coincée dans une allée face à un monstre trop gros pour elle, en train de sauter sur les murs tel un personnage de jeux-vidéos coincés dans un trou.


Contenu sponsorisé

Sujet: Re: It's raining lava

It's raining lava


Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sauter vers :