AccueilAccueil  
  • FAQFAQ  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Membre du mois

    Alexander Fils de Poséidon


    Kidaria-Scheddar Kiliala
    Centurion de la deuxième cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : www
    D-C : W. Alexis Nyqvist
    Parent divin : Athéna
    Points de puissance : 2555
    Messages : 69

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une épée
    Défaut fatal: Son ambition

    KIDA.

    le Lun 30 Juil - 18:14

    Kidaria-Scheddar Kiliala

    Célébrité : Vanessa Morgan
    Âge : 17 ans
    Groupe : Sang-mêlé romain, fille d'Athéna
    Armes : Elle possède une épée courte en or impérial, qu'elle porte souvent à la ceinture. Elle possède également une bague qui peut se transformer en javelot si désiré. Très pratique pour empaler un ennemi trop proche.
    Pouvoir passif : Résistance aux pouvoirs psychiques qui pourraient avoir de l'impact sur elle. Bien que passif, elle l'a longtemps et durement travaillé pour que cela se transforme presque en immunité. Les illusions, les enjôlements et autres jeux de l'esprit n'ont que très peu d'impact sur elle.
    Pouvoir actif : Télépathie. Elle peut communiquer avec les autres avec son esprit, ce qui est très pratique sur les champs de bataille. Parfois, quand la situation le demande, elle peut aussi transférer certaines émotions comme le courage, la peur ou la hargne.

    Votre histoire

    Cette histoire commence non pas avec une enfant au nom interminable, mais bien avec sa mère, Elena. D’origine italienne, cette jeune femme à la peau d’olive s’est faite recueillir par Lupa très jeune. Déjà enfant, elle montrait des aptitudes légendaires à la fois mentale et magique. Reconnue par Cérès à ses dix-ans, cela ne fut une surprise pour personne. Botaniste hors-pair, les plantes n’étaient qu’une extension de son corps. Il ne lui suffisait que d’une pensée pour que celles-ci ne plient à sa volonté. Néanmoins, comme dit plutôt, Elena n’était pas connue que pour sa puissance. Elle possédait aussi une intelligence remarquable, ce qui fit d’elle une prétendante au rôle de Préteur pendant des années. Mais Elena n’a jamais accepté ce poste, trop occupée à laisser son esprit vagabonder à travers les divers sujets qui l’intéressaient. Passionnée d’histoire, elle ne semblait jamais se lasser de lire, de se nourrir de savoir. Passionnée par la terre et les cieux, quand elle n’avait pas la tête dans un livre, elle avait les yeux dans un télescope. Complètement fascinée par la voute céleste, elle ne cessait d’en apprendre davantage dessus.

    Dès qu’elle fut en âge de partir seule à l’aventure, elle le fit. Elle parcouru le monde pour découvrir toutes les plantes, toutes les étoiles, tous les univers qui existaient autour d’elle. Elle ne se sentait nulle part chez elle, vagabondant au fil des années de villages en villages, de contrées lointaines en contrées lointaines, jusqu’à son arrivée en Grèce. Fascinée par l’architecture, et par les mythes anciens, elle passa des semaines entières à en apprendre plus sur toutes les croyances qui l’entouraient. Finalement, la seule raison pour laquelle elle sorti de ses livres fut pour poser ses yeux sur la plus belle femme qu’elle n’ait jamais connue. Des yeux gris profond, un regard plein de sagesse. Elena et cette inconnue passèrent des journées entières à échanger, à partager, à se noyer mutuellement dans leur savoir.

    Quelques années plus tard, Elena était de retour au Camp Jupiter, avec une petite fille au creux de ses bras. Cette enfant portait à la fois le nom des cieux et de la terre : Kidaria, en référence à Déméter, version grecque de sa propre mère, et Scheddar pour l’étoile la plus brillante de la constellation de la Reine Cassiopeia. Tout le monde l’accepta sans se poser de questions, ne sachant pas comment réagir à ce retour abrupt et ne voulant pas piétiner la vie privée d’une femme aussi respectable.

    ***

    Kida avait cette malice dans les yeux qui n’était pas sans rappeler celle de sa mère. Toujours à la recherche de la prochaine bêtise à faire, elle ne semblait jamais prendre les réprimandes pour elle. Ce fut après son apprentissage auprès de Lupa qu’elle se calma. À partir de cet instant, Kida devint une parfaite petite soldate, en tous cas en service. Elle émerveilla beaucoup de ses petits camarades en intégrant la Cohorte deux et en montrant une avidité hors-norme pour le savoir. Telle mère, telle fille, tout le monde admira la hargne de la jeune Kida. Néanmoins, elle ne fut jamais revendiquée. Tout le monde parti donc du principe qu’elle ne possédait de divin que le sang de sa mère. Malgré tout, elle ne montra aucune aptitude particulière avec les plantes. Son trait de caractéristique le plus frappant fut sa force mentale : aucune personne de son niveau ne semblait parvenir à ses fins en utilisant de la magie qui relevait du mental. L’enjôlement, la persuasion, les illusions : dès que cela provenait de sa tête, Kida semblait y résister avec aisance. Remarquant que cela semblait fasciner les gens, l’enfant ne pu s’empêcher de faire tout pour se rendre encore plus résistante. C’est ainsi que du haut de ses douze ans, elle fut capable de résister aux gens supérieurs à elle-même.

    Le sourire qu’elle aborda le jour où fit cet exploit fut celui d’une fille qui comprit qu’elle ne s’arrêterait jamais. Nourrie d’une ambition hors norme, Kida se jura d’être la meilleure et de finir Préteur. Elle redoubla d’effort pour s’entraîner et maîtriser toutes les armes. Elle s’allia avec des gens dont la force brute compenserait son manque de pouvoir brutal. Elle découvrit durant sa puberté une nouvelle aptitude, plus difficile à manier et tout aussi peu offensive : la télépathie. Elle pouvait communiquer avec ses alliés sans faire le moindre bruit. De nouveau, un sourire carnassier s’était dessiné sur ses lèvres. Elle allait devenir une commandante de guerre hors du commun. Kida ne semblait plus que vivre pour l’entraînement, jusqu’à s’en briser les os. Elena, loin d’être une maman poule inquiète, la repoussait dans ses retranchements. Si sa fille voulait être Préteur, elle devait être incollable sur tout. Ainsi Kida apprit tout sur les mythologies greco-romaines, sur les étoiles, sur la botanique, sur l’histoire du monde. Et jamais, Ô grand jamais, Kida ne montra un signe de fatigue. Elle fronçait les sourcils, trop fière pour admettre qu’elle voulait une pause.

    Après tout ce dur labeur, Kida monta en grade. Elle était devenue Centurion de la Cohorte deux, avec le droit de siéger au Sénat. Cela n’atténua pas sa soif d’ambition, mais elle ralentit un peu dans sa montée. Il fallait qu’elle devienne quelqu’un qu’on n’oubliait pas, quelqu’un dont le visage parlait, dont le prénom résonnait dans les têtes. Il fallait d’abord qu’elle fasse ses marques en tant que membre du Sénat avant de continuer son ascension. Ainsi, pour montrer qu’on pouvait compter sur elle, qu’elle n’était pas juste une écervelée qui voulait du pouvoir, elle se porta volontaire pour aller au Camp des Sang-mêlé. Sa connaissance de la mythologie grecque permettrait une meilleure insertion, expliqua-t-elle. Elle resta imperturbable pendant le vote et remercia le Sénat quand on lui accorda ce droit.

    Le passage par le Labyrinthe fut des plus rudes. Il n’y eût aucun mort, ni aucun blessé. Mais la peur était palpable. La tension était là. Kida réussit néanmoins à calmer les foules, à apaiser les gens. Et quand elle mit son premier pied dans la Colonie des Sang-mêlé, qu’elle croisa le regard de Chiron, le directeur de la Colonie, elle fut enfin reconnue comme fille d’une divinité. Au-dessus de sa tête flottait une chouette, celle d’Athéna, la déesse grecque. Pour la première fois, on vit Kida flancher. Sa propre identité était remise en question : était-elle grecque ou romaine ? Devenue soudainement trop grecque pour les uns et beaucoup trop romaines pour les autres, Kida sentait son pouvoir glisser entre ses doigts. Mais elle était déterminée à prouver qu’une ascendance divine ne voulait rien dire face à sa valeur en tant que meneuse.

    Physique

    Du haut de son mètre soixante, Kida pourrait donner l’impression d’être quelqu’un de chétif, de faible, de facilement brisable. Parfois, ça l’amuse de donner cette impression. Alors elle prend une moue boudeuse, elle tire un peu sur ses cheveux et ses vêtements, elle serre les genoux et joue avec ses pieds. Et puis, vous vous approchez, avec un sourire carnassier. Ses yeux s’emplissent de larme. Puis elle déploie sa lance qui s’enfoncer dans votre bide et vous mourez lamentablement.

    Le visage de Kida est un livre ouvert à toutes ses émotions. Bien qu’il lui arrive de mentir en jouant la comédie, elle est plutôt du genre naturel. Ses yeux sont le livre de son âme : tantôt fixés sur un objectif qu’elle seule connaît, tantôt perdus dans le vague de ses propres questions. Une fois outrepassés leur couleur banale, ils peuvent se montrer comme l’atout charme de la jeune femme. Ils suivent ses états d’âmes, reflétant avec justesse ce qu’elle pense et ressent.

    Vous l’aurez compris, Kida est quelqu’un d’assez expressif. Il suffit que ses yeux traduisent une émotion pour que le reste de son visage suive : haussement de sourcil, mouvement des lèvres, rougissements des joues, plis sur le front. La fille d’Athéna ne reste imperceptible que lorsqu’elle se doit d’être concentrée.

    Concernant le reste de son corps, tout dépend de son rôle. En tant que Centurion, tout est dans le contrôle. Elle ne lèvera jamais la main sous la colère, elle ne bougera pas d’un centimètre face à la menace. Kida a un parfait contrôle de son corps. Et quand elle n’est plus Centurion, celui-ci semble se détendre la rendant soudainement invisible pour le monde.

    Caractère

    Kida a un caractère bien trempé. Son ambition omniprésente la rend parfois exécrable. Elle veut qu’on la remarque, qu’on ne l’oublie pas. Ainsi, n’importe quel comportement visant à l’effacer risque bien de vous valoir un bon coup de pied au cul. Lui couper la parole ? Lui passer devant ? La bousculer en marchant ? Elle ne laisserait jamais passer un affront pareil. Parfois, il peut arriver qu’on la sous-estime pour plusieurs raisons : c’est une femme, elle est métisse, elle a 17 ans, elle est petite, ou peu importe. Mais Kida ne se laissera pas faire. Elle sera toujours celle qui aura le dernier mot, qui parlera le plus fort, qui aura son nom retenu. Ce caractère révolté lui a valu beaucoup de reproches de la part d’autres personnes mais c’est aussi ce qui lui a permit de gravir les échelons. Kida sait se faire respecter, sait se faire écouter. Elle sait mener les troupes, et elle le fait d’une main de fer. Bien évidemment, elle n’est pas une tyran : elle sait écouter les plaintes, elle sait écouter les propositions. Elle n’a pas été élue sur une pile de cadavre mais sur l’approbation de ses paires. Kida est une leader dans toute sa beauté : elle a réussi à convaincre par sa force mentale et physique, par sa façon de penser, par sa façon de diriger. Et elle compte bien continuer mener son ascension en suivant ce plan.

    Même quand Kida ne mène pas des troupes sur un champs de bataille, elle reste fidèle à elle-même. Elle parle trop fort, elle rigole trop fort, elle se fait remarquer sans que cela ne la gêne. Que les gens la regardent, qu’ils la voient, qu’ils la retiennent, elle s’en contre fiche. Elle dansera jusqu’au bout de la nuit si elle a envie. Sa seule limite : elle doit garder le contrôle de son corps. Elle ne boira jamais plus que nécessaire. Elle ne prendra jamais de substances qui altérerait sa façon de voir, d’entendre, de ressentir. Ses capacités mentales sont sa plus grande fierté. Malgré tous les problèmes des sang-mêlés, elle a appris et elle apprend. Son cerveau bouillonne d’idée et de savoir. Rien au monde ne la rendrait plus malheureuse que d’être incapable de savourer ce qu’elle sait et qu’elle peut savoir. Elle ne se définit pas par son affiliation, que ce soit la mortelle ou la divine, mais par ce qu’elle sait et fait. Kida se définit toute seule et ne laissera personne lui enlever cette liberté.

    Kida a parfois du mal à se faire des amis. Beaucoup de monde l’apprécie, beaucoup de monde la suit mais personne ne sait réellement ce qu’elle ressent. Les sentiments fugaces comme la colère, la joie ou la tristesse, tout le monde les voit. Mais ce la peur de décevoir, la pression sur ses épaules, ou encore ses envies plus profondes : personne ne semble s’y intéresser. Kida est tellement bloquée dans son ascension personnelle qu’elle oublie qu’elle n’a que 17 ans, et qu’à 17 ans beaucoup sont entrain de faire les erreurs qui les forge. Kida, elle, ne fait pas d’erreur car tout est calculé et sous contrôle.

    Derrière l'écran

    Pseudo : Livvy
    Âge : 22 ans
    Plat préféré : Les larmes de mes ennemis
    Comment trouves-tu le forum ? Sympa
    Comment as-tu découvert le forum ? En passant par le labyrinthe
    Autre : You wanna fight ?

    (c) Sun sur Epicode


    W. Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    avatar

    Informations générales

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria-Scheddar Kiliala
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4322
    Messages : 409

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Deux dagues
    Défaut fatal: Colère

    Re: KIDA.

    le Lun 30 Juil - 20:49
    Tu es validée


    Elliot Wainford
    Tu vas être malade de moi

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Ici
    D-C : Seraphina Gwynt
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 3261
    Messages : 152

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): lance-pierre et une bague-bouclier
    Défaut fatal: La Compassion

    Re: KIDA.

    le Lun 30 Juil - 20:56
    Bienvenue à toi, ô grande guerrière


    Your body looks so sick, I think I got the flu ♫

    Andrew Turner
    Conseiller de bungalow

    avatar

    Informations générales

    Présentation : Me voilà
    Parent divin : Eros
    Points de puissance : 488
    Messages : 50

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Arc/épée et bouclier
    Défaut fatal: Empathie

    Re: KIDA.

    le Mar 31 Juil - 17:26
    Ouaaaaiis coucou toi krkrkr









    Andrew Turner
    And I won't let the heat that we are missing, play it off like I'm someone who's never been here before. I play it off like I'm a winner, I-I-I'm living inside of an apartment that is darkest at noon, I'm turning bottles into oceans, I-I'Il tell you whatever I want and let you think it's the truth.
    ©️ Yamashita d'épicode

    Kidaria-Scheddar Kiliala
    Centurion de la deuxième cohorte

    avatar

    Informations générales

    Présentation : www
    D-C : W. Alexis Nyqvist
    Parent divin : Athéna
    Points de puissance : 2555
    Messages : 69

    Plus en profondeur
    Pouvoirs:
    Arme(s): Une épée
    Défaut fatal: Son ambition

    Re: KIDA.

    le Mar 31 Juil - 21:38
    Merci


    Contenu sponsorisé

    Informations générales

    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum