AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Eidan Lewis
    Pensionnaire

    Eidan Lewis

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Morphée
    Points de puissance : 279
    Messages : 132

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Combativité trop importante

    Wow, que la terre est basse || Korain♥ Empty Wow, que la terre est basse || Korain♥

    le Mar 13 Aoû 2019 - 18:14




    La terre est basse !

    En plus j'ai plus de dragibus bleus putain


    Eidan était assis en tailleur dans la pelouse non loin du champ de fraises. Un dragibus bleu coincé entre ses dents, il affutait la lame de son épée. Non pas qu’il en ait spécialement besoin en ce moment, mais il aimait prendre soin de ses affaires, surtout ce qui tenait du pratique.

    L’été commençait à être bien avancé, et bientôt il n’y aurait plus que les pensionnaires permanents à la Colonie. C’était toujours un moment un peu étrange pour Eidan ; d’un côté ça faisait plus de place dans les arènes d’entraînement, dans son bungalow, et à peu près partout ailleurs en fait, mais en même temps voir la Colonie se vider le vidait aussi un peu.

    Il donna un coup de dent dans son dragibus et se redressa en grognant un peu du fait de son dos qu’il malmenait à rester ainsi penché sur son arme chérie.

    Pff, râla-t-il, personne pour un concours de lancer de fléchettes là ?

    Il parlait dans le vent, bien sûr, il parlait souvent dans le vent. Nan j’déconne, pas tant que ça. D’habitude il est pas tout seul quand il bougonne comme ça. Aujourd’hui il l’était, et du coup il avait l’air un peu con, tout seul dans sa pelouse, le petit enfant du dieu des rêves. En plus il avait terminé son paquet de dragibus, c’était un scandale.

    Il lâcha son épée dans l’herbe avant de s’étaler de tout son long, le nez vers le ciel. Il regarda quelques pégases passer, entre deux légers nuages. Il aimait bien les pégases, mais il était persuadé que les pégases ne l’aimaient pas. Quelle tristesse, ça aurait été si classe, ce beau monsieur sur son cheval volant. Hyper cliché nan ? Ouais, j’suis d’accord, beaucoup trop cliché.

    Un mouvement dans son champ de vision attira son attention. Eidan roula sur lui-même de manière peu grâcieuse, et son regard se posa sur une petite tête blonde qui se profilait au loin. Y a que des Apollons qui peuvent être blonds comme ça. Le brunet plissa les yeux, avant d’élever la voix en reconnaissant le jeune homme :

    Hé ! HÉ, KIM ! Tu vas où ?!

    Il ne se leva pas pour autant, la terre est trop basse pour ça. Du coup il resta là, à plat ventre, tel un cachalot échoué sur la plage. Pauvre cachalot, il mérite vraiment pas ni d’être échoué, ni d’être comparé à Eidan.

    Il avait vraiment besoin de se racheter des dragibus.


    Combat en #9999cc

    Kim Korain
    Pensionnaire

    Kim Korain

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 321
    Messages : 53

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal:

    Kim
    Korain
    & Lewis
    Eidan
    Il fait beau le soleil brille

    et ma vie de tiens qu'à un fil

    Korain était pressé, extrêmement pressé même. Il ne savait pas trop comment mais il avait réussi s'attirer les foudres, et le jeu de mot est bienvenue, de certains membres du bungalow de Zeus. Pour sa défense rien n'était de sa faute, il s'était encore une fois retrouvé au mauvais endroit au mauvais moment. Ce n'est pas parce qu'il savait lire cet alphabet étrange qu'il était capable de comprendre tous les mots, comment aurait-il pu deviner que c'était une insulte? La fille de Zeus a qui il avait parlé s'était mise dans une colère monstrueuse et dans toute sa gloire Korain avait lâchement fuit.

    Il avait couru, beaucoup trop à son goût d'ailleurs et il se dit en passant qu'il faudrait quand même qu'il se mette sérieusement au sport. Il avait longé la grande maison, slalomé entre les bungalows, avait fait un crochet par la forêt sans s'y enfoncer trop profondément et à chaque fois qu'il se pensait en sécurité, il entendait au loin les hurlements haineux qui lui étaient destinés. Il repris sa course.

    Au loin sur sa gauche se profilait le magnifique champ de fraises. De tous les fruits il fallait que ce soit les fraises. Pas qu'il ait un si grand problème avec elles, non en fait c'était plutôt l'inverse. Il n'y avait pas grand chose qui pouvait rendre le fils d'Apollon malade à part une bouchée de ce délicieux fruit rouge. Il grimaça. Les muscles de ses jambes commençaient sérieusement à brûler et il s'étonna de ne pas voir de fumée en sortir. Déjà qu'il avait du quitter ses crocs bleues pour mieux courir. Tout s'acharnait contre lui. Non décidément ce n'était pas une bonne journée. Il s'éloigna du champ des malheurs et s'apprêta à repartir de plus belle lorsqu'il entendit un cri. Une vague de panique le pris. La voix était proche, trop proche à son goût et il cru bien que s'en était fini pour lui. En prêtant un peu plus l'oreille il ne décela rien de venimeux dans les paroles qui lui était visiblement adressée. Il jeta un coup d'oeil autour de lui mais ne vit rien, ce qui était somme toute une bonne chose, cela voulait dans un premier temps dire que la menace était loin. Il se dirigea vers l'origine de la voix qu'il avait entendu à pas de loups.

    "Eidan Lewis?" les mots ne quittèrent sa bouche que dans un murmure. En fait, il n'avait pas pu élevé la voix car il venait de se faire une sacré frayeur en découvrant le garçon là allongé sur le sol de manière comment dire... peu gracieuse. Il ne l'avait pas vu perdu au milieu des fraises et avait failli lui marcher dessus.

    Le garçon avait les yeux fermés et une moue boudeuse. Apparemment il ne l'avait pas entendu. Korain sourit un peu moqueur.

    "Yah ! Eidan Lewis !"

    Une habitude sans doute d'utiliser l'entièreté du nom de la personne lorsqu'il s'adressait à eux après tout, les gens ici l'appelait Kim. Il tapota le bras du brun alors que celui-ci relevait la tête vers lui.

    "Tu m'as appelé?".

    Eidan Lewis
    Pensionnaire

    Eidan Lewis

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Morphée
    Points de puissance : 279
    Messages : 132

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Combativité trop importante




    La terre est basse !

    En plus j'ai plus de dragibus bleus putain


    Eidan suivit le blond approcher du regard, toujours à plat ventre. Il fut distrait dans sa tâche par des cris qui fusaient des bungalows ; il plissa à nouveau les yeux pour essayer d’y voir quelque chose. Y avaient des gens qui tambourinaient à la porte du bungalow d’Apollon manifestement. Ils étaient un peu chelous ces gens des fois.

    Pendant deux secondes, il en oublia Korain. C’est donc légitimement qu’il fit un bond de douze mètres quand le fils du soleil le héla ; lui donnant une affreuse -pauvre choupi- crampe à l’arrière du cou. Il se redressa -enfin !- en position assise en se massant la nuque, avant d’adresser un regard à Korain. Ce dernier lui tapota le bras, pour une raison qu’il ignorait complètement. C’était à la nuque qu’il avait mal, pas au bras, non mais.

    Ouais j’t’ai appelé, grogna-t-il, t’allais où comme ça ? T’avais l’air pressé.

    C’était qu’il devait avoir un truc à faire. Eidan ne rêvait que de ça, un truc à faire, il avait horreur de rester planté là à regarder les gens aller et venir. Alors il s’était dit qu’il allait sauter sur la première personne connue venue ; pas de bol Kim Korain, c’est pour ta pomme.

    J’sais pas ce qu’ils ont tous ces gens, reprit le fils de Morphée avec un mouvement de tête vers les bungalows, mais ils ont l’air vénère contre ton bungalow. Vous avez été brûler le stock de bonbons des Arès ou quoi ?


    Combat en #9999cc

    Kim Korain
    Pensionnaire

    Kim Korain

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 321
    Messages : 53

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal:

    Kim
    Korain
    & Lewis
    Eidan
    Il fait beau le soleil brille

    et ma vie ne tiens qu'à un fil

    Eidan se massait la nuque depuis au moins 3 minutes signe qu'il avait mal. C'est le genre de diagnostique que Korain pouvait proposer, après tout c'était un enfant d'Apollon. Il scruta son interlocuteur alors qu'il lui parlait remarquant la petite lueur d'espoir dans son regard. Après trente bonnes secondes à observer le visage du garçon, Korain se rendit compte qu'il voyait uniquement son profil, chose qui témoignait qu'il n'avait pas été attentif. Il dirigea son regard vers celui d'Eidan pour voir avec horreur que le bungalow de Zeus d'acharnait sur la porte de son propre bungalow. Korain pâli.

    "Jenjang" dit-il dans un souffle. Ses gens étaient de vrais malades.

    Instinctivement il s'accroupi et se recula pour se mettre légèrement en retrait par rapport à Eidan. Simple stratégie le garçon était plus puissant que lui si il avait à se battre il pourrait toujours espérer que le fils des rêves sauterait sur l'occasion laissant ainsi à Korain le temps de filer. Des tonnes de scenarii plus horribles les uns que les autres passaient dans son crâne si bien qu'il faillit occulter le regard lourd d'Eidan. Ah oui il l'avait oublié.

    "Longue histoire... Mais si jamais tu te poses la question," il se mit à tracer sur le sol la suite de lettres correspondant à ce qui l'avait plongé dans cette situation, "et bien c'est une insulte apparemment."

    Il regarda dégoûté les lettres hésitantes qu'il avait tracé dans la poussière. Au loin on entendait les cris des Zeus et le fracas sur la porte. Si quelqu'un était au bungalow, il ne restait à ce cher Korain plus beaucoup de temps à vivre.

    J'pourrais peut-être manger deux trois fraises, pensa-t-il, comme ça au moins j'mourrai dignement.

    Il fit la moue et soudain, un rire éclata.
    Korain releva la tête, étonné et un peu vexé, vers Eidan qui, sans honte, riait à plein poumon, les mains appuyées sur son abdomen. Voila qui est nouveau.

    Eidan Lewis
    Pensionnaire

    Eidan Lewis

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Morphée
    Points de puissance : 279
    Messages : 132

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Combativité trop importante




    Cool, tu m'as rejoins sur la terre qui est basse

    Et j'ai toujours pas de dragibus bleus


    Eidan observa le fils du soleil s’accroupir à ses côtés peu après qu’il lui ait montré la porte de son bungalow en voie de destruction. Il baissa les yeux vers sa main, tandis que le blond écrivait un truc dans la terre, en remarquant calmement que ça, c’était une insulte. Eidan haussa les épaules ; probablement qu’il le savait dans un coin de son cerveau, pour autant il ne voyait pas l’intérêt d’aller défoncer un bungalow pour ça.

    Son regard alla de Korain au bungalow ; au final les gens en colère avaient l’air de s’être calmés et éloignés. Il posa finalement son regard sur le visage complètement dépité du blond, puis il éclata de rire en comprenant ce qu’il se passait.

    Kim ! Tu cherches à te planquer, c’est ça ?! Derrière moi en plus !

    OK c’était lui qui l’avait appelé. On s’en fout c’était très drôle.

    Très bon choix, je me fais ton chevalier servant, fils du soleil ! continua-t-il en riant toujours.

    Il finit par se calmer, et se racla la gorge.

    Par contre, sérieux mec, tu pourras jamais régler tes problèmes en les fuyant tout le temps.

    Il lui donna un petit coup dans l’épaule.

    Faut qu’tu t’entraines ! De pleins de façons en plus. J’passerai outre le coup de l’entraînement au combat pour l’instant, mais j’parle surtout de répartie. Faut que t’apprennes à répondre aux gens, Kim Korain !


    Combat en #9999cc

    Kim Korain
    Pensionnaire

    Kim Korain

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 321
    Messages : 53

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal:




    Il faut le soleil brille

    Et ma vie ne tiens qu'à un fil


    Korain voulu s'offusquer mais il eu d'abord à rétablir son équilibre. Il ne manquait pas d'air cet Eidan. D'abord il se moque de lui, puis le pousse alors qu'il est dans une position peu stable et ensuite lui balance ses défauts au visage. Pour qui se prenait-il?

    "Chevalier servant tu parles..." Le blond maugréa dans un souffle en s'éloignant un peu du brun.

    Il croisa les bras sur son torse le regard toujours fixé sur le sol. La vérité c'est qu'il avait peur que le garçon voit ses joues rosies par l'embarras. Il y avait bien des choses qui dérangeaient Kim Korain et perdre la face de cette façon en était une. Déjà que la situation initiale lui avait échappé si en plus on lui tartinait le visage de cet échec, autant lui jeter des cailloux tout de suite.

    "Qu'est ce que je pouvais bien faire ? Ils me font peur ces gens."

    Il n'osa pas relever la tête non plus et fit fuir son regard vers l'horizon, à l'opposé des bungalows.

    "En plus ils se sont énervés avant même que je puisse essayer de me défendre."

    Il se repassa le discours du brun. Avait-il vraiment un problème de répartie? Pourtant jusqu'à maintenant il s'en était toujours bien sorti, il n'avait jamais vraiment été impliqué dans des conflits et s'en était toujours tiré en discutant et en laissant tomber, mais si Eidan disait juste ? Il était au courant pour son manque d'entrainement, en même temps il n'aimait pas ça s'entrainer mais, ses mots ne lui avaient jamais fait défaut. Une vaguelette de panique le pris soudain.

    Il tourna la tête si rapidement qu'il failli se cogner le cerveau et jeta sur le brun un regard plein d'espoir. Il attrapa la main du garçon avant de murmurer :

    "Tu veux bien m'aider...jebal"

    Eidan Lewis
    Pensionnaire

    Eidan Lewis

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Morphée
    Points de puissance : 279
    Messages : 132

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Combativité trop importante




    Cool, tu m'as rejoins sur la terre qui est basse

    Et j'ai toujours pas de dragibus bleus


    Il semblait boudeur, Korain. Si Eidan l’avait capté, il ne comprenait pas forcément pourquoi. Il ne s’était pas comporté comme une brute, non ? Franchement il avait déjà fait pire. Il ne savait pas de quoi Korain se plaignait, il venait de se déclarer comme son chevalier servant en plus. Non vraiment il abusait. Eidan se remet jamais en question, va falloir l’intégrer.

    Qu’est-ce qu’il pouvait bien faire ?

    Oh, j’sais pas ; tu plantes tes pieds dans le sol, tu croises les bras, tu fais pétiller ton aura d’Apollon, et hop tu fais entendre ce que t’as à dire, un truc du genre ! Des gens qui s’énervent facilement y en a pleins ici en plus, faut arrêter de se faire marcher sur les pieds, t’es pas le paillasson du coin non plus.

    OK, Eidan ne pensait pas que son petit discours sur l’entraînement, la répartie et tout ça aurait un tel effet perturbateur sur le blond. Il semblait vraiment perdu dans ses pensées, et réfléchir beaucoup trop. Eidan ne savait pas trop quoi faire, dire que c’était une blague, s’il fallait l’emmener faire une promenade en forêt pour se remettre le cerveau dans le bon sens, ou tout autre proposition susceptible de ramener le sourire du fils du soleil.

    Quand soudain, ce dernier se retourna vers le brun, comme prit d’une illumination. Il lui demandait de l’aide. Eidan n’avait aucune idée de ce que jebal voulait dire, mais ça n’avait pas l’air trop méchant. C’était une chose amusante avec Korain ; il continuait à parler coréen alors que personne ne le comprenait, il continuait à pratiquer ses traditions malgré tous les phénomènes divins tenant de traditions très différentes qui se passaient autour de lui. Eidan savait très bien qu’il n’avait pas été tendre avec lui au début, pas pour ces raisons-là, mais peu importe. Bon, comme le dit une certaine princesse Disney, le passé est passé !

    OK, tu vas regretter d’avoir dit ça, Kim Korain ! fit le jeune homme avec un grand sourire aux lèvres.

    Il se remit debout et tendit la main à Korain pour l’aider à se relever, avant de l’entraîner vers l’arène. Un fois sur place, le garçon planta ses pieds dans le sable, et se retourna vers le blond en croisant les bras.

    OK. Avec les humains, deux manières d’aborder un problème : soit tu te bats, soit tu parles. La fuite, ça fait que retarder le problème. Si on t’écoute pas, tu cris pour te faire entendre, éventuellement, tu te bats. Pigé, Kim ?

    Il marqua une pause, laissant ses mots faire effet, avant de reprendre :

    Toi, ton problème, c’est faire face aux groupes, sinon tu sais te défendre tout seul. J’ai personne sous la main, donc on va se débrouiller sans pour l’instant.

    Eidan en avait déjà fait l’expérience, et ne s’était jamais senti aussi ridiculisé. Si Korain avait bien une force, c’était de tout aborder de manière calme et posée, et ça déstabilisait pas mal de monde, le fils de Morphée en premier.

    Il se racla la gorge, enclencha la corde vocale « voix de la colère », et se mit littéralement à hurler sur Korain.

    C’est QUOI ton problème putain ?! Tu vas pas fermer ta gueule quand tu prends ta putain de douche, j’en ai ras le CUL de t’entendre chanter tout le temps, t’es pas tout seul !!

    Petite mise en situation.


    Combat en #9999cc

    Kim Korain
    Pensionnaire

    Kim Korain

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 321
    Messages : 53

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal:




    Pas sympa

    Eidan Lewis t'es vraiment pas sympa


    Korain se faisait hurler dessus pour aucune raison apparente. Il n'avait pas tout saisi des derniers évènements ; d'abord Eidan lui faisait des remarques désobligeantes sur son caractère de lâche - et il aimait pas ça - ensuite il lui assurait qu'il allait l'aider avec un sourire presque carnassier qui avait fait froid dans le dos de notre joli blond, et puis il s'était fait trainé dans l'arène - lieu que Korain évitait au maximum - pour au final se faire insulter.
    Il se retrouvait la abasourdi, et il hésitait à pleurer.

    "Qu'est ce que..."

    Non vraiment, il avait beau réfléchir, il ne voyait pas ce que lui reprochait le garçon.

    "Je chante même pas sous la douche..."

    Non vraiment c'était un mystère.

    "Pourquoi tu me parles comme ça?"

    Il recula, il voulait fuir.

    "Je t'ai rien fait en plus."

    C'est là que le cerveau de Korain se mis enfin à fonctionner. Il n'avait rien fait. C'était injuste. Il n'aime les injustices.

    "J'te trouve bien placé pour parler," il avait planté son regard dans celui du brun. Le visage neutre et sans colère, "tu cries tout le temps sur tout le monde et tu troubles les gens dans leurs activités pour jouer à la bagarre, toi non plus tu te soucies pas trop de ce que font les autres à ce moment là."

    Korain était calme, il ne voulait pas se mettre en colère il n'aimait pas ça. En plus s'énerver le fatiguait et il était beaucoup trop tôt pour être déjà fatigué. Il ne faisait que relater des faits. Nombreuses étaient les fois où il avait vu le garçon interrompre une séance d'entrainement d'un pensionnaire pour qu'ils se battent ensemble. Même quand il était de corvée il trouvait un moyen de se bagarrer.

    "Et puis, si t'aimes pas m'entendre chanter t'as qu'à pas rester près de moi. Je pense pas être en tord dans l'histoire, quelque chose comme la liberté d'expression."

    Korain hocha les épaules et se retourna. En fait il avait un peu de peine. Il se mit à marcher lentement mais surement pour quitter l'arène.

    "J'pense que je vais aller voir le service après vente... Mon chevalier servant est défectueux. Il fait que m'insulter." Lança-t-il sans se retourner.  

    Eidan Lewis
    Pensionnaire

    Eidan Lewis

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Morphée
    Points de puissance : 279
    Messages : 132

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Combativité trop importante




    OK t'as rien compris

    T'es hyper violent comme fils d'Apollon pacifiste en fait


    OK, Eidan ne croyait pas si bien dire ; une force de Korain était de tout prendre de manière calme et posée ce qui déstabilisait les autres. Honnêtement, Eidan s’était attendu à beaucoup de choses, mais pas à ça. Vraiment, il n’y avait vraiment rien de méchant dans ce qu’il faisait ; dans le fond, en tout cas. Il ne comprenait pas que Korain ne comprenne pas. Il avait inventé le truc le plus bidon du monde pour essayer de faire réagir le blond. Il savait très bien qu’il chantait pas sous la douche- nan j’déconne il en savait rien, ils prenaient même pas leur douche au même moment. C’était juste le premier truc absurde qui lui était venu à l’esprit.

    Il eut un pincement au cœur quand il lui cracha qu’il était bien placé pour dire tout ça, lui qui jouait à la bagarre et criait sur tout le monde. Ah, c’était comme ça qu’il le voyait ? Comme un pauvre type qui passait juste sa vie à crier sur les autres et à leur taper dessus ? Si Eidan criait, c’était qu’il avait une raison de le faire, il ne gueulait pas sur les gens gratuitement. Jouer à la bagarre ? Eidan ne défiait que ceux qui répondaient à ses invitations, où ceux qui le défiaient eux-même.

    Mais… ?

    Il décroisa les bras et haussa les sourcils quand Korain se retourna.

    Le coup du « le chevalier servant est défectueux » lui fit vaguement quelque chose comme un trou dans le cœur. Si sa relation avec Korain avait toujours été tendue à cause de son caractère de merde, il l’avait toujours considéré comme du côté « ami » de la balance ; force était de constater que, depuis le premier gros conflit qu’ils avaient eu quelques années plus tôt, il ne lui avait plus jamais rien dit ou fait de mesquin sérieusement, et franchement ça voulait dire beaucoup de la part d’Eidan Lewis.

    Il le rattrapa d’un bon pas et posa une main sur son épaule pour le retenir.

    Sans déconner Korain, tu le fais exprès ou quoi ?

    Il s’efforça de sourire. Un peu comme si on lui tirait les joues de force, vraiment.

    La première partie était pas mal, vraiment ! On dit que la meilleure défense c’est l’attaque, donc ouais vraiment, bien joué. Les bras m’en sont tombés.

    Quasiment au sens propre, en fait.

    En revanche, continua-t-il en tâchant de calmer sa voix, on ne tourne pas le dos à son adversaire. Encore moins quand cet adversaire est un ami qui essaie de faire comprendre comment fonctionne le monde des brutes qui est, malheureusement, le nôtre. Arrête de te victimiser quand y a pas lieu d’être, tu l’as dit toi-même. T’es pas une victime.

    Ouais, Eidan avait mal pris que Korain l’ai mal pris. Grosse ambiance hein.


    Combat en #9999cc

    Kim Korain
    Pensionnaire

    Kim Korain

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    Parent divin : Apollon
    Points de puissance : 321
    Messages : 53

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal:




    Lenteur d'esprit

    T'es quand même pas très sympa


    Dire qu'il se sentait stupide était un euphémisme. En fait Korain se sentait comme le dernier des idiots de la planète, ou le roi au choix.
    Ça semblait tellement évident maintenant. Eidan l'avait provoqué exprès et Korain avait été assez bête pour se laisser avoir. Pourquoi? Peut être parce que Korain avait un peu trop l'habitude de se remettre en question. Ou peut être parce qu'il n'avait pas envie qu'Eidan le prenne pour un faible.
    Il se sentait mal et si la révélation du test l'avait d'abord énervé, la pression était très vite retombée. Un regard sur le visage contrit du brun avait suffit. Maintenant Korain se rendait bien compte qu'il avait été trop méchant. Et Korain n'était jamais méchant. Il ne savait pas pourquoi il avait réagi comme ça, car même s'il n'en avait pas l'apparence, il était en colère. Il senti la fatigue s'abattre sur son crâne et la seule chose qui l'empêchait de pleurer était la voix railleuse qui ricanait dans sa tête en le traitant d'idiot.
    Korain avait beaucoup trop l'habitude d'entendre cette voix.

    "Mianhae, neol dachigehago-...." Il se tue. Il avait prononcé ces mots si doucement, comme un murmure honteux. Il se rendit compte qu'il ne parlait pas la bonne langue, il faisait ça quand il était stressé, et il l'était très souvent ces temps ci. Le coréen lui venait plus facilement, peut être parce que c'était comme ça qu'il parlait avec sa mère. Ah si seulement elle était là, il pourrait lui expliquer. Elle saurait quoi faire elle.

    "Je suis désolé."

    Il n'avait aucune idée de où il allait avec cette phrase à vrai dire. Son cerveau peinait à faire des traductions et il ne trouvait pas ses mots. Il ouvrit plusieurs fois la bouche mais n'arrivait à rien dire. Il voulait vraiment s'excuser. Il voulait lui expliquer qu'il savait qu'il avait réagi excessivement, qu'Eidan n'avait pas mérité ce qu'il lui avait dit. Il voulait lui dire qu'il avait compris trop tard qu'Eidan essayait juste de l'aider.

    Trop tard. Korain n'était pas du genre à courir après les choses, s'il était en retard il n'allait pas s'essouffler pour rien. Si elles lui échappaient, il passait à autre chose. Il avait grandi comme ça.

    "Je t'ai fais de la peine, je suis désolé. J'étais-" il s'arrêta, il balbutia quelques mots rageux en coréen, cherchant comment traduire sa pensée.
    "Apeun ma-eum."

    C'était peut être mieux si Eidan ne comprenait pas.
    Korain pointa sa poitrine faiblement. Il voulait sourire à Eidan. Il détestait la situation dans laquelle il s'était fourré. Il voulait faire demi-tour, partir en courant et oublier.

    "Cependant." tiens il se rappelait de ce mot là mais pas de 'Eidan je suis désolé ça m'a fait mal quand tu m'as dit ça parce que tu es la dernière personne dont j'ai envie qu'il voit à quel point je ne mérite pas les ovations qu'on fait de moi'. Ah c'est étrange le vocabulaire d'une langue à l'autre.

    "Cependant, tu peux pas toujours affronter les choses en plantant tes deux pieds devant elles et en haussant le ton. Ça va marcher pour ceux qui voudront parler plus fort que toi. Mais il y a des gens qui ne veulent" peuvent pensa-t-il " pas crier et pourtant leur voix compte."

    Il tenta un petit sourire mais la fatigue le rattrapait si bien qu'il douta que ses lèvres lui aient obéi.
    Il retira lentement et avec la plus grande douceur la main du brun sur son épaule.

    "T'inquiètes pas pour cette histoire de chevalier servant, j'ai jeté la garantie. Ni rendu ni échangé. J'm'en sors pas si mal que ça en y réfléchissant bien"

    Sur ce il parti, sans se retourner. Encore une fois, il s'était enfui.


    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum