• AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • ConnexionConnexion  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • Nous n'acceptons plus : les demi-dieux grecs âgés de + de 16 ans ; les enfants de Nyx/Nox, Hadès/Pluton
    Le Deal du moment :
    Dates stocks PS5 : stocks imminents chez Amazon et ...
    Voir le deal

    Abbadon Rodriguez
    Étudiant•e à l'Université romaine
    Abbadon Rodriguez
    Informations Générales
    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Calypso & Rhylan
    Parent divin : Discorde
    Points de puissance : 1125
    Messages : 274
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Arrogance

    Do this for her - Atem Empty Do this for her - Atem

    le Ven 13 Nov 2020 - 17:03


    Do this for her



    "I've made things so complicated... My broken bones, my torn skin, can't fix me up"
    Ateam Woodward & Abbadon Rodriguez





    Cela fait des jours que tu réfléchis. Certains diraient que c’est peu commun de te voir réfléchir. Ceux-là, tu les enverrais paître le plus vertement possible. Mais le cœur n’y est pas. Il n’y est plus depuis que tu es ressorti de ce maudit Labyrinthe. Oh évidemment, tu joues le jeu lorsque tu sors de chez toi. De la même manière, tu fais de ton mieux pour faire bonne figure face à Laïs. Tu ne l’avoueras sans doute jamais mais cela réchauffe ton cœur meurtri de la savoir là pour toi. Alors pourquoi tu n’arrives pas à reprendre le cours de ta vie ? Parce que finalement, plus rien n’est comme avant et plus rien ne sera jamais comme avant. Parce que tout te semble plus fade, parce que tu n’es plus en mesure de te concentrer sur tes cours. Tu es souvent ailleurs, tu ne sors presque plus. Ta vie ressemble à ce que le commun des mortels pourrait appeler le métro, boulot, dodo. Evidemment, tu as quelques petites distractions. Mais elles sont fugaces. Il n’y a, pour ainsi dire, plus que la Belacoros qui fait office de distraction dans ton monde devenu terne. Elle a bien essayé de te dérider, de te motiver à faire quelque chose. Mais c’est devenu trop difficile. Tu pourras te voiler la face autant que tu le veux, tu es brisé. Brisé par cet orgueil qui t’a fait faire n’importe quoi, mis à mal par ton ego qui t’as poussé à faire du mal, malgré toi, à ceux qui te sont chers. Alors, tu as décidé de demander à avoir au moins un semestre de tranquillité. Le temps de te remettre, le temps d’essayer de recoller les morceaux.

    Tu en es venu à te demander si tu ne devrais pas partir, tout simplement. Pas définitivement, tu sais que tu voudras forcément revenir. Parce que le Camp Jupiter et la Nouvelle-Rome, c’est chez toi. Tes seules sorties actuellement se résume à aller rendre visite à Baby. Parce que le Labyrinthe l’a sans doute bien plus affecté que toi. Tandis que tu t’es remis en quelques jours grâce à de bons soins, la blonde est restée dans le coma. Et ça, tu as du mal à te le pardonner. Oh évidemment, une certaine petite brune avait trouvé un merveilleux moyen de t’occuper, le temps d’une soirée. Mais l’euphorie était rapidement retombée, pareil à un soufflé. Et tu étais retombé dans ton mutisme, enfermé dans cette noirceur qui t’entoures désormais. Il n’empêche que tu voulais faire quelque chose. Oui, il y avait quelque chose que tu devais faire avant de songer à partir pour un temps. Parce que tu avais impliqué d’autres personnes dans tout ça. Parce qu’elle avait été là dans un des pires moments, tu lui devais bien ça. Il fallait que tu règles ce souci avant de songer à faire quoi que ce soit d’autre. Tu avais l’air d’être un bien piètre fils de Discorde, à vouloir réparer au lieu de détruire. Mais tu t’en moquais. Tu sentais, au plus profond de ton être que tu avais besoin de ça. Tu avais observé ton visage dans le miroir de ta salle de bains. Tu avais clairement perdu de ta superbe. Le regard vide et terne, sans doute un peu moins de masse musculaire à force de ne plus t’entrainer avec la même intensité ni la même fréquence. Tu avais tenté, tant bien que mal, de cacher tout cela en enfilant un sweat avant de te mettre en route.

    Il ne t’avait pas fallu bien longtemps pour savoir où le trouver. Tu avais esquissé un petit sourire triste en le voyant là, au beau milieu du Champ de Mars. A croire que c’était l’endroit où on pouvait le plus facilement trouver ce Centurion. Cette fois, tu ne comptais pas te faire remarquer. T’installant à l’écart, tu observais l’entrainement. Tu y gagnerais sans doute à observer un peu plus. Ça t’aurait évité une défaite cuisante la dernière fois que tu y avais posé les pieds. Tu attendis patiemment que l’entrainement se termine. Et une fois tous les légionnaires repartis, tu lâchas un petit soupir et approcha lentement. “Atem...” Tu t’avançais les mains dans les poches et lorsque Woodward se tourna dans ta direction, tu montrais tes mains, les plaçant paumes ouvertes à hauteur de ton visage. “J’suis pas venu te demander une revanche.” Tu lâchais un nouveau petit soupir, ne sachant par où commencer. “Je... Je sais que j’suis sans doute pas le bienvenu ici. Mais...” Tu lançais un regard à la ronde, pour vérifier que vous étiez bien seuls. “On peut parler ? S’il te plait.

    Ⓒslytbitch.


    Do this for her - Atem 5f69

      if you're going to try go all the way
      How can I say this without breaking, taking over. How can I put it down into words, When it's almost too much for my soul alone. Dreams fight with machines Inside my head like adversaries. Come wrestle me free Clean from the war. + aeairiel.
    Atem Woodward
    Centurion de la 3e cohorte
    Atem Woodward
    Informations Générales
    Présentation : Ici
    Journal intime : Et là
    D-C : Samael, Solan, Andrew, Cole, Orion
    Parent divin : Nemesis
    Points de puissance : 2624
    Messages : 243
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Loyauté

    Do this for her - Atem Empty Re: Do this for her - Atem

    le Sam 14 Nov 2020 - 18:16
    Depuis le retour du Labyrinthe, Atem ne savait plus où se mettre. Sa dernière interaction avec Maxine remontait à là, et il était toujours supposé venir récupérer sa veste… et potentiellement réparer les dégâts qu'il avait causé. Mais il n'était pas prêt. Peut-être ne l'était-elle pas non plus. Mais peut-être que de supposer de l'état émotionnel de Max n'était qu'une excuse parmi tant d'autres qu'il trouvait pour s'installer dans un confort médiocre. Le centurion soupira de dépit avant d'ordonner à ses légionnaires de répéter pour la dixième fois d'affilé le même mouvement avec leur pauvres gladius en bois.

    Il avait de la patience avec les enfants, mais ces derniers temps, sa propre confusion déteignait sur ses élèves, alors parfois, il laissait le relai à Maddox. Maddox, qui était nettement moins patient, plus intimidant, plus… plus tout. Il était efficace, et il n'avait rien à se reprocher. Du coin de l'œil, il surveillait les autres élèves tandis qu'il conseillait un groupe de deux. Et du coin de l'œil, il aperçut une silhouette gigantesque tout en muscle se frayer un chemin, rasant les murs et s'installer à un endroit à l'écart. S'il était là pour foutre sa merde, Atem était prêt à l'envoyer au Tartare.

    Mais de manière très surprenante, le reste de l'entraînement se passa bien. Pas d'accrocs, pas de coups, pas d'injures… Rien. C'était louche. Très louche. Aussi, il congédia les légionnaires plus rapidement que prévu et éluda le résumé du prochain cours. Les enfants rangèrent leurs armes sur l'étalage, et la plupart partirent en courant en direction du Mess d'un air joyeux. Il les regarda s'en aller, nostalgique de l'époque ou il était encore probatio, lui aussi. Si nostalgique qu'il n'entendit pas Abbadon s'approcher, mais remarqua son ombre sur le sol. Atem ne se retourna pas. Il pinça les lèvres, fronça les sourcils, serra les poings et les dents, mais il ne se retourna pas.

    "Atem…"

    Finalement, il se tourna vers le fils de Discorde. Il ne pouvait pas résister à la simple idée de lui en faire voir de toutes les couleurs s'il osait le provoquer. Mais à la suprise générale, Abbadon leva les mains en signe de reddition.

    "J'suis pas venu te demander une revanche."

    Tant mieux, parce que tu l'aurais perdue. Encore. Il ne répondit rien, et le laissa continuer.

    "Je… Je sais que j'suis sans doute pas le bienvenu ici. Mais…"

    C'est un euphémisme. Mais encore une fois, il garda ses pensées pour lui. Abbadon était décidement bien étrange, aujourd'hui.

    "On peut parler ? S'il-te-plaît ?"

    Choqué par ses propos comme s'il venait d'insulter sa famille entière, Atem leva les sourcils, et sa mâchoire se décontracta. Les lèvres entrouvertes, il ne comprenait vraiment pas ce qu'il venait de se passer. Abbadon lui avait demandé s'ils pouvaient parler ? Et il avait demandé poliment ?! Vraiment, quelque chose clochait chez lui, mais s'il n'était pas venu avec de mauvaises intentions, ni un sentiment de rancune tenace qu'Atem aurait déjà senti à mille lieux, peut-être… peut-être qu'il pouvait lui laisser une chance de s'expliquer. Croisant les bras sur sa poitrine, Atem fronça les sourcils de nouveau et demanda simplement :

    "Un endroit discret, ou ici ça te va ? Ta réputation risque d'en prendre un coup si on te voit me parler calmement."

    La pique était gratuite. Mais Atem n'avait toujours pas avalé la pilule de la dernière fois qu'il avait du régler des comptes avec lui.


    Do this for her - Atem Styj
    Do this for her - Atem Jege

    Spoiler:
    Do this for her - Atem 0x0lDo this for her - Atem B5mm
    Do this for her - Atem Ikkr
    Merci Margot  Do this for her - Atem 2854464720
    Abbadon Rodriguez
    Étudiant•e à l'Université romaine
    Abbadon Rodriguez
    Informations Générales
    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Calypso & Rhylan
    Parent divin : Discorde
    Points de puissance : 1125
    Messages : 274
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Arrogance

    Do this for her - Atem Empty Re: Do this for her - Atem

    le Dim 29 Nov 2020 - 21:16


    Do this for her



    "I've made things so complicated... My broken bones, my torn skin, can't fix me up"
    Ateam Woodward & Abbadon Rodriguez





    Tout est si différent. Sans doute parce que dans le fond, tu as été fissuré plus que de raison. Parce que ta carapace a commencé à se morceler et que tu n’arrives plus vraiment à faire face. Tu en viens à avoir des idées plus sombres que de simplement partir pour prendre l’air, te détacher de tout ça, te retrouver, tout simplement. Mais tu avais, vraisemblablement, besoin d’accomplir une bonne action. Même pas pour toi finalement. Mais une part de toi espérait que tu puisses te racheter. Peut-être pour ne pas subir une potentielle colère des dieux. Peut-être parce que tu veux partir en étant bien certain qu’elle ne t’en voudra pas. Tu veux partir l’esprit tranquille, en songeant que Maxine ne t’en veux pas d’avoir voulu jouer à qui était le plus fort face à Atem. Parce que même si tu as fait comme si de rien n’était, tu t’en veux. Parce que la jeune femme est presque comme une petite sœur pour toi et ses réactions ne pouvaient pas mentir : elle avait souffert. Tu lui a déjà demandé pardon, il ne te reste donc plus qu’une étape. Une dernière petite chose à faire avant de pouvoir les quitter tous. Oui, tu as un peu l’impression de les abandonner quand tu songes à ce que tu prépares. Mais tu tentes de te convaincre que c’est pour le mieux. Que tu vas leur manquer au départ, puis qu’ils t’oublieront. Peut-être qu’ils voudront te retrouver. Alors tu espères avoir le courage d’aller jusqu’au bout avant que quelqu’un ne te retrouve. Ce serait sans doute la meilleure chose pour tout le monde. Personne ne risquera plus rien à cause de toi.

    Tu sens bien que le Centurion est tenté de te renvoyer d’où tu viens. Et c’est bien normal, étant donné comment les choses se sont terminées la dernière fois que vous vous êtes approché. Sans ambroisie, ton corps en aurait gardé les marques. Mais certaines marques sont pourtant toujours présentes et ne s’effaceront pas aussi simplement. L’ambroisie a refermé tes plaies, ressouder tes os. Mais elle ne peut pas réparer ton esprit torturé. Alors, tu tentes de montrer, au mieux, que tu veux faire preuve de bonne foi. Tu t’écrases comme jamais encore tu ne l’a fait, tu demandes son accord à Atem pour avoir une conversation. Il aurait pu te dire non, clairement. Tu serais reparti, en tentant de te dire que personne ne pourrait te reprocher d’avoir au moins essayé. Tu vois bien à sa tête qu’Atem semble surpris que tu agisses de la sorte, que tu en viennes même à employer la politesse. Tu te mords pourtant l’intérieur de la joue face à la petite pique qu’il te lance. C’est totalement gratuit mais dans le fond, ne l’as-tu pas mérité ? Peut-être que tu l’as bien cherché, à force de foutre la merde. Tu remets alors tes mains dans tes poches en secouant doucement la tête. Toi qui étais autrefois si fier, te voilà à fuir un regard. “Si tu savais ce que j’en ai à foutre de ma réputation...” C’était bien vrai. De toute façon, cette réputation était déjà meurtrie. Certes, pas autant que ton cœur, même si tu ne l’admettrais sans doute jamais. Tu lances tout de même un regard aux alentours. Mais au-delà de l’idée de vérifier qu’il n’y a personne, c’est aussi un moyen pour toi de ne pas poser les yeux sur Woodward.

    Finalement, te reportes ton attention sur le sol, au niveau de ses pieds. “Ecoutes, je... Si je suis ici c’est pour elle.” Les mots se bloquent dans ta gorge. Tu relèves légèrement la tête, pas assez tout de même pour risquer de voir le regard que le Centurion pourrait poser sur toi. “C’est bien connu, je peux pas te voir en peinture. Si ça n’impliquait que toi et moi, j’aurai pu en avoir rien à foutre. Mais... Mais il y a Maxine. Elle est presque comme une sœur pour moi, que ça te plaise ou pas.” Ta voix avait retrouvé un peu de force en disant cela. Mais tu n’étais pas là pour défendre ta propre position. “Je me suis jamais mêlé de ses histoires. Elle est grande, elle sait ce qu’elle fait. Mais je sais qu’elle tient à toi.” Evidemment que tu le sais. Tu as compris quand tu l’as serré contre toi alors qu’elle était en larmes à cause de lui alors que tu venais de maculer de sang le sol de son armurerie. “Par égard pour elle, je... te propose une... Trêve on va dire.” Ce mot t’arrache la langue. Tu as beau ne plus être vraiment toi, tu n’apprécies toujours pas ce type. Tu fais de ton mieux pour te convaincre que tu fais ça pour l’armurière. Et parce que même si tu ne connais pas toute la profondeur de leur relation, tu veux partir en te disant qu’il ne lui reprochera pas votre lien. Parce que tu te doutes bien de quoi ça devait avoir l’air quand elle est venue te tirer de ce mauvais pas. Il ne te reste plus qu’à espérer qu’Atem acceptera.

    Ⓒslytbitch.


    Do this for her - Atem 5f69

      if you're going to try go all the way
      How can I say this without breaking, taking over. How can I put it down into words, When it's almost too much for my soul alone. Dreams fight with machines Inside my head like adversaries. Come wrestle me free Clean from the war. + aeairiel.
    Atem Woodward
    Centurion de la 3e cohorte
    Atem Woodward
    Informations Générales
    Présentation : Ici
    Journal intime : Et là
    D-C : Samael, Solan, Andrew, Cole, Orion
    Parent divin : Nemesis
    Points de puissance : 2624
    Messages : 243
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Loyauté

    Do this for her - Atem Empty Re: Do this for her - Atem

    le Lun 30 Nov 2020 - 10:48
    Les mains dans les poches, Rodriguez secoua la tête, le regard fuyant.

    "Si tu savais ce que j'en ai à foutre de ma réputation…"

    La mâchoire d'Atem faillit se décrocher, mais il se contenta d'arquer les sourcils pour manifester sa surprise. Les yeux fixés au sol, le fils de Discorde semblait vraiment, vraiment, vraiment très mal en point. Pour qu'il vienne parler au Centurion qui lui avait mis la raclée de sa vie, il fallait bien que ce soit grave. Très vite, la colère qui grondait se transforma en une curiosité à peine camouflée.

    "Ecoute, je… Si je suis ici, c'est pour elle."

    Ah. Maxine. Maxine avec qui il n'avait toujours pas parlé depuis leur retour du Labyrinthe, Maxine qui vivait sa vie sans lui, Maxine qui… Rodriguez releva la tête, empêchant Atem d'imaginer le pire. Il ne le regardait toujours pas, mais il finit par prononcer quelques mots d'une voix basse et plus douce que jamais Atem n'aurait pu penser entendre de sa vie :

    "C’est bien connu, je peux pas te voir en peinture. Si ça n’impliquait que toi et moi, j’aurai pu en avoir rien à foutre. Mais... Mais il y a Maxine. Elle est presque comme une sœur pour moi, que ça te plaise ou pas."

    Atem fronça les sourcils. Une sœur pour lui ? Allons bon. Il savait que Maxine était proche d'un tas d'individus peu fréquentables, mais le fait qu'Abbadon la considère comme sa sœur, là, vraiment, c'était surprenant, et en même temps, ça ne l'était pas tant que ça. Il aurait plutôt pensé que c'était un ami avec affinités. Il s'était visiblement trompé. Mais dans tous les cas, qu'il vienne lui parler de Maxine suffisait à inquiéter le centurion, et son cœur s'emballa légèrement.

    "Je me suis jamais mêlé de ses histoires. Elle est grande, elle sait ce qu’elle fait. Mais je sais qu’elle tient à toi."

    Le cœur d'Atem s'arrêta de battre. Est-ce que cette armoire à glace venait de lui confirmer qu'il y avait toujours un espoir pour sa relation avec Maxine ? Est-ce qu'il venait de sous-entendre qu'il ne fallait pas trop tarder à aller lui parler ? Est-ce qu'il venait de dire avec certitude que Maxine avait toujours des sentiments pour lui ? Maxine avait donc parlé à Rodriguez, ou en tout cas, indiqué quelque chose sur eux ? Atem en demeurait sans voix.

    "Par égard pour elle, je… te propose une… Trêve, on va dire."

    Une trêve. Abbadon Rodriguez, fils de Discorde, roi du chaos, venait proposer à un fils de Némésis rancunier qui vivait pour la justice, une… trêve ? Les sourcils d'Atem ne pouvaient pas aller plus haut, et ses lèvres entrouvertes indiquaient qu'il était vraiment perturbé parce que qu'Abbadon venait de lui dire. Il chercha ses mots pendant un instant, et finit par répondre :

    "Deal. Maintenant, est-ce que tu veux bien m'expliquer ce qui t'arrive ? Et s'il-te-plaît, n'essaye pas de mentir, c'est aussi évident qu'un nez au milieu de la figure, qu'un truc te perturbe. Enfin je t'oblige pas à en parler, mais euh… Si Maxine te considère comme un membre de sa famille, je… T'aider m'est envisageable."

    Atem prit Abbadon par l'épaule et l'obligea à le suivre en direction d'un banc inoccupé et loin des oreilles indiscrètes. Malgré la difficulté à comprendre ce qui venait de se passer, et malgré toute la rancœur et les sentiments négatifs qu'il entretenait à son égard, l'inquiétude d'Atem pour Rodriguez grandissait au fil des secondes.


    Do this for her - Atem Styj
    Do this for her - Atem Jege

    Spoiler:
    Do this for her - Atem 0x0lDo this for her - Atem B5mm
    Do this for her - Atem Ikkr
    Merci Margot  Do this for her - Atem 2854464720
    Abbadon Rodriguez
    Étudiant•e à l'Université romaine
    Abbadon Rodriguez
    Informations Générales
    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Calypso & Rhylan
    Parent divin : Discorde
    Points de puissance : 1125
    Messages : 274
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Arrogance

    Do this for her - Atem Empty Re: Do this for her - Atem

    le Lun 30 Nov 2020 - 15:30


    Do this for her



    "I've made things so complicated... My broken bones, my torn skin, can't fix me up"
    Ateam Woodward & Abbadon Rodriguez





    Il est des choses qui ont de quoi inquiéter quand on te connait. Que tu ne sème plus le chaos sur ton passage, c’est une chose. Ça peut encore passer, on pourrait juste croire que pour une fois, tu aurais écouté Kieran et ferait profil bas. En même temps, ton Centurion tu l’as tellement répété que ça finira bien par rentrer un jour. En revanche, il peut être choquant de t’entendre dire que tu n’en as plus rien à foutre de ta réputation. Parce que tu n’es pas du genre à en avoir rien à foutre justement. Tu tiens à conserver cette réputation de coureur de jupons, de tombeur de ses dames, fauteur de troubles parcourant les rues de la Nouvelle-Rome. Mais aujourd’hui, plus rien de tout ça n’a d’importance. Depuis ton retour du Labyrinthe, ton lit est plus que désespérément vide. Tu n’as pas envie que quelqu’un t’y rejoigne, tu noies dans l’alcool un mal-être que tu préfères taire. Parce que c’est plus facile de ne rien en dire que de devoir en parler. Même à Laïs, qui te connait pourtant si bien. Tu gardes pour toi, dans les tréfonds de ton âme. Mais ces sentiments néfastes commencent à pourrir, à t’envahir de leur noirceur. La seule petite étincelle qui persiste encore, c’est cette envie de faire une bonne action pour elle. Pour qu’elle garde en mémoire quelque chose de positif venant de toi alors que tu auras décidé de partir. Ça te semble moins lâche de le voir comme ça. Parce que c’est lâche de partir. C’est lâche de vouloir oublier. C’est lâche de se dire que les autres finiront par t’oublier.

    Tu veux bien admettre, par contre, que tu ne placerais pas Atem dans la catégorie des amis, bien au contraire. Il serait peut-être même ta némésis. Ce genre de pensée pourrait te faire sourire jusque justement il est un fils de Némésis. C’est plutôt drôle, vu comme ça. Mais tu dois bien reconnaitre que Maxine tient à lui. Au-delà d’être une des rares que tu n’as jamais pensé à vouloir séduire, tu aurais même plutôt tendance à veiller un peu sur elle, même si tu sais qu’elle n’aime pas ça. Et tu as bien vu la réaction de l’armurière... Ce genre de chose, ça ne ment pas. Tu ne sais pas s’ils ont parlé depuis le jour où tu as fini dans un sale état sur ce même terrain. Et de toute manière, tu veux juste faire quelque chose de bien, au moins une fois. C’est uniquement dans ce but que tu proposes une trêve au Centurion. Uniquement ? Peut-être que dans le fond, c’est un peu pour toi aussi, pour te racheter une conduite en quelques sortes.  Tu le vends juste comme étant quelque chose que tu fais pour une amie, rien de plus. Constatant que le Woodward met un peu de temps à répondre, tu oses le regarder. Et vu la tête qu’il fait, tu te demandes s’il va répondre. Mais alors que tu t’apprêtes à sortir les mains de tes poches et te raviser, voilà qu’il accepte de faire une trêve. Tu en retiens un soupir de soulagement. Tu te détends même légèrement. Maintenant, tu vas pouvoir songer à partir presque sans regret.

    Tu ne t’attendais en revanche pas à la réaction du jeune homme, qui te fait légèrement froncer les sourcils. Il dit ne pas t’obliger à parler mais te guide quand même en direction d’un banc. Il y a encore de ça quelque semaine, tu te serais vivement dégagé, aurais peut-être même proféré une insulte ou deux à son encontre. Mais tu n’en as plus vraiment la force au fond. Tu te laisses alors choir sur le banc. Le dos vouté, le regard fixé sur le sol, les mains toujours fourrées dans tes poches, tu as perdu de ta superbe. Au départ, tu ne dis rien. Tu ne sais pas ce que tu as envie de lui dire, ni même par où commencer. Peut-être que parler du Labyrinthe sera suffisant ? Après tout, c’est bien un des événements sur lequel très peu pourrait avoir un avis différent du tien. “Comme pour beaucoup je pense, je suis pas revenu indemne du Labyrinthe...” Ce qui est finalement le plus douloureux là-dedans, c’est que ce soit Baby qui t’ait le plus amoché. Deux décharges électriques, ça fait pas mal de dégâts. Tu lâches un soupir et ressors une main pour te pincer l’arête du nez. “Entre ça et le fait que j’ai pas réussi à la ramener saine et sauve, ça m’atteint plus que je ne l’aurais cru.” Tu n’as parlé de la fille de Jupiter à personne. Enfin, tout le monde sait que tu t’es retrouvé avec elle dans ces couloirs. Mais tu n’as raconté à personne ce qui s’y était passé. Tu n’as pas parlé de la promesse que tu as pu faire à la blonde, de l’inquiétude qui a étreint ta poitrine. Tu finis par secouer doucement la tête pour chasser ces pensées. “J’crois que j’ai juste besoin de... Repos. De partir. Peut-être demander à sortir, retourner à Portorico vas savoir. Et oublier.” Tu hoches doucement la tête sur ce dernier mot, des mots étrangement sincères que tu adresses pourtant à quelqu'un que tu n'apprécies clairement pas. Alors, tu songes que l’oubli est peut-être la dernière option qui te reste, après tout.

    Ⓒslytbitch.


    Do this for her - Atem 5f69

      if you're going to try go all the way
      How can I say this without breaking, taking over. How can I put it down into words, When it's almost too much for my soul alone. Dreams fight with machines Inside my head like adversaries. Come wrestle me free Clean from the war. + aeairiel.
    Atem Woodward
    Centurion de la 3e cohorte
    Atem Woodward
    Informations Générales
    Présentation : Ici
    Journal intime : Et là
    D-C : Samael, Solan, Andrew, Cole, Orion
    Parent divin : Nemesis
    Points de puissance : 2624
    Messages : 243
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Loyauté

    Do this for her - Atem Empty Re: Do this for her - Atem

    le Mer 2 Déc 2020 - 0:11
    Abbadon ne fit curieusement aucun effort pour se dégager de la poigne du Centuruon sur son épaule. Absolument aucun effort. Pas un mot plus haut que l'autre, ni une tentative d'esquiver le contact, rien. Mais ce qui mit le plus ses sens en alerte, ce fut la posture du fils de Discorde lorsqu'il se laissa tomber sur le banc. Les mains toujours fourrées dans ses poches, il avait les épaules basses, le dos voûté comme s'il portait tout le poids du monde, et les yeux vide de tout étincelle.

    "Comme pour beaucoup je pense, je suis pas revenu indemne du Labyrinthe…"

    Personne ne ressortait indemne du Labyrinthe. C'était une évidence. Mais le fait qu'Abbadon soit dans un état aussi pitoyable… Il y avait de quoi se poser des questions. Était-ce un piège ? Était-ce de la pure détresse ? Atem le regarda se pincer l'arête du nez, mais ne fit aucun commentaire.

    "Entre ça et le fait que j'ai pas réussi à la ramener saine et sauve, ça m'atteint plus que je ne l'aurais cru."

    Atem avait envie de lui répondre que lui aussi, avait été plus chamboulé par ces récents évènements qu'il ne l'aurait cru. Mais il sentait que ce n'était pas une invitation à la discussion, plutôt une confession. Il parlait de… Oui, la blonde qui posait des questions à tort et à travers, à tout le monde, tout le temps… C'était quoi son nom, déjà ? Quelle importance ?

    "J'crois que j'ai juste besoin de… Repos. De partir. Peut-être demander à sortir, retourner à Portorico va savoir. Et oublier."

    Cette conclusion était fade, sans couleur, sans rien qui la rendait un peu plus vivante, mais elle était brute de sincérité. Alors Atem s'assit par terre, laissant à Abbadon le loisir de s'étaler sur le banc si tel était son vœu. Il ne savait pas vraiment quoi répondre à tout cela, mais il sentait que l'ancien légionnaire avait sûrement plus besoin d'une oreille attentive et d'un conseil avisé qu'il ne l'admettait. Oublier. Ce mot de fin n'était pas juste fade et sans vie, il était aussi atrocement définitif.

    "Tu pourras pas oublier. Tu ne peux pas décider d'oublier comme ça en un claquement de doigt. Ça fait partie de toi, maintenant. La seule solution viable sur le long terme, c'est de trouver comment vivre avec ça."

    Les deux hommes ne se regardaient pas. Il n'y avait besoin d'aucun regard pour comprendre l'ampleur des dégâts causés par ce dédale. Atem avait failli mourir, et c'était seulement grâce à Maxine qu'il était encore en vie. La torture physique qu'on lui avait infligée n'avait pas été aussi terrible que de voir son amour oublier complètement son existence. Alors il voulait bien croire que le fils de la Discorde ait été lui aussi atteint par l'épisode qu'il avait vécu avec la fille de Jupiter dont le nom lui échappait encore.

    "Peut-être que de retourner là ou sont tes origines t'aidera à canaliser tes émotions. Peut-être pas. J'en sais rien, j'imagine simplement que t'as besoin de respirer. Et qu'ici, être replongé dans une routine habituelle alors qu'on a probablement tous un peu vécu l'enfer dans le Labyrinthe, savoir que… qu'elle est encore à l'infirmerie et que tu peux rien y faire, tout ça, ça aide franchement pas à se recentrer sur soi."

    Atem soupira longuement. Qui était-il pour donner des conseils à un ancien légionnaire, qu'il ne connaissait pour ainsi dire pas du tout, à qui il avait cassé la gueule une fois et qui semblait être très affectueux et protecteur envers Maxine ?

    "Je pourrais en toucher un mot au service qui s'occupe des départs, ils se chargeront de toute la paperasse. J'imagine que… pour elle, je peux bien te rendre ce service."

    La vérité était bien plus mal en point qu'il ne le laissait entendre. Atem s'inquiétait pour lui. À vrai dire, il se faisait même un sang d'encre. Abbadon était bien le genre de personne à pouvoir partir sur un coup de tête sans prévenir qui que ce soit de base, mais alors dans un état comme celui-là ? Qui sait de quoi il pouvait être capable ?


    Do this for her - Atem Styj
    Do this for her - Atem Jege

    Spoiler:
    Do this for her - Atem 0x0lDo this for her - Atem B5mm
    Do this for her - Atem Ikkr
    Merci Margot  Do this for her - Atem 2854464720
    Abbadon Rodriguez
    Étudiant•e à l'Université romaine
    Abbadon Rodriguez
    Informations Générales
    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Calypso & Rhylan
    Parent divin : Discorde
    Points de puissance : 1125
    Messages : 274
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Arrogance

    Do this for her - Atem Empty Re: Do this for her - Atem

    le Dim 6 Déc 2020 - 20:50


    Do this for her



    "I've made things so complicated... My broken bones, my torn skin, can't fix me up"
    Ateam Woodward & Abbadon Rodriguez





    Tu te fous de ce contact avec Atem. C’est comme s’il n’existait pas. Ou comme si tu n’avais tout simplement plus la force de lutter. C’est à se demander comment ton corps peut encore tenir. Non pas parce que tu le malmènes avec des entrainements... Mais parce que tu le détruis à petit feu, à coup d’alcool et avec le manque de nourriture. Oh évidemment, quand tu n’es pas seul, tu tentes de faire bonne figure. Pour ne pas inquiéter. Mais lorsque tu es seul, c’est tout autre chose. Et finalement, tu te retrouves sur ce banc, avec ce Centurion que tu ne peux même pas voir en peinture. Ce Centurion qui t’as mis sans doute ta raclée du siècle. Mais Maxine tient visiblement à lui et puisque tu ne comptes pas revenir, tu te dis que tu dois mettre les choses à plat. C’est peut-être justement cette animosité qui existe entre vous qui te motive à ne pas partir alors que vous êtes d’accord pour faire une trêve. Parce que tu te dis que tout Centurion qu’il est, Atem ne va sans doute pas s’inquiéter pour toi. Pourquoi est-ce qu’il le ferait, après tout ? Il n’a pas de raison de le faire, pas de raison apparente de raconter à qui que ce soit que tu es venu le voir. Ou alors, il en parlerait à Kieran ? Cette idée t’effleure l’esprit puis repart aussi vite qu’elle est arrivée. Il n’y a pas de raison que cela se produise. Qu’il parle à Maxine ? Tu ne sais pas s’ils ont parlé depuis et dans le fond, tu t’en moques. Une petite part de toi espère qu’il l’a fait ou qu’il le fera rapidement.

    Assis sur ce banc, le regard fuyant celui du Woodward, tu espères surtout qu’il sera là pour elle. Parce que tu ne diras pas au revoir, parce que tu sais qu’elle fera peut-être partie de celles et ceux qui peuvent être touchés par ton départ. Et finalement, parce que tu te dis que ce Centurion n’en aura rien à foutre, tu parles. Sans en venir à exprimer la moindre émotion, tu t’ouvres un peu, parles de cet événement qui a achevé de te morceler. De ce qui a précédé, tu ne parles pas. Tu ne raconteras pas que des fissures ont commencés à apparaitre depuis quelques mois, que ta carapace est devenue moins solide à mesure que tu prenais des coups. Si tu avais voulu lancer une pique, tu aurais pu dire à Atem que ton état était en partie de sa faute. Mais non, vous avez conclus une trêve. Et ce qui t’atteint le plus actuellement, c’est ce qui s’est passé dans ces maudits couloirs. Tout oublier, voilà ta solution. Tu esquisses un faible sourire aux mots du Centurion. On ne peut pas décider d’oublier d’un claquement de doigt ? S’il savait... Il y a pourtant une solution. Cette solution qui a été apporté par Basil, à laquelle tu n’aurais sans doute jamais songé avant. Mais puisque cette solution t’était apportée, comme sur un plateau d’argent, pourquoi ne pas songer à l’utiliser ? Tu ne pouvais pourtant rien en dire au Woodward. Parce qu’il ne devait pas avoir connaissance de l’Arcanum. Et parce que tu ne voulais pas prendre le risque qu’il puisse t’en empêcher.

    Tu hoches doucement la tête quand il admet que tu as peut-être juste besoin de respirer. Tu as besoin de t’éloigner de la Nouvelle-Rome et du Camp Jupiter. Mais pas juste pour souffler non. Pour pouvoir oublier tranquillement et ne plus revenir sans que personne ne se doute de rien avant un bon mois au moins. Les mots du Centurion te touchent, sans doute un peu plus que tu ne serais prêt à l’admettre. Ton cœur se serre légèrement en pensant à Baby, toujours dans le coma depuis votre retour du Labyrinthe. Tu te demandes si elle se souviendra de toi à son réveil ou si elle risque d’être encore dans son délire. Tu secoues doucement la tête et chasses bien vite cette idée de ton esprit. Et finalement, tu oses poser ton regard sur Atem. Vient-il de te proposer d’intervenir en ta faveur ? En d’autres circonstances, ça t’aurait fait ricaner. Qu’il l’utilise elle comme argument pour justifier cette petite aide qu’il suggère de t’apporter. Alors à nouveau, tu hoches simplement la tête. “Un mois ou deux devraient suffir...” Cela suffira même amplement. Une semaine aurait largement suffi. Mais il faut que ton besoin de t’éloigner sois crédible. Alors, tu comptes en mois plutôt qu’en jours ou même en semaines. Finalement, tu te lèves. Tu n’as plus rien à faire ici. Tu as obtenu cette trêve, il ne te fallait rien de plus. Tu ne prononces pas de remerciement. Mais au regard que tu lui lances, tu espères qu’il comprendra que tu lui es reconnaissant malgré tout. Après un dernier regard pour le terrain d’entrainement, tu tournes finalement les talons. Tu n’as plus qu’à attendre l’accord pour ton départ désormais.

    Ⓒslytbitch.


    Do this for her - Atem 5f69

      if you're going to try go all the way
      How can I say this without breaking, taking over. How can I put it down into words, When it's almost too much for my soul alone. Dreams fight with machines Inside my head like adversaries. Come wrestle me free Clean from the war. + aeairiel.
    Contenu sponsorisé
    Informations Générales
    Feuille de Personnage

    Do this for her - Atem Empty Re: Do this for her - Atem

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


    Sortie du Satyre Déchaîné, édition n° 23 ! Pour la lire, c'est ici ! Envie de rp ? Viens trouver des partenaires par là. Nouveau thème les copains. Des commentaires ? C'est par ici ! De nouveaux lieux ont vu le jour ! Fabuleux, n'est-ce pas ? Pour les plus audacieux, venez participer à une micro-quête ! Pour gagner des PP, venez visiter les lieux du mois et mettez-en vous plein les poches ! Envie d’un petit truc en plus qui vous rend unique ? Allez à la boutique d’objets magiques ! Les top sites sont un moyen facile de nous faire connaître, et de gagner des PP en prime !