AccueilAccueil  
  • RechercherRechercher  
  • S'enregistrerS'enregistrer  
  • ConnexionConnexion  
  • Votez pour Half god

    1 2 3Carte ColonieCarte Camp

    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    En bref

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 4624
    Messages : 1306

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Insouciance

    Nathan sembla très mal à l'aise, tout à coup. Il posa des questions à Alexis, à propos du fameux mot qu'il avait écrit, de toute évidence. Mais n'ayant pas eu connaissance du mot en question, Erwin ne comprit rien. En fait, il ne comprenait rien depuis le début. Il avait l'impression de regarder un film dont il aurait manqué le début. Quand Nathan quitta la pièce à toute allure, le fils de Poseidon lâcha un soupir. Il allait enfin pouvoir parler à Alexis !

    "J'ai vraiment aucune explication sur ce qui vient de se passer. C'est définitivement pas un de mes élèves. J'ai pas d’élèves, d'ailleurs."

    Bon. Pour la demande d'explications qu'il avait prévue, c'était raté. Ce qu'Alexis lui disait n'éclairait pas vraiment Erwin, d'ailleurs. Pas d'élèves ? Et Alex ? Peut-être qu'il lui était sorti de la tête, mais le fils de Poseidon, lui, ne risquait pas d'oublier qu'Alexis entraînait son frère. Il restait persuadé que c'était à cause de ça qu'elle venait de moins en moins et qu'elle lui échappait à chaque fois. Maintenant qu'il était seul avec Alexis, peut-être qu'Erwin pourrait lui parler de tout ça ? Lui demander ce qu'il avait fait pour qu'elle s'éloigne de lui, ce qu'il devait faire pour qu'elle revienne...

    "Depuis quand tu portes une b..."

    Trop tard. Erwin eut tout juste le temps de se tourner vers Alexis qui tenait dans sa main une bague. Qu'est-ce que ça faisait là, ça ? Pas le temps de s'interroger plus longtemps. Nathan déboula à nouveau dans la chambre, à croire qu'Alexis avait déclenché un mécanisme secret pour le faire revenir au galop. Le Romain s'approcha d'elle. La fille d'Arès eut un mouvement de recul. Erwin aurait bien tendit une main devant Nathan pour le stopper dans son élan, mais il se rendit alors compte qu'il tenait toujours ses draps. Il regarda son fardeau avec un regard perplexe. Pourquoi il s'encombrait encore de ça ?

    "Attend, si tu as lu ce mot, tu... tu étais là, tu l'as vu ? Comment il a réagi ? Il l'a mal pris ?"

    Ce Romain ne savait pas ce qu'il voulait. Le visage d'Alexis, en plus de refléter un malaise palpable, affichait le même étonnement que celui d'Erwin. Le fils de Poseidon ne comprenait peut-être pas comment avait commencé cette histoire, mais il crut comprendre que le mot dont il était question devait être assez personnel. Ça devait être assez gênant qu'Alexis l'ait lu. Quelle idée d'écrire à un aveugle...

    "Je, euh. Je… Tu devrais lui demander toi-même ? Je suppose… Propose-lui un tête-à-tête… Genre… pour lui dire ce que tu ressens ? Enfin, ou pas, d'ailleurs. Je. Ça me regarde pas. Tu sais quoi. Fais. Euh. Fais ce que tu veux ? Que tu aies des… sentiments ou pas ? Tu parles vraiment à la pire personne de la Colonie pour ça, vraiment. Je. Euh. Vraiment."

    Erwin resta sans voix devant cette Alexis qui se risquait à donner des conseils sentimentaux. Est-ce que c'était un sketch ? Des millions de questions tournaient dans la tête du demi-dieu. Rien n'avait de sens. Il regarda tout à tour Nathan puis Alexis. Et ses yeux restèrent figés vers cette dernière. Elle incarnait la gêne en personne. Ça faisait longtemps qu'Erwin ne l'avait pas vue aussi mal à l'aise. Il avait presque fini par oublier qu'elle perdait ses moyens, cherchait ses mots ou rougissait au moindre face à face. Alexis était gênée et visiblement gênante. Pourquoi est-ce qu'il trouvait ça irrésistiblement mignon ? Ce n'était vraiment pas le moment de penser à ça !

    Alexis était toujours appuyée contre la commode de la chambre, le seul obstacle qui l'avait empêchée de se fondre dans le mur pour se cacher. Nathan fit soudainement un pas en avant, comme s'il avait encore plein de questions à poser ou des remarques à faire. Il avait à peine ouvert la bouche qu'Erwin s'interposa entre Alexis et lui. S'il pouvait aider la fille d'Arès, il n'allait pas attendre plus longtemps.

    "Voilà, tout comme elle dit. Un tête à tête et les conseils de quelqu'un d'autre, parfait. Tiens, je pense que t'avais commencé quelque chose et que t'as été interrompu..."

    Sur ces mots, Erwin tapa ses draps dans les bras de Nathan, qui le regarda avec un air éberlué. Le fils de Poseidon ne voyait pas Alexis dans son dos, mais il était prêt à parier qu'elle le fixait avec les mêmes yeux pleins d'étonnement. Même lui se posait des questions sur ce qu'il venait de faire. Vraiment, rester au milieu de cette affaire à laquelle il n'avait rien suivi n'arrangeait rien. Alors il recula simplement, prenant ses distances avec le Romain.

    "Merci quand même d'avoir tout rangé et tout ça. C'était, heu... inattendu. Je. Ouai, nan, je vais me taire, c'est mieux."

    Effectivement, c'était mieux. Soit il allait aggraver son cas devant les deux demi-dieux, soit il allait demander des explications sur cette histoire de mot et quelque chose soufflait à Erwin que ce n'était pas le sujet à aborder, là, tout de suite. Suffisamment mal à l'aise comme ça, le fils de Poseidon détourna le regard, survola Alexis et laissa ses pensées se diriger vers d'autres choses que cette situation gênante.


    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Ztd0
    Merci Alexis <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Rsokhello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Ia7rhello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Kq96hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Nhdg
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Xx80
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Aesthetichello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Kxcu
    Merci Margot <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 9128
    Merci Vassa <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 6
    Merci feu Andrew <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 R1q7

    Nathan E. Jones
    Légionnaire de la 3e cohorte

    Nathan E. Jones

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Margot Brenhines
    Parent divin : Somnus
    Points de puissance : 572
    Messages : 174

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Sensible

    « Tu devrais lui demander toi-même ? Je suppose… »

    Alexis paniquait tout autant que Nathan. Quel idiot, pourquoi avait-il décidé d’inclure une inconnue dans ses histoires de cœur ? Enfin, lui-même n’était pas sûr de ce qu’il ressentait. Il savait simplement qu’une partie de lui voulait revoir Kaius tandis que l’autre le tirait vers une réalité différente. Cela ne devait être qu’un petit coup de cœur, rien de plus. Le bouclé était mignon d’accord, mais voilà, ça s’arrêtait là. Non ?

    « Propose-lui un tête-à-tête… Genre… pour lui dire ce que tu ressens ? »

    Quoi ? Nathan n’avait jamais fait ça. Bordel, qu’est-ce qu’il lui était passé par l’esprit ? Alexis, ayant sans doute remarqué le regard fuyant du légionnaire, s’empressa d’ajouter :

    « Enfin, ou pas, d’ailleurs. Je. Ça me regarde pas. Tu sais quoi. Fais. Euh. Fais ce que tu veux ? Que tu aies des… sentiments ou pas ? Tu parles vraiment à la pire personne de la Colonie pour ça, vraiment. Je. Euh. Vraiment. »

    Il n’avait pas eu les réponses qu’il voulait, mais peut-être que c’était mieux ainsi. Elle avait raison, même si elle se disait être la pire personne à qui en parler. Il valait mieux qu’il rencontre Kaius de nouveau, pour mettre les choses au clair. Si le grec n’était vraiment qu’un coup de cœur, alors cette nouvelle entrevue ne lui ferait rien. Au contraire, s’il correspondait à 100 % à son type idéal, alors là il paniquerait davantage. Le légionnaire prit un petit temps pour réfléchir, puis il s’approcha d’Alexis pour tenter de la remercier en lui serrant la main. Un geste qui fut bien vite interrompu par l’autre demi-dieu.

    « Voilà, tout comme elle dit. Un tête à tête et les conseils de quelqu'un d'autre, parfait. Tiens, je pense que t'avais commencé quelque chose et que t'as été interrompu... »

    Il fourra dans les bras de Nathan les draps qu’il avait retiré juste avant qu’Alexis n’arrive.

    « Merci quand même d'avoir tout rangé et tout ça. C'était, heu... inattendu. Je. Ouais, nan, je vais me taire, c'est mieux. »

    Le romain le regarda, stupéfait. Est-ce qu’il vient de me dire de m’en aller ? Il secoua la tête, pris d’une envie de rappliquer, mais c’était bel et bien lui qui s’était introduit dans sa chambre. Les draps en main, il se souvint qu’il avait déposé sa bague quelque part avant de commencer le ménage. Il fouilla ses poches, rien. Plus paniqué que jamais, il regarda partout dans la chambre, secoua la literie qu’il tenait jusqu’à ce qu’un bruit d’impact se fasse entendre.

    « Oh ! »

    La bague n’était pas au sol. Alexis, restée derrière Erwin, avait dans ses mains le précieux de Nathan. Précieux qu’elle avait soudainement activé en faisant tourner les petits anneaux… Quelle galère, maintenant il y avait un trou dans le mur. Nathan se mordit les lèvres, se demandant comment est-ce qu’ils allaient expliquer ça à Chiron ou bien comment ils allaient réparer cette connerie.

    « Eh merde. Qu’est-ce qu’on fait ? »


    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4927
    Messages : 1636

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    Nathan fit un pas dans sa direction et Alexis se crispa. Il n’y avait pourtant aucune animosité chez le romain qui se contentait de lui faire un sourire timide en levant une main dans sa direction. Peut-être voulait-il simplement la lui serrer ? Peut-être qu’il voulait lui faire une tape amicale sur l’épaule ? À vrai dire, Alexis n’en savait rien, mais elle voulait juste disparaître. Elle ne le connaissait pas. Elle ne voulait pas qu’il la touche. Elle ne voulait plus être là. Elle voulait juste disparaître dans le mur et ne plus jamais revenir à la Colonie. Voilà, c’était son plan.

    Au moment où Alexis se disait qu’il n’y avait pas d’autres solutions que de sourire poliment et de tendre également sa main vers Nathan, Erwin surgit de nulle part – enfin, de sa gauche – et se glissa entre elle et Nathan. La fille d’Arès fut ainsi tiraillée entre un sentiment de reconnaissance éternelle envers le fils de Poséidon et une gêne dévorante de le voir en train d’agir de la sorte. Devait-elle faire pitié à ce point pour qu’Erwin juge nécessaire d’agir ainsi ? De nouveau, l’envie de se fondre dans le mur revint lui retourner l’estomac. Pourquoi devait-elle être gênante et mal à l’aise dans des relations sociales – surtout celles avec plus d’une personne ?

    « Voilà, tout comme elle dit. Un tête à tête et les conseils de quelqu'un d'autre, parfait. Tiens, je pense que t'avais commencé quelque chose et que t'as été interrompu... »

    Alexis n’écoutait que d’une oreille distraite l’échange entre Nathan et Erwin. À vrai dire, elle avait dirigé son attention ailleurs, tentant ainsi de calmer l’anxiété qui venait gentiment s’enrouler autour de sa gorge. D’une main distraite, elle s’était donc mise à jouer avec la bague qu’elle avait trouvé un peu plus tôt. Complètement fascinée par cet objet, elle ne remarqua qu’à peine Erwin qui balançait mollement ses draps dans les bras de Nathan. Cette bague était… fascinante ! Il y avait quelque chose qui lui rappelait les siennes, de bagues.

    « Merci quand même d'avoir tout rangé et tout ça. C'était, heu... inattendu. Je. Ouai, nan, je vais me taire, c'est mieux. »

    La bague était à la fois si délicate, si fine et si complexe. Alexis avait l’impression d’avoir un objet précieux au creux de ses mains. Elle n’avait qu’une envie, qu’une question qui brûlait ses lèvres : où Erwin avait trouvé un objet pareil ? Alexis n’arrêtait pas de tourner la bague dans tous les sens, la faisant rouler dans la paume de ses mains, entre ses doigts. C’était si…

    C’était une arme. Une arme qui venait de se déployer dans les mains d’Alexis. Une putain de hallebarde taillée dans de l’or impérial. Ce n’était pas juste une bague. C’était une arme dissimulée. Ce n’était définitivement pas à Erwin. Alexis n’eut pas réellement le temps de se poser davantage de questions car, complètement déséquilibrée par le changement de poids, elle se retrouva bien malgré à elle à éclater la lame dans le mur. Ce qui, évidemment, fit un énorme trou.

    « Eh merde. Qu’est-ce qu’on fait ? »

    La panique d’Alexis n’avait d’égal que le calme olympien de Nathan. À croire qu’il avait l’habitude de gérer des situations ridicules créés par des gens maladroits et/ou qui ne faisaient pas attention. La fille d’Arès se mordit la lèvre, passant son regard d’Erwin à Nathan, les mains tenant toujours le manche de la hallebarde dont la lame était toujours enfoncée dans le mur. Alexis se racla la gorge, mal à l’aise.

    « Je, euh. Pardon ? »

    Pardon ? C’est tout ce qu’elle avait trouvé à dire ? Pardon à qui ? Pardon à Nathan d’avoir subtilisé son arme ? Pardon à Erwin d’avoir défoncé le mur de sa chambre ? Alexis secoua la tête et reporta son attention sur la hallebarde. Après une courte inspiration, elle délogea l’arme du mur et la laissa pendre mollement à son bras. Elle recula en même temps que les deux autres garçons et tripota l’arme pour qu’elle retrouva sa forme de bague. En évitant soigneusement le regard des deux sang-mêlés, Alexis tendit la bague à son propriétaire.

    « Super… arme. Je suppose que c’est à toi. »

    Alexis reporta son attention au mur où un trou magnifique trônait. Il n’était pas si gros que ça… Si, il était gros. Beaucoup trop pour passer inaperçu. Alexis glissa un regard gêné à Erwin.

    « T’as pas une peinture qui traîne quelque part ? Dans l’armoire ? Sous ton lit ? On peut l’accrocher au mur… »


    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Qt48
    12

    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    En bref

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 4624
    Messages : 1306

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Insouciance

    Les bras à peine déchargés du poids des draps, Erwin sentit un malaise l'envahir. Il regardait Nathan, et Nathan le regardait. Il y avait toute l'incompréhension et toute la stupéfaction possibles dans leurs yeux. Qu'est-ce que c'était que cette situation absurde ? S'il n'avait pas été dans sa propre chambre, Erwin aurait fuit depuis un moment. Il se demandait d'ailleurs ce qui retenait Nathan de le faire, lui qui n'était plus tenu de rester par aucune obligation quelconque...

    Le Romain semblait chercher quelque chose. Une issue de secours ? Quelque chose à lancer sur le premier des deux Grecs qui lui reparlerait de Kaius ? Un tas de poussière oublié après avoir passé son coup de balais ? Erwin ne chercha pas à savoir. Il avait l'impression que, moins il en savait, moins cette histoire lui semblerait bizarre.

    Le fracas qui éclata dans son dos dissuada étrangement le fils de Poseidon de se retourner. Un frisson parcourut son dos tandis que Nathan écarquillait les yeux en fixant un point derrière lui.

    "Oh !"

    La voix d'Alexis ne rassura pas du tout Erwin. Au secours, qu'est-ce que c'est cette fois ? Retenant un soupir et s'attendant presque au pire, le demi-dieu se retourna. Il se mordit violemment la joue en découvrant le trou qui ornait désormais le mur de sa chambre et Alexis tenant maladroitement une hallebarde de toute évidence trop lourde pour elle. Alors que lui avait mis son poing devant sa bouche, s'empêchant de hurler, Nathan paraissait bien plus détendu qu'Erwin. Beaucoup trop détendu, même.

    "Eh merde. Qu'est-ce qu'on fait ?"

    Très bonne question. Est-ce qu'Erwin avait prévu de replâtrer son mur dans la semaine ? Pas vraiment. Et il n'était pas sûr que ce plan plairait beaucoup à Chiron.

    "Je, euh. Pardon ?"

    Le regard toujours aussi perdu, Erwin fit un petit signe à Alexis, qui ne le regardait probablement pas, d'ailleurs. Pas de souci, t'inquiète ! Impossible de sortir ces mots. Impossible de dire quoi que ce soit, en fait. Le fils de Poseidon fixait le trou dans le mur. Puis Alexis. Puis Nathan. Puis à nouveau le trou dans le mur.

    "Super… arme. Je suppose que c'est à toi."

    La hallebarde, qui semblait si gigantesque à côté d'Alexis, avait repris une forme minuscule d'anneau entre les doigts de la demi-déesse. Alors c'était ça ? Ça qui avait explosé le mur ? Une bague ? La fille d'Arès rendit la bague à Nathan. Evidemment que c'était à lui. Jamais Erwin n'aurait posé quelque chose de si dangereux sur une table de nuit. A la portée de n'importe qui...

    "T'as pas une peinture qui traîne quelque part ? Dans l'armoire ? Sous ton lit ? On peut l'accrocher au mur…"

    Erwin sentit d'abord son coeur manquer un battement en voyant le regard qu'Alexis lui lançait. Puis il en rata un autre lorsqu'il prit conscience de ce qu'elle avait dit. Un tableau. Sous son lit. Un frisson parcourut le dos du demi-dieu. Le tableau sous son lit ! Est-ce qu'il y était toujours ? Est-ce Nathan l'avait trouvé et mis dans le sac poubelle avec tous ses dessins ? Il espérait vraiment que non ! Il faudrait qu'il vérifie, mais pas maintenant, surtout pas maintenant !

    "Je, heu, non. Tout est dans le bungalow."

    Rien que le fait d'imaginer Alexis tomber sur la toile angoissait Erwin. Pourquoi avait-il rajouter la fille d'Arès sur leur tableau, pourquoi ? Et si Nathan était tombé dessus, il ne manquait plus qu'il la sorte de son sac poubelle, tel un magicien. L'horreur. Le fils de Poseidon réfléchissait à toute allure. Il n'avait pas grand chose dans cette chambre. Il n'y avait rangé que quelques vêtements et des affaires de dessin. Il n'y avait pas de décoration, pas de cadre à suspendre ou de miroir à apposer contre le mur. Seules quelques punaises témoignaient encore d'une ancienne occupation des lieux.

    "Y a juste... le tapis ?"

    Au sol, au pied du lit, traînait un vieux tapis. Un petit tapis poussiéreux. C'était tout ce qui avait retenu l'attention d'Erwin...


    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Ztd0
    Merci Alexis <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Rsokhello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Ia7rhello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Kq96hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Nhdg
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Xx80
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Aesthetichello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Kxcu
    Merci Margot <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 9128
    Merci Vassa <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 6
    Merci feu Andrew <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 R1q7

    Nathan E. Jones
    Légionnaire de la 3e cohorte

    Nathan E. Jones

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Margot Brenhines
    Parent divin : Somnus
    Points de puissance : 572
    Messages : 174

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Sensible

    Nathan sentit la panique des deux côtés. De l’un, Alexis qui peinait à tenir l’arme – toujours enfoncée dans le mur – dans ses mains, et de l’autre, Erwin qui avait l’air de faire une crise cardiaque. En tant que bras droit d’Arthur, un des centurions de la troisième cohorte, il savait comment gérer des situations comme celle-ci. Ce qui ne devait pas trop être le cas des deux grecs, enfin, il n’y avait vraiment pas de quoi se vanter pour le coup.

    « Super… arme. Je suppose que c’est à toi. »

    Alexis lui rendit son arme, en prenant bien soin à lui faire reprendre sa forme de bague. Soulagé, le romain l’enfila tout de suite à son index puis tous se mirent à réfléchir. Comment réparer le mur endommagé ? Ou plutôt, comment le masquer ? Nathan avait pensé à faire appel à d’autres pensionnaires, peut-être que des enfants d’Héphaïstos sauraient quoi faire ou même ceux qui aidaient à la reconstruction. Puis il reporta son attention quelques secondes sur les sacs poubelles contenant les feuilles froissées. Peut-être que s’ils les assemblaient toutes, cela pourrait ressembler à quelque chose… Ou pas.

    « T’as pas une peinture qui traîne quelque part ? Dans l’armoire ? Sous ton lit ? On peut l’accrocher au mur… »

    Erwin devait être un artiste – excellent même – car en faisant le ménage dans sa chambre le légionnaire avait trouvé plusieurs croquis et dessins sur le sol, sur les meubles, un peu partout en fait. Il y avait même un super tableau sous le lit, Nathan se demandait bien pourquoi cette toile se trouvait à cet endroit, ce genre d’art avait plutôt sa place sur un mur et ça tombait bien, ils en avaient besoin.

    « Je, heu, non. Tout est dans le bungalow. »

    Confus, Nathan fixa le jeune homme les sourcils froncés. Est-ce que Erwin essayait de cacher quelque chose ? Il avait pourtant bien remarqué cette peinture qui traînait sous son lit, lui-même devait savoir qu’il l’avait planquée ici, alors pourquoi mentait-il ? Erwin réfléchissait, son visage démontrait de l’anxiété, un véritable signe de mensonge. Le romain soupira pour une énième fois.

    « Y a juste... le tapis ? »

    Quoi ? Ce vieux tapis recouvert de poussière ? Jamais, en tout cas pas tant que Nathan sera en vie. Ce dernier secoua la tête en signe de désapprobation, pas question d’utiliser un tapis aussi sale si en plus c’était pour l’accrocher à un mur. Néanmoins, c’était là leur seule solution à portée de main. Enfin non, ce n’était pas la seule, mais peut-être fallait-il éviter d’évoquer le sujet. Alexis ne semblait pas non plus emballée par cette proposition, ce qui était plutôt compréhensible du point de vue du légionnaire.

    Nathan faisait les cent pas, Erwin lui s’était assis sur son lit tandis qu’Alexis attendait sur le sol. Il regarda par la fenêtre et reconnut Chiron au loin qui semblait très occupé à superviser les pensionnaires qui s’étaient attelés à la reconstruction d’un bout de la salle d’art. Soudain, une autre silhouette se dessina près du terrain de volleyball, il s’agissait de Kaius. Malgré son handicap, il était toujours déterminé à aider les autres, chose que le romain ne pouvait qu’admirer. C’est pas le moment de mater Nate, reprend-toi, réfléchis.

    A ce moment-là, il n’avait que le mot tableau dans la bouche. Que se passerait-il s’il évoquait l’existence d’une toile sous le lit d’Erwin ? Sans réfléchir plus longtemps, il se jeta dans la gueule du loup, après tout il n’y avait plus de temps à perdre, la journée allait bientôt prendre fin.

    « Bon, j’avais pas envie d’en parler jusqu’à maintenant parce que je trouvais ça un peu louche, mais ce serait bien de mettre les choses au clair. Un tapis sur le mur c’est trop suspect, on est d’accord là-dessus ? »

    Il attendit un petit moment que les deux sang-mêlés réagissent puis reprit, en s’adressant cette fois-ci spécifiquement à Erwin.

    « Et on est bien d’accord qu’il y a un tableau sous ton lit ? »


    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4927
    Messages : 1636

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    « Je, heu, non. Tout est dans le bungalow. »

    Alexis balançait son poids de corps un coup à droite, un coup à gauche, cachant difficilement sa gêne. Elle venait de littéralement démonter la chambre d’Erwin sans aucune raison, juste parce qu’elle avait décidé de jouer avec une bague. Qui, dans cette colonie, s’amusait avec des bijoux trouvés n’importe où ? Évidement que ça allait être une arme ! Quelle imbécile, se répéta-t-elle en boucle. Mais quelle imbécile.

    « Y a juste... le tapis ? »

    Alexis reporta enfin son attention sur autre chose que le trou béant sur le mur. Ses yeux se posèrent sur un tapis par terre, au moins aussi vieux que poussiéreux. Alexis osa un regard en direction d’Erwin et se sentit de nouveau écroulée sous la gêne. Elle avait ruiné sa chambre. Si Chiron l’apprenait, le fils de Poséidon allait peut-être perdre ce privilège. Sauf si elle allait se dénoncer d’elle-même ? De toute façon, si la seule idée était ce tapis immonde, Chiron s’en rendrait bien vite compte.

    D’un accord tacite, les trois demi-dieux décidèrent de ne pas utiliser le tapis. Erwin, presque machinalement, se déplaça jusque son lit pour s’assoir dessus, la tête dans les mains – sûrement en train de haïr Alexis pour sa connerie. Bien décidée à mettre de la distance entre elle, le mur, ou un quelconque sang-mêlé, Alexis s’éloigna un peu plus de la zone de dégâts et s’installa en tailleur par terre, son menton posé sur sa main, à la recherche d’une solution plus… viable.

    Un court silence s’installa entre les trois demi-dieux, seulement entrecoupé par Nathan qui faisait les cent pas, complètement perdu dans ses pensées. Pour peu, il avait l’air plus investi que les deux grecs tant ses sourcils étaient froncés. Voir qu’il prenait autant de cœur à l’ouvrage serra légèrement le cœur d’Alexis… Elle l’avait si mal jugé dès le début ! Finalement, alors qu’Alexis le suivait des yeux sans réfléchir elle-même à une quelconque solution, il s’arrêta brutalement.

    « Bon, j’avais pas envie d’en parler jusqu’à maintenant parce que je trouvais ça un peu louche, mais ce serait bien de mettre les choses au clair. Un tapis sur le mur c’est trop suspect, on est d’accord là-dessus ? »

    Alexis hocha la tête, lâchant un vague « moui » sans trop d’enthousiasme. Avait-elle vraiment son mot à dire sur une quelconque prise de décision concernant sa connerie ? Si Erwin préférait mettre un tapis, elle l’aiderait volontiers ! Si elle devait rester debout face à ce trou toute sa vie, eh bien ainsi sera-t-il. Nathan reprit alors la parole, se tournant spécifiquement vers Erwin dont Alexis évitait soigneusement le regard.

    « Et on est bien d’accord qu’il y a un tableau sous ton lit ? »

    Machinalement, Alexis pencha la tête sur le côté comme pour voir sous le lit. Elle ne voyait, évidement, rien. Elle releva les yeux et interrogea Nathan puis Erwin du regard, mais une joute silencieuse s’était lancée entre les deux garçons. La fille d’Arès, après avoir haussé les épaules, se rapprocha du lit et tendit sa main en-dessous.

    « Y’a pas de… »

    Commença-t-elle au moment même où ses doigts rencontrèrent la surface si reconnaissable d’une toile.

    « Ah si. »

    Son regard, soudainement allumé par une étincelle de soulagement, ne pouvait cacher l’interrogation qui brûlait sa langue : pourquoi le tableau était-il caché sous le lit ? Alors qu’il y avait plein d’endroits où ranger une toile ?


    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Qt48
    12

    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    En bref

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 4624
    Messages : 1306

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Insouciance

    Le tapis ne fit pas l'unanimité. Il laissa même un air perplexe flotter sur les visages de Nathan et d'Alexis. Ce qui n'étonna en rien Erwin, lui-même n'était pas convaincu par sa proposition. Il réfléchissait à toute allure pour trouver des arguments quelconques, au cas où l'un des deux autres demi-dieux émettrait une objection. Un tapis au mur, ça donne un petit style arabe ? Ou ça permet au mur de ne pas prendre la poussière ? Ça met un peu de couleur et de matière dans la chambre ? Ou encore...

    "Bon, j'avais pas envie d’'n parler jusqu'à maintenant parce que je trouvais ça un peu louche, mais ce serait bien de mettre les choses au clair. Un tapis sur le mur c'est trop suspect, on est d'accord là-dessus ?"

    Est-ce que c'était le moment tant redouté de sortir ces arguments préparés avec tellement de soin ? Erwin aurait aimé que sa bouche déballe tout ça sans demander l'accord de son cerveau, sauf qu'elle ne le fit pas. D'un air inexpressif, le fils de Poseidon hocha simplement la tête, geste qui fut suivi par une sorte de petit grognement d'Alexis. Erwin lui lança un regard, mais elle ne regardait pas dans sa direction. Lorsqu'il détourna son attention d'elle, les yeux que Nathan braquaient sur lui le firent frissonner d'appréhension.

    "Et on est bien d'accord qu'il y a un tableau sous ton lit ?"

    Le demi-dieu explosa intérieurement. Non. Il n'avait pas dit ça ? Le Romain le fixait sans broncher, une lueur particulière dans le regard. Qu'est-ce que c'était ? De la curiosité ? Du défi ? De l'amusement ? Erwin ne détourna pas son regard. Il insultait mentalement ce nettoyeur indésirable autant qu'il le suppliait de dévoiler un pouvoir permettant de revenir en arrière et d'effacer ce qu'il venait de dire.
    T'as pas dit ça...
    Si.
    Non, tu n'as rien vu, tu ne sais rien, y a aucun tableau sous ce lit.
    Si.
    Retourne chez toi et laisse-moi mourir de honte.


    Alexis s'immisça dans ce dialogue silencieux en jetant un regard sous le lit. Erwin voulut disparaître. Peut-être que s'il fonçait assez fort dans le trou du mur...

    "Y a pas de..."

    Erwin s'autorisa à respirer. Elle n'avait rien vu. Elle n'avait pas trouvé de tableau. Soudain, interrompant son soupir de soulagement...

    "Ah si."

    Le fils de Poseidon se sentit brûler jusqu'aux oreilles. Comme si l'action se déroulait au ralenti devant lui, il vit Alexis tirer la toile de sous le lit. Une fine couche de poussière cachait une partie du tableau, heureusement celle où se trouvait la guerrière miniature. Néanmoins, la peinture était reconnaissable. Erwin ne pouvait pas faire comme s'il avait simplement oublié cette toile sous son lit, par mégarde. Ce serait bien trop insultant pour Alexis qui en était l'auteure autant que lui. Il ne fallait pas qu'il blesse la fille d'Arès, mais il ne fallait pas non plus qu'elle se voit sur cette toile. C'était la pire façon de retrouver Alexis. Après ça, elle ne voudrait sûrement plus venir dans cette chambre pour voir Erwin. Il fallait trouver quelque chose. Quelle excuse ? Quelle excuse ? Vite, une excuse !

    "Je. c'est. Ah oui."

    Alexis souffla sur la poussière qui recouvrait la toile. Erwin s'avança. Il avait l'impression que son esprit avait délaissé son corps, le laissant se débrouiller tout seul. Il s'empara du tableau, à la fois précipitamment et doucement. Il était pressé de mettre fin à cette histoire, mais il ressentait surtout le besoin de se retrouver seul avec Alexis. Loin de ce Monsieur-mêle-tout de Nathan qui, en plus d'avoir fouillé sous son lit, s'était senti obligé de faire part de ses découvertes.

    "Alexis, je peux te parler ?"

    Le regard interrogateur de la fille d'Arès n'était certes pas une réponse, mais Erwin n'en attendit pas davantage. Il mit le tableau entre les mains de Nathan, qui se chargerait bien tout seul de l'accrocher au mur, puis il saisit presque timidement le poignet d'Alexis pour s'enfuir avec elle dans le couloir.


    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Ztd0
    Merci Alexis <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Rsokhello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Ia7rhello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Kq96hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Nhdg
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Xx80
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Aesthetichello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Kxcu
    Merci Margot <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 9128
    Merci Vassa <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 6
    Merci feu Andrew <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 R1q7

    Nathan E. Jones
    Légionnaire de la 3e cohorte

    Nathan E. Jones

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Margot Brenhines
    Parent divin : Somnus
    Points de puissance : 572
    Messages : 174

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Sensible

    Nathan se mordit les lèvres, soudainement rongé par un sentiment de culpabilité quand il sentit le grec fondre intérieurement. En effet, le visage de ce dernier avait viré au rouge en une fraction de seconde tandis qu’Alexis tirait le tableau caché sous le lit. Merde, j’aurais dû la fermer. Le romain n’était pas du genre à fourrer son nez dans les affaires des autres, mais aujourd’hui il était particulièrement doué pour foutre la merde partout. Pourquoi j’ai pas choisi l’infirmerie…

    « Alexis, je peux te parler ? »

    Sans adresser un seul regard au légionnaire, Erwin remit dans les mains de Nathan la fameuse toile avant de saisir le poignet d’Alexis pour l’entraîner dans le couloir. Super, comment j’accroche ça maintenant ? Nathan regarda partout autour de lui, dans l’espoir de trouver ne serait-ce qu’un clou pour pouvoir fixer le tableau au mur mais il n’y avait rien. Fais preuve d’imagination, après tout, tout ça c’est ta faute. Il aurait quand même préféré que les autres restent ici le temps de trouver une vraie solution et hésita quelques minutes à sortir dans le couloir, mais il repensa au visage d’Erwin, mal à l’aise par sa faute, cherchant à s’échapper le plus vite possible et loin de lui.

    Nathan soupira, il regrettait ses brillantes idées depuis le début de la semaine qui n’avaient fait qu’empirer chaque situation. A commencer par sa rencontre avec Kaius le premier jour, pourquoi avait-il choisi de jouer avec lui de cette façon ? Quelle idée d’avoir écrit un mot à un aveugle aussi ? Bordel qu’est-ce que tu peux être con. Et aujourd’hui, il s’était énervé à cause de quelques bouts de tissus mouillés et des papiers au sol, il avait agressé Alexis au passage et fourré son nez dans les affaires d’Erwin. Toi, devenir Centurion ? Jamais, pas avec ce comportement.

    Maniaque, il ressentait toutefois l’envie de remettre les affaires comme elles l’étaient avant qu’il n’effectue sa tournée. Cette fois, il était vraiment allé trop loin et s’en mordait les doigts. Le romain n’avait désormais qu’un seul souhait, rentrer chez lui au Camp Jupiter et ne plus jamais retourner à la Colonie. Peut-être qu’ainsi tout le monde l’oublierait, surtout Alexis, Erwin et Kaius.

    Il fit un dernier tour de chambre, cette fois-ci en fouillant les tiroirs d’un vieux meuble et trouva – avec beaucoup de chance – des pastilles adhésives. Il observa le petit paquet avec étonnement puis chopa quelques pastilles, il n’y avait que ça de toute façon. En s’appliquant soigneusement, Nathan réussit à coller la toile au mur. Elle était légère sans cadre et les pastilles semblaient bien tenir, le tableau ne devrait donc pas tomber et au pire, ce ne sera pas sur la tête d’Erwin.

    L’erreur réparée, Nathan se décida à quitter la chambre. Il sortit, tête baissée, évitant tout contact visuel possible avec ses deux précédentes rencontres. Pourtant, il avait envie d’aller les voir, leur dire que tout était arrangé, s’excuser une dernière fois, mais il ne fit rien de tout ça. Comme libéré, il fuit rapidement jusqu’au bungalow où il logeait puis s’étala sur son lit parfaitement rangé, la tête enfouie dans le coussin. C’est terminé, tu peux respirer.


    Alexis Nyqvist
    Un meurtre est si vite arrivé

    Alexis Nyqvist

    En bref

    Présentation : www
    Journal intime : www
    D-C : Kidaria, Kieran
    Parent divin : Arès
    Points de puissance : 4927
    Messages : 1636

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Colère

    Alexis tira le tableau de sous le lit pour l’observer. Il y avait un peu de poussière mais elle aurait quand même pu le reconnaître entre mille : il s’agissait du tableau qu’ils avaient peint ensemble, Erwin et elle. Alexis ne put s’empêcher d’afficher une moue boudeuse, voire triste. Ah. Erwin devait vraiment le détester pour le mettre hors de sa vue de cette façon. Alexis faisait vraiment une piètre artiste, ce n’était une surprise pour personne. Mais de là à savoir qu’Erwin aurait préféré avoir un trou dans son mur que d’afficher ça… Disons que le cœur d’Alexis se brisa légèrement.

    « Je. c’est. Ah oui. »

    Alexis essaya de faire taire la petite déchirure qui hurlait dans son cœur et soupira, ce qui eut pour effet de soulever un peu plus la poussière sur la toile, confirmant définitivement que cette toile était la même que celle qui avait été peinte quelques jours plus tôt. Le cœur d’Alexis se brisa un peu plus mais elle ravala sa tristesse. Erwin s’approcha d’elle pour lui retirer le tableau des mains et elle resta immobile par terre, les bras ballants. Décidément, cette journée ne pouvait pas être pire…

    Alexis se redressa lentement avec un nouveau soupir. Il était l’heure qu’elle parte. De toute façon, elle n’avait rien à faire dans cette chambre. Depuis qu’elle y avait mis les pieds, elle avait enchaîné les catastrophes les unes après les autres. D’abord, elle avait agressé Nathan qui n’avait rien demandé. Ensuite, elle avait fait un trou dans le mur. Et maintenant elle mettait Erwin mal à l’aise en comprenant qu’il n’aimait pas la toile qu’ils avaient faits ensemble. Plus qu’une punition de quelques heures et Alexis pourrait aller mourir dans son lit en paix.

    « Alexis, je peux te parler ? »

    Les yeux d’Alexis, interrogateurs, croisèrent ceux d’Erwin. Non, vraiment, pas besoin de parler. Elle n’avait pas besoin d’entendre Erwin se justifier concernant ce tableau. Ce n’était qu’un bout de toile sans importance ! Sans importance. Ça n’importait pas qu’il l’aime ou pas. Alexis allait donc lui répondre qu’elle était attendue ailleurs et qu’elle les laissait se débrouiller tous seuls pour le reste, mais Erwin lui prit le poignet et l’attira dehors. Un dernier regard désolé vers Nathan, qui tenait la toile entre les bras, et la porte de la chambre se referma sur elle.  

    Erwin était mal à l’aise. Le couloir avait beau être mal éclairé, elle pouvait sentir sa gêne jusqu’ici. Dans sa posture. Dans sa bouche qui s’ouvrait et se refermait sans laisser de son. Dans les petits mouvements rapides de ses mains contre sa cuisse, contre le mur. Alexis se mordit l’intérieur de la joue et laissa courir son regard quelques secondes derrière lui, là où sa porte de sortie se trouvait : l’escalier menant au rez-de-chaussée. Finalement, lassée de ce silence trop gênant, Alexis décida de mettre les deux pieds dans le plat, en reportant son regard Erwin :

    « Tu sais, c’est pas grave si tu l’aimes pas, faut pas te mettre dans tous tes états. C’est qu’un tableau. Je m’en fiche. T’en feras d’autres des mieux. C’est juste pour cacher le trou. C’est une surprise pour personne que le tableau soit moche, j’ai participé à sa création. C’est la vie, c’est pas très grave, je m’en fiche. »

    Si elle s’en fichait tant, pourquoi son cœur battait aussi fort et douloureusement ? Alexis balaya d’un revers de main imaginaire sa question et secoua la tête. À cet instant, Nathan sortit à son tour de la chambre en évitant soigneusement leurs regards. Alexis se mordit une nouvelle fois l’intérieur de la joue, rongée par la culpabilité. Tout était de sa faute ! Elle regarda Nathan passer à côté d’eux et disparaître dans l’escalier. Finalement, elle reporta son attention sur Erwin et prit un air faussement détaché.

    « De toute façon, je dois y aller. Je suis punie, je dois aller ramasser des fraises. Donc je vais te laisser et euh, on se voit une prochaine fois. T’en fais pas pour le tableau, c’est sans importance. »

    Alexis secoua une nouvelle fois la tête et se décala du mur pour contourner Erwin.


    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Qt48
    12

    Erwin Stamber
    Pensionnaire

    Erwin Stamber

    En bref

    Présentation : clic
    Journal intime : clic
    Parent divin : Poseidon
    Points de puissance : 4624
    Messages : 1306

    En détails
    Pouvoirs:
    Inventaire:
    Défaut fatal: Insouciance

    Une fois dans le couloir, Erwin pensait se sentir libéré de cette pression qu'il avait ressentie. Il n'en fut rien. Se retrouver seul face à Alexis lui fit même l'effet inverse, le bloquant totalement. Il ne savait pas quoi lui dire, il n'arrivait plus à réfléchir. Il voulait profiter de revoir enfin Alexis seule près de lui, mais il rêvait à la fois de s'enfuir le temps que la fille d'Arès oublie tout ce qui venait de se passer.

    "Tu sais, c'est pas grave si tu l'aimes pas, faut pas te mettre dans tous tes états. C'est qu'un tableau. Je m'en fiche. T'en feras d'autres des mieux. C'est juste pour cacher le trou. C'est une surprise pour personne que le tableau soit moche, j'ai participé à sa création. C'est la vie, c'est pas très grave, je m'en fiche."

    Le fils de Poseidon leva les yeux vers Alexis. Oh non, mais quel boulet ! C'était donc ça qu'il avait réussi à lui faire croire ? Qu'il n'aimait pas leur tableau ? Erwin dût se faire violence pour réprimer une incroyable envie de se frapper la tête contre le mur. Quel boulet, quel boulet, quel boulet ! Face à la mine de la demi-déesse, il sentait son coeur se décomposer. Elle ne montrait rien, ou presque, comme toujours. Pourtant, Erwin savait qu'il l'avait blessée. C'était bien la dernière chose qu'il voulait. D'un seul coup, accrocher la toile au mur et afficher la fille d'Arès peinte dessus lui semblait être une idée lumineuse. Il aurait dû le faire dès le début.

    "Je..."

    La porte de la chambre s'ouvrit dans un léger grincement. Erwin s'interrompit en comprenant que c'était Nathan qui sortait à son tour de la pièce. Le Romain s'éclipsa sans un mot, et s'il leur adressa un regard, le fils de Poseidon ne le remarqua pas, trop occupé qu'il était à contempler le mur du couloir pour cacher son malaise. Nathan parti, Alexis reprit la parole sans laisser à Erwin l'occasion de continuer sa phrase.

    "De toute façon, je dois y aller. Je suis punie, je dois aller ramasser des fraises. Donc je vais te laisser et euh, on se voit une prochaine fois. T'en fais pas pour le tableau, c'est sans importance."

    Erwin sentit un frisson désagréable parcourir son dos lorsqu'il comprit qu'Alexis allait partir elle aussi. Elle passa à côté de lui sans qu'il parvienne à savoir quoi faire. Il sentit son coeur se fendre quand elle lui tourna le dos en se dirigeant vers l'escalier. Il avait tant espéré la retrouver, et à présent elle s'en allait, encore plus distante que la veille. Le demi-dieu sentait qu'une boule se formait peu à peu dans sa gorge. Il avait le sentiment de tout rater ces derniers temps. Il ajoutait une embrouille à son actif. Il voulait retrouver Alexis. Il voulait qu'elle soit de nouveau là. Pourquoi est-ce qu'il n'y arrivait pas ? Pourquoi est-ce qu'il était incapable de...

    La retenir.

    Sans même y réfléchir, Erwin emboîta le pas à Alexis, il la rattrapa alors qu'elle commençait à descendre les escaliers. En quelques foulées, il la dépassa et s'arrêta trois marches plus bas pour l'empêcher d'aller plus loin. Les yeux de la fille d'Arès reflétaient son étonnement. Et autre chose, quelque chose d'indéfinissable. Erwin plongea son regard dans le sien. Il y trouva tous les restes de cette déception qu'il devait effacer. Il monta une marche pour se retrouver à peu près au niveau de la sang-mêlé.

    "C'est pas du tout pour ça que j'avais mis le tableau sous le lit. Je l'adore. J'aurais pas dû parce que c'était con, mais je voulais pas que... Enfin. Tu. Bref. Efface tout de suite de ta tête l'idée que je le trouve moche."

    Alexis cligna des yeux. Erwin se mordit la joue, espérant qu'il n'allait pas devoir préciser pourquoi il cachait un tableau qu'il ne trouvait pas moche. De toute évidence, Alexis n'avait pas vu son double miniature ajouté sur la toile. Avec un peu de chance, elle mettrait cette bizarrerie sur le compte du cerveau d'Erwin endommagé par le Labyrinthe. Ce serait bien le premier avantage de ce séjour en cellule... Pendant le silence qui suivit, le fils de Poseidon admira le visage de la demi-déesse quelques centimètres plus haut que le sien. Il avait envie de le découvrir encore une fois, de le détailler des heures pour s'en imprégner, pour combler l'absence qu'Alexis laissait en ce moment.

    "Ok. Chelou, mais ok."

    Le regard de la sang-mêlé hurlait qu'elle voulait s'en aller. Elle ne bougeait pas, mais c'était évident. Le malaise flottait encore autour des deux Grecs. Erwin le sentait, mais il ne pouvait pas se résoudre à laisser passer la fille d'Arès pour la perdre de nouveau. Elle allait descendre les escaliers, sortir de la Grande Maison et à nouveau s'en tenir éloignée durant des jours. Erwin allait à nouveau se retrouver seul, passer des nuits interminables, envahi par les cauchemars et la peur de ne plus jamais revoir Alexis. Il voulait la retrouver, il voulait la garder.

    "Alexis, on pourrait..."

    On pourrait quoi ? Comment de nouveau passer du temps avec elle ? Comment lui faire comprendre qu'il avait besoin qu'elle soit là ? Comment lui dire qu'il voulait la revoir tous les jours ? Comment lui montrer qu'elle était importante pour lui ?

    "...aller quelque part après ta cueillette de fraises."

    Où ça ? Quand, comment, faire quoi ? De bonnes questions qu'Erwin se posait un peu tard. Alexis le regarda, visiblement surprise. Si le demi-dieu avait fait plus attention, il aurait remarqué les joues complètement rouges de la fille d'Arès, mais il réfléchissait à ce qu'il venait de dire et à l'idée qu'il devait trouver si elle disait...

    "Oui. Ok. Pourquoi pas ?"

    Le coeur d'Erwin se manifesta pour la première fois depuis qu'ils étaient dans le couloir. Le demi-dieu sentit une douce chaleur l'envelopper, comme si le monde reprenait des couleurs et que les nuages qui cachaient le soleil s'éclipsaient peu à peu. Il savait qu'il verrait Alexis ce soir. Dans quel contexte, c'était encore à voir, mais il aurait tout le reste de l'après-midi pour y réfléchir. Un sourire rayonnant s'afficha sur son visage.

    "Super ! Je t'attendrai devant ton bungalow."

    Alexis hocha la tête et laissa échapper une esquisse de sourire. Ils se regardèrent tous les deux en silence pendant quelques secondes encore, puis Erwin se décala, laissant le passage libre. Il ne quitta pas Alexis des yeux jusqu'à ce qu'elle soit hors de son champ de vision. Elle avait dit oui. Il allait la revoir, de nouveau passer une soirée avec elle après tout ce temps d'absence. Son coeur battait plus fort, Erwin se sentait définitivement mieux à présent.


    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Ztd0
    Merci Alexis <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Rsokhello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Ia7rhello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Kq96hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Nhdg
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Xx80
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Aesthetichello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 Kxcu
    Merci Margot <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 9128
    Merci Vassa <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 6
    Merci feu Andrew <3:
    hello don't mind me i just came to clean up ft. alexis & erwin - Page 2 R1q7

    Contenu sponsorisé

    En bref


    Permission de ce forum:

    Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum