AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4926
    Messages : 1635

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    Ares legacies are weird | Poppy Empty Ares legacies are weird | Poppy

    le Jeu 5 Sep 2019 - 20:28

    Alexis avait l’impression que son corps allait finir par exploser à cause de toutes les émotions qu’elle sentait bouillir en elle. Son cœur ne cessait de changer de cadence, tambourinant parfois douloureusement dans sa poitrine. L’excitation et la frustration se mélangeaient avec aisance, rendant tout à la fois trop rapide et trop lent. La nuit avait été beaucoup trop courte, réduite à seulement une ou deux heures de sommeil, ce qui ne permettait pas à Alexis d’avoir des pensées lucides. Les couleurs étaient trop vives, les sons trop forts et pourtant, c’était bien le cadet de ses soucis.

    Elliot était réveillé.
    Elliot était réveillé.
    Elliot était réveillé.
    Elliot allait bien.

    Ces phrases tournaient en boucle dans la tête d’Alexis qui se retrouvait parfois à sourire toute seule en fixant un point invisible. Les premières heures, les émotions d’Alexis avaient été impossible à canaliser. Déjà, la séance de dessin avec Erwin avait été complètement avortée – à son grand désarroi, lui qui ne cessait de voir ses cours repoussés ou annulés. Alexis avait eu envie de se battre, puis de courir, puis de s’allonger par terre pour faire passer le temps plus vite. Le prochain portail s’ouvrait dans si longtemps ! Si Alexis l’avait pu, elle serait allée au Camp Jupiter à pieds. Mais Erwin l’avait vite ramenée à la raison : le portail serait ouvert avant qu’elle n’atteigne la moitié des États-Unis.

    Les heures suivantes avaient été parcourues de pics d’impatience où Alexis ne cessait de piétiner, à ronchonner, incapable de se calmer. La situation avait fini par amuser Erwin qui se contentait de la regarder, attendant sa prochaine saute d’humeur avec un sourire amusé. Il avait décidé naturellement de se joindre à elle, comme si c’était une évidence pour lui de la suivre au Camp Jupiter, abandonnant sa chambre personnelle et ses repères. Dans d’autres circonstances, peut-être Alexis aurait-elle été surprise ou inquiète de ce choix. À la place, elle était juste reconnaissante. Quand il lui avait annoncé, elle avait juste eu envie de lui sauter au cou et l’embrasser.

    Perdue dans ses pensées, Alexis ne remarqua même plus le brouhaha que foutait sa table d’Arès. Une bataille de nourriture s’était lancée, sûrement initiée par une Aleksa qui devait s’ennuyer, mais Alexis était beaucoup trop occupée à fixer dans le vide, le regard vague. Elliot avait énormément maigri, elle l’avait remarqué lors des iris-messages, elle devait donc s’attendre à ça. Sa voix était plus grave aussi, rouillée, douloureuse. Alexis serra les poings. Elle devait se montrer forte en le voyant. Ne pas lui écraser les côtes quand elle lui sauterait inévitablement dessus. Devait-elle lui apporter quelque chose d’ici ? Alexis songea à visiter le Bungalow des Apollon. Il devait bien y avoir certaines de ses possessions, non ?

    Finalement, le calme enveloppa de nouveau le pavillon réfectoire alors qu’Alexis n’avait toujours pas entamé son assiette. Un coup dans son épaule la ramena à la réalité et Alexis secoua la tête, retrouvant enfin un ancrage dans la réalité. Son assiette, composée uniquement d’un melon, ne lui faisait pas spécialement envie. Comment pouvait-elle avaler quoique ce soit alors que son ventre se tordait d’excitation ? Pourtant, elle savait qu’elle devait manger. Alors, après un soupir boudeur, Alexis planta sa fourchette dans son melon, cherchant du regard l’unique personne capable de la distraire de tout ça.

    Trop occupée à chercher Erwin du regard en mâchant distraitement son melon, Alexis ne remarqua la silhouette qui se détacha de l’ombre pour se glisser en face d’elle. De toute façon, ce n’était pas comme si ses frères et sœurs allaient lui faire la causette…


    Ares legacies are weird | Poppy Qt48
    12

    Poppy-Dove Strìdur
    Pensionnaire

    Poppy-Dove Strìdur

    En bref

    Présentation : Cétici
    Journal intime : Ézici
    D-C : Maxine, Zagan
    Parent divin : Éiréné
    Points de puissance : 319
    Messages : 36

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Naïveté

    Ares legacies are weird | Poppy Empty Re: Ares legacies are weird | Poppy

    le Sam 7 Sep 2019 - 17:29

    Poppy-Dove avait encore eu une belle journée bien chargée. Elle avait donné un cours à l’arène, planté deux trois fleurs, arrosé les autres et donné un coup de main aux champs de fraises. Elle avait croisé plein de monde, papoté à droite et à gauche et, malgré tout ça, était encore pleine d’énergie !

    La fille d’Éiréné passa à son bungalow avant d’aller rejoindre les autres demi-dieux pour le repas. Une petite douche ne lui ferait pas de mal. Alors que l’adolescente chantonnait une chanson à la mode sous la douche, elle réfléchissait aux personnes qu’elle avait vu ces derniers jours puis fut presque horrifiée en se rendant compte qu’elle n’avait pas parlé à Alexis de la semaine. Poppy-Dove aimait beaucoup la fille d’Arès. Elle n’était pas très bavarde et avait la fâcheuse tendance de s’éclipser avant que Poppy ne puisse avoir une réelle conversation avec elle mais ce n’était pas le genre de Poppy d’en vouloir à quelqu’un pour si peu !

    En enfilant une tenue propre, Poppy-Dove se décida : elle irait manger à la table des Arès ce midi ! Comme la blonde était la seule et unique fille d’Éiréné de la colonie, elle avait réussi à obtenir le droit de manger à la table d’un autre bungalow. Elle aimait bien manger avec les « Aphrodites » ou parfois avec les « Hermès » mais sa préférence allait souvent à la table des « Arès ». Les grandes tablées bruyantes qui finissaient souvent en bataille de nourriture lui rappelaient son père et les repas qu’ils faisaient parfois avec ses amis dans l’étable de leur ferme, en Islande.

    Lorsque Poppy arriva à la table des « Arès », le capharnaüm familier lui décrocha un sourire et elle salua les quelques personnes qui remarquèrent son arrivée. Une bataille de nourriture démarra pour parfaire le tableau et Poppy-Dove évita les projectiles en riant aux éclats. Elle se demanda soudain où mangeait le petit Peter et s’il allait bien. Elle aurait peut-être dû manger avec les «  Athéna » ? Non, non, non. Il fallait qu’elle arrête de couver les petits nouveaux et qu’elle les laissent voler de leurs propres ailes. Il allait faire la connaissance de ses frères et soeurs et tout irait bien pour lui ! Oui, voilà, parfait !

    Au travers des projectiles, Poppy-Dove cherchait Alexis du regard. Elle était forcément par là… Elle participait rarement aux batailles de nourriture donc la fille d’Éiréné se doutait qu’elle devait être un peu en retrait. Voyons-voir… Non. Elle n’était pas là. Pas là non plus. Peut-être que… ah la voilà. Avec un grand sourire aux lèvres, Poppy se glissa discrètement pile en face de la fille d’Arès qui triturait un bout de melon. Elle n’avait pas l’air particulièrement de meilleure humeur que d’habitude, mais Poppy ferait avec ! Elle avait hâte de pouvoir discuter un peu avec Alexis !

    Lorsqu’elle remarqua le grand sourire de Poppy-Dove, il était déjà trop tard pour s’enfuir. La fille d’Éiréné ne sembla absolument pas remarquer le drôle de regard que lui lançait Alexis et commença sa tirade.

    «  Salut Alexis ! Ça faisait longtemps que je t’avais pas croisé ! Presque une semaine, tu te rends compte ? J’espère que tu vas bien, en tout cas. Moi j’ai passé une super semaine, comme d’habitude haha ! J’ai voulu passer te voir au bungalow l’autre jour mais je crois que tu n’étais pas là ! Dommage, c’était le temps idéal pour prendre  le thé dehors. Ou on aurait pu se faire combat, si tu préférais. Je sais que tu préfères les combats au thé mais bon le thé c’est quand même chouette et puis depuis tout le temps qu’on est ici j’ai jamais réussi à prendre le thé avec toi alors…. Mais c’est pas grave ! On pourra faire ça… je parle trop, peut-être ? Il a l’air trop bon ton melon ! »

    Poppy-Dove semblait enfin avoir fini sa tirade et regardait toujours avec un grand sourire son amie, enfin elle la considérait comme son amie, et attendit patiemment une réponse.

    Cette fois-ci, elle serait bien obligée de papoter au moins un tout petit peu avec elle !!


    Ares legacies are weird | Poppy Signat10

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4926
    Messages : 1635

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    Ares legacies are weird | Poppy Empty Re: Ares legacies are weird | Poppy

    le Sam 7 Sep 2019 - 22:08

    Alexis ne fit pas attention à cette silhouette inconnue qui s’était déplacée tout spécialement pour être en face d’elle. Non, la fille d’Arès était plutôt occupée à laisser courir son regard sur la foule disparate de demi-dieux qui occupait le pavillon-réfectoire. Elle pouvait en reconnaître certains et préférait détourner le regard avant qu’ils ne tentent une quelconque approche de politesse. Alexis était de bonne humeur, mais de là à faire la conversation avec des connaissances ? Plutôt tenter de bouffer du goudron.

    Alors que la fille d’Arès fronçait les sourcils en regardant Jacob Klevo et Alexander Pines en train de… de faire quoi au juste ? Alexis était au moins autant fascinée que dépitée par ce qu’elle voyait. Le fils d’Hermès semblait être en train d’imiter un crabe, se déplaçant de façon grotesque sur les côtés, alors que le fils de Poséidon faisait… le poulpe ? Il ondulait ses bras comme un animal marin se déplaçant dans les bas-fonds de l’océan. Alexis secoua la tête et reporta son attention face à elle. Elle était épuisée rien qu’à les regarder.

    Alexis faillit s’étouffer avec sa salive quand elle réalisa enfin qui se trouvait face à elle. Tout sourire sorti, un regard pétillant, une aura beaucoup trop étouffante : Poppy-Dove Strìdur fixait Alexis comme s’il s’agissait de la huitième merveille du monde. Mal à l’aise, Alexis n’avait soudainement plus qu’une seule envie : s’enfuir. Malheureusement, trop occupée à zieuter le pavillon-réfectoire, Alexis ne s’était pas du tout préparée à une telle apparition et ses réflexes furent trop lents. Le sourire s’étirant davantage sur le visage de Poppy, Alexis su qu’il était trop tard.

    « Salut Alexis ! Ça faisait longtemps que je t’avais pas croisé ! »

    Pas assez.

    « Presque une semaine, tu te rends compte ? J’espère que tu vas bien, en tout cas. Moi j’ai passé une super semaine, comme d’habitude haha ! J’ai voulu passer te voir au bungalow l’autre jour mais je crois que tu n’étais pas là ! »

    L’image d’Erwin se glissa presque immédiatement dans son esprit. Sentant le rouge venir lui picoter les joues, Alexis décida d’avaler un morceau de melon qu’elle prit bien le temps de mâcher. De toute façon, le temps que Poppy finisse sa tirade, Alexis aurait eut le temps d’avaler quatre melons de suite.

    « Dommage, c’était le temps idéal pour prendre le thé dehors. Ou on aurait pu se faire combat, si tu préférais. Je sais que tu préfères les combats au thé mais bon le thé c’est quand même chouette et puis depuis tout le temps qu’on est ici j’ai jamais réussi à prendre le thé avec toi alors…. Mais c’est pas grave ! On pourra faire ça… je parle trop, peut-être ? Il a l’air trop bon ton melon ! »

    Alexis songea à toutes les épreuves qu’elle avait surmontées dans sa vie. Elle repensa à chacune d’entre elle, à chaque moment, et une seule conclusion se dressa dans son esprit : avait-elle réellement vaincu le Minotaure pour avoir à subir une telle punition en échange ? C’était à croire que les dieux la détestaient. Alexis aurait préféré s’exploser de nouveau le pied contre la table de chevet de la chambre d’Erwin plutôt que d’avoir à subir ce moment gênant en compagnie de Poppy.

    Pendant un court instant, juste assez pour que Poppy puisse reprendre sa respiration, Alexis songea à s’éclipser. N’importe quelle excuse aurait suffi. Après tout, cela faisait une éternité qu’Alexis fuyait Poppy. Ce n’était pas faute d’avoir des plannings similaires – toutes les deux occupant le rôle de professeure pour débutant quasiment aux mêmes horaires – mais Poppy avait toujours représenté ce qu’Alexis détestait : les conversations pour ne rien dire, la dépense d’énergie inutile… beurk beurk beurk.

    Alexis laissa courir son regard de nouveau dans le pavillon-réfectoire à la recherche d’une quelconque excuse… Mais voir Alexander Pines se servir d’un bro comme arrosoir eut raison de sa décision : Poppy était une distraction suffisante pour passer le temps. Retenant de justesse un soupir, Alexis reporta son attention sur Poppy qui continuait de la fixer bêtement.

    « Le melon est là-bas… Si tu veux en prendre. »

    Alexis indiqua vaguement un buffet où se trouvait encore quelques fruits, mais visiblement l’attention de Poppy était accaparée par autre chose : Alexis. À contre-cœur, la fille d’Arès continua sur sa lancée :

    « Ça fait même plus d’une semaine, j’étais en… convalescence. Tu sais, le Labyrinthe, tout ça. »

    Comme par pure provocation, sa vieille blessure à l’épaule décida de la tirer, juste assez pour lui rappeler son existence. Alors Alexis décida de piquer de nouveau dans son assiette, avaler un quart de de sa part de melon sans une once de regret. Au moins, avec la bouche pleine, elle n’avait plus vraiment besoin de parler.



    Ares legacies are weird | Poppy Qt48
    12

    Poppy-Dove Strìdur
    Pensionnaire

    Poppy-Dove Strìdur

    En bref

    Présentation : Cétici
    Journal intime : Ézici
    D-C : Maxine, Zagan
    Parent divin : Éiréné
    Points de puissance : 319
    Messages : 36

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Naïveté

    Ares legacies are weird | Poppy Empty Re: Ares legacies are weird | Poppy

    le Mer 11 Sep 2019 - 20:27

    « Le melon est là-bas… Si tu veux en prendre. »

    Poppy-Dove était vraiment dans son jour de chance ! Alexis semblait prête à discuter un peu avec elle ! N’osant encore rien dire qui pourrait faire changer d’avis la fille d’Arès, Poppy se contenta de lui sourire en attendant la suite.

    « Ça fait même plus d’une semaine, j’étais en… convalescence. Tu sais, le Labyrinthe, tout ça. »

    Quelle histoire horrible, ce Labyrinthe… Poppy n’était pas à la colonie à ce moment-là mais elle avait entendu des choses qui, même à elle, lui avait fait perdre le sourire. Ou tout du moins quelques instants.

    «  Ah oui, c’est vrai… Je suis vraiment désolée de ne pas être venue te voir pendant ta convalescence mais visiblement personne n’a jugé bon de me tenir informée… J’espère que ton épaule va mieux en tout cas ! Il faut manger pour te redonner des forces ! Tu veux que j’aille te chercher un autre bout de melon ? Ou peut-être quelque chose de plus consistant ? Non ? Euh… en tout cas j’espère que tu vas bien. »

    Poppy-Dove savait qu’elle parlait trop. Et elle savait aussi que, pour une raison qui lui échappait, ça avait tendance à agacer un certain nombres de personnes. Elle était réconfortée par le fait que d’autres personnes trouvaient ça adorable mais… Alexis ne semblait pas être des leurs. Elle n’avait jamais expressément dit à Poppy qu’elle parlait trop, mais… elle avait une fâcheuse tendance à disparaître dès que Poppy souhaitait lui faire la conversation.

    Mais ce midi, elle avait la fille d’Arès sous la main et elle ne comptait pas la laisser s’échapper si facilement. Elle continua donc sa tirade sans laisser le temps à Alexis de répondre. Elle avait du melon plein la bouche de toute façon.

    «  Au fait, je me disais ! On pourrait peut-être faire un entraînement ensemble, un de ces quatre ! Je sais bien qu’on a nos horaires en même temps mais justement on pourrait faire un entrainement GÉANT avec tous nos élèves pour voir lesquels s’en sortent le mieux ! Un peu de compétition ça fait de mal à personne, tu trouves pas ? Et puis comme ça on aura peut-être l’occasion de rediscuter et de passer un peu plus de temps ensemble  !  »

    Rien que l’idée de faire un entraînement avec Alexis rendait Poppy-Dove toute excitée ! La fille d’Arès était réputée pour être une combattante hors-pair et la fille d’Éiréné serait ravie de pouvoir se mesurer à elle ! Encore fallait-il qu’elle accepte sa proposition…

    Et au vu de son regard vide alors qu’elle continuait de mâcher avec une lenteur extrême son melon, ce n’était pas gagné.


    Ares legacies are weird | Poppy Signat10

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4926
    Messages : 1635

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    Ares legacies are weird | Poppy Empty Re: Ares legacies are weird | Poppy

    le Dim 15 Sep 2019 - 14:04

    Loin de choisir la voie du melon, Poppy décida de se lancer dans un nouveau monologue – à croire qu’elle ne respirait jamais. Alexis l’observait en train de déblatérer plus de mots à la seconde qu’il n’en aurait été possible pour un autre être vivant, tout en continuant de mastiquer lentement son propre morceau de melon. Finalement, loin d’écouter tout ce que Poppy racontait, une seule question subsistait : comment faisait-elle pour avoir toujours quelque chose à dire sur tout ? C’était à peine si Alexis arrivait à formuler ce qu’elle ressentait en elle, alors parler pendant aussi longtemps…

    « … En tout cas, j’espère que tu vas bien ! »

    Une courte pause. Respiration. Alexis hocha mollement la tête tout en avalant une partie de ce qu’elle avait en bouche, ne quittant pas des yeux Poppy. Alexis avait l’impression qu’autre moindre mouvement brusque, Poppy allait se rappeler de son existence et reprendre son monologue là où l’avait arrêté. Alors doucement, délicatement, Alexis tendit la main vers son verre d’eau. Avec un peu de chance… Non, Poppy s’était remise à parler.

    Cette fois, la descendante d’Arès embraya sur un sujet qui plaisait davantage à Alexis : un entraînement. Portant son verre à sa bouche, suédoise ne quitta pas pour autant Poppy des yeux. Elle savait très bien sur quel sujet appuyer pour accaparer l’attention d’Alexis et elle avait réussi. On pourrait faire un entraînement géant avec tous nos élèves pour voir lesquels s’en sortent le mieux ! Alexis finit d’avaler les restes de son melon et fixa Poppy, le sourcil légèrement arqué.

    « …Et puis comme ça, on aura peut-être l’occasion de rediscuter et de passer un peu plus de temps ensemble ! »

    Alexis, ayant entre temps mis en bouche le reste du melon qui restait dans son assiette, fixa longuement Poppy, silencieuse. Peut-être que si elle-même arrêtait de respirer, elle finirait par disparaître du radar de Poppy et elle serait de nouveau seule avec ses propres pensées ? Mais non, Poppy continuait de fixer Alexis avec ses grands yeux, prête à sauter sur la moindre occasion pour reprendre sa conversation avec elle-même.

    Finalement, au bout de ce qui dû paraître comme une éternité pour Poppy, Alexis avala enfin définitivement son melon. Elle prit alors, lentement, une gorgée d’eau, tout en continuait de fixer la descendante d’Arès qui devait trépigner d’impatience à l’idée d’avoir une réponse. Alexis s’essuya la bouche avec une serviette tout en prenant une grande inspiration. Puis, enfin, d’une voix plutôt monotone, elle répondit à son interlocutrice.

    « Je pars au Camp Jupiter. »

    Quelque chose dans le regard de Poppy perdit en lumière et Alexis dû réfréner une grimace. Peut-être aurait-elle dû y mettre plus les formes ? Comme pour tenter d’effacer cette pointe de culpabilité qui venait ronronner dans le ventre d’Alexis, la fille d’Arès enchaîna rapidement :

    « Mais je suis sûre que ton idée plaira à Samael, il aime bien reprendre mon groupe quand il vient à la Colonie. »

    Un court silence plutôt gênant s’installa alors entre les deux jeunes filles. Alexis se sentait de plus en plus mal à l’aise mais était à court de melon à s’empiffrer pour cacher ça. Alors elle laissa de nouveau son regard parcourir la foule, à la recherche d’une échappatoire… peu importe laquelle.


    Ares legacies are weird | Poppy Qt48
    12

    Poppy-Dove Strìdur
    Pensionnaire

    Poppy-Dove Strìdur

    En bref

    Présentation : Cétici
    Journal intime : Ézici
    D-C : Maxine, Zagan
    Parent divin : Éiréné
    Points de puissance : 319
    Messages : 36

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Naïveté

    Ares legacies are weird | Poppy Empty Re: Ares legacies are weird | Poppy

    le Mar 1 Oct 2019 - 18:44

    « Je pars au Camp Jupiter. »

    Oh. Poppy ne s’attendait pas à ce qu’Alexis lui réponde une grande tirade comme la blonde en avait le secret, mais elle s’attendait à un peu plus de cinq mots… Et aussi un peu plus… pas d’entrain, ça aurait été beaucoup trop en demander mais… de tolérance ? Peut-être ? Dans tous les cas, Poppy-Dove eut du mal à contenir la tristesse qui s’emparait d’elle à l’idée qu’Alexis refuse aussi catégoriquement de passer un peu de temps avec elle. Était-elle si insupportable ? Est-ce qu’elle avait un jour dit quelque chose qui avait blessé la fille d’Arès ? Ou qui l’avait agacé plus que d’habitude ? Possible, après tout, Poppy ne savait jamais s’arrêter quand il le fallait…

    « Mais je suis sûre que ton idée plaira à Samael, il aime bien reprendre mon groupe quand il vient à la Colonie. »

    Samael. L’évocation du nom du romain ralluma un peu la gaieté de Poppy. Cela faisait plusieurs mois qu’elle n’avait pas vu son ami et la perspective de pouvoir à nouveau croiser le fer avec lui et discuter de la Nouvelle-Rome la faisait frétiller d’impatience. Mais ça n’empêchait pas qu’Alexis ne semblait pas considérer Poppy comme son amie, et cela lui faisait beaucoup de peine. La fille d’Éirénée ne savait pas trop quoi faire pour arranger la situation, elle avait l’impression de se trouver face à un mur parfois. Mais elle n’allait pas abandonner et trouverait bien un moyen de passer du temps avec Alexis !

    Poppy reporta son attention sur Alexis qui semblait regarder à peu près partout sauf dans sa direction. Peut-être cherchait-elle Erwin ? Poppy savait que les deux grecs étaient proches. Elle aimait bien Erwin. Il semblait beaucoup plus approchable qu’Alexis et était la preuve vivante que la fille d’Arès pouvait effectivement sortir de sa coquille et accepter de passer du temps avec quelqu’un. De quoi redonner un peu de courage à Poppy !

    «  Oui, c’est sûr. J’adore Samael en plus ! Mais je voulais surtout passer un moment avec toi pour qu’on apprenne un peu à se connaître… On se connait depuis des années et on n’a jamais réussi à prendre le temps de papoter ! C’est quand même dommage, non ? »

    Poppy était prête à continuer dans un monologue mais, dans un effort infini, parvint à se stopper avant de définitivement perdre Alexis. De toute façon, si elle allait au Camp Jupiter, la question était réglée. Ah, le Camp Jupiter… Poppy rêvait d’y aller depuis qu’elle en avait appris l’existence. Et ce n’était clairement pas les récits de Samael sur le Camp et la Nouvelle-Rome qui lui auraient fait changer d’avis, elle avait encore plus envie d’y aller, désormais !

    La fille d’Éirénée se demandait souvent ce qu’elle ferait, quand elle serait plus âgée. Elle n’avait jamais vraiment envisagé sa vie ailleurs qu’au sein de la colonie. Il s’agissait de son foyer et elle ne voyait pas ce qui pourrait la déloger de ce petit paradis sur terre. Pourtant, depuis que Samael lui avait parlé de l’Université de la Nouvelle-Rome et de la possibilité, même pour les grecs, d’aller y étudier, elle s’était mise à rêver d’une vie d’étudiante dans la Nouvelle-Rome de ses rêves, de nuits entières dans les bibliothèques, de rencontres fortuites avec Kaiden, de… bref.

    Avant de se lancer dans une aventure pareille, Poppy aimerait tout de même voir la Nouvelle-Rome de ses propres yeux. Elle avait prévu d’y aller un jour avec Samael, mais plus le temps passait et plus l’envie de visiter le Camp Jupiter et la ville romaine devenait pressante. Poppy sentait presque au plus profond de ses entrailles qu’elle devait aller là-bas.

    Tout à coup, un éclair de génie passa dans les yeux de Poppy-Dove. Pourquoi est-ce qu’elle n’y avait pas pensé plus tôt !!!!

    «  Et si je partais au Camp Jupiter avec toi ? Ça serait une super occasion de faire connaissance !!!!! »

    Alexis recracha la gorgée d’eau qu’elle venait d’avaler et Poppy continua de sourire en sautillant presque sur place tant elle était excitée. Quelle formidable idée elle venait d’avoir là !!


    Ares legacies are weird | Poppy Signat10

    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4926
    Messages : 1635

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    Ares legacies are weird | Poppy Empty Re: Ares legacies are weird | Poppy

    le Mer 2 Oct 2019 - 17:38

    « Oui, c’est sûr. J’adore Samael en plus ! Mais je voulais surtout passer un moment avec toi pour qu’on apprenne un peu à se connaître… On se connait depuis des années et on n’a jamais réussi à prendre le temps de papoter ! C’est quand même dommage, non ? »

    Les yeux d’Alexis ne trouvaient aucune sortie de secours, alors elle les reposa distraitement sur Poppy. Bizarrement, cette dernière s’était tue bien plus tôt que prévu. Était-elle à court de monologue ou comprenait-elle enfin que parler trop longtemps avait tendance à agacer les autres ? Alexis aurait bien pu continuer un moment à se poser des questions, mais puisqu’elle n’en avait rien à faire, elle se contenta de hocher la tête et de laisser de nouveau son regard parcourir le pavillon.

    On se connaît depuis des années et on n’a jamais réussi à prendre le temps de papoter ! C’est quand même dommage, non ? Non, définitivement, ce n’était pas dommage. À vrai dire, Alexis donnerait beaucoup de chose pour couper court à cette conversation. Son entrain apparu par le réveil d’Elliot avait été complètement aspiré par l’enthousiasme de Poppy. Alexis pouvait presque sentir ses paupières s’alourdir, comme si maintenant était le meilleur moment pour faire une sieste. Était-ce l’un des pouvoirs de Poppy ? D’aspirer leur envie de vivre ? Alexis dû se faire violence pour ne pas bailler. Elle attrapa distraitement le verre de coca de quelqu’un qui passait dans le coin et en bu quelques gorgées. Cet amont de sucre allait bien finir par la réveiller, non ?

    « Et si je partais au Camp Jupiter avec toi ? Ça serait une super occasion de faire connaissance ! »

    Alexis recracha le coca qui restait dans bouche. La boisson remonta jusqu’à ses narines et elle crut bien qu’elle allait mourir. Pour peu, elle voyait d’avance sa pierre tombale : Ci-gît Alexis, fille d’Arès, trépassée par le capitalisme. Pendant ce temps, Poppy continuait de la fixer avec son grand sourire, en sautillant sur place. Quel genre de démon était cette fille ? Alexis passa son regard de Poppy à elle-même, trempée de coca. La descendante d’Arès, comme lisant partiellement dans ses pensées, lui tendit un tissu pour qu’Alexis puisse s’essuyer. Super.

    Machinalement, Alexis passa la serviette sur son visage puis son short. Pendant tout le processus, elle tourna en boucle cette phrase dans sa tête. Et si je partais au Camp Jupiter avec toi ? Pourquoi, pourquoi, pourquoi. Les dortoirs au Camp Jupiter n’était pas séparés par divinité. Alexis devrait vivre avec Poppy. Tous les jours. Elle se voyait déjà en train d’essayer de dormir avec Poppy assise sur son lit en train de lui raconter le dernier potin en date. Pourquoi, pourquoi, pourquoi.

    Comme pour faire durer le silence, Alexis épongea la table lentement. Sa serviette n’était plus bonne à faire de quoique ce soit de toute façon. Finalement, dans un soupir, Alexis releva la tête et planta ses yeux dans ceux de Poppy, un demi-sourire sur les lèvres.

    « Fais ce qui te fait plaisir, Poppy. Je suis sûre que le Camp va te plaire. »

    Pourquoi, pourquoi, pourquoi ? La voix de Poppy résonnait dans sa tête, inlassable symphonie lui rappelant sa pauvre condition de mortelle. Finalement, heureusement qu’elle avait appris à gérer son pouvoir depuis, car les dortoirs du Camp Jupiter aurait rencontré un terrible destin.

    Alexis se redressa brusquement. Elle regarda une montre qu’elle n’avait pas et but d’une traite le coca qui restait dans son verre. Ignorant les larmes qui vinrent lui piquer les yeux, elle s’exprima hâtivement :

    « Oula, je vais y aller. J’ai des trucs à faire. À la prochaine pour le départ, Poppy ! »

    Et sans attendre un seul mot de plus de la part de la descendante d’Arès, Alexis s’éclipsa. Elle n’avait pas menti. Elle avait des trucs à faire. Comme méditer pour oublier. Se frapper la tête contre un mur à répétition pour ne pas à avoir à vivre ce qui allait suivre. Terrible, terrible vie.


    Ares legacies are weird | Poppy Qt48
    12

    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum