• AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • MembresMembres  
  • GroupesGroupes  
  • ConnexionConnexion  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • Nous n'acceptons plus : les demi-dieux grecs âgés de + de 16 ans ; les enfants de Nyx/Nox, Hadès/Pluton
    Le Deal du moment : -56%
    Table moderne en bois massif – Alkove
    Voir le deal
    350.95 €

    Isadora Vargas
    Pensionnaire
    Isadora Vargas
    Informations Générales
    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Aphrodite
    Points de puissance : 307
    Messages : 29
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: vanité - elle doit toujours sembler parfaite sous tout les angles

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Painful beauty - Isadora Vargas

    le Dim 6 Sep 2020 - 13:40
    Isadora Vargas
    here to kick ass

    Age | 18 ans Groupe | sang-mêlée grecque Parent divin | Aphrodite Feat | Sofia Carson

    Armes
    Isadora possède un petit miroir de poche qui peut se transformer en bouclier réflecteur. Au besoin, elle a également une épingle à cheveux qui sert de fourreau à un poignard en forme de pique acéré, mais elle l'utilise beaucoup plus rarement, préférant la défense à l'attaque.

    Pouvoirs
    Pouvoir passif : Isadora est belle et c'est l'essence même de son pouvoir. Plus exactement, celui ci lui permet, non pas d'attirer l'attention à tout les coups, mais surtout de ne pas la relâcher. En effet, n'importe qui voyant la jeune fille, ne peut s'empêcher d'éprouver quelque chose à son égard - que ce soit admiration, amour, haine, jalousie... On ne peut juste pas rester insensible à Isadora, c'est ainsi.

    Pouvoir actif : Isadora a développé ce pouvoir beaucoup plus tard que le premier, comme un mécanisme d'auto-défense. Celui ci lui permet en effet d'empêcher un être de lui faire du mal, en lui inspirant un élan d'amour, de compassion, pitié ou tout autre sentiment s'approchant. Cela peut fonctionner sur n'importe quel être capable de ressentir de telles émotions (sous réserve d'un jet de dé pour les plus résistants).


    Half blood, half human
    all heroes

    Histoire
    TW : une relation abusive est décrite dans cette histoire

    Isadora, c’était une belle enfant. Une enfant magnifique qui a toujours su se faire aimer des autres. Elle aurait pu être une mannequin, une actrice, dès son plus jeune âge – son père avait eu plusieurs proposition, après tout, mais il avait toujours refusé, préférant un anonymat plus confortable. Une très bonne décision, malgré son ignorance de la nature divine de la mystérieuse mère qui avait disparu peu après… Une décision qui avait sans doute sauvé la vie d’Isadora, dont la célébrité causée par sa beauté surnaturelle en aurait fait une cible facile pour les monstres.

    Elle avait une belle vie, Isadora, elle était charmante, souriante, chaleureuse. Elle était entourée des autres, toujours, et parfois elle en profitait même, au cours d’innocents caprices. Trop jeune encore, pour comprendre les implications que cela impliquait – en tout cas, que tout ça allait bientôt impliqué.

    La jeune fille attirait les regards sans se rendre compte qu’elle attirait aussi la convoitise. Elle se faisait des amies sans savoir que ce n’était pas elle qu’ils aimaient, mais plutôt son image.

    Non, à l’époque, elle était encore inconsciente de tout ça. Et une part d’elle aurait préféré le rester. Parfois, la douceur du mensonge est moins douloureuse que la cruelle réalité…. Et la réalité d’Isadora, c’était que, alors que les monstres commençaient tout juste à sentir son parfum, ils n’étaient pas les seuls à être dangereux pour elle. Et contre ses autres ennemis elle n’avait pas su se défendre.

    Mais pour le moment elle n’avait encore que treize ans et toute sa vie venait de changer.  Elle n’avait pas trop compris ce qu’il s’était passé – mais elle se souvenait du son étouffé d’un coup bloqué, et des bras puissant qui l’avait emporté. Ce faune qui lui avait sauvé la vie lui expliqua tout ce qu’elle avait besoin de savoir, mais la petite à ce moment là n’avait pas perdue espoir. En fait, elle était plutôt émerveillée de découvrir l’identité de sa mère et l’existence.

    Néanmoins, elle déchanta très vite. Et c’est sur le chemin vers la colonie, alors qu’elle dû fuir de plusieurs créatures, qu’elle prit une décision : son père ne devait pas être mis en danger, son père ne devrait être au courant d’aucun de ses problèmes. Elle décida de lui cacher, d’être encore l’enfant insouciante et normale qu’il avait toujours cru avoir. Malheureusement, cette décision, ce fut celle qui lui coûta le plus dans le futur : parce qu’elle avait décidé de s’y tenir, elle s’en était fait un mantra. La forçant à cacher ce qui n’allait pas… Tout ce qui n’allait pas.

    Rassurant le paternel par des lettres régulières, lui parlant de la colonie tout en omettant le véritable but de celle-ci, elle passa l’été là-bas mais choisis toutefois de retourner chez elle le reste de l’année, dans une école humaine. Après tout, elle n’avait pas grand-chose, pas de pouvoirs vraiment puissant – elle n’avait que sa beauté, et elle pouvait se débrouiller contre les monstres mineurs qui seraient quand même attirés.

    Isadora avait treize ans, elle allait sur ses quatorze, quand survint la véritable malédiction que lui avait légué sa mère.

    Elle tomba amoureuse.

    Oh, des petites histoires, elle en avait eu, déjà – des baisers innocents, des «je t’aime» prononcés sans vraiment comprendre la portée de ces mots. Mais cette fois, c’était différent. Ça n’était pas juste quelques sourires et des petits papillons dans le ventre. C’était quelque chose de tellement fort, tellement puissant, tellement beau… Une véritable tornade que la jeune fille ne savait pas vraiment comment gérer, mais dans laquelle elle puisait comme une véritable essence pour le moindre de ses gestes.

    Quand elle se levait le matin, elle aimait. Quand elle rêvassait en attendant le bus, elle aimait. Quand elle s’endormait, quand elle s’entraînait, quand elle se battait, elle aimait. De tout son coeur, de son âme, de tout son être, elle aimait.

    Mais elle aimait trop, cette petite – peut être qu’elle en attendait trop, aussi. À vrai dire, elle qui ne connaissait que cette passion, elle était presque incapable d’imaginer que tout le monde ne ressentait pas les choses de cette même façon.

    Alors, elle fut déçue, en se rendant compte que toutes ses émotions n’étaient pas aussi réciproques qu’elle ne l’avait d’abord cru.

    Cependant, après cette déconfiture, cette mésaventure, elle reprit confiance, en l’espace de quelques mois seulement… ça n’était juste pas la bonne personne, mais elle trouverais quand même, il n’y avait pas de raison. Elle trouverais quelqu’un qui l’aimerais autant qu’elle allait l’aimer. Ça ne pouvait pas être si compliqué.

    Il y avait quelqu’un d’autre, à cette époque, un garçon - un ami, enfin, c’est ce qu’elle croyait. Il avait tout vu, tout suivi, tout écouté. C’était lui qui avait été là pour elle, qui avait été son épaule pour pleurer. Maintenant, il savait comment elle fonctionnait – il savait comment il allait en profiter.

    Isadora, c’était la plus belle fille de l’école, la plus gentille aussi. La plus populaire sans aucun doute. Quelle gloire, quelle fierté, quelle victoire ça serait d’être à ses cotés. D’être son aimé. De la posséder.

    Dylan savait ce qu’il voulait, et il était patient. Il prit soin d’asseoir sa place dans l’environnement de la demi-déesse, de devenir indispensable et irremplaçable à ses yeux. De cette manière, il pouvait aussi la conseiller sur ses sentiments – et l’éloigner, progressivement, de tout les autres, jusqu’à être le seul à ses yeux. Il savait qu’après ça, ça ne serait qu’une question de temps avant qu’elle ne tombe dans ses bras.

    Elle lui dévoila, même, à lui parmis tout les mortels, sa nature divine qu’elle avait découvert l’été d’avant. Et s’il fit mine de la croire, de la soutenir, il ne fit que noter cette information… De toute façon, ça n’était pas vraiment à elle qu’il s’intéressait, mais plutôt à tout ce qu’elle pouvait lui apporter. L’amour, les cadeaux, la renommée. Il s’imaginait déjà, bien après le lycée, avec Isadora pour femme dans une jolie cage dorée. Une belle mariée qu’il pourrait exhiber, un sublime outil dont il pourrait même se servir.

    La sang-mêlée, elle, était jeune, influençable, et amoureuse une fois de plus. Elle n’avait aucune idée de ce qu’il se passait, elle se rendait juste compte qu’il prenait de plus en plus de place dans sa vie. Elle était contente qu’un garçon plus âgé s’intéresse à elle, elle était contente d’avoir une oreille attentive et quelqu’un à qui se confier. Elle était prise au piège, totalement perdue dans ce filet qu’il lui avait tendu.

    Elle parti à la colonie pour la deuxième fois, sous le charme de son ami, sans penser à personne d’autres que lui. Dylan occupait toute ses pensées, tout ces gestes, et elle comptais désespérément les jours avant de le retrouver.

    Isadora allait sur ses quinze ans, et elle courrait à sa perte. Dans l’insouciance la plus totale... Dès qu’elle revint vers lui, elle se jeta dans ses bras, se plia à ses moindres désirs. Même les plus sombres, même ceux qu’elle ne voulait pas subir. Mais… Elle ne savait même pas encore ce que c’était, ce que ça signifiait… sa première fois.

    Ils avaient fait quelque chose, elle avait mal et elle ne comprenais pas. Mais il avait insisté, il avait dit que ça lui ferait très plaisir, ça avait démarré avec juste un câlin et puis… et puis c’était arrivé.

    Tant de question envahissaient l’esprit de la jeune fille, tant d’interrogation sans réponses, alors qu’elle ne savait même pas ce qu’il venait de se passer, juste qu’elle n’avait pas aimé. Pourtant, elle lui trouvait des excuses, à Dylan, elle n’arrivait pas à croire qu’il ait voulu lui faire du mal. Il ne s’en était sans doute pas rendu compte. Il n’avait pas fait exprès. C’était sans doute elle qui n’avait pas bien fait, qui n’avait pas correctement réussi, qui n’avait pas bien compris. Après tout, c’était la première fois qu’elle faisait ça, alors c’était une bonne explication.

    Une explication pratique, pour dissimuler la vérité, pour oublier la cruel réalité de ce qu’il s’était passé et sur laquelle elle n’arrivait pas à poser de nom – sur laquelle, à vrai dire, elle ne pouvait pas poser de noms. Personne ne lui avait jamais parlé de cet acte, pas comme ça, pas en ces termes-là.

    Ce n’est que plus tard, bien plus tard qu’elle compris...

    Néanmoins, c’est à partir de là que leur relation se détériora, même si elle s’y accrochais, même si elle lui donnait ce qu’il souhaitait alors qu’elle ne voulait pas… Quelque chose avait changé, après ça. Elle aussi, elle demandait ; elle voulait de l’attention, et elle voulait de l’affection, surtout. Une affection qu’il ne savait pas lui donner en dehors de ses rapports que, parfois, il lui imposait.

    Et même si ça commençait à mal se passer, jamais, encore une fois, elle n’en parlait à son père – quand il lui demandait comme ça allait, encore une fois, elle souriait, elle le rassurait.

    Isadora retourna pour la troisième fois à la Colonie, les espoirs en miette et le coeur meurtri. C’était le seul endroit où il ne pouvait pas garder son emprise, le seul endroit qu’elle avait sans lui.

    Ce fut son sauvetage, son échappatoire. Ici, elle pouvait redevenir elle-même, ici, elle n’était plus contrôler, elle pouvait parler aux autres, s’ouvrir un peu, à nouveau. Dylan ne pouvait pas être jaloux des autres enfants d’Aphrodite, de ses adelphes, de sa famille… Enfin, c’était ce qu’elle pensait.

    Elle continuait de communiquer avec lui, malgré tout, par des lettres. Elle lui racontait ce qu’il s’était passé, ce qu’elle avait prévu de faire… Néanmoins, les réponses de son petit ami se faisaient de plus en plus rare, mettaient de plus en plus de temps à venir. Jusqu’à un jour, où elle mentionna un de ses frères, et qu’il renvoya une missive dans les deux jours qui suivirent : il était furieux. Comment osait-elle lui parler d’un autre homme. Il ne lui avait pas donné ce droit-là.

    Encore une fois dans l’incompréhension, car elle lui avait déjà expliqué que c’était son demi-frère et qu’elle ne doutait pas un seul instant qu’il la croyait, elle resta inconsolable tout le reste de la journée. L’esprit brouillé par la douleur, par la tristesse, par son amour brisé, elle passa la nuit dans les bras de quelqu’un d’autre, d’une personne qui l’avait réconforté, pour de vrai cette fois.

    Mais dès les premières lueurs de l’aube, ouvrant les yeux, Isadora fut prise de remords et fuit. Retournant dans son bungalow, prétextant l’interdiction de dormir dans un autre qu’elle avait réussi à esquiver elle ne savait pas comment. Elle n’avait même pas retenu le nom de la personne, ni même son parent divin, préférant oublier cette rencontre douce-amère.

    Elle s’en voulait, même si il ne s’agissait de pas grand-chose, même si c’était juste un câlin, même si c’était platonique et qu’il ne s’était rien passé de plus. Et Dylan en l’apprenant ne fit que l’enfoncer de plus belle dans sa culpabilité.

    Il la quitta, en l’insultant, en la traitant de tout le nom, et ne lui parla plus jusqu’à la fin de l’été, quand elle tenta, une dernière fois, de retourner dans son école de mortels.

    Mais elle n’était plus la mascotte, maintenant. Elle était devenue une paria, une rejetée. Dylan avait utilisé la notoriété qu’il avait eu en sortant avec elle, pour retourner ça contre elle, pour faire d’elle le bouc émissaire. Il avait déformé ses propos, il avait dit à tout le monde qu’elle était folle, qu’elle se prenait pour la fille de dieu et qu’elle les mettrais en danger. Porté au piédestal par les jaloux qui ne rêvait que de voir la reine de beauté tombée de son trône ou bien simplement par les plus effrayés qui avait peur et gobait aveuglément ce qu’il disait, le jeune homme était devenu adoré à sa place.

    Et elle, elle n’était plus rien.

    Ce qui lui permit de garder la face, finalement, c’était qu’elle savait, au fond d’elle, qu’ils la détestaient parce qu’elle était plus belle, et qu’elle le serait toujours. Alors, elle faisait front, avec toute sa dignité et les morceaux de son coeur éparpillés, elle faisait comme si tout cela ne faisait qu’à peine la toucher.

    Néanmoins, au cours de sa dernière année parmis les mortels, d’autres surent utiliser sa peine et son désespoir pour se servir d’elle – tout ce qu’ils voulaient, une fois de plus, c’était sa beauté, c’était son corps. Ils finirent de l’achever, de la briser définitivement. Elle finit de se fermer aux autres, pour de bon cette fois, déçue et désabusée, mais avec toujours, au fond d’elle, cet éclat d’espoir terni…

    C’est suite à ça que son nouveau pouvoir se développa, et qu’elle commença à attirer de plus en plus les ennuis, et les divins cette fois-ci. Alors, sans même prendre la peine de finir son année, elle reparti… Pour de bon.

    Cette fois, elle resterait à la Colonie, auprès de sa famille, auprès de celleux qui ne pourraient pas l’utiliser comme ça. Les seules personnes qu’elle laisserait s’approcher d’elle maintenant… Les seules qui pouvaient la comprendre, au moins un tant soit peu, les seuls qui ne lui feraient pas de mal.

    L’ouverture du labyrinthe au beau milieu du camps marqua un autre tournant dans sa vie. Suite à la mort de plusieurs de ses comparses, elle devint une des plus âgée de son bungalow et pris une autre décision : si elle n’avait pas su se protéger elle-même, alors elle protégeraient ses adelphes, au moins. Que ce soit des monstres mythologique, ou bien humains…

    Elle détestait le tortionnaire qui lui avait arraché quelques proches. Pas beaucoup mais c'était toujours trop. Il lui rappelait Dylan, Dylan et tout ce qu'il lui avait fait subir, sa manipulation, ses tortures doucereuses. Et même si elle savait que celui du labyrinthe n'avait rien d'un humain, elle ne pouvait l'imaginer autrement qu'avec le visage de son propre tortionnaire, celui qui avait fait de sa vie un enfer. Cela ne fit qu'empirer ses cauchemars - elle a peur, de se retrouver impuissante une nouvelle fois, de se retrouver face à l'un deux rien qu'en fermant les yeux. Maintenant, Isadora est aussi connue pour ne pas dormir beaucoup, pour être réveillée très tard et s'occuper de ses adelphes qui n'arrivent pas à trouver le sommeil.

    La présence régulières des romains la rassure et l'effrayent en même temps. Ils sont organisés, entraînés : des alliés de poids contre l'adversaire. Mais aussi plus d'ennemis potentiels... Si elle a accueilli les enfants de Vénus, le penchant romain d'Aphrodite, avec autant de chaleur que ses adelphes grecques, le reste des romains n'as pas su la rassurer plus que les grecques et elle ne s'ouvre pas mieux à eux qu'aux autres...


    Physique
    Magnifique, c'est un des premiers mots qui viens en tête quand on voit Isadora. Conséquence direct de son pouvoir divin, c'est une caractéristique qui attire les regards tout autant que la convoitise ou la jalousie. Car personne ne peut nier qu'elle est la fille de la grâce incarnée, tant les attributs héritées de son père, déjà délicieux, n'en sont que sublimés.
    Car ses cheveux sont tel une cascade d'ébène qui coule le long de sa peau bronzée, et ses yeux comme deux ambres dorées perchées sur ses pommettes hautes.
    Exquise, pourrait-on continuer, car sur ce joli tableau s'ajoute des gestes nobles et délicats, des manières parfaites et raffinées - pourtant elle n'en a pas spécialement appris, c'est naturellement qu'elle est ainsi... Une particularité bien utile pour la danse, une activité qu'elle apprécie particulièrement et qui a finit de la modeler.
    Sublime, finalement, car même en s'éloignant, on s'aperçoit que ce qui reste est tout aussi splendide, du haut de ses minces épaules jusqu'à ses pieds gracieux, tout en passant par ses jambes musclées, elle est en tout point bien proportionnée - certaines personnes diront même, qu'elle a le corps d'une déesse... Sans savoir à quel point elles sont proches de la vérité.

    Caractère
    "Mère, Aphrodite, pourquoi m'as-tu maudite ?"

    Cette question, Isadora se l'est souvent posée. Cette phrase, elle l'as souvent hanté, et souvent la hante encore. Parce qu'Isadora, elle a le coeur brisé, et elle n'a plus confiance en sa beauté, cette beauté que sa mère lui a donné.

    Et pourtant elle ne peut empêcher sa vanité : son défaut fatale, c'est qu'en toute circonstance, elle doit être parfaite, garder toute contenance. On dit que le ridicule ne tue pas mais peut-être qu'elle en est l'exception.

    Sa grâce, pour elle, est autant un don qu'une malédiction - c'est ce qui l'as brisé en même temps que ce qui lui permet de tenir, alors jamais elle ne la laisse se ternir.

    Il faut sauver la face, conserver les apparences, ne rien laisser paraître. Cela vaut autant physiquement que pour ses sentiments. Alors, elle reste présentable, elle plaque un sourire sur son joli visage, quand bien même ne serait-il pas sincère… Exprimer ses états d’âme ? Elle ne veut pas le faire, elle ne sait pas le faire. Alors elle réprime ses émotions, elle les cache tout au fond de son esprit, et ne les laisse s’échapper que devant peu de privilégiés.

    Peu, car Isadora à maintenant du mal à accorder sa confiance. Elle trop été blessée, utilisée, jetée… On l’as prise pour un jouet, un trophée, et à présent chaque compliment, chaque rapprochement inspire sa méfiance. Elle a peur, dans un sens, peur que la gentillesse qu’on lui porte soit toujours intéressée, qu’on lui demande en retour quelque chose qu’elle ne veut pas donner.

    Des plaies encore vive qui ne veulent pas se fermer et l’empêche de beaucoup se lier d’amitié. Elle a moins de mal au coté de sa famille, toutefois – elle sait que quelques uns de ses demi-adelphes ont vécu des choses similaires, qu'iels partagent le même héritage… et surtout qu’iels ne vont rien tenter. Avec elleux, d'ailleurs, elle est farouchement maternelle, farouchement protectrice, refusant qu'iels vivent, à ses cotés, la même chose que ce qui a pu la briser. Et si elle refuse de partager ses sentiments, elle reste un oreille attentive, une grande sœur qui réconforte comme elle peut et qui donne des conseils très sages - trop sages, parfois trop honnête et même, à certains moments, sans qu'on ne lui demande.

    Car malgré tout cela, elle reste gentille et serviable, Isadora - elle n’hésite pas à donner un coup de main, aimant aider à la mesure de ses capacités. Mais elle a tendance à prendre les devants, à faire des choses qu’on ne lui a pas réclamer, pour être sûre qu’on ne va pas lui quémander autre chose. Une caractéristique qui peut être, selon le contexte, bienvenue ou agaçante… Parce qu'elle semble se mêler de ce qui ne la regarde pas, parce qu'on peu la trouver un peu trop envahissante.

    La demi-déesse est également prompte à pardonner, pas assez rancunière pour son propre bien, en tout cas, pas avec ses proches. Et une fois qu’on a trouvé le chemin de son cœur, il est compliqué d’en sortir. Parce qu’elle aime avec passion, Isadora, elle aime de toute son âme, de tout son être, elle aime à corps et à cœur perdu, elle aime à s’en tuer. Et elle est percluse d’espoir et de rêves que son passé n’as pas réussi à complètement briser, ruiner.

    Alors même si elle est fermée, qu’elle prends des précautions, même si maintenant, elle ne donne plus son affection autant à la légère qu’avant, il est compliqué pour elle de se détacher des gens qui lui font du mal – il est compliqué pour elle d’admettre qu’ils lui font du mal. Cible parfaite pour les esprits mauvais, une fois tombé dans leurs filets, elle est incapable de s’en échapper d’elle-même. Elle se plie en quatre, elle se saigne à blanc, jusqu’à ce qu’on l’abandonne, qu’on la laisse exsangue.

    Parce qu’au fond, elle est rêveuse... au fond, il y a toujours une petite voix lui dit : "et si cette fois, c’était le grand amour ? Et si cette fois c’était la bonne personne ?  Il suffit juste de faire un peu d’effort..."

    C’est tout ce qu’elle souhaite, elle, une personne qui l’aimerait pour ce qu’elle est en entier, une personne qui ne l’aimerait pas que pour sa beauté. Une personne qui l’accepterais avec ses défauts et ses qualités, avec ses blessures et le poids de son passé. Digne fille d’Aphrodite, c’est une grande romantique, Isadora, et l’Amour avec un grand A, elle n’attends que ça.

    Sans cesse déchirée, entre l’espérance et la méfiance, elle ne sait plus comment agir, comment réagir – alors elle se ferme, tout simplement, elle s’éloigne. Elle préfère rester solitaire que de s’y risquer à nouveau. Malgré ses souhaits et ses espoirs, elle fait taire son coeur, elle rigole doucement… et elle continue de souffrir, intérieurement.


    Behind the screen
    who are you

    Pseudo | Ashtoreth/Kyu/Esyl/Hell… Âge | 22 ans Plat préféré | gratin dauphinois Comment trouves-tu le forum ? | Il est tres beau et les gens sont très sympa ! o/ Comment as-tu découvert le forum | Je me suis fait ramené par ma coloc (une certaine Sloveig) À rajouter | POUIT

    Invité
    Invité
    Anonymous
    Informations Générales
    Feuille de Personnage

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    le Dim 6 Sep 2020 - 13:47
    BIENVENUUUUUE !
    A. Samael O'Connor
    Ex-Légionnaire
    A. Samael O'Connor
    Informations Générales
    Présentation : Ici
    Journal intime : Et là
    D-C : Andrew, Solan, Atem, Cole, Orion
    Parent divin : Thanatos
    Points de puissance : 1494
    Messages : 232
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Instabilité

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    le Dim 6 Sep 2020 - 16:02
    Eeeeeh bienvenuuuuuuueee Painful beauty - Isadora Vargas 2559500981


    Painful beauty - Isadora Vargas Mety
    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé
    Alexis Nyqvist
    Informations Générales
    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kieran, June, Lilli
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 7398
    Messages : 2146
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    le Mar 8 Sep 2020 - 15:36
    Bienvenue officiellement !


    Painful beauty - Isadora Vargas 5row
    123
    Erwin Stamber
    Informations Générales
    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 10150
    Messages : 2292
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Insouciance

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    le Mar 8 Sep 2020 - 19:29
    Mdr, j'ai lu et j'ai même pas dit bienvenue. BIENVENUE DU COUP !
    *repart sur le serveur Discord*


    Painful beauty - Isadora Vargas 8TCS4hN

    Painful beauty - Isadora Vargas U5w1

    Parce que l'art de Matthew vaut de l'or:
    Painful beauty - Isadora Vargas O384gRm

    Merci Alexis <3:

    Painful beauty - Isadora Vargas AestheticPainful beauty - Isadora Vargas KxcuPainful beauty - Isadora Vargas Hcd8

    Painful beauty - Isadora Vargas Dp0zPainful beauty - Isadora Vargas Bmv6Painful beauty - Isadora Vargas Xab3
    Isadora Vargas
    Pensionnaire
    Isadora Vargas
    Informations Générales
    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Aphrodite
    Points de puissance : 307
    Messages : 29
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: vanité - elle doit toujours sembler parfaite sous tout les angles

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    le Ven 11 Sep 2020 - 19:40
    @S. Sloveig Olsen merci toi, t'avais intérêt à être la première à commenter Painful beauty - Isadora Vargas 702243357

    @A. Samael O'Connor merci ! Painful beauty - Isadora Vargas 2854464720

    @Erwin Stamber quelle honte Painful beauty - Isadora Vargas 1805953252

    @Alexis Nyqvist merci à toi ! et ça y est, il me semble avoir fini ma fiche ! Painful beauty - Isadora Vargas 2038982160 Painful beauty - Isadora Vargas 1727267972


    Painful beauty - Isadora Vargas 248z
    Seraphina Gwynt
    Centurion de la 2e cohorte
    Seraphina Gwynt
    Informations Générales
    Présentation : Caw Caw
    Journal intime : Piou piou
    D-C : Prima - Riley - Kyle
    Parent divin : Eole
    Points de puissance : 2111
    Messages : 646
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Arrogance

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    le Ven 11 Sep 2020 - 20:25

    Validation

    Salut jolie fleur, tu es officiellement validée. On a hâte de voir qui pourra te donner l'amour tant recherché Painful beauty - Isadora Vargas 350399659 J'imagine que ce sera quelqu'un de vaillant, brave, gentil, souriant...

    À partir de maintenant, ta fiche n'est plus modifiable. Si tu souhaites changer quelque chose, il faudra passer par un•e admin. Si tu as des questions, n'hésite pas ! Et surtout, amuse-toi bien sur le forum !


    guide du validé


    Tu as maintenant accès à l'entièreté du forum. À toi les balades à dos de pégases, les escalades du mur du lave, les sessions du Jeu de siège et autres amusements divers et variés ! Le monde est grand, alors pour ne pas te perdre, voici un petit guide qui te mènera vers les beaux plus endroits du forum :

    ▬ Les annexes te sont accessibles à n'importe quel moment si un détail t'échappe. Tu y trouveras, entre autre, les descriptions des espèces, le fonctionnement des camps et même un lexique !
    ▬ Les journaux intimes te sont vivement conseillés si tu désires faire le point sur tes relations avec les autres ou voir un peu qui est ami avec qui. Ils te permettront également d'organiser tes rps !
    ▬ Pour bien commencer dans ce forum, il faut rp. Les demandes de rp sont donc ouvertes à tous ! Va jeter un coup d’œil aux demandes en cours ou ouvre la tienne ! Qui sait, tu trouveras peut-être quelqu'un pour partir en quête avec toi...
    ▬ Tu as peur d'avoir trop de PP et de crouler sous cette puissance inutilisée ? Viens augmenter ton pouvoir ou acheter des objets magiques !
    ▬ Envie de pimenter un peu tes rps ? Tu peux faire un tour sur nos lancers de dés pour essayer de jouer un peu avec le destin. Après tout, la chance sourit aux audacieux...
    ▬ Après toutes ces émotions, tu as peut-être envie de te détendre ? Le Casino Lotus ouvre ses portes juste pour toi ! Et si ce n'est pas suffisant, viens lire les précédentes éditions du Satyre Déchaîné, le journal fait par et pour les êtres mythologiques !
    ▬ Et enfin, n'oublie pas de t'amuser ! Au plaisir de te croiser sur le forum, jeune padawan.





    Painful beauty - Isadora Vargas Yoxo

    Painful beauty - Isadora Vargas Vfds

    Painful beauty - Isadora Vargas 67bp

    Painful beauty - Isadora Vargas Cglz

    Painful beauty - Isadora Vargas ACDJIHU
    Billie Wolfe
    Surveille le camp pour Artemis
    Billie Wolfe
    Informations Générales
    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Aphrodite
    Points de puissance : 812
    Messages : 449
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: son obstination.

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    le Ven 11 Sep 2020 - 23:33
    Bienvenuuue (on va faire comme si on parlait pas depuis plusieurs jours sur le discord xD)
    Il fallait que je passe ici officiellement quand même ! Elle est sublime ton Isadora Painful beauty - Isadora Vargas 4205929361 Je te l'avais déjà dit mais j'adore son caractère et la manière dont tu le décris, j'adore comme il annonce deja l'histoire aussi. Elle est tellement triste sa vie, et en meme temps tu la racontes avec une douceur qui rappelle celle d'Isadora. C'est affreusement beau, comme tu décris son amour si passionné et son innocence si pure, parce qu'on sait déjà que ça lui coûtera cher..
    Je l'aime ma sœur, je l'aimais déjà quand tu en parlais, je l'aimerai encore plus quand Billie aura un lien avec Painful beauty - Isadora Vargas 702243357 J'ai vraiment très hâte de voir sa forteresse tomber sous des assauts glacial Painful beauty - Isadora Vargas 4150636089 Son évolution et cette relation promettent d'être très intéressantes, je lirai tout ça avec attention Painful beauty - Isadora Vargas 2038982160


    Painful beauty - Isadora Vargas 4edh
    Merci Solan, pour cette beauté ♥️
    Merci Nathantdetalent:
    Painful beauty - Isadora Vargas Wr2x
    Léo Rider
    Qui veut tâter de ma hache ?
    Léo Rider
    Informations Générales
    Présentation : ici
    Journal intime : ici
    D-C : Priam Lancaster
    Parent divin : Hadès
    Points de puissance : 1093
    Messages : 394
    Feuille de Personnage

    Feuille de personnage
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Rancunier

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    le Mer 25 Nov 2020 - 10:17
    Je ne t'avais pas encore dire officiellement BIENVENUE ! alors du coup BIENVENUE ! Painful beauty - Isadora Vargas 1727267972


    Painful beauty - Isadora Vargas Signat11
    1 ¤ 2
    Contenu sponsorisé
    Informations Générales
    Feuille de Personnage

    Painful beauty - Isadora Vargas Empty Re: Painful beauty - Isadora Vargas

    Permission de ce forum:
    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum


    Sortie du Satyre Déchaîné, édition n° 23 ! Pour la lire, c'est ici ! Envie de rp ? Viens trouver des partenaires par là. Nouveau thème les copains. Des commentaires ? C'est par ici ! De nouveaux lieux ont vu le jour ! Fabuleux, n'est-ce pas ? Pour les plus audacieux, venez participer à une micro-quête ! Pour gagner des PP, venez visiter les lieux du mois et mettez-en vous plein les poches ! Envie d’un petit truc en plus qui vous rend unique ? Allez à la boutique d’objets magiques ! Les top sites sont un moyen facile de nous faire connaître, et de gagner des PP en prime !